Les IAE : des écoles de management à l'université



Les Instituts d'administration des entreprises ou IAE sont des écoles universitaires de management, autrement dit des écoles de commerce à l'université. Répartis sur toute la France, une trentaine d'IAE développent des cursus professionnalisants pour les grands métiers de l'entreprise : gestion, finance, marketing... Une voie qui gagnerait à être mieux connue.




Des diplômés de l'IAE Grenoble. Photos : IAE Grenoble.
Des diplômés de l'IAE Grenoble. Photos : IAE Grenoble.
Après un BAC ES et un DUT Gestion des entreprises et des administrations (GEA), Clément a découvert lors d'un Erasmus son goût pour le marketing, l'entrepreneuriat mais aussi l'international.  Il décide de se former dans cette voie et choisit l'IAE de Grenoble.

"Le programme m'a séduit par son approche professionnalisante, son accessibilité financière et son encadrement, un cocktail qui me correspondait parfaitement". Il est aujourd'hui "marketing manager" dans une startup de partage de logements entre particuliers, et peut travailler dans la ville de son choix.

Eh oui, les écoles de commerce privées ou consulaires ne sont pas les seuls lieux de formation aux carrières du management d'entreprise.

Les IAE : d'où viennent-ils ?

Les universités abritent en leur sein ces structures moins connues, les IAE (instituts d'administration des entreprises), créés dans les années 1950 pour permettre à de jeunes ingénieurs ou à des diplômés en sciences humaines d'être formés en gestion, un peu sur le modèle des business schools des universités américaines.

Dès le début, les IAE ont donc eu leurs méthodes et leur autonomie par rapport aux cursus classiques de la "fac".

A l'époque, on n'enseigne pas la gestion à l'université et les IAE inventent donc le concept de "double compétence". Ils dispensent une formation globale à "l'administration des entreprises", devenu aujourd'hui le master d'administration des entreprises (MAE), leur diplôme "historique".

IAE France : une marque qui innove et gagne en notoriété

Les IAE : des écoles de management à l'université
Depuis, le concept s'est développé : géographiquement d'abord, puisqu'il y a aujourd'hui 35 IAE en France, chacun dépendant d'une université. Leurs formations se sont aussi diversifiées tout en gardant leur ADN - former des professionnel pour l'entreprise : management, comptabilité et finances, marketing, ressources humaines, etc.

En 2014, les IAE ont refondé leur réseau sous la marque IAE France . Ils gagnent depuis en notoriété et ne cessent d'innover pour rivaliser avec les écoles de commerce privées, leurs grandes rivales, notamment sur le terrain de l'international.

Comment se déroulent les études dans un IAE ?

- L'admission se fait en général en L3 (niveau licence), ou plus souvent encore en M1 (première année de master) ou M2 (deuxième année de master).
 
- A ce niveau, l'entrée est sélective car les IAE veillent  "à ne former que le nombre d'étudiants dont les entreprises ont réellement besoin à la sortie dans chaque spécialité".
 
- La sélection se fait sur dossier, entretien, et souvent aussi sur réussite d'un test d'aptitude aux études de gestion : TAGE ou SIM (Score IAE Message). (En savoir plus sur le TAGE-MAGE )

- Malgré cette sélection, les IAE aiment recruter des étudiants au profil diversifié : il n'est pas nécessaire d'avoir étudié l'économie ou la gestion pour se présenter. On peut avoir fait du droit, de l'histoire ou des sciences, car les IAE apprécient les étudiants ayant une bonne culture générale. Il faut par contre avoir un projet professionnel assez précis.
 
 - La plupart des masters sont professionnels : le but est l'insertion en entreprise, et les cursus laissent une large part aux stages. De même, la pédagogie se veut active : études de cas, jeux de simulation... Il y a aussi des "junior entreprises" où les étudiants se voient confier des missions réelles.  A l'IAE de Grenoble, le master Management, innovation et technologie articule tout le 1er semestre autour d'un grand projet.
 
- Il existe aussi quelques masters recherche puisque l'on est à l'université. On peut d'ailleurs poursuivre ses études en faisant un doctorat, ce qui n'est pas possible en école de commerce privée. Certains enseignants sont souvent eux-mêmes des chercheurs en gestion qui travaillent en lien avec les entreprises.

- Même si les IAE forment un réseau et partagent les mêmes valeurs, chacun organise ses formations et ses cursus de façon autonome : il faut donc se renseigner auprès de chaque IAE pour connaître les diplômes qu'il propose, les niveaux et les conditions d'admission. Pour changer d'IAE par exemple, il faut représenter sa candidature dans l'établissement où l'on souhaite aller.
Des étudiants de l'IAE de Lyon. Crédit photo : Lisette Photographie
Des étudiants de l'IAE de Lyon. Crédit photo : Lisette Photographie

Peut-on faire un IAE juste après le bac ?

