Choisir sa classe préparatoire scientifique



Vous êtes en terminale S, STI2D ou STL, et vous visez une classe préparatoire aux grandes écoles d'ingénieurs. Plusieurs voies s'offrent à vous selon votre profil et aussi votre projet d'avenir.





Pour les bacheliers S qui visent une école d'ingénieurs

En première année (maths sup), vous avez le choix entre trois voies qui se distinguent par leurs programmes, et également par les concours sur lesquels elles débouchent en deuxième année :

- la voie MPSI (maths, physique et sciences de l'ingénieur) : les maths et la physique (MP) seront à l'honneur. C'est la voie qui offre l'enseignement le plus abstrait, taillée pour les "matheux" (faire la spé maths ou informatique en terminale est conseillé mais non obligatoire).
Elle convient aussi bien à ceux qui sont attirés par l'informatique. En effet, au 2ème semestre de 1ère année, un choix est proposé entre l'option "sciences industrielles de l'ingénieur" (pour aller en PSI) ou "informatique" (pour aller en MP). On peut aussi n'avoir aucune option.
Sélection par les maths oblige, c'est aussi la voie dans laquelle les écoles les plus prestigieuses recrutent le plus.

- la voie PCSI (physique, chimie et sciences de l'ingénieur) : la physique et la chimie (PC) ont une plus large place, et près de la moitié de la formation se déroule sous forme de travaux dirigés ou travaux pratiques. Elle convient bien aux élèves souhaitant approcher les sciences par l'expérimentation. Au 2ème semestre, il faut choisir entre l'option physique chimie (pour aller en PC), ou l'option physique et sciences de l'ingénieur (PSI) pour aller en PSI.
Elle conduit aux mêmes concours que la voie MP, plus les écoles de chimie. Simplement les écoles ne recrutent pas exactement le même nombre de PC que de MP.

- la voie PTSI (physique, technologie et sciences de l'ingénieur) : la physique est couplée à la technologie (PT) avec une large place laissée à la mécanique. C'est la voie la plus adaptée au bac S profil Sciences de l'ingénieur c'est-à-dire aux élèves qui aiment travailler sur des situations concrètes, des schémas et constructions.

Particularité : cette voie ouvre en maths spé sur une banque de concours spéciale, la banque PT : la grande école des Arts et Métiers (l'ENSAM) recrute massivement à travers ce concours, mais également près d'une centaine d'écoles (dont les plus grandes) qui complètent leur recrutement en prenant aussi des PT.

En deuxième année de prépa (maths spé), un nouveau choix à faire

En deuxième année , chaque voie se poursuit naturellement : les MPSI vont en MP, les PCSI en PC, les PTSI en PT , sans qu'il soit possible de changer de voie.

Toutefois, tous les élèves quelle que soit leur voie peuvent en choisir une quatrième, la voie PSI qui n'existe qu'en maths spé : elle conjugue la physique aux sciences industrielles et laisse plus de place à l'expérimentation.

En résumé :
- les maths sup MPSI peuvent aller en maths spé MP ou PSI (s'ils ont fait l'option SI en 1ère année)
- les maths sup PCSI peuvent aller en maths spé PC ou PSI (s'ils ont fait l'option physique et SI)
- les maths sup PT SI peuvent aller en maths spé PT ou PSI (s'ils ont fait le module mathématique).

Pour en savoir plus : Vous pouvez vous procurer les programmes de première et deuxième année pour toutes les voies de prépa scientifique sur le site des enseignants de CPGE scientifiques http://prepas.org

Les concours après une prépa MP, PC ou PSI

Choisir sa classe préparatoire scientifique
A la fin de votre deuxième année de prépa, vous pouvez accéder à 7-8 grands concours qui regroupent la quasi-totalité des grandes écoles d'ingénieurs, chaque concours étant commun à plusieurs écoles (mêmes coefficients pour toutes) ou servant de "banque de notes" (chaque école applique ses coefficients). Au total, près de 15 000 places sont proposées.

Pour participer à un concours, il faut s'inscrire sur Internet entre courant décembre et début janvier sur un site qui regroupe maintenant toutes les inscriptions : www.scei-concours.fr/ Des frais d'inscription sont à régler.

