Le nouvel examen du permis de conduire entre peu à peu en vigueur


La nouvelle épreuve pratique du permis de conduire entre en application dans quatre nouvelles régions le 6 avril. Début mai 2010, ce nouvel examen sera appliqué dans toute la France. Ce qui change pour les candidats.





Le nouvel examen du permis de conduire entre peu à peu en vigueur
Les habitants d'Alsace, Bretagne, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Limousin, Lorraine et Picardie ont été les premiers, en mars 2010, à bénéficier de la nouvelle épreuve du permis. Le 6 avril, c'est au tour de l'Ile-de-France, Auvergne, Nord Pas-de-Calais et Franche-Comté, en attendant toutes les autres régions le 3 mai.

Alors, quoi de neuf ? Pour les candidats, l'épreuve ne change pas fondamentalement : elle dure toujours 35 minutes dont 10 minutes de questions. Par contre, il y a une épreuve de 5 minutes "en autonomie complète" : l'inspecteur vous demande de vous rendre à un point précis, sans vous donner l'itinéraire, histoire de tester votre sens de l'orientation. A la campagne, les possibilités sont restreintes et vous devez normalement avoir exploré largement le coin. En ville, l'exercice peut être plus délicat, mais les auto-écoles prépareront aussi à ce type d'épreuve.

L'inspecteur testera aussi rapidement mais systématiquement votre vue, histoire de vérifier que vous ne devriez pas porter de lunettes.

20 points à avoir sur 30

Pour le reste de l'épreuve, l'examen ne change pas vraiment : le candidat doit conduire en suivant attentivement les consignes données. Mais c'est pour l'inspecteur que les choses sont différentes : il va noter d'abord vos compétences, avant vos erreurs. Pour décrocher le permis, il faut avoir 20 points sur 30. Pour une compétence précise, vous pouvez être noté entre 0 et 3 points. Ces points sont répartis en trois grandes rubriques : “connaître et maitriser son véhicule”, “appréhender la route” et “partager la route avec les autres usagers”.

Nouveau : on peut gagner 1 point pour "courtoisie" (vous ralentissez pour laisser un piéton passer), "respect des usagers fragiles" (vous êtes attentif aux vélos), ou pour "éco-conduite". Qu'est-ce que l'éco-conduite ? La capacité à conduire en économisant le carburant. "Cela consiste par exemple à anticiper sur les changements de feux, à ralentir à l'avance pour éviter les coups de frein et les accélérations brusques", explique un moniteur. Egalement bien savoir utiliser sa boîte de vitesses ou couper son moteur durant un arrêt de plus de 20 secondes. Une conduite en douceur en quelque sorte, à ne pas confondre avec une conduite "molle" qui pourrait vous être reprochée.
A noter que ce point est un "bonus", pas un malus.

Encore des fautes éliminatoires

De même, des "erreurs" comme un créneau raté ne vous éliminent pas forcément si vous avez obtenu vos 20 points par ailleurs. Fini le permis raté par une faute d'étourderie de dernière minute alors que vous avez parfaitement conduit durant 25 minutes ! Enfin, en théorie, car la pratique va maintenant montrer si ce permis est plus facile à décrocher : c'était en effet un des objectifs de la réforme annoncée en 2009 à grand renfort de publicité.

Il reste en effet quelques fautes qui peuvent être éliminatoires : rouler à gauche sur une route à double voie, circuler sur une bande d'arrêt d'urgence, brûler un stop ou un feu, prendre un sens interdit (mais les inspecteurs ne doivent plus chercher à vous piéger), franchir une ligne blanche.

Nouveau : la conduite supervisée

Si vous ratez votre examen tout de même, plutôt que de vous ruiner pour reprendre des leçons, vous pouvez recourir la nouvelle "conduite supervisée", une formule comparable à la conduite accompagnée mais ouverte aux plus de 18 ans (après échec au permis ou dès l'obtention du code). Les conditions qui vous sont faites sont plus souples que pour les 16-18 ans : on vous demande de conduire au moins 1000 kilomètres durant trois moins, sous la supervision d'un adulte ayant bien sûr son permis B depuis au moins 5 ans et n'ayant pas fait l'objet d'une annulation ou d'une suspension du permis de conduire durant les 5 années précédentes. Le véhicule utilisé doit être équipé d'un signe distinctif "conduite accompagnée" apposé à l'arrière. Il y a un rendez-vous pédagogique à prendre à l'auto-école avec un moniteur et un accompagnateur au moins.

Attention
: contrairement à l'apprentissage anticipé de la conduite, cette formule ne réduit pas la durée de la période probatoire du permis de conduire. Les nouveaux titulaires disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre 3 ans sans infraction avant d'en obtenir 12.



Vendredi 21 Juillet 2017

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie







Vos articles préférés !

S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger