Les nouveaux métiers de l'Internet



Tags : débouchés

Ce sont des métiers tout nouveaux, ceux de la génération Internet : webmaster, développeur web, chef de projet multimédia, webdesigners, intégrateur html... Pas faciles à cerner parce qu'ils mêlent l'informatique, les arts graphiques, le marketing et le journalisme. Une seule chose est sûre : après avoir chancelé au début des années 2000, le Net est devenu adulte et offre maintenant de belles perspectives : ça recrute sec d'autant que les cursus de formation sont encore assez rares...

Les grandes familles de métiers
Les techniciens : des pros de l'informatique
Les graphistes multimédia : des artistes qui maîtrisent les technologies web
Les webjournalistes et les animateurs : au contact des internautes
Les professionnels du marketing en ligne : e-business et bons plans
Les chefs de projet multimédia



Les grandes familles de métiers

Les nouveaux métiers de l'Internet
Les métiers ne sont pas faciles à décrire parce que les noms qu'on leur donne varient d'une entreprise à l'autre selon la taille de la structure (PME ou groupe international) et la nature du projet web (vente en ligne, intranet, média grand public ou professionnel, e-marketing, etc.). Il existe plusieurs grandes fonctions ou types de métiers, un peu comme dans une équipe de foot :
- les fonctions techniques souvent occupées par des profils d'informaticiens,
- les fonctions graphiques, qui nécessitent un regard artistique,
- les fonctions éditoriales, qui correspondent à des profils de journalistes ou de chargés de com,
- les fonctions marketing qui sont plus commerciales.
Dans les grosses structures, chaque fonction aura ses métiers, alors que dans les petits projets, une même personne pourra se charger à la fois de l'informatique, du contenu et du marketing. Ainsi un webmaster peut avoir un poste purement technique ou être le chef de projet qui administre un site de A à Z . C'est aussi l'intérêt d'Internet : abattre les murs entre les métiers.


Les techniciens : des pros de l'informatique

Les nouveaux métiers de l'Internet
Dès qu'on touche à Internet, l'informatique est là. Il faut programmer, construire des pages en html, bâtir l'architecture d'un réseau, gérer une base de données, suivre l'évolution technologique...
Le développeur web doit traduire toutes les fonctions d'un site en langage informatique. Il doit donc maîtriser les logiciels de programmation (Flash, Javascript, CSS, Dot Net, php..), et se tenir au courant des évolutions comme celle liée aux technologies web2.0. Sans développeur, aucun projet ne pourra se concrétiser, et en ces temps de pénurie d'informaticiens, le métier est de plus en plus demandé. "Cherche développeur profil css xhtml php mysql linux..." C'est le type d'annonce qui fleurit.
L'intégrateur htlm met en ligne les contenus (textes, photos, tableaux) en éditant des pages htlm, c'est-à-dire utilisant le langage de base d'Internet. Il sait également retoucher et manipuler les images et les vidéos.
Le traffic Analyst travaille sur des bases de données qui vont permettre de démarcher des clients via le Net. Il doit les optimiser, et les tenir à jour.
L'architecte réseau ou le directeur technique organise toute la communication en réseau et surpervise l'Intranet, les bases de données, les sites Internet d'une entreprise. Le directeur technique peut superviser plusieurs développeurs et tous les choix technologiques en terme de coût, de sécurité et d'organisation.

Profil : Etre bon technicien mais avoir aussi le sens de la communication et du travail d'équipe. Etre réactif, rapide, savoir se remettre en question, rester en veille technologique, prêt à repartir en formation.
Les formations :
Bac + 2 à bac + 5 informatique :
- BTS ou DUT Informatique, DUT Services et réseaux de communication, GEII, avec spécialisation éventuelle (en licence pro, master, école privée, stages...)
- licence universitaire MIAS, MASS, informatique, etc.
- diplôme d'ingénieur informatique ou master (bac + 5).
- mastère spécialisé Création et production multimédia de l'Ecole nationale supérieure des télécommunications de Paris.

Les graphistes multimédia : des artistes qui maîtrisent les technologies

Les nouveaux métiers de l'Internet
Sur Internet, les aspects graphiques et sonores d'un site sont essentiels, ainsi que le confort de la navigation. Certains métiers nécessitent donc une bonne sensibilité artistique et visuelle, et une connaissance des codes de lecture sur le Net.
Le webdesigner conçoit la charte graphique d'un site (couleurs, polices), mais doit aussi veiller à ce que la navigation soit aisée et agréable. De plus en plus, il doit aussi introduire des vidéos.
Le game designer crée et organise un jeu vidéo (iconographie, photos, décors, scénario), en veillant à l'interactvité du programme.
Le directeur artistique définit l'identité visuelle d'un site ou de plusieurs, en lien avec les responsables de l'entreprise ou du projet multimédia. Selon la taille de l'entreprise, il peut coordonner plusieurs personnes.

