Les premières épreuves de contrôle continu (E3C) du bac débutent dans un climat tendu



Du 20 janvier au 28 février, les élèves de première inaugurent les épreuves communes de contrôle continu (E3C) comptant pour le nouveau bac. Un démarrage soumis à de multiples inquiétudes.





Les premières épreuves de contrôle continu (E3C) du bac débutent dans un climat tendu
Dans quelques années peut-être, ils pourront se vanter face aux copains d'avoir passé leur bac en 2021, l'an I de la réforme. Mais pour l'heure, les lycéens en classe de première en 2019-2020 se demandent "à quelle sauce ils vont être mangés".

Depuis le 20 janvier et selon un calendrier propre à leur académie et leur lycée, ils planchent en effet sur les premières E3C, comprenez les "épreuves communes de contrôle continu". Des épreuves d'histoire-géo, de langues (A et B) et de maths (en série technologique) qui vont compter dans le calcul de la note finale du bac.

En réalité, l'enjeu est limité, puisque d'autres épreuves de contrôle continu sur ces matières doivent avoir lieu au troisième trimestre et au deuxième trimestre de terminale. En tout, les E3C compteront pour 30% de la note totale, les bulletins pour 10%, ce qui place à 40% la part du contrôle continu dans le nouveau bac.

Quelques perturbations et beaucoup d'inquiétude sur l'organisation

Mais les circonstances de ce démarrage sont plutôt anxiogènes pour les lycéens. Dans un climat social déjà tendu, des enseignants ont menacé de perturber les E3C d'une façon ou d'une autre pour dire leur opposition à la réforme du bac dans son ensemble.

Des manifestations diverses ont effectivement eu lieu dans environ 10% des lycées selon le ministère et un certain nombre d'entre eux ont dû reporter les épreuves. A certains endroits, des enseignants ont fait la grève de la surveillance, à d'autres des élèves ont bloqué l'entrée dans les salles ou ne se sont pas présentés.

Mais l'inquiétude des élèves et de leur famille tient surtout à l'organisation des épreuves. Selon la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) qui avait demandé le report des E3C, la réforme aurait été menée "à la hussarde" et les nouvelles épreuves insuffisamment préparées. 

La délicate prise en compte du contrôle continu

De fait, la logique des nouvelles épreuves bouleverse les habitudes et la longue tradition du bac. Les objectifs de la réforme étaient à la fois d'alléger l'organisation de l'examen et de remplacer le bachotage de fin de terminale par une prise en compte du travail des élèves tout au long de la première et de la terminale.

Mais comment intégrer ce "contrôle continu" dans le calcul des notes finales ? Dès 2018, le rapport de Pierre Mathiot envisageait toutes les options. La formule la plus simple aurait été de prendre en compte les notes inscrites dans les bulletins scolaires. Mais cela aurait rompu l'anonymat et le principe d'équité devant l'examen, tous les enseignants et les établissements n'évaluant pas de façon identique.

D'où le choix d'organiser partout des épreuves "communes", basées sur une banque numérique de sujets. Après l'épreuve, les copies sont "anonymisées", numérisées et corrigées en ligne par d'autres professeurs que ceux des élèves. Une commission d'harmonisation veille à l'équité des corrections. 

Des épreuves hybrides entre contrôle continu et mini-examen

Au final, ces "E3C" empruntent donc au contrôle continu et à l'examen, à l'évaluation locale et nationale, une formule hybride qui risque de ne satisfaire personne. "On voulait simplifier mais pour les établissements, cela reste assez compliqué à organiser", souligne une inspectrice de l'académie de Versailles. 

Les académies et les enseignants ont en effet eu quelques mois à peine pour s'approprier les nouveaux programmes, concevoir des sujets pour ces épreuves, équiper les lycées de scanner pour numériser les copies, et organiser les épreuves. Les banques numériques de sujets se sont donc constituées tardivement et les consignes données aux élèves n'ont pas toujours été très claires.

Dans certains établissements comme dans le reportage ci-dessous, les lycéens ont reçu des indications sur les chapitres à réviser tandis qu'ailleurs ils ignoraient ce qui les attendait. Les défenseurs de l'équité sont donc remontés au créneau.


Comment éviter de se mettre la pression ?

Du côté des élèves, tout cela peut en effet créer de l'inquiétude, mais pour ce démarrage, les correcteurs recevront sans doute consigne d'être compréhensifs. Rappelez-vous d'autre part que chacune des matières passées en ce début d'année n'a qu'un coefficient 5 (sur 100 au total) et que la note que vous obtiendrez sera la moyenne de trois épreuves... 

Par contre il est vrai que les E3C ajoutées aux contrôles ordinaires et à la préparation du bac français transforment nettement la classe de première. Il n'est désormais plus question d'attendre tranquillement la terminale pour se mettre au travail. 

C'est un des effets vertueux recherchés par la prise en compte du contrôle continu : aider les lycéens à apprendre et à travailler régulièrement - si possible au jour le jour. Selon toutes les études des sciences cognitives, c'est en effet le meilleur moyen de bien mémoriser et de progresser dans ses apprentissages.

L'enjeu du nouveau bac : préparer les études supérieures

Le nouveau bac veut ainsi mieux préparer les jeunes à réussir leurs études supérieures en les incitant à approfondir dès le lycée ce qui leur sera utile après le bac : un bon niveau de français et de langues, une capacité à réfléchir et à analyser, et des acquis dans les enseignements de spécialité choisis.

Après la première session de ces E3C qui se déroulent jusqu'au 28 février, une deuxième aura lieu au troisième trimestre et elle portera cette fois-ci également sur l'enseignement scientifique et la spécialité qui sera abandonnée en terminale. Le bac français clôturera toujours l'année de première.

D'ici là les établissements auront sans doute rôdé leur organisation, mais il est vrai que la promo qui étrenne le bac 2021 aura un peu essuyé les plâtres.

 



Rédigé par le Mercredi 22 Janvier 2020 modifié le Lundi 3 Février 2020

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Le site reussirmavie







Vos articles préférés !



Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "La checklist pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.



Guides à télécharger