Formation infirmière : ce qui va changer



C’est décidé : à partir de la rentrée 2009, le diplôme d’Etat d’infirmier(e) donnera le grade d’une licence, diplôme de niveau II (bac +3). En même temps, les études sont réorganisées dans les Instituts de formation aux soins infirmiers (IFSI). Directrice de l’IFSI Rabelais à Paris, Nadia Mihoubi Boudraï nous explique ce qui va changer pour les étudiants et les futurs "infirmiers diplômés d’Etat" ou IDE.





Les infirmiers diplômés d’Etat auront le grade d’une licence de niveau bac + 3 : que cela signifie-t-il ?

Cela signifie que la formation en trois ans dans les IFSI va être intégrée au cursus universitaire du "LMD". Aujourd’hui, après trois années de formation, le diplôme d’Etat permet aux infirmiers  de s’inscrire à l’université en troisième année de licence (ou L3), soit une validation de deux ans d’études universitaires (L1 et L2). L’obtention du diplôme d’Etat d’infirmier dans cette réforme équivaudra à la validation des trois années universitaires d’un cycle Licence. 
 
Ce dispositif  devrait permettre par la suite aux futurs infirmiers qui le souhaitent (juillet 2012) de  poursuivre leurs études à niveau bac + 5 en université, c’est-à-dire en Master  1, probablement après quelques années d’exercice professionnel, puis en Doctorat.

Ne pourront-ils pas poursuivre directement leurs études en master ?

Les textes dont nous disposons actuellement ne sont pas aussi explicites. Cependant  la formation infirmière reste très orientée vers l’emploi, dans la mesure où elle comporte autant d’heures d’enseignements théoriques (2100h) que d’enseignements cliniques (2100h de stage).  Il me semblerait donc logique que la licence obtenue soit plutôt qualifiée en "licence professionnelle" en vue d’une employabilité immédiate dans une conjoncture où l’ensemble des établissements de soins a  impérativement  besoin d’infirmiers. L'inscription en master serait alors différée.

Quels types de master pourront être ouverts aux infirmiers ?

Les IFSI doivent s’adosser à des universités pour les définir, mais tout reste à construire dans le domaine des sciences infirmières.
Un certain nombre d’infirmiers suivent déjà ou ont suivi des masters en sciences humaines (psychologie, sociologie, anthropologie, santé publique, sciences de l’éducation …). tout dépendra du profil et du projet de la personne.


Qu’est-ce qui change à la rentrée 2009 pour les étudiants infirmiers qui rentrent dans des IFSI ?

Les études vont être organisées selon le découpage universitaire, soit deux semestres par an durant trois ans. L’enseignement des sciences fondamentales est assuré par l’Université ; l’enseignement des sciences et techniques infirmière et l’intégration des savoirs est assuré par l’IFSI.

En ce qui concerne l’évaluation, comme pour tout dispositif de ce type en Europe, les validations partielles des connaissances (quelle que soit leur nature), qui contribuent à la validation globale des dix compétences constitutives du métier d’infirmier, donneront lieu à l’attribution d’un nombre défini de "crédits" ou ECTS (European Credits Tranferts Student). Les étudiants doivent au final acquérir 180 ECTS pour obtenir leur diplôme d’Etat.

En entrant dans ce schéma européen, les étudiants infirmiers devraient aussi avoir la possibilité d’effectuer un ou deux semestres dans un pays européen (selon les conventions établies par leur université de référence). C’est une nouveauté intéressante.


Quel est le profil à avoir pour réussir ce type d’études ?

Il faut avoir le goût du travail et être capable de s’auto-évaluer de façon objective. Les étudiants qui entrent en IFSI sont majoritairement bacheliers, mais les performances sont en lien avec des apprentissages réguliers.
Ce sont des études qui demandent de l’investissement ; pour obtenir le grade de licence, il faut travailler et être honnête avec soi-même.


La réforme prévoit-elle un accès privilégié aux IFSI pour les étudiants qui ont échoué en première année de médecine ?

 Actuellement, il est seulement prévu que les étudiants ayant validé la deuxième année du deuxième cycle des études médicales soient autorisés à se présenter au jury du diplôme d’Etat d’infirmier à condition d’avoir réalisé et validé les unités d’enseignement UE 3.1.S1 et UE 3.1.S2 ("Raisonnement et démarche clinique infirmière"), "d’avoir réalisé deux stages à temps complet de soins infirmiers d'une durée totale de 15 semaines", et d’ "avoir réalisé et validé un travail écrit et personnel de 15 à 20 pages, centré sur une problématique propre à la profession d’infirmier".

Dans notre dossier :
Infirmier, infirmière : un métier de coeur et d'action
Infirmier, infirmière : témoignages vidéo de jeunes pros

Propos recueillis par Michèle Longour


Samedi 4 Juillet 2009

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie







Vos articles préférés !

S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger