Réussir ma Vie ...
 
Retrouvez-nous sur
Facebook
Twitter
RSS



Les DUT industriels : des débouchés assurés



Plus que jamais, les entreprises recherchent les diplômés de DUT industriels. Car en dépit des délocalisations, l'industrie manque de techniciens ! Et ces bac + 2 offrent en plus d'excellentes possibilité de poursuite d'études.




Les DUT industriels : des débouchés assurés
Le relooking du nouveau bac technologique STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable) ouvert à la rentrée 2012 le prouve : l'industrie cherche à redorer son blason auprès des jeunes. "Zola, c'est fini : nous ne travaillons plus à la flamme au fond de l'atelier", dit avec humour Stéphane Plé, PDG du groupe ACPP, spécialiste de chaudronnerie nucléaire. Les candidats entendent au journal télévisé que l'industrie ferme des sites et licencie, mais si certaines filières sont en dfficulté, d'autres tirent leur épingle du jeu comme l'aéronautique, le nucléaire ou le nautisme de plaisance..."

Ces secteurs industriels porteurs recrutent en particulier des jeunes diplômés de bacs + 2 à bac + 5. Parmi eux, les DUT sont particulièrement appréciés pour le côté professionnel de leur formation. Les employeurs se les arrachent d'autant plus, que la plupart d'entre eux choisissent de poursuivre leurs études en licence professionnelle (bac +3), ou écoles d'ingénieurs voire en masters professionnels en fac (bac +5).

Les causes de ce besoin de main d'oeuvre :
- Un quart de l'encadrement (techniciens et ingénieurs) doit partir en retraite dans les cinq ans ;
- Si les délocalisations et l'évolution technologique ont supprimé des postes ouvriers, en revanche, la conception des produits et le suivi des projets restent en Europe ;
- La mondialisation entraîne le développement de nouveaux métiers : des logisticiens (qui doivent coordonner les sites de production), des acheteurs (qui doivent se procurer dans le monde entier des pièces au meilleur prix) ;
- Face à la concurrence mondiale, l'innovation technologique est l'arme absolue : il faut des techniciens et des ingénieurs pour concevoir des procédés, des logiciels, des matériaux, etc.

Tout savoir sur les DUT à orientation industrielle

Les DUT industriels : des débouchés assurés
Pour quels bacs ?
Les DUT à orientation industrielle sont accessibles aux bacs S et STI2D. Jusqu'à présent, les bacheliers S sont les plus nombreux, mais la récente réforme de l'université veut laisser une plus grande place en IUT (comme en STS) aux bacheliers technologiques : il est maintenant prévu que ceux qui décrocheraient leur bac techno avec une mention bien ou très bien auront de droit une place en IUT. Cela dit, les DUT industriels ne sont pas les plus demandés. La faute à la mauvause image de l'industrie ! L'entrée est donc moins sélective que pour d'autres spécialités (par exemple Techniques de commercialisation), il faut donc en profiter si vous avez le profil et la motivation. Les bacs ES ont leur chance pour le DUT QLIO. Les STL pour le DUT GIM, et le DUT génie chimique-procédés.

Quelle procédure d'admission ?
Sur dossier (bulletins depuis la seconde) et lettre de motivation. Inscription entre mars et mai : il faut d'abord indiquer la formation souhaitée sur votre site de classement des voeux (admission-postbac ou ravel selon les régions), puis vous inscrire aussi sur le site de l'IUT et lui renvoyer les papiers dans les temps.

La liste des DUT industriels
- Génie industriel et maintenance (GIM)
- Génie mécanique et productique (GMP)
- Génie électrique et informatique industrielle (GEII)
- Génie thermique et énergie
- Qualité, logistique industrielle et organisatioon (QLIO)
- Génie chimique, génie des procédés
- Génie du conditionnement et de l'emballage

DUT Génie industriel et maintenance

Accès : bac S, STI2D, STL (option Physique de laboratoire et des procédés industriels)

Contenu : il forme à la maintenance de toutes les installations industrielles : réparer les systèmes, les machines, entretenir les processus, en bref tout ce qui est en mouvement. En terme d'horaires de cours, la formation est orientée vers la mécanique, les systèmes électriques et électroniques, l'automatisme, les méthodes de maintenance, l'hygiène-sécurité-environnement.

