Réussir ma Vie ...
 

Les métiers du jeu vidéo : de la passion et beaucoup d'expertise



L'industrie du jeu vidéo poursuit sa croissance. En France, elle crée de l'emploi notamment dans les métiers techniques du développement et de l'image. Mais les candidats sont nombreux et les recruteurs attendent une forte expertise.




Les métiers du jeu vidéo : de la passion et beaucoup d'expertise
Vous êtes un gamer passionné et vous rêveriez d'en faire votre métier ? C'est peut-être une piste à explorer car le secteur est en forte croissance, dans le monde et en France où des studios indépendants se créent chaque année : en 2019, plus de 50% ont moins de cinq ans d'existence !

En plus, la France offre une multitude de filières de formations : BTS, DUT, écoles d'ingénieurs, d'informatique, d'animation, de graphisme, sans oublier la vingtaine d'écoles privées spécialisées dans les jeux vidéo. Whaou ! 

Mais alors, quelle voie choisir, notamment après le bac ? Tout dépend de votre profil, car la réalisation d'un jeu vidéo mobilise des talents variés : développement informatique, création d'images 3D ou d'effets spéciaux, conception de jeu mais aussi marketing ou management. 

On distingue en fait 4 grandes familles de métiers.

Les métiers de la conception

Ce sont tous les professionnels qui imaginent le scénario, l'univers du jeun mais surtout les règles du jeu, la façon dont on progresse d'un niveau à l'autre, etc. : 

Le Game designer conçoit toute la mécanique du jeu, le Level designer les niveaux de difficulté, le Sound designer l'univers sonore... Notez que le terme de "designer" n'évoque pas ici le dessin mais la conception. 

Dans cette famille de métiers, selon la taille des entreprises et des projets, on peut aussi trouver des scénaristes, des chefs de projet et des directeurs de production qui coordonnent la réalisation du début à la fin, sur le plan technique mais aussi créatif et financier.


Vidéo : le témoignage d'un Game Designer junior

- Formations :
. Les écoles de jeu vidéo forment au game design en trois ou plutôt cinq ans
. La licence professionnelle de l'université Paris XIII "Techniques de l'image et du son" spécialité jeu vidéo
. On peut aussi évoluer vers le Game design en entreprise après une formation de développeur ou de graphiste.

- Emploi et Débouchés :
. Cette famille de métiers ne représente que 11% des effectifs d'après le baromètre 2019 du Syndicat national du jeu vidéo.
. Ce n'est donc pas là qu'il y a le plus de débouchés

- Qualités requises :
De la créativité, une bonne culture, mais aussi le sens du management, de la coordination et du travail d'équipe.

Les métiers de la programmation et du développement informatique

Derrière les comportements complexes des personnages, les combats et les sorts, il y a des lignes et des lignes de code écrites par des programmeurs et des développeurs.

Derrière leurs ordinateurs, ces professionnels utilisent donc les langages informatiques (le C++, mais aussi le C# pour les jeux sur mobile), mais leur travail n'a rien de solitaire : ils travaillent en lien étroit avec les concepteurs et les testeurs qui détectent les bugs et les améliorations à apporter. 

Certains programmeurs sont spécialisés dans les applications mobiles, d'autres dans le "gameplay" (mécanique du jeu), d'autres les outils "moteur" (ils veillent sur les serveurs, la mémoire, les téléchargements), d'autres encore dans les jeux on-line multijoueurs.

Vidéo : Témoignage d'un ingénieur en intelligence artificielle chez Ubisoft

- Formations :
. Toutes les formations d'informatique (du bac+2 au bac+5) peuvent mener à ces carrières : DUT, BTS, licence, master d'informatique, diplôme d'école d'informatique, d'école d'ingénieurs, ou cursus spécialisé en programmation dans une école de jeux vidéo. 
Des stages effectués dans le secteur du gaming permettent de se spécialiser.

. Deux écoles d'ingénieurs ont un cursus orienté jeu vidéo en 3è année  : Télécom SudParis et l'Ensiie

. Le Cnam-Enjmin (seule école publique de jeu vidéo) délivre un diplôme d'ingénieur informatique en sciences et technologies des médias numériques, grâce à un partenariat avec l'université de Poitiers.