Profil : Sens du visuel, bonne sensibilité graphique, réactivité et aisance technologique, goût du travail d'équipe. Il faut avoir la double compétence graphique et informatique.
Formations :
On peut partir d'une formation artistique orientée ou complétée par une spécialisation multimédia, ou passer par une formation récente spécialisée qui allie les deux dimensions.
- BTS Communication visuelle
- Ecole d'arts appliqués avec spécialisation multimédia (par ex : Gobelins-l'Ecole de l'image)
- Formations de l'Ecole Multimédia (Paris) après le bac ou après un bac + 2
- Ecole privée Supinfogame à Valenciennes pour les jeux
- licence universitaire Arts et technologies


Les webjournalistes et les animateurs : au contact des internautes

Les nouveaux métiers de l'Internet
Ce sont les spécialistes de l'éditorial, c'est-à-dire du contenu d'un site Internet : de quoi veut-on parler, que va-t-on mettre en ligne, pourquoi, quels sont les informations importantes pour faire augmenter la fréquentation, de quoi parlent les sites concurrents, quels services faut-il proposer aux internautes, etc. Là encore, selon les entreprises, les profils vont être différents. Dans de petites entreprises, c'est le patron lui-même qui assure cela, parfois c'est le service communication, le créateur du site, les responsables de l'association, ou bien des journalistes :
Le rédacteur web est souvent un jeune journaliste qui va chercher l'information et doit la mettre en forme avec rapidité et concision. Mieux vaut maîtriser le langage html.
Le webmaster éditorial assure aussi la mise à jour du site, l'alimente en informations, assure le référencement, choisit les mots-clés, monte des partenariats, coordonne les réponses aux forums, etc.
Le modérateur de forum : seuls les grands sites ont des professionnels dédiés à cela. Il répond, contrôle, anime les débats.

Profil : Réactivité, rapidité, qualités d'écriture, aisance avec l'outil Internet, goût des contacts et du débat, bonne culture gé, sens de la responsabilité.
Formations :
- Ecoles de journalisme avec spécialisations multimédia (notamment le CUEJ de Strasbourg), écoles de communication, de commerce,
- licence de lettres ou de sciences humaines complétée par une formation technique par exemple à HETIC (Hautes études des technologies de l'information et de la communication),
- licence de médiation culturelle.

Les professionnels du marketing en ligne : e-business et bons plans

Les nouveaux métiers de l'Internet
Le récent développement du e-commerce fait naître, là encore, de nouvelles spécialités. Les commerciaux et les responsables du marketing doivent maintenant aller chercher leurs clients en ligne, les fidéliser, leur présenter les offres et les produits grâce aux outils du web : mailing, newsletter, boutique en ligne, etc.
Le responsable marketing en ligne : définit la stratégie commerciale du site, met en place des outils pour mesurer la fréquentation et les résultats, veille à la cohérence avec l'image de l'entreprise.
Le responsable de partenariats et affilation s'occupe de nouer des partenariats avec d'autres sites, met en ligne les campagnes de pub, suit leurs résultats, invente des jeux et des concours, cherche à augmenter la fréquentation et la popularité du site.
Le responsable mailing envoie les mailings et les newsletter à des listes de clients et suit les retours.

Profil : dynamisme, sens commercial, intérêt pour l'outil web.
Formation :
- DUT techniques de commercialisation
- Ecoles de commerce
- licence pro Commerce spécialité marketing et commerce sur Internet à l'IUT d'Evry (après un DUT techniques de co, ou un DUT informatique).

Les chefs de projet multimédia

Ils coordonnent toute la stratégie web d'une entreprise, ou dirigent une équipe composée de tous les métiers précédents. Parfois, ce sont des créateurs de start-up ou des pionniers qui inventent un nouveau concept de site.
Profil : il faut avoir un profil complet un peu "touche-à-tout" avec une compétence technologique et informatique minimum, mais aussi de la créativité, le sens du management, des contraintes budgétaires et du timing.
Formations : on peut arriver à ce type de poste avec l'une des formations citées plus haut (informatique, graphisme, communication ou commerce), complétée par une bonne culture générale, le sens du management et une spécialisation complémentaire. Ou bien une formation spécifique :
- Ecole multimédia : formation en contrat de professionnalisation de 24 mois ouverte aux bac + 2 (DUT informatique, BTS Informatique de gestion, diplôme de communication multimédia). Sanctionné par un titre professionnel de "chef de projet multimédia" niveau bac + 4.
- HETIC (Hautes études en technologies de l'information et de la communication) se présente comme la "grande école de l'Internet". On y accède à bac + 2 ou bac + 3 avec un profil soit scientifique, soit littéraire, soit commercial. Sanctionné par le titre "d'expert en ingénierie et management de la communication numérique" et par un diplôme (niveau bac + 5) de Technologies multimédia pour l'entreprise et la communication de l'université Paris Descartes. Une prépa intégrée accessible après le bac est ouverte en 2008 pour les bacheliers S, ES, L, STG et STI. On peut donc faire à HETIC un cursus complet en 5 ans.
- Mastère spécialisé Création et production multimédia, à Télécom Paris en lien avec l'INA. Cursus de haut niveau accessible à bac + 5 (après une école de commerce ou d'ingénieur par exemple).

Lire aussi notre interview du directeur de l'Ecole Multimédia :
Le multimédia manque de talents




Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Cerner son profil | Bâtir son projet pro | Métiers qui recrutent | Métiers à découvrir | Métiers passion | Expériences de jeunes pros | Sans formation ?






S'abonner à la newsletter gratuite



Un blog sur l'actu des débouchés

Hôtellerie : les Roches vont former des managers Spa et Santé

Le tourisme du bien-être est en expansion et l'hôtellerie haut de gamme multiplie l'ouverture de...