Que faire après un échec au bac ?



Vous avez raté le fameux bac et toutes les portes vous semblent fermées. Pourtant il y a plus d'issues qu'on ne le pense alors ne vous découragez pas ! Nos pistes en fonction de votre série et de votre profil.

Quand redoubler ?
Repasser le bac en candidat libre
Les modules de représentation à l'examen par alternance
S'inscrire en BTS
Trouver une formation ou un métier qui n'exige pas le bac
Préparer une capacité en droit ou en gestion
Aller étudier au Québec
Après un échec à un bac professionnel




Quand faut-il redoubler ?

Que faire après un échec au bac ?
Même si vous êtes découragé par votre échec, dites-vous que le redoublement est la première (et meilleure) solution à envisager. Même si vous n'en avez pas envie. En effet, chaque année, 8 redoublants sur 10 décrochent leur bac au deuxième essai. Il faut redoubler en particulier si :
- Vous êtes jeune : de 17 à 19 ans
- C'est votre premier échec
- Vous n'avez pas encore de projet professionnel précis.
- Vous êtes dans une série de bac général : vous n'avez aucune compétence professionnelle pour rentrer sur le marché du travail
- Vous n'êtes pas intéressé par les formations accessibles sans le bac évoquées ci-dessous.

Pour que le redoublement soit gagnant, tâchez toutefois de mettre toutes les chances de votre côté : analysez vos faiblesses (manque de travail, lacunes dans une matière, problème de méthodes, manque de motivation) et trouvez dès la rentrée une stratégie pour les combler. Un changement d'établissement est parfois bénéfique pour partir d'un nouveau pied et éviter l'impression de "déjà vu". Enfin, tâchez d'accélérer dans la construction de votre projet professionnel. Votre redoublement vous donne un an de plus pour mûrir et réfléchir à ce que vous voulez faire ensuite. Le bac n'est pas un but en soi et vous serez plus motivé si vous avez un vrai projet.
Votre établissement ne veut pas vous reprendre ? C'est son droit. Mais si c'est votre premier échec, il faut contacter votre rectorat qui est tenu de vous proposer un autre établissement dans l'académie.

Repasser le bac en candidat libre

Que faire après un échec au bac ?
Chaque année, des candidats malheureux choisissent de ne pas se réinscrire dans un établissement. Marre du bahut, des profs, des contrôles, etc. Dans ce cas, il faut s'inscrire au bac à titre individuel (ou "non scolaire") entre octobre et novembre auprès de son rectorat.
Avantages : vous avez le droit de conserver les notes supérieures à 10/20 que vous avez éventuellement obtenues. Et vous n'avez donc pas à les repasser. (Sur les modalités de conservation des notes, lire le Bulletin officiel de l'Education nationale )
Inconvénients : vous vous retrouvez seul(e) dans votre chambre, sans encadrement, sans stimulation pour travailler. C'est pourquoi le taux d'échec des candidats libres est élevé. D'autant que si vous avez échoué, c'est que vous aviez des lacunes.

Si vous chisissez malgré tout cette formule, prévoyez-donc de vous faire aider d'une manière ou d'une autplus : prenez des cours particuliers ou des cours en ligne, travaillez en groupe, profitez des cours gratuits de langues donnés dans votre mairie ou des cours d'un "lycée du soir" qui prépare les adultes au bac  www.lycees-du-soir.org

Une école privée (Progress, www.bacencandidatlibre.com) propose à Paris des préparations à la carte pour les bacs ES et S : vous pouvez prendre des cours seulement dans une, deux, trois, ou toutes les matières. Les tarifs sont en fonction (au maximum, il faut compter dans les 3 600 euros pour l'année si vous faites toutes les matières). C'est un peu comme une boite à bac, sauf que vous pouvez n'y aller que pour certaines matières et que vous pouvez conserver le bénéfice de vos notes antérieures supérieures à 10 puisque vous êtes candidat libre. Intéressant si l'on n'a que quelques matières à repasser. Les taux de réussite sont bons : 90% en général.

Les modules de représentation à l'examen par alternance (MOREA)

Si vous avez échoué déjà 2 fois, vous pouvez peut-être bénéficier du dispositif MOREA mis en place dans chaque académie par l'Education nationale. Vous êtes regroupé avec des élèves dans la même situation et l'on vous propose de représenter le bac en candidat libre, tout en gardant un statut scolaire :

- Vous pouvez conserver vos notes supérieures à 10/20 obtenues à la session précédente,
- Vous travaillez les matières que vous représentez dans des ateliers animés par des profs volontaires : par exemple, vous suivez un module de maths et un autre d'économie.
- Vous travaillez en alternance, souvent dans l'Education nationale (dans l'administration, à la bibliothèque d'un lycée, à la cantine, etc.). Ou bien vous devez faire un stage ou deux en entreprise en lien avec votre projet professionnel. Ainsi vous ne stagnez pas, vous avancez en maturité. Mais vous devez être autonome et organisé pour réussir.
- Parfois on vous demande de compléter l'enseignement par un cours par correspondance avec le CNED.
-Vous êtes suivi par un tuteur, souvent un CPE ou un enseignant qui vous aide à vous préparer.

