Orientation : l'Ipsa ouvre des bachelors d'aéronautique



L'Ipsa, école d'ingénieurs postbac orientée vers l'aéronautique et l'espace ouvre à la rentrée 2017 six bachelors, des formations généralistes de niveau bac+3. L'objectif est de répondre à la forte demande de cadres intermédiaires de l'industrie.





Orientation : l'Ipsa ouvre des bachelors d'aéronautique
Vous hésitez encore sur votre orientation postbac ? Vous aimeriez trouver un plan B en cas d'échec à un concours ? Et surtout, vous êtes passionné d'aéronautique ou de nouvelles technologies ?

Alors, l'initiative de l'IPSA pourrait vous intéresser. Contrairement aux écoles de commerce qui proposent presque toutes depuis longtemps des programmes "bachelor" (bac+3 ou bac+4), distincts de leur programme "grande école" (bac+5), les écoles d'ingénieurs sont encore peu nombreuses à proposer ce type de diplôme. Mais vu les besoins de compétences techniques sur le marché de l'emploi, le mouvement devrait s'accélérer.

A la rentrée 2017, l'IPSA, école d'ingénieurs postbac en cinq ans, ouvre donc six programmes appelés "bachelor Plus" dans les spécialités drones et robots, cyber aéronautique, énergie du futur, transports intelligents et durables, aéroports connectés et nouvelle mobilité, conception des engins spatiaux et lanceurs et techniques commerciales et aéroportuaires.

Bachelor : ce que c'est et ce que ce n'est pas

Si  l'IPSA est une école formant des ingénieurs, ces bachelors ne permettront pas d'obtenir le titre d'ingénieur, puisqu'il s'agit d'un programme en trois ans distinct du cursus en cinq ans. 

Mais les étudiants en bachelor bénéficieront de l'environnement très dynamique, de l'équipement, de la vie étudiante et des liens avec l'industrie entretenus par l'école d'ingénieurs. 

Le bachelor délivré par l'Ipsa, actuellement en cours de certification, devrait à terme permettre d'obtenir un titre professionnel de niveau bac+3 et offrir une bonne insertion en entreprise. Car ce qui motive d'abord la création de ces cursus, ce sont les besoins de compétences techniques de l'industrie elle-même.

Un grand besoin de cadres intermédiaires et d'assistants ingénieurs

"Notre école entretient des relations privilégiées avec l'industrie, explique Francis Pollet, nouveau directeur général de l'Ipsa. Or l'aéronautique a des carnets de commande pour dix ans qui vont nécessiter beaucoup de compétences pour la fabrication".

La filière devrait donc continuer à avoir une grande fringale d'ingénieurs mais pas uniquement : "Les entreprises ont aussi grand besoin de  techniciens et de cadres intermédiaires polyvalents sur des postes d'assistants ingénieurs, poursuit Francis Pollet. C'est vraiment ce qui nous pousse à créer ces bachelors. Les PME, très nombreuses dans le secteur en France, vont être très intéressées par ces profils".

Des débouchés dans l'aéronautique et les secteurs connexes

Les débouchés semblent donc assurés à la sortie de ce type de diplôme, d'autant qu'à côté de la formation scientifique de base, les étudiants pourront choisir une des six spécialisations métiers dans des secteurs en plein développement comme la cyber aéronautique ou l'univers des drones.

"On pense toujours aux grands constructeurs d'aéronefs, explique le directeur général de l'Ipsa, mais ces programmes visent aussi des secteurs connexes à l'aéronautique. Entre l'hyperloop, les voitures volantes, les capsules flottantes sur hydrofoil d’un côté et les aéronefs automatisés ou non, les différences s’estompent. Il y a aussi énormément d'emplois dans le secteur aéroportuaire. Globalement, la demande est gigantesque."

Les meilleurs étudiants pourraient aussi envisager de poursuivre leurs études dans des masters ou certaines spécialisations.


Une pédagogie par projets et de nombreux stages

Concrètement, le cursus prévoit des cours classiques sur les fondamentaux scientifiques, mais très vite des travaux de groupe sur de véritables projets aéronautiques, sans oublier les stages en entreprise.

C'est donc le type d'orientation qui pourra bien convenir à des étudiants souhaitant se trouver dans un "bain aéronautique" dès la première année postbac. Ou à des recalés du concours Advance (le concours d'entrée à l'Ipsa en cursus ingénieur) ou d'un autre concours d'entrée en école d'ingénieurs.

Ces bachelors seront-ils réservés aux titulaires d'un bac S ? ouverts aux STI2D ? Tout dépendra semble-t-il du dossier de l'étudiant, puisque l'admission se fera sur dossier, directement auprès de l'école.

La première rentrée de ces bachelors devrait avoir lieu sur le campus d'Evry en octobre 2017. Une date suffisamment tardive pour intéresser des déçus d'APB.

Pour en savoir plus :
www.ipsa.fr



Vendredi 28 Avril 2017

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie







S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger