Réussir ma Vie ...

Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
Rss



Les participants d'un ultra-trail testés par des chercheurs


Tags : science, sport

Un trail de 156 km organisé du 11 au 14 novembre à Clécy, en Normandie, a permis de réaliser 40 tests sur les participants. Une étude scientifique inédite pour mieux comprendre comment le corps s'adapte à l'effort extrême.





Les trailers de Clécy ont subi des tests tout au long du parcours © Eric Lacroix
Les trailers de Clécy ont subi des tests tout au long du parcours © Eric Lacroix
C'était un ultra-trail comme il en existe désormais de plus en plus : un parcours de 156 kilomètres et 6 000 m de dénivelé, ouvert à des hommes et des femmes de tout âge.

Et pourtant cette compétition organisée à Clécy, en Normandie, du 11 au 14 novembre 2021 est  une première scientifique mondiale : tout au long du parcours, les 56 ultra-trailers (43 hommes et 13 femmes) ont subi, tous les 26 kms, 40 tests - biologiques, cardiaques, cognitifs, musculaires et sensoriels.

Un test d'effort grandeur nature

Organisé par l'université de Caen Normandie à l'initiative du chercheur Benoît Mauvieux avec une équipe de plus de 60 chercheurs, cet "ultra-trail scientifique" avait pour objectif de leur permettre de mieux comprendre les mécanismes d'adaptations physiologiques et physiopathologiques du corps humain dans ces courses de l'extrême.

"Cette première étape de la recherche ne pouvait se faire en laboratoire, il nous fallait des tests grandeur nature, dans les conditions du réel (fatigue, froid, stress,...) pour avoir des résultats qui reflètent vraiment l'effort et les conditions des ultra-trailers sur plus de 150km, explique Benoit Mauvieux, maître de conférences UFR Staps et chercheur à l'université de Caen Normandie, au laboratoire COMETE.

40 tests tous les 26 km et des trailers bardés de capteurs !

Les trailers devaient effectuer 6 boucles de 26 km. A chaque passage au centre où se déroulaient les examens, ils devaient effectuer 40 tests durant 50 minutes :

Les tests allaient de questions sur la perception de leur fatigue à l'analyse de ce qu'ils avaient bu et mangé durant le parcours, en passant par une prise de sang, une échographie cardiaque et myotendineuse (mollet et tendon d'Achille), des tests de vigilance, d'équilibre, de force musculaire, de motivation, de déformation et volumétrie du pied, etc.

En plus des 60 chercheurs, 80 étudiants et 150 bénévoles ont apporté leur aide à l'expérience qui était financée par la région Normandie.

Les coureurs portaient aussi durant le trail une série de capteurs :

- un GPS (Gilet Hexosquin) enregistrait tous les paramètres de la course : la vitesse, la vitesse ascensionnelle durant les dénivelés, la cadence de pas, etc...
- Une gélule gastro intestinale (BodyCap) ingérée avant le départ suivait les fluctuations de leur température centrale. 
- Un nouveau logiciel en réalité virtuelle analysait les fonctions sensorielles et les capacités d'équilibration et d'orientation ( InMind-VR). 
- Un capteur très léger (Runscribe) accroché à chacune des chaussures des coureurs faisait l'analyse cinématique de la foulée. 
-  Des capteurs de glycémie, (patch collé sur la peau) permettaient de suivre l'évolution du taux de sucre dans le sang.
- Enfin, pour analyser leur sommeil (sommeil profond), les coureurs portaient un capteur collé sur leur front (Somfit) le temps de leur repos en salle de sommeil.

L'exploit sportif : moins de 20h de course pour le gagnant

Les coureurs ont donc pris le départ de la course à 14h30 le 11 novembre. Les conditions climatiques étaient ultra favorables, avec peu de pluie, des températures douces le jour et la nuit.

Le premier trailer, Jean, 32 ans est arrivé le lendemain à 12h15 c'est-à-dire en moins de 20h. La première femme, âgée de 36 ans, s'est classée à la 4è place : elle est arrivé le 12 novembre à 16h10. Et le dernier coureur est arrivé le samedi 13 novembre à 7h le matin.

Le "trail scientifique" a connu 25% d'abandons, ce qui reste dans la norme basse. Des abandons essentiellement dus à la fatigue, à des problèmes gastriques et des entorses légères. 

Le reportage du Trail scientifique de Clély


Les premières observations

Il faudra attendre entre 8 et 12 mois pour obtenir les résultats de cette étude.

Mais déjà les chercheurs ont observé une baisse sensible de la force musculaire dans les jambes dès les 26 premiers kilomètres. On remarque aussi qu'à la fin du trail, après 156 km, le système vestibulaire (oreille interne liée à l'équilibre) ne répond plus, entrainant étourdissement et nausées au moment des tests.

Des résultats scientifiques attendus dans un an

Pour en savoir plus, les chercheurs vont devoir analyser les 5824 tubes à essai recueillis durant le trail, traiter toutes les données recueillies, puis les croiser afin de mieux comprendre ce qui fait la particularité physique, physiologique et mentale de ces trailers.

Les résultats pourraient permettre d'une part d'améliorer la préparation sportive des trailers (alimentation, chaussures, vêtements, etc...), leur récupération et donc leurs performances. Ils pourront aussi aider les kinés, ostéopathes, médecins généralistes à mieux les prendre en charge.  

Mais des applications pourraient être envisagées dans les milieux professionnels induisant une privation de sommeil ou des conditions de travail particulières.

Les premiers résultats sont d'autant plus attendus que le trail connait en France un développement sans précédent depuis  10 ans. Il y a plus de 1,5 million de trailers (300 000 ultra-trailers) en France et 4500 trails sont organisés chaque année.



Rédigé par la rédaction le Mardi 16 Novembre 2021 modifié le Mardi 16 Novembre 2021

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests | Le site reussirmavie







Vos articles préférés !



Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "La checklist pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.



Guides à télécharger