Parcoursup : quelles formations proposent des places en phase complémentaire ?


Tags : Parcoursup

Le dispositif Parcoursup a lancé après le bac sa "phase complémentaires" le 25 juin 2019. Plus de 4400 formations ont encore des places, alors qu'à la même date, plus de 100000 candidats n'ont reçu encore aucune proposition. Alors, où sont ces places et pour qui ? Enquête.





Parcoursup : quelles formations proposent des places en phase complémentaire ?
Les épreuves du bac à peine achevées, le dispositif Parcoursup a rouvert ses "guichets" et les candidats encore en attente en ont été informés par la plateforme.

Pour ceux qui ont déjà accepté un voeu mais ont conservé ceux pour lesquels ils sont en liste d'attente, un "point d'étape" est obligatoire : du 26 au 28 juin, ils doivent confirmer le voeu qu'ils ont accepté et dire s'ils gardent ou non leur place en liste d'attente... Une nouveauté 2019 qui veut inciter certains à libérer des places afin d'accélérer l'affectation de tous avant la fin juillet.

En effet, au 26 juin, plus de 97 000 lycéens et environ 45 000 étudiants en réorientation n'ont encore reçu aucune proposition selon le tableau de bord fourni par Parcoursup.

Mais une autre option se présente aussi à vous : vous pouvez refaire jusqu'à 10 nouveaux voeux dans le cadre de "la phase complémentaire".

Le mode d'emploi de la phase complémentaire de Parcoursup


Phase complémentaire : environ 4410 formations sélectives et non sélectives

Ouverte le 25 juin, la phase complémentaire est un peu la "nouvelle chance" offerte à ceux qui n'ont eu aucune proposition, sont en attente sur tous leurs voeux ou ont accepté une formation qui ne les emballe pas vraiment.

"Environ 4410 formations, sélectives et non sélectives, seront inscrites en phase complémentaire à l'ouverture", indiquait le communiqué du ministère le 25 juin.

Le chiffre impressionne mais il est clair que cela n'offre pas forcément de places dans tous les établissements, notamment les plus demandés, comme les BTS de lycées publics de centre ville ou les licences universitaires générales de votre académie.

Une carte interactive pour découvrir les formations en phase complémentaire

Pour voir précisément si certaines de ces formations pourraient vous convenir, Parcoursup offre en 2019 un nouvel outil très impressionnant : une carte interactive qui permet de faire une recherche par type de formation, par région ou ville (notamment sur la carte), par type de bac (généraux, technos ou pros), et éventuellement d'autres critères particuliers (apprentissage, internat, public/privé...)

On voit aussitôt remonter une liste de formations avec leurs caractéristiques.

- La première chose à vérifier est la mention "disponibilité" qui précise le type de bacs pour lesquels il reste des places. De nombreux BTS et DUT ont ainsi des places à offrir uniquement aux bacheliers technologiques.

- Si la formation vous correspond, ne manquez pas d'aller consulter attentivement sa fiche descriptive donnant les attendus, le descriptif et les débouchés pour vous donner une idée précise du contenu.

- Très intéressant, l'onglet "formations similaires" vous indique d'autres formations du même domaine sur lesquelles il y a des places.

Pourquoi ces formations ont-elles encore des places ?

C'est la question que nous nous sommes posée au vu des milliers de candidats encore en liste d'attente.

Certaines formations ont reçu des candidatures qui ne correspondent pas au contenu proposé. C'est le cas du DUT Information communication option "information numérique" de l'IUT de Grenoble : "Les candidats se trompent sur la formation, expliquent les responsables pédagogiques. Ils croient postuler pour de la communication, alors que nous sommes dans l'information"

D'autres formations encore ne sont plus disponibles que dans des établissements privés - ce qui pointe sans doute le manque de places pour ces filières dans le public - ou sur des spécialités de niche très particulières.

Ainsi, au 26 juin, difficile de trouver un place en phase complémentaire dans une licence de droit : il reste uniquement des places dans des parcours associés à des langues, dans des facs privées ou... à l'université de Brest.

Des places pour les bacheliers technos en DUT grâce aux quotas

D'autres formations sélectives, notamment BTS et DUT, n'ont pas reçu assez de dossiers de bacheliers technologiques   correspondant aux attendus. Ainsi un DUT Gestion des entreprises et des administrations (GEA), diplôme pourtant fort bien coté.

"Nous avons épuisé la liste des candidats en séries technos que nous avions acceptés, explique le responsable de formation. Nous en avions classé une bonne centaine pour environ 40 places, mais beaucoup ont finalement choisi d'autres formations du type BTS. C'est dommage car nous avons dû refuser de bons dossiers de bacheliers ES."

Pour cet enseignant, la politique de quotas de bacheliers technologiques imposés aux DUT n'est pas une bonne chose : "Pour respecter les quotas, nous allons être obligés d'accepter des jeunes qui n'ont pas le niveau et dont on sait qu'ils échoueront, c'est dommage. Avec les quotas, on ne gère plus des projets mais des flux et ça ne marche pas.".

Comment faire un bon choix ?

Cette petite enquête pointe la difficulté pour les formations comme pour les candidats d'ajuster "l'offre à la demande".

Du côté des candidats, la phase complémentaire offre indéniablement des opportunités intéressantes : des formations peuvent émerger non parce qu'elles sont "mauvaises" mais simplement parce qu'elles sont peu connues et donc moins demandées que d'autres  (type le DUT Hygiène, Sécurité, Environnement qui offre d'excellents débouchés).

Comme dans la phase principale, vous devez bien sûr correspondre un minimum aux "attendus" pour pouvoir postuler (et avoir des chances correctes de réussite). "Cependant, en phase complémentaire, on regarde moins les note et plus le projet", indique le responsable du DUT Gestion des entreprises et des administrations déjà cité. 

C'est donc là l'essentiel qu'il ne faut pas lâcher : la formation en question doit être cohérente par rapport à votre projet d'avenir, c'est-à-dire à vos centres d'intérêt, le secteur ou les métiers qui vous intéresseraient. 

Prenez aussi en compte le cadre des études et le style d'apprentissage : correspondent-ils à votre "profil d'élève" ? Souvent en effet, le style pédagogique est aussi important pour la motivation d'un étudiant que le contenu des études.
Si par exemple vous apprenez mieux à partir des applications, alors mieux vaudra aller vers des formations offrant beaucoup de stages plutôt que des cursus très théoriques...

Faites-vous aider et accompagner

Pour vous aider à réfléchir à ces questions et à faire un choix qui vous correspond, n'hésitez pas à demander conseil, car le fait de formuler vos questions peut déjà vous aider à trouver vos réponses.
 "Vous pouvez demander un conseil auprès de votre professeur principal (si vous êtes lycéen), dans un CIO proche de chez vous ou poser vos questions via la rubrique "contact" ou le numéro vert Parcoursup", indique la plateforme. 

Profitez des derniers jours de juin pour demander ces avis, en veillant à ne pas vous faire dicter votre choix.
 

La phase complémentaire jusqu'en septembre

Pour ceux qui font des candidatures et qui n'ont pas quitté la plateforme, la phase complémentaire dure jusqu'en septembre, ce qui vous donne le temps de recevoir les réponses à vos candidatures et de mûrir votre choix.

Il est clair cependant que plus le temps passe et moins il y aura de propositions de formations.

En 2018, environ 80 000 candidats ont finalement été affectés dans une formation via la phase complémentaire.




Rédigé par le Mercredi 26 Juin 2019 modifié le Mercredi 26 Juin 2019

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Le site reussirmavie







Vos articles préférés !



Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "7 clés pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.



Guides à télécharger