Débouchés : Tous les étudiants qui entrent sur le marché du travail avec leur DUT trouvent un emploi en moins de trois mois en moyenne. Le technicien de maintenance doit entretenir les équipements, ou bien organiser les interventions, veiller à la prévention. Les débouchés sont larges car en plus des postes à prendre sur des sites industriels classiques (dans l'agro-alimentaire, l'automobile, la metallurgie...), toute grande entreprise a besoin d'avoir un service maintenance pour ses bâtiments et ses équipements (de même que les hôpitaux et les grandes entreprises publiques) : "Dès qu'il se crée 5000 m2 de bureaux quelque part, il faut un poste de maintenance", explique Philippe Bresson, enseignant et responsable de formation à l'IUT de Saint-Denis (93).

Salaire : 1500 euros mensuels.

Dans quels IUT ? Saint-Malo (Rennes 1), Roanne, St-Nazaire, Cherbourg, Châlons-en-Champagne, Lorient, Metz (Yutz), Valencienne, Longuenesse, Aubière (Clermont), Anglet, Perpignan, Strasbourg 1, Lyon 1, Vesoul, Chalon-sur-Saône, Lieusaint (Fontainebleau), Mantes-la-Jolie, Toulon, Epinal, Saint-Denis, Tremblay-en-France, Tulle, Chartres, Blagnac (Toulouse 2).

DUT Génie mécanique et productique (GMP)

Les DUT industriels : des débouchés assurés
Pour quels bacs ?
S et STI (de préférence génie mécanique).

Contenu : C'est un diplôme qui forme aux métiers de base de l'industrie, la conception, la fabrication et la production de pièces. La formation laisse donc une large place à la mécanique (conception, dessin, édude des structures, des matériaux), aux méthodes industrielles (techniques de fabrication, d'usinage, méthodes, informatique industrielle, automatismes...)

Débouchés : Ils sont encore plus vastes que pour le DUT maintenance. Ce DUT (GMP) proposé par 45 IUT peut en effet déboucher immédiatement sur des emplois de techniciens soit dans des bureaux d'études (pour aider les ingénieurs à concevoir des produits et des pièces en CAO comme dessinateurs-concepteurs), soit dans des ateliers sur des lieux de production, au bureau des méthodes (pour organiser le travail), ou au contrôle qualité (pour contrôler la qualité des pièces), ou au service technico-commercial pour vendre des pièces ou des machines, etc. De grandes entreprises de l'automobile, la sidérurgie, la plasturgie, les meubles, le verre, l'aéronautique, les transports sont friandes de ce DUT qui forme de bons généralistes.

Poursuite d'études : 60 à 70% des diplômés poursuivent leurs études, le plus souvent en école d'ingénieurs dans une école spécialisée en mécanique ou une spécialité mécanique. De nombreuses licences professionnelles permettent aussi de se spécialiser en un an soit en méthodes, soit en Conception assistée par ordinateur, comme par exemple l'excellente licence CFAO de l'IUT de Saint-Denis qui permet de se former au logiciel CATIA.

DUT génie électrique et informatique industrielle (GEII)

Pour quels bacs ?
S et STI2D (de préférence génie électronique ou génie électrotechnique).

Contenu : Comme le DUT GMP, c'est un excellent diplôme de base, car il donne une bonne formation généraliste cette fois pour tous les métiers de l'industrie utilisant l'électronique et l'informatique. La formation se répartit entre les matières du génie électrique et éléctronique et celle de l'informatique industrielle (algorithmes, programmation, réseaux...).

Débouchés : Il peut mener à des secteurs extrêmement variés (aéronautique, télécoms, robotique, matériaux, composants, systèmes électroniques, énergie, transport, image et son, nanotechnologies...), et à des métiers d'automaticien, d'électronicien, de chef de projet, de chargé de maintenance de systèmes électroniques, de technicien en matériel médical...

