Réussir sa vie : des pistes de réflexion pour construire son projet de vie
Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
RSS

Anglais : comment s'améliorer à l'oral ?




Comment améliorer sa prononciation et son accent anglais ? Les Français ont bien du mal avec la phonétique anglaise, assez éloignée de leur propre langue. Heureusement, pour améliorer son oral, les méthodes ne manquent pas, surtout à l'ère numérique.





Anglais : comment s'améliorer à l'oral ?
Etienne est un étudiant français comme des milliers d'autres : "je comprends très bien l'anglais à l'écrit, mais à l'oral, rien à faire, j'ai un accent pourri" ! Non seulement cela l'empêche de s'exprimer avec confiance (et donc de progresser), mais il peine aussi à comprendre ses interlocuteurs et donc à communiquer efficacement.

"Les Français ont du mal avec le rythme et les sonorités de la langue anglaise", confirme le Franco-Américain Thibaut Bosworth Gérôme qui anime des ateliers linguistiques depuis plus de vingt ans.

Pour rééduquer l'oreille des Français, le formateur - également musicien - a donc mis au point avec des neurolinguistes et des ingénieurs pédagogiques un outil original : le casque Pronounce et sa méthode d'écoute et de répétition ARRT (Automatic & Rhythmic Repetition Technique).

 

Ecouter et répéter en rythme !

Cette méthode consiste à répéter de manière rythmique et automatique des mots, mais aussi des phrases qui sont d’abord découpées en morceaux et assemblées progressivement pour constituer une phrase complète.

Ainsi, les utilisateurs perçoivent mieux le rythme et les sonorités de la langue anglaise pour pouvoir parler avec plus de fluidité et se sentir plus à l’aise à l’oral.

Vidéo : la présentation du casque Pronounce et sa méthode

Un problème de sons et de phonétique

Pour les linguistes, la difficulté des Français avec l'anglais oral est très naturelle : l'anglais a beau utiliser de nombreux mots d'origine française, il appartient à la famille des langues germaniques. D'où de grosses différences avec le français dans l'accentuation et le système vocalique.

"L'élève français a tendance à appliquer le son français sur un mot alors qu’il y a des différences phonétiques importantes", explique Sophie Herment, enseignante-chercheuse et maître de conférences en phonétique anglaise à l'université Aix-Marseille.

Les Français doivent donc rééduquer leurs oreilles et leur prononciation.

La méthode phonétique English Phonopass

Persuadée que tous ces blocages viennent en effet de la phonétique, la pédagogue Odile Golliet a bâti la méthode English Phonopass. Accessible en ligne, elle met en lien l'audition de sons, leur prononciation, et l'écriture des mots. Les aptitudes auditives, visuelles et kinesthésiques sont ainsi sollicitées.

En effet, en anglais, on entend 40 sons, mais il y a 1 120 possibilités de les écrire. Pas étonnant que beaucoup aient du mal à articuler écrit et oral !

En plus de ses outils en ligne, la pédagogue organise des stages pour les étudiants, les parents, les orthophonistes, et même les personnes atteintes de troubles DYS en les aidant à relier ce qu'on entend, ce que l'on dit, et ce qu'on écrit.


Vidéo reportage dans un stage English Phonopass :


Séjourner dans un pays anglo-saxon... ou regarder des séries

Anglais : comment s'améliorer à l'oral ?
Pour se plonger dans ce "bain linguistique" et sonore, l'idéal est bien sûr de vivre 24h/24h dans un milieu anglophone. Vous "lavez"  ainsi vos oreilles du français, et vous les emplissez de sons anglo-saxons. Plus le séjour est long et plus votre oreille s'affine...

Mais si vous vivez en pays francophone, il faut trouver une façon de rééduquer vos oreilles à domicile.

Une des meilleures façons de le faire est de regarder des films et des séries en anglais. Vous pouvez commencer par choisir des sous-titres en français, puis passer aux sous-titres en anglais.