Pour bénéficier de ce dispositif, il faut d'abord s'adresser à son établissement ou se renseigner au rectorat auprès de la Mission générale d'insertion (MGI). Souvent les modules MOREA sont proposés dans un seul établissement de l'académie et ne sont mis en place qu'à la rentrée en fonction de vos demandes.
Si jamais vous ne pouvez aller dans l'établissement où se fait le parcours MOREA, on peut vous proposer un parcours individualisé dans votre lycée dans les mêmes conditions (statut scolaire, candidat libre, assistance à certains cours, suivi d'un tuteur). Il faut donc absolument vous signaler !

S'inscrire en BTS

Que faire après un échec au bac ?
Le brevet de technicien supérieur (BTS) est un diplôme en deux ans reconnu par l'Etat qui se prépare en général dans des lycées ou des écoles privées (sous contrat ou hors contrat). Le bac n'est pas indispensable pour s'inscrire en BTS, en tout cas dans les établissements privés, dans les filières commerciales en particulier (Les BTS commerciaux). Lorsque vous aurez votre BTS, personne ne vous demandera si vous avez le bac. Toutefois, la plupart des écoles vous proposeront de vous représenter en candidat libre au bout de la première année de BTS.

Les BTS commerciaux (management des unités commerciales, Négociation relations clients, banque...) offrent des débouchés intéressants et nombreux en ce moment (on manque de commerciaux), de même que les BTS informatique (informatique de gestion) ou de comptabilité. Nos conseils Visez une inscription en BTS si :
- La spécialité correspond au projet professionnel que vous aviez avant l'échec au bac.
- le BTS correspond à votre profil (envies, caractère, filière d'études). En comptabilité il faut aimer les chiffres, en banque ou négociation relations clients il faut aimer convaincre le client, en MUC être accueillant, etc.
 - Vous avez préparé un bac technologique ou un bac professionnel
- Vous avez 20 ans ou plus et voulez aller vers la vie professionnelle
- vous avez raté le bac "de justesse" : vous avez donc le niveau qu'il faut pour décrocher votre BTS.
Sinon, mieux vaut redoubler.
- Choisissez une école qui ait des bons résultats d'examen : dans la moyenne ou au-dessus
- Si l'école est trop chère pour vous, préparez le BTS en alternance, ce que la plupart des écoles proposent maintenant. Ou si l'alternance vous fait peur (ou que vous ne trouvez pas d'entreprise), faites une première année en formation classique et la deuxième année en alternance.
- Choisissez une école qui propose une poursuite d'études à bac + 3. Vous pouvez aussi trouver quelques écoles de commerce qui proposent tout un cursus jusqu'à bac + 5, en commençant par le BTS. (L'IDRAC, l'ISEG...).
- Méfiez-vous des secteurs plus délicats pour l'emploi : la communication, le journalisme, les études d'arts... Les débouchés sont rares et le BTS rarement suffisant pour trouver un emploi.
 

Trouver une formation ou un métier qui n'exige pas le bac

Que faire après un échec au bac ?
Un certain nombre de formations exigent seulement le "niveau bac" : avoir fait une terminale et présenté le bac mais pas forcément l'avoir réussi. En particulier, tous les secteurs qui cherchent à recruter. Ils proposent de nombreuses formations, souvent en alternance (apprentissage ou professionnalisation), qui débouchent sur des métiers intéressants.

Commercial
- les Instituts de force de vente (IFV) des Chambres de commerce et d'industrie proposent des formations de 9 mois à la vente, très appréciées des entreprises. Il faut avoir le permis B, passer des tests et un entretien. On débouche sur même type de poste qu'après un BTS commercial.

BTP
- Les entreprises du secteur bâtiment ou travaux publics proposent de nombreuses formations aux métiers de chef de chantier ou autres spécialités en contrat de professionnalisation ou d'alternance. Voir la Fédération française du Bâtiment (www.ffbatiment.fr ou www.capeb.fr ou www.capeb.fr ou www.ccca-btp.fr (pour l'apprentissage).
- L'ESITC (Ecole supérieure d'ingénieur des travaux et de la construction), école d'ingénieur privée spécialisée, a une section en deux ans pour former des "conducteurs de travaux" en alternance. Le niveau bac STI ou S est conseilllé.

Aérien
- Pour être hôtesse de l'air ou steward, on vous demande le niveau bac, deux langues dont un très bon niveau d'anglais, des expériences dans l'accueil et le contact clientèle, un Certificat de formation à la sécurité (CFS) qui se prépare en un mois dans des centres privés agréés. Toutefois, la crise économique de 2009 a fortement touché le transport aérien et les embauches dans les compagnies ont été brusquement stopées.
- Pour être agent d'escale en aéroport, même profil, mais les débouchés se raréfient. formations dans des centres privés en quelques semaines. Les débouchés sont plus larges dans le secteur du fret et de la logistique. Lire notre article.