Les IAE de Dijon, La Rochelle, Lyon, Nancy, Nantes, Gustave Eiffel, Perpignan, Orléans, Toulouse et Valenciennes proposent un cursus accessible en L1 qui débouche en trois ans sur une licence orientée vers la gestion.

On postule via admission-posbac (APB) en plaçant l'IAE que l'on veut intégrer dans sa liste de voeux, en position 1 si l'on souhaite l'obtenir en priorité. Il n'y a alors pas de test de sélection mais le nombre de places est en général limité : un tirage au sort décide de votre admission, d'où la nécessité de prévoir un plan B (DUT, autre licence, etc.).

Seule la L1 de l'IAE Gustave Eiffel (3 campus en Ile-de-France) est sélective : les effectifs sont limités, l'enseignement intensif dans l'esprit d'une "classe préparatoire universitaire". Certains IAE comme celui de Lyon proposent en fin de L1 un parcours renforcé (le parcours Sciences de gestion) avec sélection à l'entrée.

Les atouts des IAE

Les IAE présentent beaucoup d'avantages liés notamment à leur ancrage universitaire :

- Des prix de scolarité tout à fait raisonnables, comparés aux tarifs des écoles de management privées ou consulaires. Aux yeux de nombreux étudiants, c'est d'ailleurs l'atout majeur des IAE !

- La diversité des étudiants. Dans un IAE, cette diversité est à la fois sociale, culturelle et disciplinaire puisqu'on peut croiser de jeunes ingénieurs, des juristes, des littéraires... et aussi de plus en plus d'étudiants étrangers.

- Un lien fort avec le monde de la recherche. La présence d'enseignants-chercheurs et d'étudiants poursuivant un doctorat assure un haut niveau d'enseignement. L'IAE est un lieu de rencontre et d'émulation entre des cadres en exercice, des chercheurs et des étudiants.

- Des diplômes d'Etat (licence-master-doctorat) qui offrent des possibilités d'équivalence et de poursuite d'étude dans tout le système universitaire européen.

- une formation professionnalisante qui offre d'excellents débouchés sur des carrières de cadres en entreprise (Plus de 50% des diplômés trouvent un emploi en moins de trois mois).

De plus, les IAE développent beaucoup l'alternance. Ainsi l'IAE de Rennes ouvre à la rentrée 2015 un master 1 Finance et un master 2 Marketing en contrat de professionnalisation.

Et leurs limites

- Les IAE ne bénéficient sans doute pas encore de la même notoriété que les grandes écoles de commerce ce qui les prive souvent des meilleurs étudiants.

Toutefois, près de 100 000 candidats devraient postuler dans un IAE pour la rentrée scolaire 2015. Et la taille du réseau des anciens élèves (très nombreux vu l'ancienneté des IAE) asseoit leur notoriété auprès des entreprises.

- Si les parcours de niveau master offrent de longues périodes de stages en entreprise et de nombreuses possibilités d'échanges avec des universités étrangères, les parcours de niveau licence ressemblent encore beaucoup à d'autres licences universitaires : leurs programmes linguistiques et internationaux sont moins alléchants que ceux des écoles de commerce à ce niveau.

- De même dans ces licences, les effectifs restent assez nombreux. Le "modèle IAE" se déploie vraiment au niveau L3 et surtout M1.

Une accélération sur l'international

Conscients que l'expérience internationale est désormais indispensable et constitue une réelle attente des étudiants, les IAE forcent l'allure sur ce point. Ils ont récemment ouvert plusieurs parcours à forte coloration internationale, à la fois pour mieux préparer les étrangers français à travailler dans le monde, et aussi pour attirer davantage d'étudiants étrangers.

Ainsi en 2014, l'IAE Dijon a lancé "l'International Master in Business Studies", l'IAE Rennes le "Master Human Resources Management", l'IAE Caen le "DU in Management Studies",  l'EUM-IAI de Clermont-Ferrand le master 1 "International Accounting and Finance", l'IAE Perpignan le master 2 "Management spécialité commerce international"... L’IAE Toulouse quant à lui développe deux doubles diplômes avec la Thaïlande en International Management et en Marketing.

A Aix-Marseille, l'IAE lance à la rentrée 2015 le Master of Global Innovation Management, double diplôme intégralement en anglais, labellisé "Académie d’Excellence" sur trois continents (Europe, Amérique et Asie).

