Partir en Erasmus+ : tout ce qu'il faut savoir



Envie de découvrir une autre culture ? De vivre une "expérience humaine incroyable" ? D'améliorer votre niveau d'anglais en apportant un "+" à votre CV ? Le programme Erasmus vous permet de concilier tous ces avantages en partant à travers l'Europe. On vous explique tout !




Partir en Erasmus+ : tout ce qu'il faut savoir
"Mon année en Erasmus à Milan a été une expérience formidable ! Certains me disaient que j'allais perdre une année scolairement parlant, mais c'est faux", raconte Agathe.

L'étudiante en ingénierie s'est d'abord frottée à des méthodes pédagogiques différentes de celles pratiquées dans son école française. "Et puis, j'ai dû maîtriser un anglais "professionnel" pour expliquer mes projets aux professeurs, et aussi un anglais "oral" pour discuter et nouer des liens forts avec les autres étudiants étrangers".

Enfin, "Ça a été une expérience humaine forte, ajoute-t-elle :  J'ai découvert une autre culture, de nouvelles villes, et mes voyages m'ont beaucoup appris sur moi-même, sur la débrouillardise aussi ! En tout cas, si c'était à refaire, je re-signe sans hésiter ! "

Un constat que font les milliers d'étudiants européens qui partent en Erasmus chaque année.

Erasmus +, qu’est-ce que c’est ?

Le logo du programme Erasmus+
Le logo du programme Erasmus+
Erasmus+ est un programme européen qui a pour but de promouvoir les échanges internationaux des jeunes en Europe. Il fait suite au célèbre programme Erasmus (du nom de l'humaniste de la Renaissance Erasme) lancé en 1987 pour les étudiants.

En 2014, l'Union européenne a décidé d'augmenter son budget et de rassembler sous la bannière "Erasmus+" tous les programmes de mobilité des jeunes en Europe : Erasmus+ englobe désormais, en plus du programme étudiant, les anciens programmes de mobilité pour les apprentis (voir ci-dessous), pour les chercheurs, pour les jeunes professionnels, pour les jeunes qui veulent faire un volontariat européen ou simplement monter un projet à vocation européenne. Des projets sportifs peuvent aussi être pris en charge.

En ce qui concerne les étudiants, Erasmus+ met en relation les structures d'envoi et d'accueil (universités, écoles, CFA...) ; il facilite les démarches administratives, attribue des bourses d'études afin d'aider les étudiants (mais aussi les enseignants) à s'installer à l'étranger pour la durée de leur séjour.

"Sans le programme Erasmus+, je n'aurai pas pu profiter d'une année à l'étranger, confie Marion. Financièrement, ça m'a beaucoup aidé. Partir à l'étranger ne s'improvise pas !"

Quels sont les étudiants qui peuvent postuler ?

Tout étudiant ayant déjà validé une première année dans le supérieur, qu'il soit en université ou dans une école supérieure, peut postuler. Il faut toutefois que votre établissement ait signé un contrat avec Eramus+. Pensez à vous renseigner ! 

Le départ est donc possible dès la deuxième année universitaire. On conseille cependant de partir plutôt en 3ème, 4ème voire 5ème année : "Il faut avoir assez de maturité, que ça soit pour les études, ou la vie de tous les jours, estime Elise. Je me souviens d'étudiants anglais de 2ème année dans ma classe d'architecture, ils n'avaient pas le même recul que les 3ème année par exemple".

Mieux vaut donc partir au bon moment pour profiter à fond de l'enseignement donné, sans oublier qu'il faut également valider les examens du semestre (ou de l'année) dans l'établissement étranger partenaire.

Erasmus+ concerne en théorie toutes les filières. On remarque tout de même que les universités de médecine et de droit ont tendance à envoyer moins d'étudiants à l'étranger au cours de leurs études.

Bon à savoir 

Depuis qu'Erasmus est devenu "Erasmus+", il veut aussi aider à la mobilité professionnelle des jeunes apprentis en Europe : il peut donc aussi vous aider à trouver des stages et peut vous accorder une aide financière, pour une durée de 2 semaines à 12 mois. Pratique pour ceux dont les études ne se prêtent pas forcément à l'international !

Où partir et pour combien de temps ?

Partir en Erasmus+ : tout ce qu'il faut savoir
Erasmus+ étant un programme européen, les échanges peuvent se faire dans les 28 pays de l'UE, auxquels s'ajoutent l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Turquie et la Macédoine.