Transports
- la formation de technicien supérieur en transport de personne (en formation initiale ou alternance) vous donne en 9 mois un titre professionnel de niveau bac + 2 qui prépare à des métiers dans l'exploitation des réseaux de bus, trams, trains. Bons débouchés vers métiers de responsabilité. Lire notre article

Armées
Les trois armées proposent des formations accessibles à niveau bac sur divers types de métiers : Armée de terre : www.recrutement.terre.defense.gouv.fr
Armée de l'air : www.recrutement.air.defense.gouv.fr
Marine : www.marinerecrute.gouv.fr

Sport - Le brevet d'Etat d'éducateur sportif (BEES) n'exige pas le bac mais un très bon niveau en sport

Pour rechercher un secteur qui vous plairait ou avoir une idée, consultez notre rubrique sur les métiers qui recrutent

Préparer une capacité en droit ou en gestion

Que faire après un échec au bac ?
Ce sont pour l'instant les deux seules façons d'accéder à l'université directement après votre échec mais attention : c'est une voie étroite et difficile que nous ne conseillons qu'à des profils particuliers très motivés.
La capacité en droit, se prépare dans une cinquantaine d'universités en deux ans. Avec votre capacité, vous pouvez accéder... à une première année de droit (seulement) ou de DUT Carrières juridiques. Mieux vaut donc redoubler et décrocher son bac, vous perdez moins de temp. En plus, le taux d'échec en 1re année de capacité est de 80%.
A choisir uniquement si :
 - Vous êtes déscolarisé ou ne pouvez absolument pas refaire une terminale
 - Vous avez un bon niveau de français, de logique, d'expression, d'orthographe (niveau bac général ou plus)
 - Vous êtes sûr(e) d'aimer le droit et de vouloir faire une fac de droit - Vous êtes prêt à faire des études longues.

La capacité en gestion des entreprises se prépare en deux ans à l'Institut d'administration des entreprises (IAE) de Caen. C'est un "Diplôme d'Université" (DU) beaucoup plus professionnalisant que la capacité en droit : il vous permet de rentrer directement sur le marché du travail comme assistant d'un chef de PME, ou cadre intermédiaire en entreprise. Ou de poursuivre en IUP (institut universitaire professionnel) vers un bac + 4 puis bac + 5.
Originalité de la formule : on peut préparer ce diplôme soit en "semi-présentiel" (cours le vendredi soir et le week-end + cours en ligne) si on habite la région de Caen, ou entièrement à distance avec le CNED (coût : 800 euros env.). Cela permet donc d'avoir un emploi en même temps. On peut se faire financer la formation par son entreprise ou comme demandeur d'emploi. Bonne alternative aux BTS commerciaux. Formation d'excellente qualité : les IAE sont considérées comme des concurrents des grandes écoles de commerce.

Notre conseil :
 - Si vous avez le profil "gestion", c'est une formule à explorer (se renseigner absolument)
- Peut convenir aux plus âgés d'entre vous, ayant déjà une expérience significative du monde de l'entreprise (stages, alternance)
- L'enseignement à distance exige de l'autonomie et de la maturité (il faut travailler seul)...

Aller étudier au Québec

Que faire après un échec au bac ?
Le Québec a des programmes d'études techniques supérieures qui correspondent à nos DUT ou BTS. Mais contrairement à la France, on y accède dès la fin de première ou le passage en terminale : le bac n'est donc pas nécessaire.

La formation dure trois ans et se déroule dans des Cégep (collège d'enseignement général et professionnel) répartis dans tout le Québec. Il y a 130 spécialités techniques depuis la biologie, la diététique, la foresterie, l'horticulture, jusqu'au technologies plus "dures" comme l'aéronautique, le génie mécanique, les télécommunications, en passant par le travail social, la gestion, l'informatique, le tourisme, ou l'animation 3D.
La pédagogie est particulièrement conviviale, avec des petits groupes d'étudiants proches des enseignants, des stages rémunérés en entreprise, le tout en français mais dans un environnement étudiant nord-américain. Vous obtenez un diplôme d'Etat reconnu... au Québec.
Il faut donc avoir un projet d'immigration à plus long terme pour prendre cette voie mais pourquoi pas? Les Français sont les bienvenus car le Québec manque de bras. Concrètement, vous pouvez consulter le site de chaque CEGEP pour connaître ses programmes : 43 sont francophones, 5 anglophones. Ensuite vous devez présenter votre demande d'admission avant le 1er mars pour la session débutant fin août et avant le 1er novembre pour celle débutant en janvier. Des places restent toutefois vacantes dans certains programmes au début de l'été pour un début fin août.