Mais comment progresser réellement en vocabulaire et en compréhension ? Passionnés de cinéma, deux jeunes Français, les frères Marmignon ont donc bâti une méthode gamifiée qui permet de répondre à des quiz après chaque film. "Watch, Play, Progress". Leur solution e-dutainment a déjà séduit des dizaines d'universités, d'écoles et d'entreprises en mêlant divertissement et apprentissage.

 

Cinéma, jeux, radio : utiliser tous les médias

 Autre solution pour se perfectionner avec des séries, la plateforme Fleex : vous pouvez regarder vos séries favorites en anglais, mais en utilisant des "sous-titres intelligents" : vous pouvez régler la proportion de sous-titres français et anglais, mettre en pause et cliquer sur un mot pour avoir sa traduction, faire des listes de vocabulaire... Vous partez de l'oral pour arriver à l'écrit.

Vous pouvez aussi faire des jeux vidéo en anglais. Il en existe énormément, vous avez l'embarras du choix. L'univers visuel du jeu facilite la compréhension. Commencez par du connu, par exemple les jeux Star Wars sont un bon point de départ. Très souvent répétés, les mots inconnus sont vite intégrés avec l'accent et la prononciation, ce qui est d'autant plus sympa si vous aimez jouer.

Enfin, vous pouvez écouter la BBC, la grande radio britannique en vous connectant à BBC World Service, le service d'actualité internationale. Vous pouvez l'écouter en ligne et aussi podcaster des émissions en MP3.

Des tests, des quiz, des podcasts, des cours de conversation

Enfin,  si vous visez des progrès rapides à l'oral en vue d'une insertion professionnelle, un entretien ou un concours, il existe une multitude d'outils numériques qui peuvent permettre d'élever votre niveau en un temps limité :

- L'un des tests de langue le plus connu, le TOEIC, comporte une épreuve de compréhension orale. Les établissements d'enseignement supérieur ou des organismes privés vous entrainent à améliorer votre score. Avantage : le test vous permet de mesurer vos progrès, et de vous fixer un taux à atteindre, ce qui stimule la motivation. Vous pouvez ensuite indiquer un taux de TOEIC sur votre CV.
 
- Notre partenaire, Gymglish, propose une méthode basée sur l'envoi d'un mail par jour. Ce mail comporte plusieurs exercices ludiques dont... un petit film qui fait travailler l'oral. Avantage : l'envoi quotidien favorise la mémorisation et l'efficacité de l'apprentissage. Dix minutes par jour sont plus efficaces que deux heures par semaine ! De plus un logiciel d'intelligence artificielle mesure vos progrès et sélectionne pour vous les exercices correspondant à vos points faibles.
 
- Pour vous débloquer à l'oral, un grand nombre de plateformes vous proposent aussi des cours de conversation par téléphone ou en visio : Lingueo, Lingoda, Preply, Cercledeslangues...  On peut souvent choisir entre un prof américain, anglais, australien.
 
- Une multitude de sites web proposent des méthodes pour vous apprendre à parler anglais. Certains sont gratuits (comme talkenglish.com, englishspeak.com,anglaispod.com (basé sur des podcasts), Effortless English...
Egalement sur le site du British Council, "Learnenglish", la rubrique Listen & Watch propose un grand nombre de ressources audio et vidéo.

Apprendre à reconnaître tous les accents anglais ?

Quand votre accent français s'estompe, vous pouvez même trouver des sites qui vous apprennent à repérer tous les accents anglais !

Dans l'aéronautique, c'est une compétence requise des pilotes et des contrôleurs aériens qui doivent non seulement parler couramment anglais mais comprendre parfaitement l'anglais de pilotes américains, chinois, indiens, australiens ou japonais...

La preuve que nos oreilles sont prêtes à toutes les prouesses !

Un parcours en ligne pour booster ses méthodes de travail

Pour aider les élèves et étudiants à adopter des méthodes de travail efficaces, Réussirmavie a créé la plateforme de formations en ligne : Méthodo Campus. Chaque mois, le parcours "Apprendre à apprendre" vous aide à muscler une facette de votre intelligence.


Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger | Spécial Bac













Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "7 clés pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.