Poursuite d'études : Les possibilités sont très nombreuses soit en licence pro (dans chaque IUT), soit dans l'une des très nombreuses école d'ingénieurs orientées vers l'informatique ou l'électronique. Le DUT GEII est un des bac + 2 les plus appréciés pour les admissions parallèles en grande école.

Dans quels IUT ? 52 IUT répartis dans toute la France et les Dom-tom. Pour les connaître, vous pouvez consulter le site Internet www.iut-geii.org qui est destiné à tous les étudiants geii et détaille toutes les informations sur le DUT (débouchés, formation, témoignages,...)

DUT génie thermique et énergie

Pour quels bacs ?
S à 70% et STI2D à 30%.

Contenu : La formation vous donne des bases solides en génie thermique, en mécanique des fluides, en génie des matériaux, en automatisme et circuits... Vous devenez un spécialiste des mouvements de chaleur, d'électricité, de gaz...

Débouchés : Des emplois de techniciens, voire de chefs de projets dans des entreprises de climatisation, dans des bureaux d'étude du bâtiment, mais vous pouvez aussi travailer dans toutes les grandes entreprises du secteur de l'énergie (gaz, pétrole, électricité), ou bien dans l'aéronautique, l'automobile ou la fabrication de matériel ou de matériaux. Les offres d'emploi à la sortie du DUT sont bien plus nombreuses que le nombre d'étudiants qui entrent sur le marché du travail.
Poursuite d'études : beaucoup choisissent en effet de continuer leurs études, soit en licence pro soit en école d'ingénieurs.

Dans quels IUT ? 17 IUT en France : Bourg-en-Bresse, Aix-Marseille 3, St-Martin-d'Hères (Grenoble1), Nantes, Saint-Lô (Caen), Nancy 1, Colmar, Rouen, Marne-la-Vallée, Poitiers, Belfort, Brétigny-sur-Orge (Evry), Ville d'Avray,...

DUT Qualité, logistique industrielle et organisation (QLIO)

Pour quels bacs ?
S, STI2D (de toutes options), STL, ES.

Contenu : C'est un DUT moins spécialisé sur le plan scientifique et technologique que les précédents, c'est pourquoi les bacheliers ES peuvent se présenter. Il forme des techniciens qui seront chargés d'améliorer la circulation des flux dans l'entreprise, ou d'améliorer la qualité des produits. Un assez grand nombre de matières sont donc abordées de façon à donner une idée complète du fonctionnement d'un site de production et des contraintes (techniques, comptables, humaines) d'une entreprise : comptabilité et économie, statistiques, produits et procédés, gestion des flux, logistique, qualité, gestion de base de données, physique appliquée aux moyens de production, communication....

Débouchés : Les postes sont nombreux dans la logistique, la gestion des stocks, l'amélioration des méthodes, le contrôle de la qualité. Mieux vaut aimer les relations, car on est forcément amené sur ce type de poste à travailler en équipe et à faire le lien entre équipes et services.

Poursuite d'études : Il faut noter par rapport aux autres DUT industriels, un champ encore plus ouvert. On peut en effet approfondir un aspect de la formation (logistique, ou qualité par exemple) dans une licence professionnelle, ou rentrer dans une école d'ingénieur, mais on peut également poursuivre dans une école spécialisée en logistique jusqu'au niveau bac + 5 (par exemple, dans l'excellente ESLI de Redon), ou même s'orienter vers une école de commerce pour devenir technico-commercial ou ingénieur d'affaires, ou encore reprendre un cursus en université. En effet, les formations de cadres en logistique ont tendance à se multiplier pour répondre aux besoins. Le DUT est donc un bon plan quel que soit votre profil.