Pour en savoir plus

Quelques exemples d'IAE et des formations qu'ils proposent :

- L'IAE de Grenoble
- L'IAE de Lyon
- L'IAE de Rennes en vidéo
- L'IAE Gustave Eiffel de Paris 12-Créteil en vidéo
- Le réseau IAE France
- A savoir : les IAE de St-Etienne, Toulon, Besançon et Savoie Mont Blanc ne font pas partie du réseau IAE France

Témoignage d'étudiante :
Hilal, 25 ans, en master 2 finance à l'IAE Grenoble

Mercredi 15 Avril 2015

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Manon le 20/01/2016 17:18
Bonjour,
J'aimerai obtenir quelques informations.
Je suis actuellement en première S et j'aimerai changer de cursus et partir au Brésil pour deux ans et ainsi obtenir le bac international. Ainsi je pourrais poursuivre mes études aux Etats-Unis et en Angleterre. Seulement, je ne sais pas si j'aurais assez d'argent. C'est pour quoi je me demandais s'il serait possible de revenir en France et rentrer dans une IAE.
J'aimerai être sûre de mon choix et avoir réfléchi à toutes les éventualités.
Merci de votre temps,
Manon

2.Posté par Michèle Longour le 21/01/2016 12:39
@Manon
C'est la pleine période des journées portes ouvertes, c'est pourquoi je vous conseillerais d'en profiter pour aller dans un IAE et pour poser votre question là-bas. Vous pouvez même aller dans plusieurs types d'établissement (écoles de commerce, IEP, etc.) de façon à avoir une idée de toutes les possibilités.
c'est une très bonne chose de forger votre projet dès la première, cela permet de prendre le temps de se renseigner sur toutes les possibilités.
Pour les études en Grande-Bretagne, les possibilités sont beaucoup plus accessibles pour des Français, allez lire notre article à ce sujet
http://www.reussirmavie.net/Partir-etudier-en-Grande-Bretagne_a1110.html

3.Posté par sylvy le 23/02/2016 13:03
j'aimerais des témoignages Master1 Digital IAE Savoie Annecy en alternance
Merci

4.Posté par Léa le 23/02/2016 21:39
Bonjour, je suis actuellement en terminale ES et je suis partagée entre un DUT TC et une prépa ECE. J'aurai aimé avoir un avis objectif concernant les différences entre école de commerce et IAE afin de pouvoir d'avantage m'orienter pour mon post bac. Au niveau des résultats scolaire j'ai les "capacités" pour faire soit l'un soit l'autre mais la prépa me fait peur. Je m'egard, selon vous, quelles études recrutent le plus aujourd'hui et comment faire le bon choix ?
Merci d'avance pour vos réponses.

5.Posté par Amelle le 29/02/2016 10:35
Bonjour, je suis élève en classe de terminale S, je suis intéressée par des études de commerce international, mon idée de départ était de suivre une prepa ecs pendant deux ans et de passer un concours pour les "grandes écoles" mais financièrement elles ne sont pas très accessibles. Je me tourne vers un IAE, quelles études je peux faire avant de l'intégrer ? est-ce que c'est mieux de quand même faire cette prepa ecs ( prepa économique commerciale option scientifique) ou un dut technique de commercialisation serait plus approprié ? Ou autre chose ?

6.Posté par Elena le 01/03/2016 17:35
Bonjour, je suis actuellement en terminale ES et j'hésite entre un IAE (qui démarre en L1) et un IUT tech de co... Pourriez vous me conseiller sil-vous-plais ? Quel diplôme est le plus reconnu ? Le plus valorisant ? Sachant qu'après la licence ou le DU je compte poursuivre mes études.

7.Posté par Michèle Longour le 01/03/2016 18:55
@Elena,

Ce n'est pas tellement une question de notoriété de diplôme que de cadre d'études et de pédagogie.
En IAE, l'enseignement sera un peu plus universitaire, avec des promotions plus nombreuses, en DUT, vous serez un peu plus encadrée. En fin de première année de DUT vous avez un stage obligatoire donc un contact un peu plus proche avec l'entreprise, je ne crois pas qu'il y ait un stage à la fin de la première année de l'IAE (mais il faut voir précisément ce que propose la L1 IAE que vous visez.

Je vous conseille d'aller aux journées portes ouvertes des établissements que vous visez pour sentir ce qui vous convient le mieux et surtout de poser vos questions aux étudiants des deux lieux pour voir vous-même les différences.

Après pour la poursuite d'études, les deux cursus le permettent mais :
- après un début d'étude en IAE on poursuit logiquement par une licence et un master en IAE, on part donc pour 5 ans en IAE, le parcours est plus fluide, plus continu.
- après un DUT, le choix est plus ouvert : vous pouvez visez une entrée en écoles de commerce ou en IAE, les deux étant sur concours.c'est un parcours par étape, pour les gens qui ne sont pas sûrs encore de ce qu'ils veulent faire après.

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite










Guides à télécharger




















Un blog sur l'actu des débouchés

La plasturgie, encore une filière industrielle qui veut attirer les jeunes

Comme d'autres filières industrielles, la plasturgie souffre d'un manque d'attractivité alors que...




Recommandé par Reussirmavie.net
Des professionnels du coaching et de l'orientation :