On ne concourt pas forcément à toutes les écoles, mais on choisit celles pour lesquelles on se porte candidat. Il est donc important de consulter le site Internet de chaque concours, la liste des écoles et de se renseigner sur chacune d'elle. Préparer des concours ne dispense pas en effet de bâtir un projet personnel et professionnel.

Les principaux concours pour les filières MP, PC, PSI

- Le concours Centrale-Supélec. Il permet d'intégrer dix écoles : les cinq écoles Centrale de Paris, Lyon, Lille, Nantes, Marseille, Supélec (Gif, Metz et Rennes), l'Ensiee d'Evry et Strasbourg, l'Institut d'optique Graduate School Orsay (ou Sup'Optique), l'ENSEA de Cergy-Pontoise, l'Ecole navale (militaire).

- Le concours Mines-Ponts Il donne accès aux écoles des Mines de Paris (Mines ParisTech), de Nancy (ENSMN), de Saint-Etienne (ENSMSE), à l'Ecole des Ponts ParisTech, à Télécom ParisTech (Paris et Sophia-Antipolis), Télécom Bretagne Brest, à l'ENSTA ParisTech, et à l'ISAE-Sup'aéro de Toulouse.

- Les concours communs polytechniques Il y en a un pour la filière MP, un pour les PSI, et deux pour la filière PC (un PC-physique, et un PC-chimie). Ces concours ouvrent sur une trentaine (34) d'écoles spécialisées en chimie, ou en physique, électronique, informatique, etc.
Une quarantaine d'écoles utilisent aussi ces concours comme une banque de notes : elles appliquent leurs propres coefficients aux épreuves, alors que les écoles principales ont les mêmes pour les épreuves écrites et orales.

- Le concours e3a Il ouvre sur plus de 70 grandes écoles : il rassemble 3 concours partenaires (Polytech, Arts et Métiers ParisTech et ESTP) permettant d'intégrer 35 écoles, et est utilisé comme banque de notes par 38 écoles.
Il peut notamment conduire à l'école des Arts et Métiers (ENSAM) et ses huit centres dans toute la France, l'ESTP Paris, les écoles d'ingénieurs universitaires Polytech et plusieurs écoles dont le recrutement principal se fait après le bac (comme l'Estaca).

- Le Concours Ecoles des Mines
Il ouvre sur les Ecoles des mines d'Albi, d'Alès, de Douai et de Nantes ainsi que l'Ensta Bretagne. Il s'adresse d'abord aux élèves des filières MP, PC, PSI, mais recrute aussi quelques élèves dans les filières PT (via la banque de notes PT) et TSI (via le concours CCP)

- Le concours Polytechnique, ESPCI, ENS ouvre sur la prestigieuse École Polytechnique et les Ecoles Normales Supérieures avec :
- un concours pour les élèves de la filière MP (option informatique ou option physique et SI), et pour ceux de la filière  PC
- un concours pour les PSI qui est commun à l'ENS Cachan.

- Le concours Télécom INT ouvre sur 8 écoles spécialisées en informatique et nouvelles technologies : Télécom Nancy, ENSG Marne-la-Vallée, Enssat Lannion, Télécom Physique Strasbourg, Mines de Saint-Etienne-Ismin, Télécom Lille1, Télécom Saint-Etienne, Télécom SudParis (Evry et Tunis).

- Le concours TPE (travaux publics de l'Etat). Il ouvre sur les écoles d'ingénieurs-fonctionnaires destinées à occuper des postes dans de grandes administrations : l'Ecole nationale de la métérologie (ENM) de Toulouse, les Mines de Douai, l'ENTM Lyon, l'ENTPE Lyon, l'ENSG Marne-la-Vallée, et l'EIVP (Ecole d'ingénieurs de la Ville de Paris) en banque de notes.

Pour connaître le nombre de places offertes par chaque école, et surtout le nombre d'admis par école et par filière (MP, PC, PSI), vous pouvez consulter la page de statistiques du site central des concours. Vous y trouverez aussi le pourcentage de filles admises par école, de "cinq demis" (redoublants de maths spé). Egalement une page intéressante des admis par lycée vous donne une indication des performances de telle ou telle prépa bien mieux qu'un énième classement publié dans la presse. Consulter les statistiques

Le concours après une prépa PT

Choisir sa classe préparatoire scientifique
Cette fois, on parle "du" concours, parce qu'un seul concours, "la banque d'épreuves PT" vous ouvre les portes de près d'une centaine d'écoles. La gestion de cette banque d'épreuves est assurée par l'ENSAM (l'Ecole nationale des Arts et Métiers) qui recrute massivement et prioritairement par ce concours.
Pour savoir si vous avez le profil "PT", allez donc faire un tour sur le site de l'ENSAM et demandez-vous si vous avez l'esprit Arts et Métiers et si ce type d'école vous plairait.

D'autre part, une vingtaine d'écoles des concours communs potytechniques, les huit écoles du concours Mines-Ponts, sept des neuf écoles du concours Centrale-Supélec, l'ENS Cachan, et l'école Polytechnique recrutent également par ce concours. (Voir les chiffres sur les statistiques indiquées en lien ci-dessus). La banque PT vous offre donc des chances d'intégration dans les écoles les plus prestigieuses en plus du nombre de places élevé offert par l'ENSAM. Les épreuves correspondent bien sûr davantage aux profils "technologiques". Si c'est votre cas, mieux vaut choisir une prépa PT, qu'une prépa MP, qui débouchera sur des épreuves de concours plus abstraites.

Pour les bacheliers STI2D et STL qui visent une école d'ingénieur

Choisir sa classe préparatoire scientifique
Si vous avez un bac STI2D, sachez que des classes préparatoires aux grandes écoles vous sont réservées. Ce sont les prépas de la filière TSI (technologie et sciences industrielles) ouvertes aux 4 spécialités du bac STI2D. Des bacheliers STL issus de la spécialité SPCL (sciences physiques et chimiques en laboratoire) peuvent aussi se présenter.

Le profil à avoir : un bon niveau en maths, physique, sciences industrielles, mais aussi en français et en langues, matières présentes aux concours. Organisées comme des classes prépas accueillant des bacheliers généraux (travail intensif en lycée), leur programme est toutefois adapté à votre profil : les sciences industrielles ont un poids important, la moitié de l'enseignement est donné sous forme de travaux dirigés. Il faut compter au moins 2 heures de travail personnel par jour.

La voie TSI prépare en partie aux mêmes écoles d'ingénieurs que les prépas pour les bacheliers S, mais les épreuves des concours sont différentes et un certain nombre de places sont réservées aux TSI (qui ne sont donc pas en concurrence avec les étudiants des autres filières).

Les concours pour la filière TSI

Les élèves de TSI peuvent se présenter à deux grandes banques de concours avec épreuves spécifiques pour eux :

- Le concours Centrale-Supélec filière TSI. Il ouvre les portes d'une trentaine d'écoles : les écoles Centrales de Paris, Lille, Lyon, Marseille, et Nantes ; Supélec (Gif, Metz et Rennes) ; l'Institut d'optique Graduate School Orsay ; l'Ensiee (Evry et Strasbourg) ; les écoles du concours Mines-Ponts (Ecole des Ponts ParisTech), Isae-Sup'Aéro Toulouse, Ensta ParisTech, Télécom ParisTech, Télécom Bretagne Brest, Mines ParisTech, Mines de Saint-Etienne, Mines de Nancy, l'Ecole Polytechnique, les écoles du concours Arts et Métiers ParisTech, les écoles du concours Télécom INT. 

Certaines écoles appliquent des coefficients identiques (l'X et les écoles du concours Mines-Ponts, l'ENSAM, l'ENSEA, et les deux ESIEE), d'autres appliquent chacun les leurs.
En 2013, il y avait 203 places pour les TSI (956 pour les MP, 526 pour les PC, 625 pour les PSI).

- Le concours commun polytechnique filière TSI Il donne accès à une bonne quarantaine d'écoles. 18 font partie du groupe du concours commun polytechnique, 26 autres écoles utilisent ce concours comme banque de notes. Elles ne tiennent pas nécessairement compte de toutes les épreuves et appliquent leurs propres coefficients.

Pour les bacheliers S qui visent une école d'ingénieur agro, d'ingénieur chimiste, ou de véto

Choisir sa classe préparatoire scientifique
Si vous voulez devenir ingénieur agronome ou vétérinaire, vous devez viser une prépa filière BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre).

Peu importe votre enseignement de spécialité en terminale S du moment que vous avez du goût pour les sciences de la vie et de la Terre et un bon niveau scientifique. La prépa BCPST convient en effet bien aux élèves ayant un profil équilibré en maths, physique-chimie et SVT, et qui ont aussi des qualités rédactionnelles.

Un tiers de l'emploi du temps dans ces prépas est consacré aux travaux pratiques et dirigés, auxquels s'ajoutent des sorties sur le terrain. Les mathématiques sont enseignées le plus possible en lien avec des applications étudiées en biologie ou physique-chimie. Quant au TIPE (travaux d'initiative personnelle encadrée), c'est un sujet de recherche à dominante biologique ou géologique : il faut faire un travail expérimental en petit groupe.

Les concours ouverts à la filière BCPST

Il y a 3 concours pour les écoles d'ingénieurs, un pour les écoles nationales vétérinaires (ENV), et un concours pour des écoles orientées vers la géologie, l'eau et l'environnement.

- Le concours A bio Il ouvre sur 13 écoles d'ingénieur agronome : Agro ParisTech (Paris-Grignon), Montpellier SupAgro, Agrocampus Ouest (cursus ingénieur agronome à Rennes, et cursus ingénieur en horticulture et en paysage à Angers), AgroSup Dijon, Bordeaux Sciences Agro, VetAgro Sup Clermont, Oniris Nantes, Ensat (Agro Toulouse), Ensaia Nancy, Enstib Epinal.

- Le concours commun A PC Bio Il ouvre sur cinq écoles de chimie : l'ENSCL de Lille, l'ENSCM de Montpellier, Chimie ParisTech, l'ESPCI ParisTech, ENSCBP Bordeaux

- Le concours Polytech A Bio : il ouvre sur 7 écoles spécialisées dans les sciences de la vie et de la terre, les matériaux, l'agronomie ou l'agro-alimentaire : Esix Normandie Caen, ESBS Strasbourg, Esiab (ex-Esmisab) Brest, Esir Rennes, ENSTBB Bordeaux, ISBS Paris XII-Créteil, ISIFC Besançon ; et également sur certaines écoles du réseau universitaire Polytech (Clermont, Grenoble, Lille, Marseille, Montpellier, Nice, Paris-UPMC).

- Les concours des Ecoles nationales vétérinaires (ENV) de Maisons-Alfort (Enva), Nantes (Oniris), Lyon (VetAgro Sup Lyon cursus vétérinaire) et Toulouse (ENVT) : il y a un concours pour la filière BCPST, un autre pour la filière TB.

- Le concours G2E (géologie, eau et environnement) Pour ceux qui sont attirés par l'environnement et la géologie. Il donne accès à 13 écoles spécialisées dans ces domaines : l'ENGEES Strasbourg, l'Ensegid Bordeaux, l'ENSG Nancy, l'ENSIL Limoges, l'ENTPE Lyon, l'EOST Strabourg, l'Ensip Poitiers, les Polytech' Grenoble (géotechnique), Montpellier (sciences et technologies de l'eau), Nice-Sophia (génie de l'eau), Orléans (génie civil et géo-environnement), Paris UPMC (sciences de la Terre), Tours (aménagement).

Pour les bacheliers STL et STAV qui visent une école d'ingénieur agro ou une école vétérinaire

Choisir sa classe préparatoire scientifique
On peut viser les écoles d'ingénieurs agronomes ou les écoles vétérinaires avec un bac STL ou un bac STAV : il faut pour cela faire une classe préparatoire de la filière TB (technologie et biologie) proposée par 9 lycées en France.

Ces prépas conviennent aux bons élèves de terminale dans les matières scientifiques (à partir de 12/20 de moyenne) mais aussi en français : les concours nécessitent en effet un bon niveau d'expression écrite. Le programme est très équilibré entre maths, physique-chimie, SVT, biotechnologies, géographie, TIPE...

