L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi






Les formations courtes de développeur se multiplient et certaines innovent comme O'Clock qui propose de former en 5 mois en télé-présentiel c'est-à-dire avec l'encadrement d'une école, mais à distance. Autre nouveauté, l'ESGI Academy...


Formation de développeur web : encore de nouvelles formules innovantes
Décidément, c'est un feu d'artifice. Pour répondre au besoin du marché du travail et former les développeurs que l'on s'arrache, les nouvelles formations au métier de développeur web se multiplient.

J'ai déjà signalé sur ce blog la montée des formations courtes de quelques mois, comme Webforce 3 par exemple. La courte durée est d'ailleurs un des critères que les formations qui souhaitent obtenir le label gouvernemental de "Grande école du numérique" doivent respecter pour intéresser davantage de jeunes en quête de réorientation, de décrocheurs ou de demandeurs d'emploi. 


O'Clock : une formation en télé-présentiel

Cette émulation est aussi favorable à l'innovation pédagogique, technologique, sociale... Tenez, voilà encore un nouveau format de formation de développeur web : la startup O'Clock lance en janvier 2017 une formation de 5 mois (toujours la courte durée) mais accessible en télé-présentiel.

Le télé-présentiel, c'est quoi ? La même chose que le télé-travail, mais la solitude en moins. Contrairement aux sites offrant des parcours de formation en ligne que l'on peut suivre à sa guise en autonomie (comme OpenClassroom ou CodeAcademy), la plateforme O'Clock conserve le concept d'école et de classe.

Tout en restant chez eux, les étudiants doivent se connecter chaque jour à 9 h à la plateforme où les attendent les formateurs et les autres élèves. Ils assistent aux cours en direct-vidéo, posent des questions en live, sont aidés quand ils coincent... A 15 h, c'est la récré ! Non, pardon, chacun peut s'exercer à son rythme en faisant des quiz et en relevant des challenges... Les formateurs restent dispos pour répondre aux questions.


Les atouts de la formule

Le gros atout est de proposer un accompagnement "humain" tout en gardant les avantages de la formation à distance. Et quand on est sans emploi ou sans projet, en quête de job mais aussi de confiance en soi, il est clair que la socialisation offerte par une école est irremplaçable et aussi importante que l'apprentissage de lignes de code. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le présentiel résiste si bien et que de plus en plus d'écoles de développeurs - comme Simplon ou la Wild Code School - ouvrent des sites en province.

Avec sa formule mixte, O'Clock garde donc le relationnel de l'école mais avec la souplesse de la connexion à distance. "Nous pensons que notre concept va plaire à des profils multiples, explique Anthony Marais, chargé de communication de la startup : des jeunes en décrochage ou en plein doute sur leur orientation, des salariés en reconversion, des chômeurs de longue durée et également des provinciaux qui ne peuvent pas faire une heure et demi de trajet en voiture pour rejoindre un centre de formation".
J'ajoute qu'il pourrait intéresser aussi ceux et celles qui souhaitent concilier une activité avec la vie familiale (et les joies des nouveaux horaires de sortie de classe !).


Les conditions d'admission

- Tout d'abord, il y a l'équipement. Il faut en effet un ordinateur qui fonctionne correctement et une connexion internet haut débit pour suivre convenablement les cours en direct.

- Sur le plan du niveau requis, O'Clock n'exige pas de diplôme ni de bases en développement web, mais simplement quelques aptitudes (logique, maîtrise de l'anglais professionnel). La formation s'adresse aux néophytes. 

- Le coût de formation est de 6300 euros (3990 euros pour la première formation), dans la ligne des formations du  même type. L'école dit aider les élèves à monter un plan de financement. Elle est candidate au deuxième appel à projet pour obtenir le label "Grande école du numérique".

Et après ? O'Clock ne délivre pas encore de certification ou de diplôme (elle doit d'abord former une première promotion), mais les formateurs rappellent que dans le numérique, les compétences priment et que les candidats à l'emploi sont souvent soumis à un test.
Côté débouchés, les opportunités restent vastes : des partenariats devraient être conclus avec des entreprises pour organiser, pendant la formation, des séances face à des recruteurs, afin de préparer les élèves au marché du travail et leur permettre de construire un premier réseau.

Pour en savoir plus :
https://oclock.io
https://www.facebook.com/Oclock.io/
https://twitter.com/Oclock_io <


L'ESGI Academy : pour ceux qui veulent lancer leur startup

Autre nouveauté en cette rentrée, une école d'informatique parisienne, l'ESGI (École supérieure de génie informatique) lance ESGI Academy, une formation de développeur web en 4 mois orientée vers la création d'entreprise. Deux formations sont proposées :

- Le WebDev Track est une formation ouverte aux candidats "souhaitant orienter leur carrière vers le digital". Le niveau bac est requis au minimum. Elle dure 17 semaines avec des apports théoriques, des workshops pratiques et des travaux d’approfondissement personnel et en groupe. Les étudiants obtiennent le diplôme de développeur logiciel, reconnu par l’État niveau III (bac+2).

- Le Startup Track est une formation de huit semaines destinée à ceux qui veulent se lancer en freelance ou créer une entreprise dans le web. On peut suivre le cursus après "WebDev Track" ou un autre parcours (il faut alors avoir au moins un bac+2, ou trois ans d'expériance pro.

Les étudiants sont suivis par un mentor et des coach-formateurs qui les aident à bâtir leur projet. Ils obtiennent le certificat de compétences "Startup" de l'ESGI Academy et pourront présenter leur projet lors du concours annuel EngrainaGES proposé par le réseau privé d'enseignement supérieur GES. 

Rens. : www.esgi-academy.fr/  

Rédigé le Mercredi 14 Septembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets
L'Actu des débouchés : RT @sophielbl: Dream Job Alert : tester des voiliers de croisière et découvrir les plus beaux endroits du monde 🌏 😍 https://t.co/8ASCVn363…
Dimanche 16 Juillet - 22:07
L'Actu des débouchés : #Métiers du vélo : Decathlon recrute en #alternance 50 #commerciaux et techniciens https://t.co/zQTYoPklDw https://t.co/K3FLATy9Ii
Mardi 11 Juillet - 10:58
L'Actu des débouchés : @StephMenegaldo merci de la mention @Actudebouches
Lundi 26 Juin - 15:26
L'Actu des débouchés : Les #métiers de la #Data se diversifient : tous Data Scientists demain ? https://t.co/ngshntvHwJ https://t.co/GW5AZBDIJ3
Lundi 26 Juin - 08:33