Réussir sa vie : des pistes de réflexion pour construire son projet de vie
Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
RSS


Révisions d'examens : comment bien mémoriser ?



On sait de mieux en mieux comment la mémoire fonctionne, alors comment l'utiliser au mieux pendant des révisions ? Comment produire ce gros effort de mémorisation en un temps limité sans trop de stress ? Conseils basés sur les apports de la neuro-éducation.




Révisions d'examens : comment bien mémoriser ?
La mémoire est une faculté fascinante que les chercheurs ne cessent d'explorer. Leurs découvertes, en lien avec les observations des éducateurs, font émerger aujourd'hui une nouvelle discipline : la neuro-éducation, qui veut faire profiter le monde étudiant des acquis des neurosciences.

Alors si vous trimez sur vos révisions, ce serait dommage de ne pas en profiter non ? D'autant que les chercheurs eux-mêmes vous proposent leurs conseils ! Ainsi, le Professeur Francis Eustache, neuropsychologue, chercheur de l'Inserm à Caen et président de l'Observatoire B2V des Mémoires s'est-il fendu au printemps 2017 de "dix conseils utiles" aux lycéens qui révisent le bac.

Nous en reprenons certains ici en les mêlant à d'autres. Ils sont valables pour tout type d'examen ou de concours.

1/ Repartez de vos cours, votre menu de base

Révisions d'examens : comment bien mémoriser ?
Vous trouvez aujourd'hui sur internet tellement de ressources et de cours - sur support papier, vidéo ou audio - que vous pouvez être tenté de mettre directement vos pauvres notes à la corbeille (de toutes façons, le papier est recyclé, non ?)

Or, ce serait une grosse erreur car le plus souvent, vos cours et/ou livres vous ont déjà servi de supports d'apprentissage dans l'année. Votre mémoire s'est déjà nourrie de ces "menus de base". Or, "la mémoire est d'autant plus efficace qu'elle peut relier des informations à des connaissances qu'on a déjà", rappelle le Pr Eustache.

Alors même si votre cours est imparfait, il vous a déjà permis de forger des souvenirs. Il faut donc repartir de ces notes souvent familières qui sont comme la colonne vertébrale de votre mémoire. Les revoir vous remet rapidement en tête des éléments comme le plan, le souvenir d'anecdotes données par l'enseignant, des devoirs s'y rattachant, etc.

Conseil méthodo : avant de démarrer vos révisions, faites de l'ordre : pour chaque chapitre, rassemblez dans un même dossier les cours, TP, devoirs, exercices... Et regardez ce qui vous manque.

2/ Enrichissez votre menu avec d'autres ressources (vidéos, papier)

Révisions d'examens : comment bien mémoriser ?
Maintenant, il faut mettre de la chair autour de votre colonne vertébrale. Il faut compléter et enrichir vos cours.

- Souvent, il faut déjà vous procurer les cours que vous avez manqués ou mal notés. Commencez par demander leurs notes à des camarades ou d'autres étudiants du même établissement, puis allez éventuellement sur internet sur un site de partage de cours.

- Ensuite, même si votre cours est complet, il faut l'enrichir : trouver des documents, des exercices nouveaux, des cartes, des fiches qui vous permettent soit d'illustrer un cours trop abstrait, soit de mieux comprendre certains passages.

Conseil Méthodo :
Certaines notions vous paraissent difficiles ? Vous les comprenez mal ? C'est là que les ressources d'internet peuvent vous être utiles. Sans vous disperser, recherchez précisément les présentations de ce sujet par des enseignants ou des Youtubeurs. Retenez celles qui vous éclairent et notez ce que vous comprenez pour le mettre en mémoire.
A l'université, allez vers les tuteurs, les chargés de TD, les forums ou les groupes de travail.

3/ Fiches, cartes mentales, schémas : faites votre cuisine, celle que vous aimez

Révisions d'examens : comment bien mémoriser ?
Vous avez maintenant un matériel de révision complet et attrayant, il faut passer à l'apprentissage (normalement le ré-apprentissage) et engloutir tout cela, se mettre en tête les choses à retenir. C'est la première des trois étapes de la mémorisation : l'encodage, qui permet ensuite le stockage et la récupération des connaissances.

"Encoder, c'est créer une représentation mentale des connaissances, explique le Pr Eustache. Et plus l'encodage est personnalisé, émaillé indices propres à l'élève, meilleure sera la mémorisation". N'hésitez donc pas à reformuler vos cours à votre manière.

De même, plus l'encodage est riche et diversifié, plus la "trace mnésique" laissée dans le cerveau est profonde : un souvenir visuel sera plus robuste s'il est repris par un texte lu et écrit, s'il est illustré par un récit, un mouvement, etc.

Conseils Méthodo :
- si vous êtes visuel, résumez chaque cours selon la riche technique de la carte mentale, si vous aimez raconter des histoires, faites des fiches avec vos propres mots, si vous aimez les chiffres et les schémas, schématisez tout... Faites votre cuisine, celle qui va séduire votre intelligence, tenez compte de votre profil et votre stratégie d'apprentissage.

- N'hésitez pas à associer les connaissances à celles qui sont déjà dans votre mémoire, et à utiliser les souvenirs personnels, les émotions (exemple du Pr Eustache : «Louis XVI est né le 23 août 1754», «ma mère est née le 23 août». Cette date personnelle m'aide à retenir cette date de l'histoire). Si l'information s'y prête, on peut aussi associer des connaissances à des lieux.

- Organisez les connaissances entre elles pour en retenir davantage : la création de plans, de tableaux, de frises ou de schémas permet de se souvenir de plus de choses. Cela vous apprend aussi à créer des liens entre les connaissances et vous prépare à tous les exercices d'analyse.

- Lire aussi : Les techniques de mémorisation pour retenir ses cours sans souffrir

4/ Répétez, mais en fractionnant les séances et les doses

Révisions d'examens : comment bien mémoriser ?
Pour ancrer les connaissances en mémoire, pour les stocker, il faut les répéter, revoir plusieurs fois les choses pour contrer l'oubli. Mais gare à l'indigestion !

"Il est important de fractionner ou de distribuer les épisodes d'apprentissage en tenant compte de nos capacités attentionnelles, explique le Pr Eustache. Il vaut mieux proposer plusieurs épisodes de révision d'une durée d'une vingtaine de minutes étalés sur plusieurs jours plutôt que de passer beaucoup de temps en un ou deux jours."

Comme pour les repas, il faut donc prévoir des séances de révision légères et équilibrées. En effet l'attention et la mémorisation consomment beaucoup d'énergie et au bout d'un certain temps de révision, mieux vaut faire une pause ou passer à un autre type d'exercice que de travailler mollement sans aucune efficacité.

Conseil Méthodo
Faites un planning de révision malin :
- répartissez le programme à revoir sur les jours que vous avez, mais veillez à ne pas prévoir de tranches de travail trop longues. On conseille de changer de matière toutes les deux heures et de varier les exercices à l'intérieur des deux heures : lire et revoir un cours durant 30 minutes, puis faire un exercice, puis une lecture. Utilisez éventuellement une appli pour gérer votre temps de travail

- Faites des petites pauses régulières pour vous aérer, boire, écouter un peu de musique, afin de vous détendre ; puis recommencez à travailler : votre attention et vos capacités de mémorisation sont alors bien meilleures.

- Lire : Révisions d'examens : comment bien s'organiser

5/ Soyez actif, ne rabâchez pas !

Encodez, stockez et récupérez ! Autrement dit : vérifiez que vous êtes capable de restituer ce que vous apprenez.

Relire ses cours ne suffit pas, il faut contrôler votre apprentissage, voir si "ça rentre". Ainsi vous repérez peu à peu ce que vous savez déjà bien, et ce qui est encore à apprendre, vous affinez le travail.

Cela suppose d'être actif et honnête avec soi-même. Ne vous dites pas que vous avez passé beaucoup de temps face à vos cours et que "cela devrait aller". Evitez aussi de rabâcher : revoir toujours les mêmes choses (les plus faciles, celles que vous connaissez bien) pour vous sécuriser. Cela vous fait perdre du temps et ne vous fait pas progresser.

Retrouvez ces conseils en vidéo sur la chaîne Méthodo Campus TV



Conseil Méthodo :
- Pour vérifier que vous savez, il y a plusieurs méthodes : vous réciter les choses oralement ou par écrit, faire des quiz, des exercices, vous interroger avec des amis...

- Mais le plus important est de s'exercer à faire les exercices qui seront demandés à l'examen : résoudre des problèmes ou des exercices, faire une dissertation, analyser un document, répondre à un questionnaire à choix multiple... En effet il faut non seulement avoir des connaissances en réserve, mais surtout savoir les utiliser dans le cadre de cet exercice.

- Utilisez donc beaucoup les annales et les outils en ligne qui vous placent dans les conditions de l'examen.

6/ Récupérez et dormez suffisamment

"Il faut préserver le sommeil en général mais encore plus pendant les révisions, conseille le Pr Eustache. La nuit, notre cerveau revit les épisodes d'apprentissage pour les consolider de manière efficace en mémoire".

Le sommeil joue donc un rôle dans la mémorisation : on ne peut pas dire "qu'on apprend en dormant" car l'apprentissage se fait bien sûr pendant les périodes d'éveil. Mais le sommeil consolide les souvenirs et il participe à l'ancrage des connaissances dans la mémoire de long terme. Bien dormir n'est donc pas du temps perdu !

D'autre part le sommeil permet d'évacuer des toxines qui se développent au cours de la journée et freinent le travail des neurones. Après avoir bien dormi, nous le sentons : nos capacités d'attention sont renouvelées, nous gardons mieux à l'esprit ce que vous lisons - ce qu'on appelle la mémoire de travail, essentielle pour apprendre.

Le Professeur Eustache rappelle même qu'une courte sieste de 20 minutes après le déjeuner peut être utile car la digestion demande de l'énergie et fatigue... En tout cas, en période de révisions, tâchez de bien conserver le nombre d'heures de sommeil qu'il vous faut pour être en forme, c'est du temps gagné sur le travail. Et tâchez de vous coucher au moment où vous sentez venir le sommeil chaque soir.

Sur le même sujet, lire :
Examens : prenez soin de votre mémoire (sur le rôle de la nutrition, le sommeil, les émotions et la motivation pour aborder les examens en pleine forme).

Pour aller plus loin :
L'ouvrage de Francis Eustache et Bérengère Guillery-Girard, "La Neuroéducation, La mémoire au coeur des apprentissages", édition Odile Jacob, a servi de source à cet article.

 


Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger










S'abonner à la newsletter gratuite