Le service national universel (SNU) obligatoire pour tous les jeunes dès 2024



Le service national universel (SNU) sera étendu à tous les jeunes de 15-16 ans dès 2024, soit deux ans plus tôt que prévu. Le gouvernement l'a annoncé en lançant le recrutement des 30 000 jeunes qui seront volontaires SNU en 2020.





Lancement du recrutement des volontaires 2020 le 3 février.
Lancement du recrutement des volontaires 2020 le 3 février.
Le SNU ou "service national universel" monte en puissance. Le 3 février 2020, trois membres du gouvernement dont une représentante de la ministre des Armées, Jean-Michel Blanquer et le secrétaire d'État chargé de la Jeunesse Gabriel Attal ont solennellement lancé le recrutement des 30 000 jeunes qui pourront faire le SNU comme volontaires en juin 2020. 

En 2019, ils n'étaient que 2000 à tester le premier SNU et venaient de 13 départements. En 2020, les candidats pourront venir de tous les départements français. Et le nombre des volontaires va augmenter ainsi chaque année, jusqu'à concerner tous les Français dans leur seizième année en 2024. Le SNU deviendra alors obligatoire, et cela deux ans avant la date initialement prévue de 2026.

Gabriel Attal avait plusieurs fois évoqué ce raccourcissement des délais. Car le premier test a été plutôt positif du côté des jeunes volontaires de 2019 : 94% se sont dits satisfaits du SNU ; et 78% ont indiqué avoir rencontré des jeunes venant d'un milieu social différent du leur. Quant au port de l'uniforme, 90% l'ont apprécié.

Un reportage réalisé durant le premier SNU en juin 2019


Que feront les volontaires en 2020 ?

En 2020, les 30 000 volontaires SNU qui seront retenus participeront donc d'abord au "séjour de cohésion" de deux semaines qui aura lieu du 22 juin au 3 juillet 2020

Comme en 2019, celui-ci se fera en internat, dans des écoles ou des centres de vacances répartis sur tout le territoire. Les volontaires seront envoyés hors de leur département, pour leur permettre de bouger et de découvrir d'autres horizons. Si la plupart prendront le train, quelques-uns auront la chance de s'envoler pour la Guyane (voyage payé !)... tandis que plus de 1000 jeunes ultra-marins viendront pour la première fois en métropole.

Mais la plus grande découverte sera celle des autres. Dans chaque centre, les 250 jeunes seront volontairement mêlés afin de favoriser la mixité sociale : filles, garçons, lycéens, apprentis, décrocheurs, jeunes des quartiers, des zones rurales ou des centres villes...

Le service national universel (SNU) obligatoire pour tous les jeunes dès 2024
Répartis par "maisonnée" de dix et encadrés par des tuteurs, les jeunes vivront donc ensemble durant deux semaines. Dès le matin, ils assisteront au lever des couleurs et chanteront la Marseillaise. Puis ils suivront un programme de formation à la citoyenneté et à l'engagement : gestes de premier secours, initiation au Code de la Route, protection en cas de catastrophe...

Suite aux remarques des premiers volontaires, il y aura moins de "cours" magistraux et davantage de sport et de débats. Les enjeux climatiques, l’homophobie, la radicalisation ou encore l’égalité femmes-hommes seront par exemple des sujets abordés. 

Comment postuler pour être volontaire ?

L'inscription se fait en ligne sur le site www.snu.gouv.fr  jusqu'au vendredi 3 avril 17 heures : il suffit de remplir le formulaire en répondant à quelques questions. Puis les candidats sont convoqués à une réunion avec leurs parents ou leurs représentants légaux. On leur présente leurs droits, devoirs et responsabilités lors d'un SNU ainsi que toutes les formalités pratiques.
 
Ils transmettent ensuite tous les papiers à la Direction du service départemental de l'Education nationale (DSDEN) qui retient les candidats qui lui conviennent. Chaque direction départementale cherche en effet à constituer  "un groupe de volontaires représentatif de la diversité des situations et des profils de jeunes à l’échelle du département".

Donc si vous n'êtes pas retenu, cela ne veut pas forcément dire que votre profil ne convenait pas en soi. En 2019, 2000 volontaires avaient été retenus sur 4 000 candidats, soit un sur deux : beaucoup de jeunes ayant un projet d'avenir dans la police, l'armée, les pompiers ou un métier de service.

Et une mission d'intérêt général de 15 jours

Les jeunes qui font un SNU ne s'engagent pas seulement à participer au "séjour de cohésion" de deux semaines. Ils doivent aussi participer à une "mission d'intérêt général" d'au moins 12 jours. Car l'autre objectif du SNU est de donner aux jeunes le goût de l'engagement. Et pour cela, rien de mieux que d'agir concrètement pour découvrir que l'on peut se rendre utile et que cela peut changer beaucoup de choses.

La mission peut être faite en une fois durant des vacances dans l'année qui suit ou bien étalée sur plusieurs mois de façon régulière.

Elle peut se vivre dans des structures très diverses : chez les pompiers, auprès de réservistes de l'armée, dans une  maison de retraite, un hôpital, sur un chantier de restauration du patrimoine, dans une structure d'aide aux devoirs d'écoliers, dans un vestiaire de la Croix-Route, ou comme dans la vidéo ci-dessous aux Restos du coeur.

Les grandes missions du SNU

Et après cette mission de 12 jours que se passe-t-il ? Les jeunes de 16 à 25 ans pourront s'ils le veulent faire une mission plus longue d'au moins trois mois, par exemple en service civique, une excellente manière de s'engager qui existe déjà depuis 2010.

Mais cette partie-là va rester facultative : à partir de 2024, les jeunes de 15-16 ans devront tous faire les deux semaines de cohésion et la mission de 12 jours, mais la mission plus longue restera sous le régime du volontariat.

Malgré tout le pari du gouvernement est que le SNU diffuse auprès des jeunes une culture de l'engagement et qu'il contribue également à limiter le racisme, la radicalisation, le communautarisme, le harcèlement et tous les actes de violence qui menace la cohésion de la société française.
C'était l'une des idées du programme du candidat Emmanuel Macron dès son élection comme président de la République en 2017.

La vidéo ci-dessous revient sur le projet et les enjeux du service national universel :




le Dimanche 9 Février 2020 modifié le Lundi 10 Février 2020

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests | Le site reussirmavie







Vos articles préférés !



Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "La checklist pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.



Guides à télécharger