Dans quels IUT ? 24 IUT que vous pouvez trouver en allant sur le site commun à tous, qui donne tous les détails sur le DUT www.iut-qlio.net


DUT Génie chimique, génie des procédés

Pour quels bacs ?
S et STL (options chimie de laboratoire et des procédés industriels, ou physique de laboratoire des procédés industriels)

Contenu : le génie chimique ou le génie des procédés consiste à adapter la chimie, ses principes, à l'industrie. "Les méthodes utilisées dans un laboratoire ne sont souvent pas adaptées à la production industrielle, notamment d'un point de vue économique, explique Wikipédia. C'est pourquoi il faut adapter les réactions à une autre dimension tout en contrôlant différents paramètres tels que la température, la pression, la concentration, le débit, sans oublier la maîtrise de la sécurité et le respect de l'environnement.". Voilà pourquoi ce DUT est bien industriel, et très différent d'un DUT chimie : On y acquiert bien sûr des connaissances en chimie (structure de la matière, lois d'équilibre, réactivité et physico-chimie analytique), mais le plus gros de la formation est axée sur la physique (électricité, électrotechnique), les maths (analyse, statique, informatique) et la technologie. L'option bio-procédés donne les bases de la biochimie et de la micro-biologie qui traitent des procédés propres aux bio-transformations et à l'environnement traitement de l'eau, biocarburants, etc.

Débouchés : Ils sont à chercher dans les industries chimiques "lourdes" : pétrolière, pétrochimique, métallurgiques...ou les "fines" : cosmétiques, pharmaceutiques, l'environnement (eaux, air, déchets), l'énergie, et dans diverses industries utilisant la chimie (caoutchouc, verre et céramique, textiles et papetières, automobile, micro-électronique, construction aéronautique...). Avec le DUT vous pouvez démarrer comme responsable d'installations, d'un atelier de production, technicien supérieur en bureau d'études et ingénierie, en recherche-développement, dans les services de maintenance et de support technique, technico-commercial, etc

Poursuite d'études :
70% des diplômés poursuivent soit dans une année de spécialisation (traitement des eaux, froid, caoutchouc contrôle et régulation, qualité, techniques de commercialisation...), soit en école d'ingénieurs : UTC, INSA, écoles polytechniques, Institut d'université, formation par alternance, soit en fac (IUP) ou dans une université étrangère.

Dans quels IUT ? 14 IUT mais tous ne font pas l'option bio-procédés. Saint-Nazaire, Périgueux, Lorient, Caen, Toulouse III, Lyon I, Rouen, Amiens...

DUT Génie du conditionnement et de l'emballage

Pour quels bacs ?
S, STI, STL ou même ES (option maths). Comme le DUT QLIO, c'est un diplôme assez ouvert qui pourra intéresser des profils variés.

Contenu : Le conditionnement et l'emballage est une vraie filière avec ses techniques et ses métiers. L'intérêt du DUT est de vous donner une formation complète non seulement sur l'emballage, mais aussi sur la logistique industrielle (les flux dans l'entreprise), et aussi le marketing, le design, la qualité, avec au passage de bonne notions de technologie industrielle (mécanique, matériaux, automatisme, informatique). Au final, c'est un diplôme vraiment intéressant et complet qui peut convenir à des profils variés, et pourra séduire des sensibilités féminines. Ne considérez donc pas trop vite ce diplôme comme un DUT ultraspécialisé car il ne l'est pas.

Débouchés : Avec ce DUT, vous pouvez devenir concepteur designer d’emballages, assistant ingénieur packaging, chargé du contrôle qualité des emballages, responsable d'une ligne de production d'emballage, etc. Les débouchés sont en croissance. Vous pouvez aussi "sortir de l'emballage" en allant vers la logistique, ou le marketing...

Poursuite d'études : Vous pouvez poursuivre dans une école d'ingénieurs spécialisée (ESIEC, ESEPAC…), ou en licence pro en vous spécialisant (en packaging, en matériaux, en logistique industrielle), ou bien dans une formation à la fois artistique et marketing de design industriel.

Dans quels IUT ? 4 IUT seulement le préparent (Castres, Evreux, Reims, Avignon), raison de plus pour aller consulter leur site. Certains ont en effet choisi de donner une orientation plus particulière au diplôme : l'agro-alimentaire à Avignon, le packaging cosmétique à Evreux, etc.


Mercredi 11 Mai 2016

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger





S'abonner à la newsletter gratuite















Guides à télécharger



















Un blog sur l'actu des débouchés

Deux nouvelles formations courtes aux métiers du numérique

La Capsule Academy propose une formation de développeur web en 10 semaines sur le modèle Bootcamp....