Réussir ma Vie ...
 
Retrouvez-nous sur
Facebook
Twitter
RSS


Le cursus des études médicales


Comment se déroule les 7 à 10 ans d'études de médecine ? Description complète du cursus, de la L1 santé au diplôme de "docteur en médecine".




Après la première année : PCEM2 et DCEM1

La première année ou L1 Santé est sanctionnée par un concours que l'on peut passer deux fois seulement. Si vous êtes admis, vous entrez en deuxième année qu'on appelle encore PCEM2 (et pas encore L2 car le schéma LMD n'a pas encore été déployé après la première année). Vous êtes alors assuré de devenir médecin à la fin des études (à condition de valider chaque année, mais les redoublements ne sont pas limités).

PCEM2 ou P2 : c'est une année relativement "tranquille" comparée à la L1. Vous débutez par un stage infirmier de trois semaines, puis vous abordez en cours les bases de la médecine de façon plus approfondie (sémiologie, anatomie, physiologie) et vous effectuez aussi de cours stages d'observation à l'hôpital. Objectif : commencer à découvrir la façon dont on examine un malade et les signes de maladie.

DCEM1 ou D1 : c'est le nom de la troisième année. Vous entrez alors en deuxième cycle mais cette DCEM1 s'inscrit dans la continuité de la PCEM2. Ces deux années forment un bloc à prédominance théorique. Vous étudiez tous les grands systèmes liés à chaque organe (système pulmonaire, etc.). L'apprentissage se fait en TD et en cours magistraux, souvent filmés et mis sur Internet.


Le cursus des études médicales

De la 4ème à la 6ème année : l'externat

DCEM2, DCEM3, DCEM4 (ou D2, D3, D4) : Les trois années de DCEM2 à DCEM4 constituent ce qu'on appelle l'externat. Elles réservent une large place à l'apprentissage clinique fait à l'hôpital : vous êtes tous les matins en stage hospitalier et l'après-midi en cours à la fac où vous étudiez en groupes de travaux dirigés.

Les études sont donc toujours éclairées par la pratique : en médecine, on pratique la formation en alternance depuis bien longtemps. Vous vous constituez lors des stages dans divers services hospitaliers un bagage pratique important. Mais vous devez chaque soir continuer à apprendre des cours avec régularité et précision. Vous avez une vie bien remplie !

Fin de 6ème année : l'examen classant national (ECN)

La sixième année, ou D4, voit le rythme de travail s'intensifier : à la fin de cette année, les étudiants passent  tous  "l'examen classant national" (ECN) terme alambiqué pour désigner le fameux "concours de l'internat". Et oui, encore un concours !
Il est actuellement commun à tous les carabins (étudiants en médecine) de France quelle que soit leur faculté de médecine. En fonction de votre classement, vous choisissez un poste d'interne dans un hôpital attaché à une région. C'est donc le moment du choix de votre spécialité : cardiologie à Toulouse, médecine générale à Paris Bichat, ou gériatrie à Amiens... Concrètement, chaque hôpital dispose d'une certain nombre de postes (forcément limité) par spécialité. Les mieux classés sont les premiers à choisir parmi ces postes. Les derniers prennent ce qui reste. Ainsi, après avoir réussi sa L1, on est sûr de devenir médecin, mais pas de pouvoir exercer la spécialité espérée a priori.

Il est toutefois probable que ce système soit réformé d'ici quelques années, avant que vous n'y arriviez si vous êtes encore lycéen ou en première année.

Trois à cinq ans d'internat : l'apprentissage de votre spécialité

Les spécialités (ou DES, diplôme d'études spécialisées) à choisir sont les suivantes : médecine générale, médecine du travail, santé publique et médecine sociale, pédiatrie, anesthésiologie réanimation chirurgicale, psychiatrie, spécialités médicales, biologie médicale, gynécologie médicale, gynécologie obstétrique, spécialités chirurgicales.

Votre poste de spécialité choisi, vous devenez "interne" : vous êtes employé à temps plein à l'hôpital où, durant trois à cinq ans, vous faites des stages rémunérés de six mois dans des services de votre spécialité. Vous exercez déjà la médecine sous la responsabilité d'un médecin "senior" qui continue de vous former : vous faites des examens cliniques de malades, des prescriptions d’examens complémentaires et de traitements.

Si vous avez choisi le DES de médecine générale, vous pouvez effectuer ces stages dans des cabinets privés en ville. A la fin de l'internat, vous pouvez faire des remplacements, mais nous ne pouvez pas encore vous installer à votre compte.



La thèse à soutenir et le diplôme de docteur en médecine

Au terme de votre internat, vous obtenez votre "diplôme d'études spécialisé" (DES) mais vous n'êtes pas encore considéré comme "docteur en médecine". Pour cela, il vous faut encore soutenir  une thèse de médecine : vous devez choisir un sujet lié à votre spécialité et rédiger un mémoire de thèse développant le sujet, puis, soutenir votre thèse à l'oral devant un jury composé de médecins et du chef de service qui vous a encadré dans ce travail.  La présentation de la thèse vous donne, enfin, le diplôme d'Etat de docteur en médecine, assorti du DES de la filière choisie.

Vous pourrez poursuivre, si vous le souhaitez et si votre spécialité le permet, par un DESC : Diplôme d’Etudes spécialisées complémentaires.
Sinon, vous êtes habilité à vous installer comme vous le voulez en cabinet libéral ou à postuler pour un poste hospitalier.

Retour au dossier sur les études de médecine

Vendredi 27 Novembre 2009

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger | Spécial Bac







Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "7 clés pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.















Guides à télécharger