 Renseignements : www.cegepinternational.qc.ca
Lire aussi : Etudier ou travailler au Canada

Après un échec au bac professionnel

Que faire après un échec au bac ?
Vous pouvez suivre les conseils donnés ci-dessus, avec quelques particularités :
- Vous avez déjà des compétences professionnelles dans une spécialité. Si vous ne voulez pas redoubler mais poursuivre par exemple en BTS, vous êtes mieux placé que d'autres étudiants pour intéresser des entreprises et préparer votre BTS en apprentissage. Il faut toutefois trouver une école (privée) qui accepte de vous prendre : vous devez avoir un bon dossier scolaire pour avoir des chances de réussir.
- Si vous choisissez de redoubler (ce qui est souvent le meilleur choix), vous avez l'immense avantage de pouvoir garder les notes de bac supérieures à 10 obtenues à la session précédente (alors que pour les candidats des bacs généraux ou technologiques, cela ne marche que si l'on est candidat libre).
- Vous avez aussi le droit de repasser le bac dans le cadre de la formation continue (comme salarié) ou à distance (par correspondance avec le CNED) : dans ce cas, vous pouvez présenter toutes les épreuves en une fois ou de façon progressive (seulement certaines matières une année, et les autres une autre année) de façon à étaler l'examen sur plusieurs années.

Lire aussi  :
Que faire après l'échec au bac professionnel ?
Des lycées différents pour rebondir après un échec

Pour échanger avec d'autres candidats malheureux, recevoir des tuyaux, savoir comment d'autres ont rebondi, participez à notre forum de discussion : Echec au bac : comment le vivre ?

Vendredi 7 Juin 2013

Qu'en pensez-vous ?
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

50.Posté par Michèle Longour le 06/07/2014 15:43
@Momo,

Il existe une dizaine de spécialités de bacs professionnels qui peuvent se faire en un an si on a échoué à un bac général ou technologique (c'est votre cas).
je ne sais pas si la spécialité dont vous parlez en fait partie mais je sais que le bac pro commerce en fait partie, c'est une spécialité assez large pour conduite à plein de choses et qui permet ensuite de faire un BTS...
IL faut vous renseigner sur les établissements qui proposent un bac pro en un an, certains se font en alternance, à votre âge vous avez tout intérêt à prendre la voie de l'alternance car cela vous donnera de l'expérience et votre maturité sera appréciée en entreprise.
Autrement si vous ne trouvez pas de bac pro, vous pouvez vous tourner vers une formation commerciale via les chambres de commerce par exemple l'excellent réseau Negoventis qui propose des formations dans toute la Franc et en alternance !
Bon courage... vous avez raison de vouloir vous former. A 22 ans, vous avez encore droit au contrat d'apprentissage, c'est une excellente formule.

49.Posté par Momo le 04/07/2014 23:26
bonsoir, je suis un peu perdu dans mon orientation... de 2009 a 2012 je suis aller en bac STG que j ai louper pour raisons de santé... j ai fais deux ans de cap esthetiques mais cela ne me plais absolument pas c est un monde trop superficiel pour moi. j'ai 22 ans je suis motiver pour reussir ma vie, j'ai beaucoup d ambition malgre mes echecs scolaires et je souhaiterais me ré orienter dans un bac pro Accueil relation client usager. je vais devoir le faire en 2 ans ? 1 an??? à 22 ans j'aimerais vraiment accelerer les choses, faire des études (arriver au moins au BTS)...reussir quoi.. Merci beaucoup de m'éclairer. Bonne soirée

48.Posté par Michèle Longour le 13/01/2014 14:48
@PSYK

tu as raison sur un point important : même si on peut commencer un BTS sans le bac, il faut absolument avoir le bac quand même pour pouvoir passer le BTS et décrocher le diplôme. Il faut donc repasser le bac à la fin de la première année de BTS...
mais n'empêche que ça marche pour certains, car le fait de ne plus être en terminale, de faire quelque chose de nouveau, plus professionnel, d'être étudiant, leur redonne le goût du travail et l'envie d'avancer... et très souvent, ils décrochent leur bac sans pb... et le BTS dans la foulée.
l'échec au bac peut en effet être lié à un ral-le-bol du lycée, et le simple fait d'avancer dans autre chose peut être plus stimulant que de redoubler et de recommencer une terminale toujours dans le même cadre.