- Emploi et débouchés :
Les professionnels de la programmation représentent 35% des effectifs et ce sont les plus recherchés par les éditeurs de jeux et les studios. Pour trouver un emploi dans le secteur, c'est donc la porte d'entrée la plus facile à pousser... si l'on a l'expertise requise.

Il faut cependant repartir souvent en formation pour suivre les évolutions technologiques.

Les métiers de l'image

Ce sont ceux qui donnent vie et mouvement aux personnages, créent les effets spéciaux, le storyboard, la texture des images, etc. : graphiste 2D, animateur 3D, infographiste effets spéciaux, modeleur, etc.

Chaque métier exige une grande expertise technique en même temps qu'une certaine créativité et bien sûr une sensibilité artistique.

Selon la taille des studios, on peut cumuler plusieurs fonctions, ce qui exige de maîtriser plusieurs logiciels de création.

Vidéo : Témoignage d'un animateur 3D

Formations :
- Une formation en graphisme, cinéma d'animation, animation 3D de niveau bac+3 est suffisante pour débuter du moment que l'on a fait des stages dans le secteur ou des réalisations.

. les écoles de jeu vidéo proposent des bachelors spécialisés en effets spéciaux, animation 3D, réalisation numérique
. dans le public, on peut préparer : le DMA (diplôme des métiers d'art) cinéma d'animation, le DN MADE, nouveau diplôme de niveau bac+3 qui a remplacé les BTS Arts appliqués et qui offre diverses spécialités, puis faire une école d'art publique pour aller jusqu'à un bac+5.
. les écoles de graphisme privées ont souvent des spécialisations multimédia ou numérique

Emploi et débouchés :
Les pros de l'image représentent 23% des effectifs et les studios en recrutent beaucoup, mais les candidats sont nombreux. D'autre part les métiers évoluent vers une spécialisation toujours plus grande : les grands studios exigent des profils très pointus et il faut être prêt à repartir en formation sans cesse.

Enfin, les emplois sont centrés sur certaines régions : l'Ile-de-France (3 emplois sur 4), puis la Nouvelle-Aquitaine et l'Occitanie. Pour faire carrière dans ces métiers, il faut donc être prêt à bouger, voire à s'expatrier car le marché est international.

Les métiers du marketing

Le jeu vidéo est un secteur économique en croissance qui a généré 4,9 milliards de chiffre d'affaires en 2018.

Dans les studios de création, mais aussi chez les éditeurs et les distributeurs, des professionnels sont donc chargés de la vente et de la promotion commerciale des jeux : des community managers animent des communautés de joueurs sur les réseaux sociaux, des chefs de produit marketing développent les actions autour d'un jeu, les trade marketers analysent les marchés pour augmenter les ventes, etc.

Cette famille de métiers voit d'ailleurs apparaître de nouvelles fonctions :
- certains studios recrutent désormais des Data Analysts qui collectent les nombreuses données renvoyées par les joueurs pour mieux comprendre ce qui leur plait ou leur déplait...

- Le développement de compétitions de e-sport fait aussi émerger de nouveaux métiers à cheval sur l'événementiel, le game design, et le management de projet...

Vidéo : Témoignages d'une responsable acquisition chez Ankama

Formations :
- Toutes les formations en marketing des écoles de commerce ou les master de marketing accessibles après les licences d'économie-gestion
- pour les métiers du community management, les formations en information-communication (BTS, DUT, L2) ou les écoles de communication
- Une école de jeu vidéo (l'IIM, Institut de l'internet et du multimédia, basé à Paris La Défense) propose une bonne formation de chef de projet
- Quelques nouvelles écoles spécialisées forment aux métiers du e-sport (débouchés encore confidentiels)

Emploi et débouchés :
Les métiers de l'édition et du support représentent 16% des emplois, et ceux du management 15%. Moins visibles que les métiers de la création, ce sont des emplois passionnants que l'on peut aborder en faisant des stages dans les entreprises du secteur.

A savoir : le e-sport connaît une ascension fulgurante, mais ses métiers sont encore en gestation et n'offrent en 2019-2020 qu'un petit nombre d'emplois.

Conseils pour choisir sa formation

- Choisissez la formation initiale  qui correspond le plus à vos talents que ce soit le développement informatique, l'attirance pour l'image, le management, l'animation de communauté, la création graphique en ligne, la scénarisation, le son, etc.

- Si vous n'êtes pas encore tout à fait sûr(e) de vouloir travailler dans le jeu vidéo, commencez par une formation métier plus large par exemple en école d'ingénieurs, d'informatique, de management, d'animation... puis spécialisez-vous progressivement.

- Les écoles spécialisée dans le jeu vidéo offrent des cursus accessibles dès le bac intéressants pour ceux qui veulent tout de suite entrer dans le vif du sujet. Mais on peut aussi y accéder après un bac+2 ou bac+3.
Leurs avantages : elles permettent de travailler sur des projets réels, de faire des stages et de se constituer un réseau dans le secteur.
Inconvénient : elles sont privées et les formations très coûteuses (toutefois certains cursus sont en apprentissage).

Conseils pour réussir son insertion professionnelle

Les métiers du jeu vidéo : de la passion et beaucoup d'expertise
Même si environ 1000 emplois devaient être créés dans l'industrie française du jeu vidéo en 2019, l'hyper-spécialisation des métiers ne facilite pas toujours l'insertion :
Un étudiant sur deux trouve un emploi dans les 12 mois suivant la fin de sa formation dans le secteur d'après le baromètre du SNJV... ce qui veut dire que tous ne trouvent pas.

- Privilégiez les formations pouvant conduire au secteur du jeu vidéo mais offrant aussi d'autres débouchés 
- Multipliez les stages et expériences en entreprise, car le recrutement dans ce secteur fonctionne beaucoup sur le réseau
- Dans les métiers créatifs, constituez-vous vite un port-folio pour montrer ce que vous savez faire
- Travaillez l'anglais pour avoir un excellent niveau, indispensable pour les recruteurs
- Soyez mobile et prêt à vous envoler pour le Canada ou les Etats-Unis où sont installés les plus gros studios
- Tenez à jour vos connaissances pour avoir une bonne culture du jeu

Pour en savoir plus

- Le syndicat national du jeu vidéo ou SNJV permet d'avoir la liste de toutes les entreprises du secteur. Elle publie aussi un baromètre annuel du jeu vidéo : www.snjv.org

- Le salon Paris Games Week qui se tient chaque année à Paris fin octobre durant les vacances de Toussaint permet de découvrir les principales écoles spécialisées dans le jeu vidéo, de rencontrer des étudiants et des professionnels du secteur, et bien sûr de jouer. www.parisgamesweek.com/

- Le guide de l'Onisep, dans la collection Parcours : Les métiers du jeu vidéo (12 euros) donne toutes les adresses de formation et présente de nombreux portraits de professionnels.

- Le site gaming-jobs.fr publie des offres d'emploi et de stages dans le jeu vidéo et le e-sport. On y trouve aussi des fiches métiers avec les formations associées : https://fr.jobs.game/

Jeudi 14 Novembre 2019

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Cerner son profil | Bâtir son projet pro | Métiers qui recrutent | Métiers à découvrir | Métiers passion | Expériences de jeunes pros | Sans formation ?










Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "7 clés pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les Conditions Générales de Service



















Un blog sur l'actu des débouchés

Industrie du futur : six métiers émergents en forte croissance

Suite de l'étude du Cesi et de l'Apec sur les métiers émergents, dans l'industrie cette fois :...

Bâtiment du futur : les métiers du BIM et de l'efficacité énergétique en forte croissance

Une grande enquête publiée par l'Apec et le Cesi sur les nouvelles compétences recherchées dans...

Crémier-fromager : de nouvelles formations pour un métier qui recrute

Les débouchés s'élargissent pour le métier de fromager porté par l'attrait des produits locaux de...