Trouver un stage à l'étranger




Le stage à l'étranger peut constituer une belle expérience et de plus en plus de cursus étudiants l'exigent. Reste à faire les démarches et à trouver la destination, l'entreprise et surtout le bon stage au bon moment. Heureusement, les programmes comme Erasmus+ vous aident de plus en plus.



Images: Fotolia et MyInternshipAbroad.com
Images: Fotolia et MyInternshipAbroad.com
"En deuxième année de BTS Assistant manager, je dois faire un stage à l'étranger mais je ne sais pas du tout comment m'y prendre!"
Alexandre n'est pas une exception : en France, de plus en plus d'établissements ou de formations exigent ou conseillent de faire un stage à l'étranger.

Et de plus en plus de jeunes souhaitent eux-mêmes vivre une expérience professionnelle au-delà des frontières. D'autant que les recruteurs apprécient le "stage à l'étranger" sur un CV.

Pourtant la démarche est encore complexe : comment trouver ce stage, à qui s'adresser, puis comment organiser son départ, le financer...

Partir dans le cadre d'un programme européen

C'est pourquoi il est fortement conseillé de partir dans le cadre d'un programme européen, comme Erasmus+ ou Eurodysée :

- Erasmus+ pour les étudiants :

Le programme Erasmus+ (qui a pris la suite d'Erasmus) n'offre pas seulement la possibilité d'aller faire un semestre d'études dans une université européenne. Il permet aussi aux étudiants (ou aux jeunes diplômés de moins d'un an) de faire un stage dans une entreprise européenne. Il faut que le stage soit inscrit dans le cursus d'étude et que votre établissement ait signé une convention avec Erasmus+ (c'est le cas de la plupart des universités).

L'étudiant doit avoir entre 18 et 30 ans, avoir la nationalité d'un des pays participants et une carte de résident valable 10 ans, ou le statut de réfugié politique ou d'apatride.

Le stage peut durer 3 à 12 mois (par cycle d'étude en licence ou master), deux mois seulement pour les formations courtes (DUT ou BTS).

ll peut se faire dans un des 28 États membres de l'UE ainsi qu'en Islande, au Liechtenstein, en Norvège en Suisse et en Turquie. Vous choisissez votre pays et votre entreprise de destination.

Stages étudiants Erasmus+ : comment ça marche ?
 
  • A qui s'adresser ? Toujours à l'établissement dans lequel vous étudiez. Pour bénéficier d'un stage Erasmus+, vous devez postuler via le service international ou stages de votre école ou université. Vous pouvez le faire dès la première année d'études postbac (alors que pour les échanges universitaires, c'est la deuxième année). C'est l'école qui transmet votre candidature (dont la convention de stage) à l'Union européenne avec tous les papiers nécessaires.
     
  • Qui trouve le stage ? Attention, c'est vous et non l'Union européenne ! Souvent votre établissement peut vous aider en vous donnant des offres de stages, ou des listes d'entreprises, mais c'est à vous de postuler en envoyant votre CV à l'entreprise. Puis l'entreprise, l'école et vous-même devrez signer la convention de stage. Il faut donc s'y prendre longtemps à l'avance !
    Pour vous aider à trouver un stage, des anciens étudiants Erasmus ont créé la plate-forme  http://erasmusintern.org/
     
  • Quel intérêt de passer par Erasmus+ alors ? C'est de pouvoir faire valider votre stage pour votre cursus (à l'université, vous obtenez les ECTS prévus) et aussi d'obtenir une bourse Erasmus !
     
  • Quel est le montant de la bourse Erasmus ? Il varie selon la destination et la durée du stage (500 € par mois en moyenne). Un complément et/ou une bourse de mobilité peuvent vous être versés en plus si vous êtes boursier (et vous conservez d'autre part votre bourse du Crous sur critères sociaux).
     