47.Posté par PSYK le 12/01/2014 13:30
Passer un bts sans bac qu'elle connerie, et impossible à l inscription au diplome le bac est obligatoire il faut donc le repasser quoi qu'il arrive, c'est pas un diplome bac+2 pour rien. Et quand on est pas capable de reussir un bac je vois pas komment on reussirai un bts c vraiment de la triche

46.Posté par Michèle Longour le 19/12/2013 18:57
@Pierre,

Il y a toujours une matière qu'on aime moins dans toutes les sections, ce n'est pas forcément une raison suffisante pour changer de série de bac.
Si tu es en terminale S, des difficultés en physique-chimie ne devraient pas t'empêcher d'avoir ton bac : je te conseille plutôt de t'accrocher, de te faire aider un peu en chimie, et de décrocher ce bac S qui est une très bonne carte...
Ensuite, dis-toi que si tu as le bac, tu peux vraiment choisir ensuite de faire ce qui te plait le plus, c'est une grande chance et là tu peux te débarrasser complètement de ce que tu n'aimes pas...
Motive-toi donc plutôt en te renseignant sur ce que tu aimerais faire après le bac, c'est la pleine période des salons... et accroche-toi pour décrocher ce bac, sortir vite du lycée et avancer !! La réorientation en STI2D au niveau de la terminale est surement possible mais quand même compliqué, mieux vaut pour toi rejoindre une filière postbac qui te plaira... N'oublie pas que 8 lycéens sur 10 réussissent ce bac S. Ne baisse donc pas les bras trop vite !

45.Posté par PIERRE le 19/12/2013 14:24
bonjour
je suis en terminal S et je me rend compte que j aime pas pour cause de la chimie
je voudrais savoir si je pourrais refaire un autre bac ex STI ou qu elles sont les parcours a faire pour ce changement,
merci de vos reponses

44.Posté par BOUCHILLOUX le 27/09/2013 13:05
Bonjour,
Mon fils,après un échec au bac, a redoublé sa terminale dans le même lycée - Bac pro production graphique. Vous m'aviez déjà conseillé pour une candidature libre ou un redoublement et je vous en remercie.
Après informations recueillies auprès de la maison des examens, mon fils peut conserver les notes au dessus de la moyenne qu'il a obtenu au bac. Pour cela il faut que le Proviseur soit d'accord et qu'il en fasse la demande auprès de la maison des examens.
Cependant, j'ai l'impression que le proviseur n'est pas favorable à cela. On m'a conseillé de prendre RV auprès de celui-ci pour expliquer que mon fils veut vraiment obtenir le bac et qu'il a un projet professionnel.(BTS en alternance...).
Si le proviseur n'était toujours pas favorable, y a-il un autre moyen pour qu'il conserve ses notes ? Je vous remercie pour votre aide.

43.Posté par Michèle Longour le 19/07/2013 10:40
@Bouchilloux

Si c'était son premier échec au bac, le rectorat est tenu de lui proposer un établissement : il a dû y avoir une réunion où les lycées se sont "partagés" les redoublants et à la date où nous sommes (excusez-moi de n'avoir pu répondre avant) on a dû vous téléphoner pour vous proposer un lycée pour lui.
Cela dit, il ne fait pas une spécialité courante et il n'y avait peut-être pas d'autre établissement qui faisait ce bac pro près de chez vous, c'est peut-être le pb...
mais il faut revenir vers le rectorat pour savoir ce qui lui est proposé.
Sinon, adressez-vous au site internet masecondechance.fr qui a été spécialement créé par l'Onisep pour les jeunes comme votre fils qui risquent de décrocher et ont besoin d'un conseil concret d'orientation... c'est en effet cela l'enjeu : votre fils a échoué non pour des raisons scolaires mais de comportement...
L'échec est parfois positif finalement pour ces jeunes car cela leur donne un coup d de fouet et certains se remotivent... à condition qu'ils trouvent aussi un projet motivant et puissent abandonner leurs mauvaises habitude (cannabis, fêtes, etc.)
Il faut sans doute l'aider sur ce plan aussi en vous appuyant sur des personnes extérieures à votre famille (éducateur, psy, aumônier, groupe d'amis, etc.)

42.Posté par Michèle Longour le 19/07/2013 10:26
@lali

ce n'est pas si évident que ça car il y a des matières en STG (gestion, marketing, etc.) que vous n'avez jamais étudiées et qui exigerait de votre part un rattrapage durant les vacances.
Maintenant, cela dépend aussi de votre profil, votre projet d'avenir et de votre motivation :
- si ces matières orientées gestion vous attirent et correspondent à des points forts au niveau scolaire, cela peut être possible bien sûr,
- si vous avez déjà une idée de ce que vous voulez faire derrière (BTS gestion, compta, RH, école de commerce), cela peut contribuer à vous remotiver et donc vous stimuler pour vous remettre à l'étude d'une autre façon

Imaginons que tous ces points vous correspondent, encore faut-il qu'un établissement vous accepte en terminale STG : cela serait-il possible dans votre lycée actuel ? dans un autre ?
Dans ce cas, il faut prendre très vite contact avec le chef d'établissement, et s'il dit oui (s'il a de la place), vous mettre en contact avec un professeur qui vous dise ce que vous devez faire comme rattrapage durant les vacances.

