Réussir ma Vie ...

Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
Rss





L'ESCP lance une formation pour des étudiants ukrainiens réfugiés sur 6 campus européens



Une école de management française, ESCP, se mobilise pour l'Ukraine en lançant le programme "ESCP4U" : 300 jeunes réfugiés ukrainiens vont pouvoir se former à la carte sur ses campus de Berlin, Londres, Madrid, Paris, Turin et Varsovie.





L'ESCP lance une formation pour des étudiants ukrainiens réfugiés sur 6 campus européens
Dans la tourmente déclenchée par la guerre en Ukraine, chacun tente comme il peut d'apporter son soutien.

Grande business school à dimension européenne, ESCP a décidé de s'appuyer sur son cœur de métier, l’éducation, et sur le réseau de ses campus pour offrir à des réfugiés ukrainiens la possibilité de poursuivre une formation.

Pour cela, elle va lancer sur ses campus européens de Berlin, Londres, Madrid, Paris, Turin et Varsovie le nouveau programme ESCP4U   (ESCP for Ukraine) destiné à la fois à des étudiants et à de jeunes professionnels ukrainiens.

 

Un programme encadré par des enseignants, des alumni et des étudiants bénévoles

Concrètement, les réfugiés seront formés à la culture et aux langues européennes, puis aux diverses disciplines enseignées dans une école de management avec la possibilité de choisir leurs spécialités à la carte dans un vaste éventail de cours en présentiel et en distanciel.

Ils seront également coachés par des enseignants, des alumni et des étudiants bénévoles.

L'école prévoit d'accompagner et de former 50 réfugiés sur chaque campus, soit 300 en tout via ce programme. Leur recrutement sera fait en lien avec le Haut commissariat aux réfugiés des Nations-Unies (UNHCR) et les autorités des pays où est implanté chaque campus.
 
Le projet et co-financé sur les fonds propres de l'ESCP et par la Fondation ESCP.

Le programme ESCP4U

Quoi ?
3 blocs d’environ 100 heures
➔    Cours de cultures et de langues locales
➔    Cours en distanciel et en présentiel sur une palette de choix de spécialités
➔    Mentorats assurés par des professeurs, élèves et alumni
 
Quand ?
A partir d’avril 2022 pour les cours de langues et de cultures et le coaching, puis cours de spécialité.

Où ?
Sur les campus ESCP à Berlin, Londres, Madrid, Paris, Turin et Varsovie.
 

Une visée humanitaire mais aussi européenne

La grande école de management justifie son initiative d'abord par sa tradition humaniste."Qu’ils restent dans nos pays européens plusieurs années ou qu’ils puissent retourner chez eux rapidement, l’acquisition de nouvelles compétences et l’apprentissage de nouvelles cultures leur permettront de ne pas perdre leur employabilité, explique Léon Laulusa, directeur général délégué en charge des affaires académiques et internationales et porteur du projet ESCP4U.

Mais l'enjeu est aussi de contribuer, par l'éducation et la formation, à former des leaders ouverts à la rencontre des cultures qui pourront apporter leur pierre à la reconstruction de leur pays.

 "Quel que soit son avenir proche, l'Ukraine aura besoin de développer et maintenir des liens à travers des leaders formés au sein de différents pays européens", indique le professeur Frank Bournois, directeur général de l'ESCP.

 

Egalement des bourses d'études

Par ailleurs, ESCP met en place 10 bourses (pour un montant d’environ 200K€) pour permettre à des étudiants ukrainiens d’intégrer un des programmes de l’école, sous réserve d’admission : 5 en bachelor et 5 en MIM ou MSc. La Fondation va lancer une campagne spécifique additionnelle pour accroître les bourses.

Une initiative qui devrait sans doute être suivie par d'autres de la part des diverses grandes écoles et universités européennes.

Les grandes écoles vont évaluer leurs capacité d'accueil d'étudiants étrangers

D'ores et déjà la Conférence des grandes écoles (qui regroupe 233 grandes écoles françaises) a accepté, à la demande du gouvernement français, d'évaluer la capacité d'accueil d'étudiants ukrainiens dans les grandes écoles. "Depuis bien longtemps, les établissements membres de la CGE favorisent la mobilité internationale et les échanges interculturels dans le but de créer des liens forts entre étudiants, professeurs, chercheurs, et entreprises de tous pays".

Dans le même temps, la CGE appelle "à faire preuve de tolérance et à ne pas stigmatiser toute une communauté pour les décisions de leur représentant.", allusion à la situation de nombreux étudiants russes en France.



Rédigé par la rédaction le Mercredi 9 Mars 2022 modifié le Mardi 29 Mars 2022

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests | Le site reussirmavie









Vos articles préférés !



Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "La checklist pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.



Guides à télécharger