  • Est-on sûr d'être accepté pour un stage Erasmus+ ? Non hélas, surtout pour des destinations très demandées comme le Royaume-Uni : même si vous avez trouvé une entreprise et signé la convention de stage, l'Union européenne n'a pas des fonds illimités, donc vous pouvez ne pas être retenu. Dans ce cas votre établissement peut cependant valider votre stage mais vous n'aurez pas la bourse Erasmus+.

- Erasmus+ pour les apprentis :
C'est un volet qui devrait se développer de plus en plus : les jeunes en contrat d'apprentissage ou en lycée professionnel ou les jeunes qui ont un diplôme professionnel depuis moins d'un an peuvent aussi faire un stage ou suivre une formation professionnelle à l'étranger dans le cadre de leur cursus.

Cette expérience peut durer 2 semaines à 12 mois. Elle peut s'effectuer toujours dans l'un des 33 pays européens cités plus haut pour les étudiants. Elle est encadrée par votre école ou centre de formation et peut donc être validée dans le cadre de votre cursus : vous ne perdez pas de temps pour obtenir votre diplôme.

 Erasmus+ Apprentis, comment ça marche ?
 
  • A qui s'adresser ? Toujours à votre école, votre lycée ou votre CFA. C'est l'établissement qui va présenter votre dossier à l'Union européenne.
     
  • Qui trouve le stage ? C'est vous, là encore. Mais souvent votre établissement a des liens avec des centres de formation de la même branche professionnelle en Europe et il peut vous aider à trouver le stage. Vous pouvez aussi vous adresser à la Chambre des métiers et de l'artisanat ou visiter les plateformes mises en place par certaines régions : le site «Apprenti en Europe» , en Rhône-Alpes la Plateforme régionale pour la mobilité Internationale des apprentis, en Aquitaine la Plateforme Aquitaine Cap Mobilité, en Ile-de-France les pages "Apprendre" en Europe de la CCI.
     
  • Quel est le statut de l'apprenti pendant le stage ? Il est stagiaire, il signe une convention de stage avec son établissement de formation, et son entreprise d’accueil. Et en même temps, il reste salarié de l'entreprise française où il fait son apprentissage ! Mais son employeur doit être d'accord pour qu'il fasse son stage à l'étranger.
     
  • Quelles sont les aides financières ?  Si vous êtes accepté par le programme Erasmus+, vous avez automatiquement une bourse pour couvrir les frais de voyage et de vie sur place. On vous finance aussi une formation linguistique pour les stages de durée supérieure à un mois. Souvent, vous pouvez avoir en plus une bourse versée par votre région.
 

- Le programme Eurodyssée

C'est un programme très intéressant offert par l'Assemblée des régions d'Europe (ARE) qui regroupe une quarantaine de régions réparties dans 13 pays d'Europe (Belgique, France, Suisse, Espagne, Croatie, Norvège, Allemagne, Roumanie, Portugal, Italie, Serbie, Chypre, Bosnie).

Eurodysée propose des stages aux jeunes de 18 à 30 ans qui habitent ces régions. En France, il s'agit de l'Ile-de-France, Rhône-Alpes, MIdi-Pyrénées, Poitou-Charente, Corse, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Limousin. Les jeunes de ces régions peuvent donc postuler à des offres de stages dans les autres régions d'Europe. Il n'y a pas de conditions de diplômes mais il faut avoir les compétences requises pour chaque stage.

Si vous êtes accepté, vous obtenez un stage d'une durée de 3 à 7 mois dans une entreprise, un cours de langue, un hébergement (dans diverses structures selon les régions), un salaire ou une bourse (selon les régions), une assurance et une certification de stage (à la fin, après remise de votre rapport de stage).

Gros avantage du programme Eurodyssée : il fournit des offres de stages dans les entreprises des régions adhérentes. Les offres sont consultables sur le site du programme et on postule au programme via cette offre. C'est donc beaucoup plus simple que pour les stages "Erasmus+".

Stages Eurodysée, comme ça marche ?

- Pour postuler, il faut habiter l'une des régions adhérentes.
- La candidature se fait sur le site http://www.eurodyssee.eu/fr
- Vous commencez par créer un profil en vous inscrivant
- Vous consultez les offres et si l'une vous intéresse, vous postulez en ligne en envoyant un CV.

Faire un stage en Allemagne

- Depuis 2013, l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) a lancé le programme PRAXES pour les jeunes Français qui désirent faire un stage de un à six mois en Allemagne.

L'OFAJ assure un cadre juridique (une convention, une assurance), ainsi que le placement et le suivi des stagiaires, et délivre un certificat de stage, et cela même pour un stage non obligatoire dans votre cursus !
Comme pour le programme Eurodyssée, PRAXES publie sur sa plateforme les offres de stage des entreprises participantes

Si votre stage est requis par votre cursus, vous pouvez aussi bénéficier du programme mais il faut établir une convention de stage tripartite entre l'entreprise, votre établissement et vous-même.

Rens. : www.ofaj.org/praxes

-  Les entreprises allemandes proposent aussi le "stage de fin d'études rémunéré" (Traineeprogramm)
C'est une formule entre le stage de fin d'études et le premier emploi qui n'a pas d'équivalent en France. Le programme "Trainee" offre un emploi pour une durée de 12-18 mois à de jeunes diplômés (au moins de master). Il figure souvent sur la page d'accueil des entreprises. Une charte encadre le programme.

Rens. : www.my-trainee.de

Faire un stage au Québec

C'est une façon de mettre un pied en Amérique du Nord plus aisée que si vous visez les Etats-unis : le Québec est francophone et vous pouvez bénéficier les divers dispositifs de l'Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) :

- Pour les étudiants dont l'établissement a
une entente avec un autre partenaire québécois (ils sont nombreux) : l'OFQJ vous offre le billet d'avion aller-retour, une assistance et une assurance, et quelques autres avantages matériels (une première nuit à Montréal, une carte d'étudiant internationale...)

- Les jeunes professionnels en recherche d'emploi ou les jeunes suivis par une mission locale peuvent réaliser un stage rémunéré au Québec dit "stage de perfectionnement" de 3 à 6 mois. Ils ont accès à une banque de stages ou peuvent être aidés à trouver un stage dans leur domaine. Ils bénéficient aussi de la prise en charge de leur voyage avion.

Rens. : www.ofqj.org

Quelques point pratiques importants à savoir

- La notion de "stage" en entreprise ne recouvre pas toujours la même chose d'un pays à l'autre. Très souvent, le stage n'est pas rémunéré, il n'y a pas d'indemnité de stage comme la loi le prévoit en France. D'où l'intérêt de bien se renseigner sur les conditions du stage et d'établir une convention.

Sur le site European Mobility  vous pouvez trouver des modèles de conventions de stage en vigueur dans 21 pays européens. Votre établissement peut aussi vous renseigner sur les pratiques habituelles selon les destinations.

- Pour faire valoir vos compétences en Europe, l'Union européenne a monté le dispositif Europass : vous pouvez établir en ligne un CV européen de compétences, un passeport de langues et après le stage, vous pourrez consigner les compétences acquises dans votre "Passeport mobilité".

- Si vous voulez que votre stage à l'étranger soit un atout pour votre CV, privilégiez un stage long, si possible d'au moins six mois. Les recruteurs savent qu'en-dessous de cette durée, les stages confiées à un stagiaire restent très limitées.

- Si vous partez en stage en Europe, il faut demander à votre caisse d’assurance maladie la carte européenne d'assurance maladie. Gratuite et valable 1 an, elle vous donne accès aux soins de santé publics durant un séjour temporaire dans l'un des 28 pays membres de l'UE, en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Suisse.

Bons plans pour trouver une offre de stage

Au bout du compte, c'est souvent le point le plus délicat : comment trouver l'offre de stage qui correspond à vos compétences, la destination et la durée qui vous intéresse ?

Avant de recourir aux organismes privés (qui ont un coût), vous pouvez :

- Consulter les offres qui sont parfois envoyées à votre établissement, votre école. Le réseau des anciens élèves peut aussi vous aider, si certains travaillent à l'étranger.

- Visiter les sites emploi des grandes entreprises, françaises ou étrangères. C'est aussi le moment d'utiliser les réseaux sociaux professionnels pour faire connaître votre demande. N'hésitez pas à contacter un professionnel français travaillant par exemple dans la ville où vous cherchez un stage.

- Trouver des offres et des CVthèques sur les plateformes et sites empoi comme www.monstageenligne.fr, erasmusworld.org, erasmusintern.org, cadrexport.com (rubrique candidat / étudiant), iQuesta.com, etc.

- Adhérer au "Club Teli" : c'est une association pour les jeunes passionnés de voyage qui échangent bons plans et tuyaux pour partir. Les adhérents ont notamment accès à des offres de stages, de jobs, des forums et des conseils.

- S'adresser au réseau du Rotary pour trouver un stage.

Des organismes privés pour trouver un stage

Un guide pratique édité par MyInternshipAbroad (cliquez sur la couverture pour accéder à la librairie"
Un guide pratique édité par MyInternshipAbroad (cliquez sur la couverture pour accéder à la librairie"
Il existe aussi des agences de placement spécialisées dans la recherche de stages ou de jobs à l'étranger pour les Français. Par exemple : Alzea, Mon-stage-en-argentine.com, Animafest (stages dans le tourisme en Europe du Sud), Myinternshipabroad.com, parenthese-paris.com...

Elles vous trouvent un stage correspondant à votre profil dans le pays de votre choix et assument souvent pour vous les formalités administratives, notamment la demande de visa pour les pays lointains. Elles ont bien sûr un coût mais certaines ne font payer leurs services que si vous signez pour un stage.

Notre conseil : le recours à une agence est intéressant pour les pays non européens, notamment l'Australie et les Etats-Unis dans lesquels il est difficile de trouver seul un stage et surtout d'obtenir un visa.

Le coût peut être élevé : il faut donc faire cet investissement si le stage est un vrai '+" pour votre CV et votre parcours. C'est le cas de la jeune femme qui témoigne dans la vidéo ci-dessous : le recours à l'agence MyInternshitAbroad lui a permis de faire un stage dans la mode chez Prada à New York !
 

MyInternshipAbroad.com a aussi publié en 2015 un guide papier intitulé "Mon stage à l'étranger", en vente sur son site, qui donne les coordonnées de 1300 entreprises recrutant à l'international et des conseils d'experts.

Passer par un organisme linguistique

Les formules proposées par les organismes linguistiques sont intéressantes si vous êtes encore jeune et que vous avez besoin de booster votre niveau de langue : vous commencez alors par un mois de cours de langue intensif avant de faire le stage.

Cela coûte alors bien plus d'argent que cela n'en rapporte, mais le bienfait linguistique peut être réel.

Notre conseil : ne vous adressez qu'à un organisme agréé soit par L'Office, soit par l'Unosel.


Mardi 22 Septembre 2015
la rédaction

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Nicolas Dartois le 16/06/2016 17:32
Comme organisme prive, j'aimerais vous conseiller internship in London, perso il se sont biens occuper de moi, pour d'autres informations appeller les, je pense qu'ils se feront un plair de vous repondre

2.Posté par Julie Seng le 28/09/2016 17:18
Pour l'Argentine j'ai découvert ce site (agence) qui fait peu de pub mais a une sacré connaissance du pays et une très bonne réputation. Je suis déjà partie deux fois avec eux, je recommande.
www.mon-stage-en-argentine.com

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Jobs et stages | Réussir son CV | Chercher un emploi | Réussir son entretien d'embauche




Découvrez la première plateforme d'emploi aide soignante et recrutement infirmier