Autre option déjà balisée par l'Education nationale : un bac pro en un an, c'est une voie qui existe officiellement, dans 7 spécialités, notamment le bac pro commerce. Serait bcp plus sur pour vous. Avantage : vous décrochez le fameux bac qui vous ouvre l'enseignement supérieur, et vous commencez à vous professionnaliser (vous avez un stage obligatoire et des matières vraiment professionnelles). Bien sur là encore il faut choisir le bac pro dans une discipline qui correspond à votre projet professionnel, sinon on ne vous admettra pas et cela n'aurait pas d'intéret.

Sinon si vous savez ce qui vous intéresse, vous avec l'option de commencer un BTS dans le privé et de repasser le bac en candidat libre dans un an (car sinon vous ne pouvez pas passer le BTS.
Bonne chance

41.Posté par LALI le 18/07/2013 22:21
J'ai raté 2 fois mon Bac L , Il me semble compliqué de le repasser en candidat libre car je n'ai que 2 notes au dessus de la moyenne , malgré un 9.3/20 .Pensez vous qu'il est possible de redoubler directement en Terminale STMG et ainsi changer d'orientation . Merci

40.Posté par BOUCHILLOUX le 06/07/2013 00:10
bonjour,
Mon fils a échoué au bac pro - production graphique ; il a eu 9.46/20 et n'a pas eu un rattrapage. Il faut dire que son dossier scolaire n'est pas bon : il y a de l’absentéisme et ses notes sont basses. Pourtant il a des facultés qu'il n'exploite pas. Il a travaillé 3 mois avant le bac et a failli avoir le bac...je pense que la meilleure solution pour lui est de redoubler la terminale mais je sais que son lycée (lycée Garamont à Colombes) ne veut plus le reprendre, il dit qu'il n'y a plus de places. que faut-il faire ? Demander un courrier à son lycée pour nous notifier qu'il n'y a plus de places ? et faire en parallèle un courrier à l'inspection académique de Nanterre pour expliquer qu'il n'y a plus de places dans son lycée d'origine et lui demander de le replacer dans un autre lycée ? Merci pour votre réponse.

39.Posté par Ilagovane le 05/07/2013 23:17
bonjour ,j'ai raté mon bac stg 3 fois que me conseillez vous de faire?

38.Posté par Leclerc le 24/03/2013 12:20 (depuis mobile)
Es que l''''armée propose des formation pour avoir le bac car je suis sans diplôme es il me faut le bac pour être sous officier pilote delicoptaire

37.Posté par DHAVERNAS le 12/09/2012 10:19
bonjour,
mon fils a raté son bac de français en 1 ER es , il a eu 2 à l'écrit; il démarre sa terminale ES avec 30 points de retard!
est il possible de repasser le bac français? en candidat libre?
merci de votre aide

36.Posté par Michèle Longour le 12/08/2012 18:53
@Christopher

Ce bac s'appelle maintenant STD2A : pour le décrocher, il faudrait que tu recommences à partir de la première. Il te faudrait donc trouver rapidement un lycée qui le prépare et demander une admission au proviseur. Celui-ci examinera ton dossier pour évaluer tes chances de réussite car c'est un bac assez difficile, qui exige beaucoup de travail, et aussi beaucoup de motivation pour ces sujets. On pourra par exemple te demander si tu as déjà une pratique artistique, des réalisations, stages, ou un projet professionnel.
D'autre part, j'attire ton attention sur le fait que comme tu as déjà 20 ans, tu ne décrocherais le bac qu'à 22 ans, et ensuite qu'il faut envisager au minimum deux ans détude, par exemple en BTS pour se professionnaliser...
Donc, ce n'est pas impossible, mais C'est un choix très exigeant qui ne peut être tenté que si tu es sûr que c'est ta voie...
POur soutenir ta motivation et affiner ce projet, comme tu as 20 ans, il serait bon aussi d'avoir quelques idées de métiers vers lesquels tu aimerais te diriger...
Je ne saurais trop te recommander de continuer tes recherches en allant notamment voir les chambres d'artisanat, en rencontrant des professionnels, en demandant à certains de venir les voir travailler, etc.
Si le bac STD2A ne marche pas, renseigne-toi aussi sur les formations en alternance qui seraient possibles pour toi sans le bac...car à 20 ans, c'est un bon moyen de poursuivre des études et d'acquérir une formation... Il y a des forums de l'alternance dès septembre dans la plupart des régions.

Accorde une attention particulière aux filières et métiers qui recrutent bien,et soit prudent quant aux promesses des écoles d'art qui n'offrent pas souvent les débouchés attendus.

35.Posté par chhristopher le 10/08/2012 12:59 (depuis mobile)
Bonjour j''ai 20ans j''ai passé un bac pro j''ai échoué. Ce bac ne m''a jamais intéressé je n''avais aucune motivation. Je me suis renseigner et je voudrais faire un bac techno art appliqué vu que je change est ce possible si oui en 1er ou en terminal?

