Admissions à Science Po : la procédure internationale gagne du terrain



Science Po Paris a publié fin décembre les chiffres de ses admissions en 2017. La sélectivité reste élevée, notamment à l'entrée du collège universitaire. Les admis via la procédure internationale sont de plus en plus nombreux.





A quel niveau et par quelle procédure a-t-on le plus de chances d'entrer à Science Po ? Certainement pas via la  procédure postbac "classique", à savoir le concours - que le grand établissement persiste à appeler "examen" - qui ouvre à tous les lycéens de terminale l'accès au "collège universitaire", le cycle de trois ans sanctionné par un bachelor.

En 2017, 806 étudiants ont été admis par cette voie sur 5480 candidats, soit un taux de réussite de 14,7%.

Si la sélectivité reste si forte, c'est que le nombre de candidats ne cesse d'augmenter. D'autre part l'établissement parisien (qui a désormais 7 campus en France) cherche depuis une quinzaine d'années à diversifier le profil de ses étudiants.
Admissions à Science Po : la procédure internationale gagne du terrain

La procédure CEP pour les lycéens des zones d'éducation prioritaires :

Diversification sociale d'abord. Depuis 2001, Science Po a créé une procédure d'admission réservée à certains lycées (106 aujourd'hui) classés en zone d'éducation prioritaire.

Les meilleurs lycéens de ces établissements peuvent suivre des ateliers de préparation et passent des épreuves spécifiques (un oral d'admissibilité dans le lycée partenaire, un oral d'admission). A l'époque de sa mise en place, cette procédure avait fait grincer des dents ceux qui y voyaient une rupture de l'égalité des candidats face au concours d'entrée. 

Presque vingt ans plus tard, la polémique est close et la procédure CEP de Science Po a inspiré d'autres dispositifs comme les "cordées de la réussite" à l'entrée de classes prépa. Mais les taux de réussite de la procédure CEP ne se sont pas envolés : il y a eu 158 admis sur 1001 candidats en 2017 (15,7%). Même si le mode de sélection (sans écrit) veut aider les candidats, la sélectivité est du même ordre que pour les autres.
Admissions à Science Po : la procédure internationale gagne du terrain

La procédure internationale et les doubles diplômes

Par contre, la troisième procédure, dite "internationale" a le vent en poupe. Elle a été créée il y a une quinzaine d'années pour les élèves ayant clairement un profil international, par exemple des étudiants non français ou des lycéens français ayant fait leurs études secondaires à l'étranger. 

Ils bénéficient d'une procédure de sélection spécifique, sans épreuves écrites, basée uniquement sur l'examen du dossier et un entretien pouvant être passé dans diverses villes du monde.

La même procédure (admission sur dossier et entretien) est proposée à des candidats souhaitant faire le collège universitaire dans le cadre d'un double diplôme. Sciences Po a en effet mis en place neuf programmes de doubles diplômes de niveau bachelor avec des universités à travers le monde.
Trois doubles cursus mêlant sciences sociales et sciences dures ou humanités sont aussi proposés avec des universités parisiennes (Paris I, Paris IV et Paris VI). 

Or d'année en année, Science Po offre de plus en plus de places aux candidats de ces filières : en 2017, 884 étudiants ont été admis via la procédure internationale sur 3177 candidats (soit 27,8%).

 
Admissions à Science Po : la procédure internationale gagne du terrain

Admissions à Science Po : la procédure internationale gagne du terrain
Ces 884 étudiants internationaux sont d'ailleurs plus nombreux, en 2017, que les 806 admis via l'examen classique. Et ils représentent 48% des admis.

C'est une évolution culturelle considérable pour un établissement qui s'est longtemps consacré, en priorité, à la formation de l'élite de la fonction publique française. Aujourd'hui Science Po tente de se positionner sur le marché mondial de l'enseignement supérieur. 

Pour les candidats qui sont inscrits à l'examen d'entrée 2018, les chances de réussite s'amenuisent donc un peu plus chaque année. Les statistiques soulignent que deux tiers des admis via l'examen sont des filles, et que 52% des admis sont issus d'une filière ES, 37% de S et 11% de L.

Une sélectivité un peu moins forte en master

Et à l'entrée en master ? Après l'entrée postbac au collège universitaire, les candidats de niveau bac+3 peuvent tenter leur chance pour préparer un second cycle universitaire à Science Po et y décrocher un master dans une spécialité (droit, affaires politiques, finances, communication, etc.).

Certes, là encore, les candidats sont plus nombreux chaque année. Mais la sélectivité est un peu moins forte à ce niveau : 2006 étudiants ont été admis en master en 2017 sur 6699 candidats (soit près de 30% d'entre eux).
Admissions à Science Po : la procédure internationale gagne du terrain

La part des étudiants internationaux augmente aussi en master

Admissions à Science Po : la procédure internationale gagne du terrain
Cependant, en master comme pour le collège universitaire, il y a deux procédures : une pour les diplômés d'un bac+3 en France, et une procédure internationale. Or là encore, la part des admis via la procédure internationale ou les doubles diplômes augmente : ils étaient 1 sur 2 en 2009, ils sont 3 sur 4 en 2017.

On voit donc désormais des étudiants français partir faire un bachelor en Europe et tenter d'entrer à Science Po (et dans d'autres grandes écoles) via la procédure internationale.

Le bon plan des masters en un an

Reste un autre bon plan pour parvenir à entrer à Science Po et y décrocher un diplôme : les masters en un an.
Créés en 2015, ce sont des formations intensives conçues pour de jeunes pros et de jeunes diplômés qui souhaitent acquérir une expertise pointue.

Les programmes sont dispensés intégralement en anglais au sein de l’École des affaires internationales, l’École d'affaires publiques, l’École du management et de l’innovation et l’École de droit.

Encore peu connus, les masters en un an n'ont attiré en 2017 que 361 candidats pour 182 admis. Alors dépêchez-vous !


Le saviez-vous ? Science Po Paris va déménager !

Science Po a annoncé en juin 2016 avoir acquis l'hôtel de l’Artillerie, situé Place Saint-Thomas-d'Aquin dans le 7ème arrondissement, non loin de ses locaux historiques de la rue Saint-Guillaume.

Le nouveau campus qui y sera installé comportera aussi des logements sociaux étudiants au cœur de Saint-Germain-des-Prés. Ainsi que de nouveaux équipements : salles numérisées, salle de plaidoirie, salle de rédaction pour l’école de journalisme, incubateur d’entreprises, etc. 
Lhôtel de l'Artillerie où Science Po installera son campus parisien.
Lhôtel de l'Artillerie où Science Po installera son campus parisien.

la rédaction


Mardi 16 Janvier 2018

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie







Vos articles préférés !

S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger