Dix diplômes universitaires anti-chômage à bac + 5


Tags : débouchés

En dehors des grandes écoles, les universités délivrent certains diplômes assez pointus particulièrement appréciés des entreprises. Souvent accessibles à bac + 3 ou bac + 4, parfois à bac + 2, ces formations (en général des masters professionnels) opèrent à l'entrée une sélection sévère, mais pour ceux qui ont le profil adapté, c'est le ticket pour un poste de cadre. A découvrir absolument si l'on ne sait pas quoi faire après un premier cycle universitaire ou un IUT.




Les cursus MIAGE : méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises

Vingt université proposent un cursus MIAGE
Vingt université proposent un cursus MIAGE
Ces masters professionnels forment des spécialistes en informatique de gestion très recherchés des entreprises. Vingt universités en France les proposent (Paris-Dauphine, Toulouse, Amiens, celui de Sophia-Antipolis est le plus réputé...). La sélection pour y rentrer se fait à niveau bac + 2.
Quel profil pour rentrer en Miage ? Scientifique avant tout : 98% des étudiants sélectionnés ont eu un bac S. Ensuite, un peu moins de la moitié a un DUT (en général d'informatique), une autre petite moitié a fait deux ans de fac (L1 et L2) soit en maths en licence MIAS (mathématiques, informatique appliquée aux sciences), ou licence MASS (mathématiques appliquées aux sciences sociales), soit en économie-gestion. Seuls 5% ont un BTS informatique de gestion.
La sélection repose sur le dossier d'après-bac, une lettre de motivation, et un entretien. L'intérêt d'un étudiant pour le monde de l'entreprise à travers ses expériences, son projet, et sa motivation est capital. La capacité à travailler en équipe, les langues, le niveau en gestion, en réseaux et systèmes d'exploitation sont aussi pris en compte. Conséquence : Des candidats trop scolaires ou passionnés par les maths mais sans aucune connaissance de l'entreprise risquent de rater la sélection. 25 à 30% seulement de candidats passent les mailles du filet.
Les études En troisième année de licence (L3) et première année de ce cursus, une mise à niveau est faite en informatique pour les étudiants venant des licence de gestion, et en gestion pour les informaticiens. Ils entrent ensuite en master 1 et master 2 avec examens (et donc sélection) à chaque étape. En dernière année, nombreuses spécialisations à choisir. Neuf mois de stages au moins sont prévus dans le cursus dont un stage d'insertion pré-professionnelle en master 2.
Les débouchés Des postes de cadres informaticiens : développeur, gestionnaire d'application, auditeur informatique, administrateur de base de données, intégrateur d'exploitation, expert en technologie internet. Après quelques années : consultant, chef de projet...
Rens. : www.miage.org

Master Ingéniérie et maintenance aéronautique

Dix diplômes universitaires anti-chômage à bac + 5
Secteur de haute technologie, l'aéronautique a besoin d'experts et d'ingénieurs très spécialisés. Ce master est proposé par une seule université, Bordeaux I (au sein de l'UFR de physique) à l'Institut de maintenance aéronautique (IMA). Il est centré sur la supervision des réparations et la détection des pannes dans l'aéronautique. On y rentre après un bac + 2 avec une sélection à l'entrée (80 places en 2007). C'est le seul diplôme de niveau bac + 5 en maintenance aéronautique. A noter qu'on peut aussi préparer à l'IMA une licence professionnelle ou un diplôme de niveau bac + 4.
Qui peut y rentrer ? Soit des étudiants de physique et ingéniérie de l'Université Bordeaux I. Après leur première année de licence (L1), ils peuvent intégrer dès la deuxième année (L2) un parcours intitulé "maintenance aéronautique".
Soit des diplômés de BTS ou de DUT (GMM, mesures physiques ou GEII), soit des étudiants qui ont fait deux années de classes prépa scientifiques (maths sup, maths spé).

Le simulateur de maintenance pour A310.
Le simulateur de maintenance pour A310.
Les études En première année de cursus et donc en troisième année de licence (L3), les étudiants ont un tronc commun sur la maintenance aéronautique. Ils se spécialisent ensuite soit en avionique, soit en structures aéronautiques. En plein coeur de la zone aéroportuaire de Mérignac, entourés de nombreuses entreprises aéronautiques, ils disposent à l'IMA d'un hangar avions, d'un simulateur de maintenance pour A310, de nombreux labos, d'un avion de maintenance... Si vous vous intéressez à l'aéronautique, que vous aimez la mécanique et avez une âme de spécialiste (voir notre article sur les différents profils de motivation), c'est une formation qui peut vous aller comme un gant...
Les débouchés Des postes d'ingénieur en maintenance aéro, soit en bureau technique, soit chez un constructeur, une compagnie aérienne.. 100 % des diplômés sont placés en moins de trois mois.
Rens. : www.maintenance-aeronautique.com

Jeudi 27 Mars 2008

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Un JD le 11/05/2008 17:44
Ce sujet est bien triste.

Je suis titulaire d'un master professionnel Achats. Cela fait 7 mois que je suis au chômage.
Je connais personnellement des personnes étant titulaires de masters professionnels administration des entreprises : après 6 mois de recherche, enfin un emploi mais à 1300€ brut/mois.

Alors bon, les dipômes soit disant anti chômage.... c'est une grosse mascarade.


Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite










Guides à télécharger




















Un blog sur l'actu des débouchés

Métiers du paysage : de beaux horizons pour les recrutements

Les entreprises du paysage recrutent et cherchent à attirer des jeunes sur des métiers qui vont de...




Recommandé par Reussirmavie.net
Des professionnels du coaching et de l'orientation :