Réussir ma Vie ...
Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
Rss

Cannabis : une étude complète sur la consommation


L'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) a publié le 10 juillet 2007 un ouvrage très complet sur la consommation du cannabis. Les Français restent de gros fumeurs : 1,2 millions de personnes sont des consommateurs réguliers dont de très nombreux étudiants.




Cannabis : une étude complète sur la consommation
Tout ce que vous voudriez savoir sur le cannabis est à chercher dans cet ouvrage intitulé "Cannabis, Données essentielles" : Quels sont les niveaux de consommation en France ? Y a-t-il beaucoup de joints surdosés ? Quelles sont les risques et les conséquences de la consommation ? etc, etc. En fait c'est un ouvrage collectif qui rassemble tout ce qu'on sait sur la question à partir d' études, d'enquête, d'opinions de médecins, de sociologues, d'économistes, de statistiques... Cela donne un livre de 230 pages plutôt faciles à lire qui ne s'adressent pas qu'aux spécialistes mais au grand public. Bonne nouvelle : l'OFDT a mis le livre en ligne sur son site internet www.ofdt.fr

Qui sont les fumeurs de cannabis ?

Cannabis : une étude complète sur la consommation
D'abord, on apprend que la France est un des pays où on consomme le plus en Europe, avec la République tchèque, l'Espagne et le Royaume-Uni. Il y a 1,2 millions d'usagers réguliers et 550 000 usagers quotidiens. Parmi eux, pas mal de 15 à 25 ans. On fume en moyenne son premier joint vers 15 ans. A 17 ans, 1 jeune sur 2 (49,5 %) a déjà pris du cannabis au cours de sa vie, 1 sur 3 (27,9 %) au cours des trois derniers jours, 1 sur 10 (10,8 %) de façon régulière, et 1 sur 20 (5,2%) chaque jour. On apprend aussi que la part des consommateurs réguliers a eu tendance à augmenter ces dernières années : entre 2000 et 20005, la part des fumeurs réguliers chez les 15-34 ans est passée de 3,8% à 5,9 %.

Les risques et les effets de la consommation de cannabis

Le livre de l'OFDT consacre plusieurs chapitres aux conséquences de la consommation du produit. Comme le tabac, le cannabis favorise les cancers (en particulier de l'appareil respiratoire), il peut entraîner des problèmes d'infertilité de l'homme ou de la femme, et chez une femme enceinte, peut empêcher le bon développement du foetus. Il semble bien qu'il favorise les crises d'angoisse, et l'irruption de certaines maladies psychiatriques comme la schizophrénie. Les spécialistes parlent aussi du "syndrome amotivationnel" : c'est tout simplement la perte de motivation. Les joints déconnectent de la réalité en empêchent de s'investir dans le réel que ce soit le travail, le sport, les engagements et les activités régulières. Et puis... il y a les risque de mort violente liés aux accidents de ma circulation. Conduire sous l'emprise du cannabis multiplie presque par deux (1,8) le risque d'accident mortel(lire notre article). Sur 6000 accidents mortels, 230 sont liés à l'usage de cannabis. (Pour en savoir plus, lire un extrait sur les conséquences du cannabis).

Mercredi 6 Janvier 2010

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Cana le 23/09/2007 03:13
Arrêtons de critiquer le cannabis... Nous sommes tous, dans notre fond intérieur, hypocrites...

2.Posté par gnagnagna le 07/02/2008 11:56
Je trouve cela outrant que tant de jeunes fument tant de cannabis pas bon pour toute leur santé de la vie futur. Pas bon Pas bon !

3.Posté par casper le 03/03/2009 01:58
Une vie, une de ces vies, ca donne envie d'en profiter jusqu'au bout de toute facon.... !

4.Posté par nem'z le 11/05/2009 19:45
25% de fumeurs réguliers en France chez les jeunes...et '18%' d'accidents liées au cannabis chez les jeunes... ça veut dire ,si je comprend bien, qu'en proportion y'a plus d'accidents chez les non fumeurs....donc SVP arrêtons de conspirer autour du cannabis , plantes historique cultivé depuis le temps des pharaons pour ses innombrable qualités jusqu'au debut du 20 eme siècle ... derrière cette propagande abusive se cache les interet des grande multinational qui redoute la remonté de la matière cannabis au premier rang mondial....et qui ne pésente aucun intérêt économique puisqu'elle pousse partout,sans engrais,qu'elle laisse respirer la terre, qu'elle lutte seul contre les mauvaise herbe, qu'elle fait un bon carburant, de très bonne fibre textile de multiple nature... et bien d'autre qualité pharmaceutique....et encore plus non découverte...

5.Posté par L'auteur le 15/05/2009 09:50
Nem'z : t'a pas bien compris l'article : 18% d'accidents liés au cannabis chez les jeunes, ça veut dire que sur 100 accidents de la route provoqués par des jeunes, 18 sont liés au cannabis : c'est beaucoup.
Tout simplement parce que le cannabis est une plante à effets psychotropes qui agit sur le cerveau (d'où les effets agréables) et modifie la perception du réel. L'effet agréable du moment s'accompagne donc d'effets dangereux indéniables à court terme et à moyen terme (pour les consommateurs réguliers), c'est observé scientifiquement.
Le jugement émis dans l'article ne concerne donc pas la plante en elle-même qui présente des vertus diverses utilisées en médecine, mais sa consommation récréative qui provoque addictions et accidents.
Quant à son intérêt écologique et économique, cela fait en effet gagner beaucoup d'argent aux mafias de la drogue et aux réseaux de revendeurs, un tout petit peu à quelques paysans marocains... C'est un vrai business qui gangrène des quartiers entiers dans nos pays et entraîne pas mal de jeunes dealers en prison...

6.Posté par Speedrunner le 01/07/2009 13:07
C'est bien d'informer mais se contenter de recopier le message du gouvernement français est quelque peu... simpliste à mon avis. Je souffre de trouble de l'attention et consommateur régulier de cannabis par ailleurs, j'ai découvert qu'avec de faibles doses, on pouvait se focaliser (ce qui est aujourd'hui prouvé): c'est au cannabis que je dois la réussite de mes études (et si ce n'avait pas été le cannabis ça aurait été une saloperie de médicament chimique de l'époque).
Il faut savoir ne pas se tromper d'ennemi: si c'est vrai qu'il y a des dérapages sur la manière de consommer, la plupart des utilisateurs (89%) ne dérapent pas.
Le mieux serait d'essayer au moins une semaine avant de se permettre d'émettre un jugement, parce que les mythes ont la vie dure et seule l'expérience permet de les contrer.
PS: l'addiction au cannabis, ça ne peut pas exister (c'est physiologiquement impossible, une recherche de 5min sur google suffit), et ceux qui se croient dépendants... ne font que se croire dépendants (c'est de l'auto-suggestion quoi).

Psycho | Corps et sexualité | Amour | Couple | Un bébé ? | Addictions





Vos articles préférés !



Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "7 clés pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.