Apéro géant à Nantes : une nouvelle édition mouvementée


L'apéro géant organisé à Nantes via Facebook le 1er juin 2011 a finalement rassemblé 6000 personnes dans une ambiance tendue. Les forces de police, assez nombreuses, ont interpellé 23 personnes et deux accidents graves ont été évités. Un bilan mitigé qui relance le débat entre les anti et les pro apéros.





Apéro géant à Nantes : une nouvelle édition mouvementée
Il fallait finalement être très motivé, mercredi soir 1er juin 2011, pour venir prendre l'apéro place Royale à Nantes. Entendez l'apéro convoqué par le groupe Facebook "Apéro géant, nouvelle édition", qui appelait clairement à "apporter le plus d'alcool possible, pour que l'ambiance soit vraiment festive".

Malgré les mises en garde de la préfecture qui avait interdit le transport d'alcool ce soir-là, 6000 participants ont convergé vers le centre où un impressionnant dispositif policier avait été déployé. La place Royale étant bouclée, après quelques hésitations, le groupe a finalement convergé vers un square où les libations ont eu lieu, au son des tambours et des feux d'artifice. L'ambiance est toutefois restée tendue, les policiers procédant à de nombreux contrôles et obligeant les participants à verser dans le caniveau les bouteilles d'alcool découvertes.

Le lendemain matin, la préfecture de Loire-Atlantique a publié son bilan chiffré : plus de 6000 personnes ont participé à l'événement, et il y a eu 22 hospitalisations (notamment pour ivresse) et 23 interpellations. Aucun accident grave, mais un jeune homme ivre a tout de même dû être repêché dans la Loire, et un autre a été secouru alors qu'il avait escaladé une grue. En mai 2010, à Nantes, un garçon de 21 ans avait fait une chute mortelle lors d'un apéro géant.

Le début d'un débat entre les pour et les contre

Depuis ce drame, le gouvernement a mis au point une stratégie pour mieux encadrer ce type d'événement. Un Monsieur Apéro géant; est censé se mettre en contact avec les organisateurs et les aider à canaliser la foule pour éviter les débordements. Un volet qui n'a semble-t-il pas bien fonctionné à Nantes pour cet apéro nouvelle édition de juin 2011 où la préfecture n'a jamais pu identifier les instigateurs de l'apéro.

Par contre, la préfecture a voulu jouer le dialogue et la pédagogie, y allant de ses explications et mises en garde contre la sur-alcoolisation sur le mur Facebook de l'événement. Résultat : un certain débat s'est instauré entre les pour et les contre qui ont déploré les débordements, les accidents graves et le piteux état des lieux après de tels apéros.
"Prendre l´apéro; haha je rigole, a noté par exemple Gaspard. A 90 pour cent les gens viennes juste pour se mettre une grosse mine en même temps que des milliers d´autres, un joyeux rassemblement d´ivrognes... Posez-vous la question aussi : pourquoi cet événement a-t-il été annulé par ces fondateurs ?" (l'apéro a en effet été annulé et reporté plusieurs fois avant le 1er juin 2011.)

"Bah là on peut dire que l'apéro était "surveiller de près" vu tout les flics, en même temps c'est pas plus mal, ça à put éviter certains "débordements", estime Pierre. D'autres déplorent les lieux laissés "dégueulasses" et l'ambiance policière pas très "cool".

Les apéros géants aux oubliettes ?

Et pour la suite ? Déjà, le débat est relancé. "L'apero fait parti de la culture francaise!! moi j'aime bien comme c'est tout simple boire un godet entre amis et faire des rencontres !!! ne rien changer!!", défend Youri.
Pourtant, de plus en plus de voix s'élèvent pour organiser des "apéros sans alcool" (acte citoyen pour les uns, crime de lèse-apéro pour les autres !).

"Se rassembler simplement pour boire, c'est un peu court, exprimait un étudiant nantais. Les Espagnols qui se sont rassemblés sur la Puerta del Sol en Espagne, au moins, le font pour quelque chose, ils réfléchissent et ils veulent changer les choses". Les révoltes largement portées par des jeunes dans les pays arabes et le mouvement démocratique de protestation lancé par les jeunes Espagnols ont peut-être en effet relégué les apéros Facebook aux oubliettes. Deux événements similaires ont d'ailleurs été annulés dans deux villes dont Le Mans. Et les réseaux sociaux type Facebook ont montré qu'ils pouvaient servir des mouvements d'un tout autre enjeu que de simples apéros.

Lire :
Apéros géants : le gouvernement va les encadrer
Apéros géants interdits : la fête est finie ?



Dimanche 5 Juin 2011

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie







Vos articles préférés !

S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger