L'enseignement agricole recrute des jeunes sur Snapchat



Durant le salon de l'agriculture, le ministère lance une campagne sur Snapchat pour faire découvrir l'enseignement agricole et les métiers sur lesquels il débouche. Objectif : changer le regard des collégiens et des lycéens.





L'enseignement agricole recrute des jeunes sur Snapchat
Avec son slogan, "L'aventure du vivant – les métiers grandeur nature", cette campagne inédite veut surfer sur l'attrait des jeunes pour l'écologie, la nature et les animaux.

Elle veut aussi toucher directement les collégiens et les lycéens puisque l'enseignement agricole (régi par le ministère de l'Agriculture et non de l'Education nationale) propose des formations souvent méconnues dès la fin de 3ème : vers des CAP agricoles (CAPA), des brevets professionnels, des bacs pro, un bac techno (sciences et technologies du vivant). On peut même faire un bac général (par exemple un bac S) dans un lycée agricole.

Avantages : ces établissements sont en général de petite taille et disposent souvent d'un bel environnement. Et dès le lycée, beaucoup de formations peuvent être préparées en apprentissage.

Les messages de la campagne vont être délivrés sur les réseaux sociaux et notamment sur Snapchat, réseau social préféré des jeunes de 12 à 25 ans.


Un éventail de pus de 200 métiers

Autre objectif : faire mieux connaître les 200 métiers auxquels prépare la filière agricole.

De fait, l'enseignement agricole ne prépare pas seulement à être agriculteur... mais ouvre sur une grande diversité de débouchés : dans l'élevage, le soin des animaux, la gestion de l'eau, la production de vin, de graines et de semences, le machinisme agricole, le bois, la forêt, l'agri-écologie...

Pendant le salon de l'agriculture 2019, le ministère a donné carte blanche à Théo Joyeux, étudiant en BTS agricole qui se prépare à devenir... éleveur et a lancé sa chaîne Youtube (Théo futur éleveur) pour partager sa passion. Théo anime chaque soir le stand du ministère. Particularité : il a choisi de se former à ce métier sans être du milieu, après un stage de 3ème qui l'a passionné.

Le portrait vidéo de Théo Futur Eleveur


Mieux connaitre les lycées agricoles

Le salon de l'agriculture est aussi l'occasion de mieux faire connaître les lycées agricoles aux collégiens.

Et comme on le voit dans le reportage ci-dessous, il y a du boulot tant ces établissements sont peu connus ou mal connus : la possibilité de poursuivre ses études dans des secteurs variés (écoles d'ingénieurs, BTS, DUT) et des secteurs différents de l'agriculture après un bac obtenu en lycée agricole est en effet totalement ignorée !

Pour en savoir plus sur les filière de l'enseignement agricole, vous pouvez aussi feuilleter le magazine Alim'agri ci-dessous :


Et aussi des startups agricoles

Les trois fondateurs d'Agronomie, dont Clément le Founis (à g.)
Les trois fondateurs d'Agronomie, dont Clément le Founis (à g.)
Le secteur n'échappe pas non plus à la transition digitale, et l'on voit éclore un certain nombre de startups qui inventent de nouveaux outils, services ou produits numériques pour le monde agricole.

C'est le cas d'Agriconomie fondée en 2014 par trois jeunes issus du monde agricole, dont Clément le Fournis, qui est le premier diplômé d'HEC titulaire d'un bac agricole !
Agriconomie est un site de e-commerce où les agriculteurs peuvent acheter et se faire livrer en temps record tous les produits et matériels dont ils ont besoin.

La startup s'est imposée comme le "PrimeMinister" des agriculteurs et emploie aujourd'hui 75 personnes !




Rédigé par la rédaction le Lundi 25 Février 2019 modifié le Lundi 4 Mars 2019

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Le site reussirmavie







Vos articles préférés !



Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "La checklist pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.



Guides à télécharger