Comment partir à l'étranger en BTS et DUT



Les expériences internationales ne sont plus réservées aux formations longues ou aux grandes écoles. En BTS ou en DUT, on peut aussi partir pour un stage ou un échange, durant la scolarité ou l'année qui suit. Tous les bons plans.




Comment partir à l'étranger en BTS et DUT
Si les bachelors cartonnent en école de commerce, c'est que ces nouveaux diplômes de niveau bac+3 comportent en général une expérience à l'international qui séduit les étudiants. Une façon d'enrichir son CV, d'améliorer ses langues, et de voir du pays.

Mais nos bons vieux BTS et DUT, formations postbac en deux ans, s'y mettent aussi et c'est tant mieux puisqu'il s'agit de diplômes d'Etat dispensés le plus souvent par des établissements publics (lycées et IUT) dont les frais de scolarité sont modiques.

Les stages durant les études

Le stage de fin de première année comme celui de fin de deuxième année peut être fait à l'étranger.

Pour les BTS, "à référentiel commun européen" (commerce international, assistant gestion PME-PMI, responsable d'hébergement, industries plastiques, transport), il est même obligatoire de faire 41NBSP.semaines de stages à l'étranger, puisque le programme est commun à une dizaine de pays. Pour que le stage soit "reconnu" dans votre cursus, il faut bien sûr qu'une convention soit signée entre votre établissement et l'entreprise d'accueil.

Comment partir à l'étranger en BTS et DUT
Comment s'y prendre :
- Vous pouvez bénéficier du dispositif européen Erasmus (devenu Erasmus+) pour les stages, à condition que votre établissement soit lié à Erasmus (la plupart des lycées et des universités).
Ce "stage Erasmus" est possible dès votre première année et pour les étudiants de BTS et de DUT, il peut ne durer que deux mois (alors qu'il  est normalement de 3 à 12 mois). Il peut se faire dans l'un des 28 États membres de l'UE ainsi qu'en Islande, au Liechtenstein, en Norvège, Suisse, Croatie et Turquie.
Toutefois, si vous êtes admis (les places sont limitées), il vous reste à trouver l'entreprise d’accueil, votre établissement devant vous y aider. L'intérêt est que vous pouvez bénéficier d'une bourse de l'ordre de 500 euros mensuels (un montant variable selon la destination et la durée), les boursiers pouvant prétendre à un complément.
Vous bénéficiez aussi de réunions de préparation au départ et d'un accompagnement (Rens.: www.2e2f.fr).

- Vous pouvez aussi chercher par vous même sur internet via des job-boards ou vous adresser au service des relations internationale de votre établissement qui a parfois des liens avec des entreprises à l'étranger. Autres sites institutionnels pour trouver des offres de stages :   www.eurodyssee.eu/fr/ www.erasmusworld.org, www.cadrexport.com/

- Les organismes de séjours linguistiques proposent aussi de vous fournir des stages mais le coût est élevé car vous devez payer à la fois le logement, l'organisme, et souvent des cours de langues.

Conseils : S'y prendre assez longtemps à l'avance, dès le début de l'année scolaire, pour pouvoir prétendre à un stage Erasmus, explorer tous les réseaux et trouver l'entreprise d'accueil.

Les échanges universitaires

Comment partir à l'étranger en BTS et DUT
Quelques IUT ont noué des partenariats avec des établissements d'autres pays : cela permet à certains étudiants d'aller suivre un voire deux semestres d'études à l'étranger dans la même discipline. Le système est courant dans les cursus longs à l'université ou les écoles de commerce.

Il faut passer les examens dans le pays d'accueil pour valider son diplôme et avoir bien sûr un bon niveau de langues, ce qui explique que ces échanges soient en général réservés aux meilleurs étudiants.

Certaines régions (par exemple Rhône-Alpes) offrent des bourses de mobilité.

Les séjours linguistiques

La formule est classique bien sûr, mais on peut signaler le "Passeport langues vivantes pour les BTS" lancé depuis 2009 par la région Ile-de-France.

Il permet aux élèves de première année de BTS, titulaires d'un bac pro, de passer 15 jours sur un campus étranger, en Espagne ou au Royaume-Uni. En 2013, 653 élèves de 126 lycées franciliens ont participé à ces stages linguistiques.

Le DUETI : une année post-DUT à l'étranger

La plupart des IUT propose maintenant une formule originale à leurs étudiants : faire 1 an d’études (ou seulement un semestre) à l'étranger après avoir obtenu leur DUT.

L'étudiant reste suivi par son IUT "de base" et doit rédiger un mémoire. Cette expérience lui permet d'obtenir un diplôme universitaire d'études technologiques internationales ou DUETI qui représente 60 crédits ECTS. Dans certains pays comme le Canada, il peut obtenir en parallèle un bachelor (diplôme anglo-saxon de niveau bac+3) de l'établissement d'accueil.

En France, le DUETI n'est pas officiellement considéré comme un diplôme d'Etat de niveau bac+3, mais plutôt comme une coloration internationale donnée au DUT. C'est pourtant un vrai "plus" pour le CV et les poursuites d'études éventuelles, l'accès en master avec un DUETI étant parfois possible.
Enfin, un départ en DUETI permet d'obtenir une bourse Erasmus, puisque vous êtes envoyé par votre établissement.

Une troisième année de bachelor à l'étranger

Comment partir à l'étranger en BTS et DUT
Après un BTS ou un DUT, vous pouvez aussi vous inscrire individuellement dans une université étrangère. Les diplômes de niveau bac+2 n'existant pas hors de France, certaines universités vous admettront en troisième, d'autres en deuxième année.

- En Australie, l'accès en université est possible grâce à un accord conclu entre la France et ce pays qui permet aux titulaires d'un BTS, d'un DUT, d'une L2, ou d'étudiants ayant fait deux années de classes prépas d'entrer en troisième année de bachelor.

- En Angleterre, il est assez facile de s'inscrire après un bac+2 sur le portail de candidature UCAS (équivalent du site français APB). Les étudiants ayant déjà effectué deux années d’études en France devront simplement indiquer les programmes suivis et les diplômes obtenus afin de pouvoir s'inscrire en troisième année.

- Aux Etats-Unis, par contre, l'accès est possible seulement en deuxième année de bachelor.
Le vrai problème reste cependant le financement de ces études, les droits d'inscription en université anglo-saxonne étant très élevés. Une solution beaucoup moins chère peut être de suivre des programmes débouchant sur des certificates, tout de même très utiles pour la suite d'une carrière en France ou ailleurs dans le monde.
Par exemple, UCLA propose de nombreux certificats accessibles à des étudiants internationaux via sa branche de formation continue, UCLA Extension.

La bourse Pierre Ledoux pour un stage post-DUT

Si vous avez un DUT, vous pouvez aussi candidater pour obtenir une bourse de la Fondation Pierre Ledoux / Jeunesse Internationale. Cette aide peut permettre de faire un stage de 3 à 6 mois durant l'année qui suit le DUT. Près de 200 étudiants en ont bénéficié.

Le montant de la bourse dépend des ressources du candidat et des frais occasionnés par le séjour. Cela peut aller jusqu'à 2500 euros.

Il faut être français, avoir moins de 35 ans et partir sur un projet élaboré en lien avec une entreprise et/ou un établissement d'enseignement supérieur étranger partenaire de la même région.

Un VIE après le BTS ou le DUT

Le volontariat international en entreprise (VIE) est aussi une possibilité après un BTS ou un DUT. Tout jeune de plus de 18 ans peut partir comme VIE pour une entreprise française qui veut se développer à l'étranger en postulant à une offre sur le site d'Ubifrance.

Toutefois la plupart des offres de VIE sont destinées à des bac+5, plus rarement à des bac+2.

A la rentrée 2013, quatre universités (Marne-la-Vallée, Le Havre, Cergy-Pontoise et Valenciennes) ont donc lancé le VIE pro pour les étudiants en licence professionnelle. Le stage de fin d'étude de la licence pro est remplacé par un VIE de six mois à l'étranger.

Après un BTS ou un DUT, intégrer l'une de ces licences professionnelles peut donc être un très bon plan : cela vous permet à la fois de vous spécialiser, d'obtenir une licence professionnelle qui est un bac+3, de vivre une expérience professionnelle à l'étranger, sous un statut très intéressant financièrement et qui vous donne de grandes chances d'être recruté par cette entreprise à l'issue du volontariat.


Mardi 15 Avril 2014

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par morisot le 16/04/2014 17:06
L'international est l'avenir, nous ne le dirons jamais assez!

Pour les étudiants passionnés par l'Argentine, voici un site très réputé pour la qualité de son contenu: www.mon-stage-en-argentine.com

Bonne recherche à vous tous.

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite




Guides à télécharger










Stagevoyage
Spécialistes des stages en entreprises et séjours linguistiques à l’étranger