Le V.I.E : un réel accélérateur de carrière pour les jeunes diplômés



Une étude publiée en octobre 2018 confirme la bonne insertion des jeunes après un volontariat international en entreprise (V.I.E). 92% trouvent un emploi directement après leur V.I.E, dont 51% dans la même entreprise. D'autre part, 78% occupent un poste en relation avec l'international.





© EDHEC NewGen Talent Centre
© EDHEC NewGen Talent Centre
"Mon V.I.E m'a ouverte à une carrière à l'international. Les responsabilités que l'on m'a données m'ont permis d'apprendre énormément en peu de temps, ce qui est très valorisé sur le marché de l'emploi."

Ainsi s'exprime un ancien volontaire international en entreprise (V.I.E) interrogé dans le cadre de l'étude réalisée par Business France en partenariat avec l'EDHEC et publiée le 18 octobre 2018.
L'étude permet de faire le point sur l'intérêt de ce dispositif créé par l'Etat français en 2001 suite à la disparition du service national et de la possibilité d'effectuer celui-ci en coopération.

Le volontariat international en entreprise ou V.I.E permet en effet à des jeunes de 18 à 28 ans de travailler de 6 à 24 mois à l'étranger pour une entreprise française souhaitant développer ses activités dans un autre pays. Le volontaire touche une indemnité et dispose d'un statut avantageux tant pour lui que pour l'entreprise, puisque c'est Business France qui gère les formalités d'expatriation.


Le VIE : un véritable accélérateur de carrière

Mais l'expérience influe-t-elle sur la trajectoire professionnelle ultérieure, au retour et plusieurs années plus tard ? Il semble que oui si l'on en croit les résultats de l'étude d'ailleurs titrée "le V.I.E : l'exception française, accélérateur de carrière".

Depuis 2001, plus de 75 548 jeunes ont bénéficié de cette expérience de volontariat. L'étude de l'EDHEC NewGen Talent Centre et de Business France, gestionnaire du V.I.E, a porté sur les "jeunes anciens V.I.E".

Un emploi directement à la sortie du V.I.E

L'étude montre d'abord que leur insertion professionnelle après leur volontariat a été excellente, puisque 92% d'entre eux ont trouvé un emploi directement après leur V.I.E

Encore plus intéressant, 51% des anciens volontaires interrogés ont été embauchés dans l'entreprise même où ils ont effectué leur mission. Le VIE a donc joué pour eux le rôle d'un tremplin et pour l'entreprise celui d'un pré-recrutement.

Ce que confirment les propos de nombreux anciens : "Si l'on fait ses preuves, c'est une bonne porte d'entrée dans l'entrepris" ; "Ce fut un test pour moi comme pour l'entreprise que nous voulions travailler ensemble sur le long terme".

L'occasion de développer des "soft skills" stratégiques

Globalement, 93% considèrent le V.I.E comme un bon dispositif d'insertion professionnelle :
- parce qu'il permet d'acquérir une expérience significative (pour 40%),
- qu'il est un atout sur un CV (23%),
- qu'il ouvre sur l'international (17%).

De fait, les missions des volontaires consistent souvent à explorer un marché dans un pays dans lequel l'entreprise est encore peu ou pas implantée.

Réussir sa mission requiert donc des compétences comportementales dont les plus importantes sont, selon les anciens volontaires interrogés : la capacité d'adaptation, l'habileté relationnelle, et la capacité à apprendre. Trois "soft skills" considérés comme stratégiques aujourd'hui par la plupart des recruteurs, ce qui explique sans doute l'excellente insertion après un V.I.E.

Une nette amélioration du niveau de langue

Le V.I.E : un réel accélérateur de carrière pour les jeunes diplômés
Contrairement à ce qu'on pourrait penser, le niveau de langue n'est pas en soi un critère de réussite, ce qui peut encourager ceux se jugent trop faibles en langues pour tenter l'aventure.

L'étude montre que l'on peut avoir un niveau moyen au début du V.I.E (22% des anciens interrogés n'avaient aucune maîtrise !), mais que l'on améliore beaucoup sa pratique de la langue au cours de la mission.

Ainsi, à l'issue de leur mission, 77% des VIE interrogés avaient un niveau de langue courant ou bilingue alors qu'ils n'étaient que 50% à avoir ces niveaux au début ! "C'est l'un des points forts du V.I.E, dit un ancien : pouvoir pratiquer intensivement une langue dans un cadre professionnel".

Un beau tremplin pour une carrière ouverte sur l'international

Mais l'un des atouts majeurs du V.I.E pour la carrière ultérieure est bien sûr l'expérience acquise à l'international. 

C'est d'ailleurs le premier motif qui pousse à faire un V.I.E : selon l'étude, c'est la perspective de travailler à l'étranger qui a le plus motivé les anciens interrogés.

Or, le V.I.E a réellement joué pour eux le rôle d'accélérateur pour une carrière ouverte sur le monde, puisque :
  • 78% des anciens V.I.E occupent aujourd'hui un poste en relation avec l'international.
  • 67% des anciens V.I.E aujourd'hui en poste en France occupent un poste à dimension internationale dont 60% avec des déplacements fréquents à l'étranger.

Mais un dispositif qui recrute en priorité ceux qui ont déjà été à l'étranger

Au final, ce bilan très positif conduit 98% des anciens VIE à dire qu'ils recommandent cette expérience de volontariat aux jeunes diplômés.

L'étude conduite par Business France et l'EDHEC révèle cependant en creux une limite du V.I.E : quoique le dispositif soit ouvert en théorie à des jeunes de tout niveau de diplôme, les entreprises (qui postent leurs offres de VIE sur le site de Business France) ont tendance à recruter en priorité des jeunes dotés d'un bac+5... et ayant déjà fait des séjours à l'étranger (donc issus des grandes écoles).

Ainsi, 76% des anciens volontaires interrogés avaient déjà eu une expérience académique à l'international ou sous forme de stage avec une durée moyenne de 10,5 mois environ. 

Si vous n'avez pas pu faire de stage ou de semestre d'étude à l'étranger, vos chances d'être recruté en V.I.E sont donc plus minces, et vous devrez plutôt vous tourner vers un autre dispositif - du type service civique à l'international ou volontariat de solidarité internationale (VSI).



Rédigé par la rédaction le Vendredi 26 Octobre 2018 modifié le Vendredi 26 Octobre 2018

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie







Vos articles préférés !

S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger