Reussir ma vie

 
Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
RSS






Utiliser ses forces de caractère, c'est possible et c'est bon



Créativité, courage, humour, gentillesse... Chacun a en lui des qualités qu'il peut mettre en action pour son bonheur et celui des autres. Selon des chercheurs américains, il existerait 24 forces de caractère et vous pouvez trouver les vôtres.




Utiliser ses forces de caractère, c'est possible et c'est bon
"Je ne suis pas douée en...", "je suis nul(e) en..." "C'est dommage que tu sois si égoïste", "tu es inapte à la vie en société !"... Combien de remarques négatives de ce type faisons-nous ou recevons-nous chaque jour ? Trop sans doute.

Car non seulement cette négativité nous plombe et nous referme sur nous-même, mais elle masque surtout notre trésor : en nous sommeillent des forces cachées comparables à des sources profondes. Là réside notre identité, ces traits de caractère qui font de chacun de nous un être unique.

Mais encore faut-il les découvrir et leur permettre de jaillir...

Les pères de la psychologie positive à la recherche de nos points forts

Au début des années 2000, un psychologue américain réputé, Martin Seligman, ressent lui aussi une certaine lassitude à n'étudier que des listes de troubles mentaux. 

Il décide désormais de consacrer tous ses travaux à découvrir ce qui peut aider les gens sains à aller encore mieux. La "psychologie positive" est née.

En 2004, avec son ami chercheur Christopher Peterson, il établit une liste de 24 "forces de caractère et vertus". Nos sources cachées sont découvertes. 

Cliquez sur l'image pour aller à la librairie.


24 forces et 6 grandes vertus : un être universel et vraiment humain

Utiliser ses forces de caractère, c'est possible et c'est bon
Quelles sont ces 24 forces ? Vous en trouverez la liste ci-dessous. Pour l'établir, les pères de la psychologie positive ont multiplié les études dans des pays et des milieux différents. Ces forces ont donc l'intérêt d'avoir un caractère universel.

Ils ont aussi croisé leurs découvertes avec l'enseignement des grandes religions, des traditions morales et des philosophes anciens. Dans l'Antiquité, on parle de "vertus" pour évoquer les qualités que doit acquérir l'Homme. Pour Platon et Aristote par exemple, il y a quatre grandes vertus : la prudence, la tempérance (qui consiste à éviter les excès), la justice et le courage.

Seligman et Peterson ont donc regroupé les 24 forces en six grandes "vertus" : Sagesse et connaissance, Courage et volonté, Humanité, Justice, Tempérance, Transcendance. Ces forces dessinent ainsi un homme "complet" dans toutes ses dimensions : intellectuelle (sagesse), relationnelle (humanité), émotionnelle (courage et volonté), citoyenne (justice) et spirituelle (Transcendance).

En cela, le modèle des 24 forces invite à l'équilibre et rejoint le vieil Aristote qui en matière de vertu conseillait de chercher le "juste milieu". Exemple ? La joie de vivre équilibrée par la maîtrise de soi, la bravoure par la prudence, la curiosité par l'honnêteté...

Les 6 grandes vertus
 
 Les 24 forces de caractère
 
 Sagesse et connaissance
Créativité
Curiosité
Sens critique et jugement
Amour de l'apprentissage
Sagesse
Courage et volonté Bravoure
Persévérance
Honnêteté
Joie de vivre
Humanité Gentillesse
Amour
Intelligence sociale
Justice Equité
Leadership
Travail en équipe
Tempérance (modération) Pardon
Humilité
Prudence
Maîtrise de soi
Transcendance Reconnaissance de la Beauté
Gratitude
Espérance et optimisme
Humour
Spiritualité
Source : VIA Institute on Character

Ce que sont les forces de caractère et ce qu'elles ne sont pas

Vous vous demandez peut-être comment situer ces forces par rapport à d'autres traits de caractère.

- Les "forces de caractère" de Seligman et Peterson ne sont pas des talents, des compétences ou des savoir-faire comme le don de bien parler les langues, d'écrire ou d'être bon en maths. Dans le langage actuel, on dirait que ce sont plutôt des "savoir-être", des façons de se comporter dans la vie en général qui pourront se déployer dans de nombreux domaines (vie professionnelle, famille, vie amoureuse, amicale, sociale...)

- Les forces de caractère ne sont pas des traits de personnalité "neutres", comme par exemple les 16 profils de personnalité du test MBTI qui ne considère par un profil meilleur qu'un autre. Par nature, les 24 forces de caractère sont toutes "positives", puisque c'est la raison pour laquelle on les a sélectionnées. Chacune peut contribuer au bien de la personne et de son entourage, et c'est pourquoi elle est une "force".

- Les forces de caractère ne sont pas statiques ou figées une fois pour toute : on peut les développer, en les utilisant de façon répétée et volontaire... comme les vertus morales selon les philosophes antiques.

Comment découvrir mes forces de caractère ?

Utiliser ses forces de caractère, c'est possible et c'est bon
Mais chacun de nous n'a pas cultivé les mêmes forces. De par notre histoire, nos expériences et notre identité personnelle, nous avons 4 ou 5 forces qui sont vraiment... fortes.

Pour les découvrir, on peut passer un test en ligne conçu par Seligman et Peterson sur le site du VIA Institute on character, l'association qui diffuse les résultats sur les forces de caractère. Le test (que l'on peut faire en français) est accessible sur la page www.viacharacter.org. Et un compte-rendu gratuit vous donne le classement pour vous des 24 forces.

Dans un premier temps, examinez les cinq premières. D'après l'association VIA, ce sont vos "forces signatures". Autrement dit, vos principaux points forts. Vous reconnaissez-vous ?

Comment et pourquoi développer vos forces signatures ?

En réalité, vos forces n'en sont vraiment que si vous les mettez en action. Mais dès que vous le faites, vous en ressentez les bienfaits. Dès 2005, des études menées par les tenants de la "psychologie positive" confirment scientifiquement l'impact des forces signatures : les personnes qui les utilisent ressentent une augmentation de leur bien-être, de leur confiance en soi, un enrichissement de leur vie sociale, etc.

Et comment mettre en pratique une de ses forces signatures ? Par de petits exercices simples, volontaires et répétés. Le site viacharacter.org en propose plusieurs pour développer chaque force, en y ajoutant même des chansons à écouter, des films à voir et une devise.

Par exemple, pour exercer la curiosité, on vous conseille de découvrir une activité... que vous n'aimez pas. Et d'en repérer trois caractéristiques que vous ignoriez. Puis d'explorer votre environnement actuel en pratiquant la même curiosité active.

Sortez de votre zone de confort, utilisez votre force en terrain inconnu

Une autre façon intéressante de développer ses forces signatures est de les utiliser dans un contexte différent de celui où on les exerce d'habitude.

Par exemple, vous déployez habituellement votre gentillesse et votre générosité au sein de votre groupe d'amis, mais pensez-vous à le faire avec les personnes âgées de votre famille ? Vous êtes ingénieuse et créative pour dénicher de jolies tenues, alors pourquoi ne pas utiliser aussi votre créativité dans vos études ?

Elargir le champ d'action de vos forces signatures va vous procurer de belles surprises et vous redonner du plaisir dans des domaines qui vous semblaient tristes ou ternes. Car vos "forces signatures" étant vos plus grandes qualités, vous pouvez les activer avec facilité, et en récolter assez vite les fruits. Alors, pourquoi s'en priver ?

Développez aussi les forces relationnelles

Utiliser ses forces de caractère, c'est possible et c'est bon
Mais si vous voulez vraiment utiliser tout le potentiel de vos forces de caractère, vous avez aussi intérêt à ne pas vous limiter à vos "forces signature". Il faut à nouveau sortir de votre zone de confort et choisir de muscler un peu les forces "faibles". 

Par exemple pour mener une vie sociale et affective satisfaisante, nous ne pouvons faire l'impasse sur les trois forces liées aux relations humaines qui sont classées dans la vertu d'Humanité : la gentillesse ou générosité, la capacité à aimer et être aimé, et l'intelligence sociale. Auxquelles on pourrait rajouter le travail d'équipe.

Saviez-vous par exemple que l'intelligence sociale (ou "émotionnelle) est l'un des savoir-être les plus appréciés en entreprise ? Pour la développer, vous pouvez prendre l'habitude de repérer, de nommer et d'exprimer à quelqu'un au moins 5 émotions que vous avez ressenties par jour. Autre idée assez originale : regardez un film en baissant le son et notez les sentiments des personnages.

Sans oublier l'amour de l'apprentissage et la persévérance

Utiliser ses forces de caractère, c'est possible et c'est bon
De même, si vous avez entre 15 et 30 ans, âge où se forme votre intelligence et où vous engrangez beaucoup de connaissances nouvelles, certaines forces pourront être précieuses à cultiver (quel que soit leur rang dans le classement de vos 24 forces) : d'abord, l'amour de l'apprentissage (dans la catégorie Sagesse), puis la persévérance (vertu de courage).

Pour développer la persévérance par exemple, vous pouvez choisir cinq petits objectifs par semaine, découper les étapes à franchir pour les accomplir et les planifier dans le temps. Vous allez ainsi goûter à la satisfaction d'aller au bout de vos projets... et constater que vous en êtes capable.

Du coup, vous aurez envie d'être persévérant dans d'autres domaines : poursuivre le sport que vous avez choisi jusqu'à la fin de l'année, achever le livre que vous avez commencé, retenter le concours que vous avez raté.
La persévérance est une force discrète, car elle avance à petits pas. Mais elle permet d'engranger beaucoup de mini-succès. Et ainsi, peu à peu, elle rend plus solide, plus fiable, plus confiant ; elle forge en vous l'adulte mûr et presque achevé ! 

Développer ses forces de caractère pour être plus heureux

Au final, développer ses forces de caractère permet de ressentir plus de confiance en soi, et même, selon les fondateurs de la psychologie positive, plus de "bonheur".

C'est qu'il y a trois chemins de bonheur selon le Professeur Seligman :
- le premier consiste à ressentir des émotions positives : "On peut l'activer en augmentant les plaisirs, mais l'inconvénient est que cela s'émousse vite", explique-t-il dans une célèbre conférence TEDX donnée en 2004.
- le deuxième à vivre une vie engagée : dans un couple, une famille, une entreprise, une association, un sport, un loisir... "Lorsqu'on se focalise sur son engagement, le temps s'arrête", dit Martin Seligman.
- le troisième à avoir une vie qui ait du sens : "cela consiste à s'engager pour une cause qui nous dépasse".

Or, en développant vos forces de caractère, vous pouvez avoir davantage d'émotions positives, mais surtout avoir une vie plus engagée et qui ait plus de sens. Vous avancez sur les trois tableaux.

La conférence de Martin Seligman sur la psychologie positive et les forces de caractère


Et donner le meilleur pour vous et pour les autres

Au final, en développant vos forces de caractère, vous vous faites du bien à vous-même, mais vous en faites aussi aux autres et même à la société tout entière

Lorsque vous développez par exemple votre générosité ou votre humour, vous en faites bénéficier les autres, que ce soit votre entourage proche ou plus lointain. La psychologie positive n'a donc rien d'une méthode de développement personnel qui vous replierait sur la recherche d'un bonheur individualiste. 

Vos forces vous épanouissent, et vous font aussi rayonner, un peu comme un bel arbre qui déploierait sa ramure. Solidement enraciné dans sa terre nourricière, son tronc porte les grosses branches de vos "forces signatures" d'où jaillissent peu à peu de nouvelles ramifications.
 "Le Bien est ce vers quoi tend tout être"

L'arbre peut ainsi servir d'abri à des nombreux oiseaux qui viennent y faire leur nid et y chercher ombre et nourriture. Il embellit l'univers en apportant sa touche unique à un paysage. 

N'est-ce pas une belle image de ce que peut devenir notre vie, pour peu que nous fassions grandir en nous courage, amour, justice, joie de vivre, humilité ou pardon ? "Le Bien est ce vers quoi tend tout être", assurait Aristote. Il n'y a plus qu'à orienter nos forces intérieures vers ce bien pour déployer plus pleinement toute notre humanité. Etre un peu plus ou un peu mieux "humain" en quelque sorte.


Lundi 17 Décembre 2018

Psycho | Corps et sexualité | Amour | Couple | Un bébé ? | Addictions















S'abonner à la newsletter gratuite