Réussir sa vie : des pistes de réflexion pour construire son projet de vie



Reussir ma vie

Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
Rss



Mathilde, en licence Métiers de la culture et des arts : "j'ai voulu m'ouvrir à tous les arts"



Passionnée de théâtre mais aussi de dessin, Mathilde voulait faire des études artistiques ouvertes à 360°. Dans sa licence en métiers de la culture et des arts à l'université catholique de Lille, elle a aussi trouvé un équilibre entre théorie et pratique. Et poursuit une aventure d'illustratrice sur Instagram.




Mathilde David et son auto-portrait à découvrir sur son compte Instagram @minimochi_draw
Mathilde David et son auto-portrait à découvrir sur son compte Instagram @minimochi_draw
Pas facile de trouver une orientation postbac dans le domaine artistique. Après une terminale L, Mathilde David a d'abord pensé faire une école de théâtre, avant de découvrir cette licence "Métiers de la culture et des arts" proposée par l'université catholique de Lille.

"C'est le côté généraliste du cursus qui m'a intéressée, explique-t-elle. J'aime beaucoup le théâtre, mais j'avais aussi envie d'apprendre des choses sur tous les autres arts sans me spécialiser trop vite".

De ce point de vue, sa première année a répondu à ses attentes : "On a beaucoup de cours théoriques sur l'histoire de l'art, les grands courants artistiques et cela porte à la fois sur le cinéma, le théâtre ou les arts plastiques. On étudie la mise en scène, la dramaturgie, les genres cinématographiques, c'est très intéressant".

De la théorie, mais aussi de la pratique artistique

Autre sujet de satisfaction pour Mathilde, cette licence n'est pas uniquement théorique : "D'abord, on étudie beaucoup d'oeuvres, on apprend à les analyser.
Mais il n'y a pas que du bla-bla : on a aussi des projets artistiques à mener. Par exemple, après avoir eu des cours sur l'écriture de scénario, on doit réaliser un court-métrage."

Autres travaux pratiques : les étudiants doivent concevoir une exposition ou même organiser un événement, car le management culturel est aussi au programme.

Des stages à faire dans tous les domaines culturels

Enfin, les étudiants doivent faire des stages. Entrée dans la licence en 2019-2020, Mathilde devait faire son stage de L1 à l'abbaye de Sylvanès qui organise chaque été un festival de musique. 

Un stage hélas tombé à l'eau pour cause de crise sanitaire, mais l'étudiante ne baisse pas les bras : "En fin de L2, j'espère faire un stage chez un éditeur avec qui j'avais pris contact, ou peut-être au Puy-du-Fou", dit-elle.

La crise du Covid est certes rude pour le secteur de la culture, et bien des étudiants de la promo de Mathilde n'ont pu faire leur stage.
Parmi eux, beaucoup visent cependant une insertion dans l'économie des arts et de la culture en poursuivant leur formation par un master. 

Des premiers pas d'illustratrice dans le "character design"

Un des livres dont Mathilde a réalisé la couverture © minimochi_draw
Un des livres dont Mathilde a réalisé la couverture © minimochi_draw
D'autres espèrent mener eux-mêmes une carrière artistique. Mathilde fait partie de ces artistes en herbe qui, tout en se formant sur le plan théorique, poursuivent leurs propres travaux.

Car si elle est passionnée de théâtre, l'étudiante s'est aussi lancée en autodidacte dans l'illustration, et plus précisément le "character design". Sur son compte Instagram @minimochi_draw , elle multiplie les portraits de personnages inspirés de l'univers du dessin animé et du manga. 

Déjà, deux auteurs lui ont demandé d'illustrer leur livre, et on lui commande parfois des visuels. “Je n’ai pas encore beaucoup de commandes car je reste principalement étudiante, mais je sens que je m'affirme de plus en plus."

Entre graphisme et théâtre, un projet d'avenir encore à dessiner

Mathilde David ©mathou_mochi
Mathilde David ©mathou_mochi
Et demain ? Veut-elle poursuivre dans l'illustration ou revenir au théâtre ? Au moment où elle nous donne son témoignage, elle n'a pas encore tranché.

"Ce qui est sûr, c'est que je ne veux pas aller en master, dit-elle. Pendant ma troisième année, je vais essayer d'entrer dans une troupe pour faire du théâtre en parallèle, puis j'aimerais tenter le conservatoire national supérieur d'art dramatique, voire la Comédie française qui serait mon rêve".

Mais Mathilde sait que les candidats sont très nombreux à frapper à la porte de ces institutions. Alors, elle envisage aussi une autre voie : "Avant, j'étais totalement scotchée sur le théâtre, mais la licence m'a permis de m'ouvrir à d'autres choses. Par exemple, j'ai beaucoup aimé les cours de graphisme et j'ai appris à utiliser les logiciels de création".

Demain, elle se verrait donc bien approfondir sa formation dans le graphisme et poursuivre son aventure d'illustratrice. Sa vie d'artiste ne fait après tout que commencer et elle sait qu'il lui faudra sans doute avoir encore plus de cordes à son arc.

Découvrir la licence Métiers de la culture et des arts à la catho de Lille

La licence en Métiers de la culture et des arts est proposée par la faculté de lettres et sciences humaines (FSLH) de l'université catholique de Lille qui forme à trois grandes familles de métiers : les métiers des lettres, de la culture et de la communication, les métiers des langues et de l’international, les métiers de la psychologie.


Dans la vidéo ci-dessous réalisée en mars 2019, Zineb Majdouli, responsable de la licence, présente la formation :


Mardi 2 Mars 2021


Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger | Spécial Bac










Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement la checklist pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.






Guides à télécharger