Le programme couvre des séjours qui peuvent durer de 3 à 12 mois. En pratique, vous pouvez partir soit un semestre universitaire, soit une année scolaire entière. Parfois, certaines structures laissent la possibilité aux étudiants de partir un semestre en licence dans un pays, et un semestre en master dans un autre pays. Une bonne manière de découvrir deux cultures différentes au cours de ses études !

A noter : Il existe d’autres types d’accord pour partir étudier à travers le monde. Par exemple, si vous êtes attirés par l'Amérique du Nord, rapprochez-vous d'organismes comme le TASSEP, MICEFA, ou encore CREPUQ.

Comment candidater à un départ en Erasmus+ ?

Les démarches sont parfois relativement longues.

A qui s'adresser ? Il faut dans un premier temps s'adresser au service international de votre établissement en début d'année scolaire précédent l’année où vous souhaitez partir.

Quel dossier faut-il présenter ? Généralement, vous devez rédiger une lettre de motivation, vos relevés de notes sont étudiés, parfois un budget prévisionnel de votre séjour peut vous être demandé, et vous serez peut être convoqué pour un entretien de motivation.
Chaque école a sa propre procédure, et sa propre organisation au cours de l'année. Même si tout le monde a sa chance, gardez tout de même en tête que ce sont souvent les meilleurs dossiers qui sont sélectionnés.

Comment choisir son pays de séjour ?

Généralement, on vous demande d’établir une liste de vœux de destinations. A vous de fixer les objectifs de votre année à l’étranger afin de trouver la destination la plus adaptée. "J’ai voulu améliorer mon anglais, explique Marion. J'ai donc demandé l’Angleterre et l'Ecosse. Mais j'ai quand même ajouté la République tchèque, car les cours y étaient dispensés en anglais." 

L'administration essaie souvent de concilier les voeux de chacun, et vous partez rarement dans votre "pays n°3". C'est pourtant ce qu'on a proposé à Marion, qui a finalement passé une année à Prague. "J'étais un peu déçue au départ, puis j'ai réalisé la chance que j'avais de partir quand même, alors que d'autres n'en ont pas l'occasion. Et finalement, étant avec d'autres étudiants étrangers, j'ai aussi progressé en anglais, j'ai découvert la culture de l'Europe de l'Est et j'ai passé une excellente année ! "

Les pays les plus demandé sont globalement les pays où la langue locale est l'anglais. Mais sachez que tous les établissements français n'ont pas les mêmes partenariats. "Mon école ne proposait pas d'échanges avec un pays anglophone, explique Raphaël. "Je suis parti en Grèce, et j'ai aussi fait des progrès en anglais !" A savoir : en Europe du Nord et dans les pays scandinaves, le niveau d'anglais des locaux est excellent.

 La sélection des étudiants partant en Erasmus+ se fait par les établissements d'envoi, qui ont chacun leur propre logistique interne.

Comment préparer son séjour ?

Après avoir été accepté au sein du programme Erasmus+, il va falloir commencer à préparer votre séjour à l'étranger. "Je me posais beaucoup de questions sur les frais bancaires, les assurances, les forfaits téléphones, admet Raphaël. Le réseau des anciens Erasmus m'a beaucoup aidé, et j'ai aussi pu prendre contact avec des locaux pour faciliter mes démarches".

La prise de contact fonctionne beaucoup par le bouche à oreilles, les réseaux sociaux et de nombreux sites d'étudiants de partage d'expérience. Vous pouvez aussi demander au service international de votre établissement de vous communiquer les noms des "anciens" pour leur demander des conseils !

Les sites à consulter

- Les sites institutionnels :
  - Les sites étudiants :
 
  • Le site "Pakata " regroupe des retours d'expériences d'étudiants. Du bagage aux visas, en passant par les conseils médicaux ou bancaires, vous pourrez trouver y quelques astuces. A votre retour, n'hésitez d'ailleurs pas à y laisser vos expériences, afin d'aider d'autres jeunes désirant se lancer dans l'aventure.
     
  • Vous pouvez aussi contacter les étudiants des différentes universités d'accueil via le site de l'ESN (Erasmus Student Network) qui seront ravis de répondre à vos questions.

Anne Vanrapenbusch
Lundi 22 Juin 2015

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite




Guides à télécharger










Stagevoyage
Spécialistes des stages en entreprises et séjours linguistiques à l’étranger