34.Posté par Michèle Longour le 23/07/2012 00:07
Audrey,
C'est une bonne idée si tu as une attirance particulière pour une spécialité de bac pro et un métier et que tu en as marre des études générales et a envie d'apprendre plus concrètement.
En sortant de S, tu peux faire un bac pro en deux ans, et même dans certaines spécialités, tu peux le faire en un an si tu as accompli toute ton année de terminale au lycée.Sous statut scolaire, il y a sept spécialités de bac pro (aménagements paysagers, Aéronautique, Commerce, Comptabilité, électrotechnique, Etude et définition de produits industriels, Exploitation des transports) que tu peux faire en un an, et en apprentissage il y a18 spécialités (aménagements paysagers, logistique, production graphique, vente, aéronautique, électrotechnique, énergie, maintenance des équipements industriels, technicien en chaudronnerie industrielle, etc.)
Il faut toutefois présenter un dossier et prouver sa motivation et son projet professionnel pour être accepté.
tu peux te renseigner sur monorientationenligne.fr pour demander les adresses des établissements, ou les trouver dans le guide de l'Onisep "Que faire sans le bac? " ou demander à la Mission générale d'insertion (MGI) de ton académie (chercher ses coordonnées sur internet) les possibilités dans ta région.

33.Posté par Audrey le 22/07/2012 15:30 (depuis mobile)
Bonjour j'ai rater cette Année mon bac S et jaimerai faire un bac pro. En combien d'année vais je devoir faire mon bac pro ? 1 an, 2 ans ou 3 ans ? Merci de vos réponses

32.Posté par Surmenel le 17/07/2012 18:30 (depuis mobile)
Bonjour, J'Ai passé mon bac mais j'ai raté mon, mais je voudrait refaire une année mai en altermance pour cela je doit écrire une lettre de motivation a une entreprise pour un contrat dalternance mais je ne c'est pa quoi écrire, pouriez vous m'aidez.

31.Posté par Michèle Longour le 15/07/2012 18:11
@Turqui

Si votre fils veut redoubler, c'est dans cette voie (la plus sûre) qu'il faut sans doute l'accompagner. En effet l'inscription en BTS sans le bac est toujours possible dans le privé, mais c'est une voie à réserver à ceux qui ont déjà échoué ou redoublé plusieurs fois, qui risquent donc d'être nettement plus âgés que les autres élèves de terminale et connaissent un vrai ras-le-bol du lycée qui fait qu'ils risquent de se désinvestir de plus en plus dans le cursus classique.
Si ce n'est pas le cas pour votre fils, peut-être devriez-vous alors vous rapprocher de l'équipe éducative, soit maintenant (si le proviseur est encore là, demandez vite un rendez-vous), soit dès la rentrée, pour demander si une aide personnalisée peut être mise en place pour lui de façon à ce qu'il puisse ainsi être assisté face aux nouvelles matières.. En effet, j'ai lu sur plusieurs documents que l'aide personnalisée pouvait être la solution pour ces redoublants de STI.
Il faut en effet cerner très vite les matières ou chapitres à rattraper, s'exercer, prendre des cours en plus, bref, travailler davantage ces points... ce ne devrait pas être une montagne, puisque d'après les enseignants, les nouveaux programmes sont en réalité plus "légers" sur le plan des connaissances théoriques pures.

Enfin, un point me parait important : permettre à votre fils, pour soutenir sa motivation, de former un projet de poursuite d'études postbac motivant. Aidez-le dès la rentrée à aller voir des écoles, à rencontrer des professionnels, allez avec lui sur des salons, incitez-le à voir si nécessaire un orientateur, à aller aux Journées portes ouvertes dès décembre, de façon à ce qu'il trouve quelque chose qui le motive et le stimule à travailler... C'est souvent le manque de perspectives qui freine leur motivation et explique les résultats médiocres, notamment chez les garçons qui ne sont pas hyper-scolaires... Peut-être ce travail avait-il déjà été fait, mais peut-être qu'il peut le faire mieux ou aller plus loin...

Quant à l'inscription en candidat libre, cela veut dire qu'il trouve un encadrement hors lycée pour l'aider à travailler ? A moins qu'il puisse continuer à aller au lycée et ne pas être inscrit au bac par son lycée mais en candidat libre ?? à discuter à la rentrée encore une fois avec l'équipe (proviseur ou prof principal) qui saura vous conseiller d'autant plus qu'ils connaissent votre fils.