Les STAV sont en minorité dans les prépas TB, sans doute parce que les lycées agricoles orientent plutôt leurs bons élèves vers leurs BTS, pourtant le programme de ce type de prépa leur est tout à fait adapté et leur permet d'accéder en deux ans à une grande école.

Les concours ouverts aux élèves de la filière TB

Les TB ont accès à une grande partie des écoles de la prépa BCPST via 3 concours dédiés de la banque Agro-Véto (2 pour les écoles d'ingénieurs, 1 pour les ENV) qui prennent en compte leur formation technologique : ils ne sont donc pas en concurrence avec les préparationnaires de BCPST.

- Le concours commun A TB Ensa-Enita ouvre sur 10 écoles d'ingénieurs agronomes : Agrocampus Ouest (cursus ingénieur agronome à Rennes et cursus ingénieur en horticulture et paysage à Angers), AgroParisTech (Paris-Grignon), AgroSup Dijon, Bordeaux Sciences Agro, VetAgro Sup Clermont cursus ingénieur, Oniris Nantes, Ensaia Nancy, Ensat (Agro Toulouse), Montpellier SupAgro.

- Le concours Polytech A TB ouvre sur Esix Normandie Caen, ESBS Strasbourg, Esiab Brest, Esir Rennes, ENSTBB Bordeaux, ISBS Paris XII-Créteil, ISIFC Besançon, et les Polytech de Clermont, Grenoble, Lille, Marseille, Montpellier, Nice-Sophia, Paris UPMC, dans certaines spécialités.

- Le concours commun A TB ENV ouvre sur les Ecoles Nationales vétérinaires Maisons-Alfort (Enva), Nantes (Oniris), Lyon (VetAgro Sup Lyon cursus vétérinaire) et Toulouse (ENVT).

 A consulter : le site des concours agronomiques et vétérinaires

Pour les bacheliers STL qui veulent intégrer une école d'ingénieurs chimistes

Ils doivent intégrer la filière prépa TPC (technologie, physique et chimie) qui est réservée aux titulaires du bac rénové STL, spécialité SPCL (sciences physiques et chimiques en laboratoire).

En chimie, le programme est analogue à celui de PCSI, il est très proche en physique, les maths sont proches de celles de TSI. Particularité de cette filière : il y a beaucoup de travaux pratiques, et le contrôle continu intervient dans une note finale qui compte dans les concours (pour près de la moitié des coefficients).

La filière TPC ouvre sur 14 écoles de chimie et de génie chimique de la Fédération Gay-Lussac ou sur l'Ecole internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux Grenoble INP-Pagora via les concours communs polytechniques, dont le plus gros coefficients est la chimie. 40 places en 2013.

Comment faire le bon choix ?

Pour choisir votre filière, n'ayez par peur de vous faire conseiller :
- Discutez avec vos enseignants, en particulier ceux des matières scientifiques. Ils vous connaissent souvent mieux que vous ne le pensez et pourront vous donner un avis basé sur vos forces et faiblesses.
- Allez aussi vous renseigner auprès des enseignants des classes préparatoires présents sur des salons ou lors de journées portes ouvertes organisées par les lycées : questionnez-les sur les programmes, le rythme de travail, ou vos propres questions.
(Lire Bien choisir sa prépa : les cinq conseils des profs de CPGE)

Enfin, tenez vraiment compte de votre profil d'élève, de vos points forts et de vos goûts : il s'agit de choisir la filière qui correspond le mieux à votre forme d'intelligence non celle qui vous paraît "la plus prestigieuse" :  c'est là que vous aurez le plus de facilités à apprendre, et le plus de chances de réussir les concours.

Dossier :
Choisir une école d'ingénieurs
Suis-je fait pour la prépa ?
Comment s'inscrire en prépa ?

 

Jeudi 18 Décembre 2014
la rédaction

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite










Guides à télécharger




















Un blog sur l'actu des débouchés

La plasturgie, encore une filière industrielle qui veut attirer les jeunes

Comme d'autres filières industrielles, la plasturgie souffre d'un manque d'attractivité alors que...




Recommandé par Reussirmavie.net
Des professionnels du coaching et de l'orientation :