Jeux paralympiques de Pyeongchang : 20 médailles pour les athlètes handisport français


Tags : handicap, sport

La France termine 4ème au classement des médailles pour ces Jeux Paralympiques 2018 de Pyeongchang. Les 12 athlètes français et leurs trois guides ont rafflé 20 médailles dont sept en or, 8 en argent et 5 en bronze.





Marie Bochet lors de l'épreuve du slalon. © DR
Marie Bochet lors de l'épreuve du slalon. © DR
C'est un fabuleux résultat pour le sport paralympique français. Alors qu'elle n'elle n'avait envoyé en Corée pour les Jeux paralympiques que 12 athlètes, la France a glané au total 20 médailles, se classant 4ème derrière les Etats-Unis (36 médailles), le Canada (28) et la Russie (24).

Aux Jeux de Sotchi, en 2014, la France avait remporté 12 médailles dont 5 en or, se plaçant en cinquième position.

Mais derrière ce cocorico national, ce sont des histoires sportives et personnelles fortes qui se jouent. Et sans doute un encouragement pour de multiples personnes handicapées qui hésitent à se lancer (ou se relancer) dans le sport.

Les athlètes paralympiques en or

Les jeux se sont donc finis en beauté pour la délégation française avec deux médailles d'or décrochées le dimanche 18 mars, le jour de la clôture.

Médaille collective d'abord pour les quatre skieurs - Benjamin Daviet, Anthony Chalençon, Simon Valverde et Thomas Clarion - qui ont remporté le 4 X 2,5 km en ski de fond. Sans oublier les deux guides qui assistaient Anthony et Thomas, skieurs malvoyants.


Marie Bochet, grande championne

Mais la plus grande vedette de ces jeux paralympiques a sans doute été Marie Bochet, 24 ans, qui était la porte-drapeau de l'équipe paralympique française.

Née à Chambéry en 1994 avec une atrophie de l'avant-bras gauche, Marie skie depuis qu'elle est toute petite sans bâton gauche. Elle a démarré la compétition très jeune comme athlète handisport dans la catégorie "Debout", participant à ses premiers championnats de France à 11 ans, et à ses premiers Jeux paralympiques à 16 ans à Vancouver.

Elle se révèle lors des Jeux de Sotchi, en 2010, où elle remporte déjà 4 médailles d'or (en descente, super G, slalom géant et combiné). C'est dire si la porte-drapeau avait la pression en ouvrant ses jeux de Pyeongchang !

Elle a relevé le défi en renouvelant l'exploit de décrocher 4 médailles d'or à une petite nuance près : cette fois, elle a manqué le combiné mais parfaitement réussi le slalom, sa discipline favorite, et cela le 18 mars, dernier jour des jeux de Pyeongchang.

 


Arthur Bochet, 4 médailles à 17 ans

Autre jeune champion de ces Jeux, Arthur Bochet. Il porte le même nom que Marie Bochet mais c'est un pur hasard, car les deux sportifs n'ont pas de liens familiaux.

A 17 ans, Arthur participait pour la première fois à des Jeux paralympiques et il a décroché 4 médailles d'argent (en descente, slalom, super G et combiné) sous l'oeil ému de toute sa famille.


Benjamin Daviert, 5 médailles

Les sportifs français ont rivalisé dans les exploits puisque l'un d'entre eux a remporté 5 médailles en biathlon. C'est Benjamin Daviet, 28 ans, qui a d'abord remporté l'or dans l'épreuve de 12,5 km, 7,5 km, relais 4 × 2,5 km et l'argent dans le 15 km, et le cross 20 km. Voilà beaucoup de kilomètres pour un seul homme.

Benjamin avait déjà participé aux Jeux de Sotchi en 2014 où il avait glané une médaille de bronze. En Corée quatre ans plus tard, il s'est offert une moisson en or. Beau parcours sportif et humain pour celui qui a eu un accident de mobylette à 17 ans.

"Suite à cet accident je me suis cassé le condyle, un os du genou, raconte-t-il. Pendant l'opération j'ai attrapé un staphylocoque doré et du coup j’ai mon genou gauche bloqué, j'ai une jambe raide.
Quelques années après j'ai décidé de me lancer dans le ski de fond car c’est un sport qui me plaisait beaucoup. Je recherchais un sport où il y a de l’effort physique , le dépassement de soi , d’être à l'extérieur et sur la neige donc le ski nordique était parfait." 

Un excellent choix pour lui et tous ceux que cela encourage à aller de l'avant malgré le handicap !

Une fière cérémonie de clôture

C'est Benjamin Daviet qui a eu l'honneur de porter le drapeau tricolore pour la cérémonie de clôture des jeux de Pyeongchang, le 18 mars 2018, menant une délégation française aux anges.

Bravo à tous et merci pour votre exemple.





Rédigé par la rédaction le Dimanche 18 Mars 2018 modifié le Dimanche 25 Mars 2018

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie







Vos articles préférés !

S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger