Réussir ma Vie ...
 
Retrouvez-nous sur
Facebook
Twitter
RSS



Les 7 questions à se poser avant de se réorienter



Comme beaucoup d'étudiants, vous pensez à une réorientation car votre filière actuelle ne vous convient pas. C'est peut-être une bonne idée, mais pour trouver votre voie, encore faut-il vous poser les bonnes questions.




Les 7 questions à se poser avant de se réorienter
"Nous voyons de plus en plus d'étudiants un peu paumés qui cherchent chaque année à se réorienter", témoigne Armelle Jacquin, chargée d'orientation à l'université de Cergy-Pontoise.

Pour eux, cette université a donc créé plusieurs dispositifs : quelques passerelles pour changer de licence en cours d'année, un semestre de réflexion, des licences professionnelles en alternance... "Il faut diversifier les réponses car les étudiants ont des problèmes très différents", souligne Armelle Jacquin.

Voilà pourquoi une réorientation n'est pas si simple : pour faire le bon choix, il vous faut d'abord faire le bon diagnostic.

Vous avez le droit à l'erreur, mais ne les multipliez pas !

"Une réorientation peut être un tremplin et une chance, mais à condition de bien la préparer, car si vous avez le droit à l'erreur, vous ne pouvez pas non plus faire des essais à l'infini", estime Valérie Laborde, coach d'orientation.

Savoir se questionner est alors essentiel pour faire la part des choses entre le manque de travail, les difficultés scolaires, les problèmes personnels et l'adéquation de vos études à votre profil.

Voici donc 7 questions à se poser : réfléchissez bien, et notez vos réponses. Vous trouverez ainsi les petits cailloux blancs qui vont vous indiquer le chemin à prendre.


1 / Qu'est-ce qui m'a plu / déplu dans mes études actuelles ?

Les 7 questions à se poser avant de se réorienter
Prenez le temps d'être objectif, et surtout, de mettre des mots sur vos ressentis. Souvent, beaucoup d'étudiants sont tout simplement déçus ou surpris par le contenu des enseignements. En licence de psychologie, par exemple, ils sont souvent déroutés par les contenus (trop) scientifiques.

On peut aussi trouver le droit rébarbatif, ne pas aimer la gestion, ou regretter un enseignement trop théorique. Mais tout ne déplait pas non plus. Vos études avaient sans doute de bons côtés : les voyez-vous ? 

Parfois aussi, les cours ne vous déplaisent pas, mais ce sont vos mauvais résultats qui vous abattent le moral. 

2/ D'où viennent mes difficultés ?

Les 7 questions à se poser avant de se réorienter
Si vous êtes en échec, ou en voie de décrochage, il y a là encore plusieurs raisons possibles. Un niveau de départ un peu trop juste ? C'est souvent le problème de certains bacheliers professionnels confrontés soudainement à un enseignement général pour lequel ils manquent de bases.

Parfois, il faut le reconnaître aussi, vous n'avez pas pris les moyens de suivre le rythme depuis le début. Vous n'avez pas travaillé régulièrement, ou pas assez. Et vous vous êtes vite retrouvé noyé. Ou bien, vous avez tranquillement "procrastiné" (repoussé à plus tard) en pensant que vous aviez le temps... 

Mais vous pouvez aussi avoir eu d'autres difficultés : du mal à vous faire des amis sur votre lieu d'études, un sentiment d'isolement ou des problèmes matériels qui vous ont peut-être plombé le moral.

3/ Ai-je un projet professionnel ou une idée de projet ?

Les 7 questions à se poser avant de se réorienter
Si vous êtes dans le brouillard, il vous faut un phare pour guider vos choix. C'est donc le moment de vous demander sérieusement dans quel type de job ou de domaine vous vous verriez travailler dans 5 ans. Car on ne fait pas des études uniquement pour décrocher un diplôme, mais pour se former en vue d'une future vie active, non ?

Certes, juste après le bac, il est rare d'avoir un projet bien ficelé. Mais il est important d'avoir des idées, des envies, des centres d'intérêt. Quels sont les vôtres ? Avez-vous des idées de métiers ou de secteurs ? Vous voyez-vous plutôt dans le commercial, le social, la recherche, le management, l'entrepreneuriat, l'enseignement ? 

Si vous avez déjà une idée précise, cela peut vous aider à trouver une nouvelle filière d'études car il y a toujours plusieurs voies pour réaliser un projet : vous avez tenté le plan A, mais il y a certainement un plan B et même C. Par exemple, vous avez toujours été attiré par la technique, l'ingénierie, mais vous êtes en difficulté en classe prépa scientifique : une réorientation vers un IUT ou une école d'ingénieurs postbac peut être une option.
 
Comme un navire qui lève haut ses voiles pour capter les vents, recherchez vers quels horizons la vie vous pousse


Si vous n'avez pas d'idée, c'est le moment de vous poser et de revenir à vos motivations profondes. Ne cherchez pas forcément d'emblée le métier que vous voulez exercer - car les métiers sont en évolution constante - mais procédez par étapes ou par grands objectifs : obtenir un bac+2 du tertiaire afin de poursuivre vers les métiers du marketing peut être un projet par exemple...

Demandez-vous vers quels horizons vous poussent vos premières expériences, vos réussites, vos engagements... Comme un navire qui lève haut ses voiles pour capter les vents, soyez ouvert aux besoins du monde, aux personnes inspirantes, aux actions qui vous rendent heureux. Non pour y découvrir votre avenir écrit d'avance, mais commencer à cerner votre mission de vie, votre rôle en ce monde qui va plus loin que la vie professionnelle.

4/ Quels sont mes points forts ?

Les 7 questions à se poser avant de se réorienter
Voilà une question qui peut vous aider à retrouver un peu de confiance en vous. Des points forts, vous en avez, mais une période d'échec ou de passage à vide peut les avoir masqués.

Vous avez d'abord des qualités humaines que les autres apprécient ou vous renvoient dans leurs remarques. N'ayez pas peur de questionner vos proches à ce sujet. Saviez-vous ainsi que les qualités relationnelles font partie des "savoir-être" aujourd'hui les plus recherchés par les entreprises ? Votre capacité à créer des liens, à être à l'écoute des autres, ou à influencer un groupe peuvent devenir de vrais "talents".

Et puis vous avez sans doute déjà acquis des savoir-faire en pratiquant certains loisirs ou en prenant des engagements : faire des vidéos, réparer des ordinateurs, jardiner, parler une langue étrangère, tenir les comptes d'une association, organiser un événement...

Enfin, il y a vos points forts scolaires. Au collège et au lycée, dans quelles matières ou quels types d'exercice étiez-vous à l'aise ? Repensez à vos notes, mais pas uniquement. Recherchez dans vos bulletins scolaires les appréciations positives.

Puis demandez-vous sur lesquels de ces points forts vous pourriez vous appuyer dans vos études futures...

5/ De quel cadre ai-je besoin pour réussir ?

Les 7 questions à se poser avant de se réorienter
C'est une question que les bacheliers ne se posent sans doute pas assez. Jusqu'en terminale, à priori, vous n'aviez pas beaucoup d'autres choix que d'aller au lycée. 

Mais après le bac, les filières se diversifient : BTS, IUT, formations professionnelles, grandes écoles, licences à l'université... Or, chaque filière a son style, sa pédagogie. Les formations en alternance qui se développent de plus en plus vous offrent aussi une autre option.
 
Il ne s'agit pas uniquement de savoir ce que vous voulez étudier, mais comment vous voulez le faire...

Il ne s'agit donc pas uniquement de savoir ce que vous souhaitez étudier (maths, droit, lettres, communication ?) mais comment vous souhaitez étudier. De quelle manière apprenez-vous le mieux ? En étant très encadré ou au contraire très libre ? Plutôt en partant de la pratique ou de la théorie ? Avec de la pression ou pas de pression ? En rencontrant des professionnels ou en lisant beaucoup ? Quel profil d'élève avez-vous ? 

C'est en répondant à ces questions que l'on peut choisir la filière la plus adaptée à son profil... Car il ne s'agit pas seulement d'entamer des études - vous l'avez déjà fait - mais d'y persévérer, de les aimer et de les réussir ! 

6/ Avec qui est-ce que je peux faire le point ?

Les 7 questions à se poser avant de se réorienter
Vous avez déjà des éléments de réponses aux questions précédentes, et des idées surgissent en vous. Le fait de pouvoir en parler avec quelqu'un peut vous aider à clarifier les choses et à sentir ce qui est le plus important.

Choisissez donc un interlocuteur expérimenté, par exemple un(e) conseiller(e) d'orientation qui ne cherchera pas à vous donner tout de suite son avis, mais vous écoutera et vous aidera à avancer par des questions judicieuses. 
 "J'ai envie de me réorienter vers un IUT", direz-vous. "Très bien, as-tu été à la Journée Portes Ouvertes ?" vous dira cette personne.

Si un entretien ne donne rien, tentez-en un autre. En tout cas, ne restez pas seul avec vos questions qui tournent en boucle, car c'est en vous ouvrant aux autres que vous trouverez peu à peu vos réponses.

7/ Que faire tout de suite pour préparer ma réorientation ?

Les 7 questions à se poser avant de se réorienter
Vous l'avez compris : une réorientation se mûrit et se prépare. Il ne s'agit en effet pas de laisser tomber vos études actuelles sur un coup de tête, ou de tenter une nouvelle voie au petit bonheur la chance.

Pour répondre en profondeur à chacune des questions précédentes, il vous faut parfois faire une recherche : plonger dans vos bulletins de lycée, questionner une ami, vous renseigner sur une filière, un métier... Notez ainsi toutes les petites actions que vous pourriez faire pour avancer.

Puis lancez-vous, faites le premier pas, en général le plus difficile. Par exemple, poussez la porte du service orientation de votre fac. Vous allez être surpris de voir que cela vous remotive : le simple fait de vous mettre en action vous aide à reprendre les commandes de votre vie.
"Parfois même, des étudiants choisissent finalement de poursuivre leur cursus sans se réorienter", dit une conseillère d'orientation.

C'est que le fait de se poser les bonnes questions aident à trouver sa réponse... Alors, action !


Vendredi 7 Décembre 2018

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger





S'abonner à la newsletter gratuite















Guides à télécharger



















Un blog sur l'actu des débouchés

Systèmes embarqués : EMC recrute 49 ingénieurs et techniciens

Le secteur des transports et de la mobilité est fortement boosté par l'innovation technologique...