30.Posté par bent le 15/07/2012 17:38
Bonjour, je souhaite apporter tous mes encouragements à ces lycéens désespérés n'étant pas parvenus pour la 1ère, 2ème voir 3ème fois à décrocher ce fameux bac et qui ne voient leur avenir en noir avec ce sentiment d'être mis au ban de la société et même parfois de la famille, faute d'avoir ce passeport pour envisager des études leur permettant d'orienter leur vie professionnelle conformément à leurs motivations. J'ai vécu cet état d'âme il y a longtemps. J'ai choisi finalement de tenter la capacité en droit ayant trouver au fond de moi une sorte de curiosité pour cette matière que je ne connaissais pas. Je suis sorti de l'université avec un master en droit 7 ans plus tard . J'ai aujourd'hui l'impression que ce diplôme est présenté comme une sorte de parcours du combattant demandant un effort considérable pour finalement se retrouver seulement en première année de droit en cas de réussite. Je suis aujourd'hui absolument certain que bon nombre de jeunes gens ayant échoué aux bacs S ou L en particulier, pourraient avantageusement tenter l'aventure. Bien entendu il faut travailler, se forger une méthode de travail et ne pas avoir trop de lacunes en expression écrite. Je me souviens à contrario avoir rencontré après la capacité, en première année de licence, de nombreux bacheliers ayant obtenu leur bac avec mention se planter lamentablement au bout de quelques semaines et finalement abandonner au contraire des titulaires de capacités en droit qui certes n'avaient pas le bac et ne l'auront jamais, mais qui disposaient de bases solides pour envisager un cursus en droit complet avec sérénité. Si certain(e)s d'entre vous doutez de votre motivation pour cette matière inconnue, regardez seulement le programme de la capacité et en quoi consistent les différentes matières.

29.Posté par TURKI le 14/07/2012 12:50
Mon fils a également échoué au bac STI 2012. Il lui manquait 7 points après l'oral de rattrapage. ( 1 point de plus en Physique coef 7 aurait suffit ).
J'ai appelé le rectorat qui a été catégorique. Pas de recours possible. Le Jury est SOUVERAIN . La motiviation de mon fils n'a pas été entamé, il souhaite redoubler mais avec les nouvelles matières je suis d'accord avec lui, le risque d'un deuxième echec est important.
La possibilité de conserver les notes obtenues au bac STI 2012, n'est applicable que pour les candidats libres, ou certaines catégories. Les lycéens scolarisés normalement , devront passer le bac STI 2D avec un programme allégé en Phisique/Chimie et Enseignement technologique transversaux.
Nous sommes donc tiraillés entre l'inscription en candidat libre ou bien une inscription en Terminale STI2D.
J'ai demandé également au rectorat si une inscription en 1er année de BTS pouvait être envisageable. En théorie oui, mais trouver une place maintenant relève de la mission impossible.
Je suis preneur de tout conseil ou information a ce sujet.
Merci







28.Posté par Michèle Longour le 10/07/2012 21:49
@ Gontier.
Votre fils n'est pas seul dans ce cas, rassurez-vous, l'Education nationale est consciente du problème : elle a pris des mesures transitoires d'aménagement du bac en 2013 pour les redoublants,
ceci est défini par l'arrêté du 30 mars 2012, paru au JO du 11 avril : voir sur la page web :
http://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p1_539752/dispositions-transitoires-liees-a-la-renovation-des-series-sti-pour-lexamen-du-baccalaureat

Le principe est que votre fils pourra conserver certaines notes, ne vous inquiétez pas, il réussira surement.

@Amandine : tu peux soit redoubler en gardant tes notes supérieures à 10 que tu n'auras pas à repasser, soit t'inscrire dans une école privée en BTS (et si tu es bonne en vente, NRC est très bien) : tu devras alors repasser le bac en candidat libre dans un an. A toi de voir ce que tu préfères, cela dépend de ton attitude vis-à-vis du lycée. Si tu n'en a pas trop marre, il vaut mieux redoubler, sinon, si tu préfères découvrir des matières nouvelles et avancer, l'option BTS est jouable.

@rah : c'est impossible d'entrer dans une école d'architecture sans le bac et en plus ce sont des études très difficiles. Mieux vaut que tu redoubles et que tu te motives dès le début de l'année... car si ton niveau est trop bas, tu risques aussi d'échouer ensuite...Bon courage à tous.

27.Posté par Gontier le 07/07/2012 11:17
Mon fils vient de rater son bac STI. Il accepte le redoublement en STID2 mais le problème c'est que c'est un nouveau programme. Il paraîtrait que celui-ci n'a aucun rapport avec l'ancien et qu'il risque de ne rien comprendre. En plus, il devra donc rattraper la 1ere année STI2D et suivre le programme de terminale. Pouvez-vous nous conseiller ? Merci

26.Posté par Amandine le 07/07/2012 00:17 (depuis mobile)
jais 19 ans jais passer mon bac pro le souci à été que jais échouer. Mais jais malgres tout eu une Note de 18'20 à mon oral de vente qui es la partie la plus importe.. Je voudrais savoir si le nrc étais possible ..

1 2
Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger





S'abonner à la newsletter gratuite























Un blog sur l'actu des débouchés

Ferrières : une nouvelle école d'hôtellerie haut de gamme à la française

Une nouvelle école dédiée à la gastronomie, à l'hôtellerie et au luxe ouvre à la rentrée 2015 au...



Recommandé par Reussirmavie.net
Des professionnels du coaching et de l'orientation :