Réussir sa vie : des pistes de réflexion pour construire son projet de vie
Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
RSS

Examens : prenez soin de votre mémoire




A la veille des examens, malgré vos révisions, vous avez l'impression que votre mémoire est une passoire. Vous avez peur d'avoir tout oublié le jour J ! Pas de panique. Votre mémoire peut très bien faire son job... si vous en prenez soin et si vous tenez compte de son fonctionnement.





Examens : prenez soin de votre mémoire
Imaginez qu'on vous offre une plante exotique qui doit donner des fleurs éclatantes. Pour cela, il faut l'arroser très régulièrement, un peu mais pas trop, et surtout la placer dans un lieu ombragé.
Si vous privez votre plante d'eau plusieurs jours d'affilée et laissez les rayons du soleil la brûler, les fleurs ne seront pas au rendez-vous. Pourtant c'était un très beau spécimen.

L'image peut s'appliquer à notre mémoire : nous avons tous un cerveau doté de cette magnifique faculté de garder la trace de multiples connaissances. Une mémoire à court terme et aussi à long terme.

Mais comme la plante rare, cette mémoire ne peut s'épanouir que si nous veillons à ne pas l'abimer et à la nourrir comme il convient. Inutile de demander à votre médecin des pilules miracle pour la mémoire ! Face aux difficultés de mémorisation, appliquez plutôt les recettes "naturelles".


Forme : préservez votre sommeil et votre équilibre de vie

Examens : prenez soin de votre mémoire
Un grand nombre de difficultés à mémoriser vient tout simplement d'une mauvaise hygiène de vie. On sait que le sommeil joue un rôle essentiel dans le processus de mémorisation car lorsque nous dormons, la trace laissée dans le cerveau par  nos apprentissages se stabilise. Un peu comme la graine qui prend racine dans la terre bien arrosée.

Le manque de sommeil gêne l'attention et la consolidation des souvenirs
Si vous dormez trop peu, ce travail secret est moins efficace : la fixation des souvenirs et la consolidation des connaissances dans la mémoire de long terme est moins bon.
D'autre part, si vous manquez de sommeil, vous avez remarqué que votre attention et votre concentration sont affaiblies. vous avez plus de mal à fixer les connaissances. "Je n'arrive pas à imprimer", disent les étudiants. Le stockage des informations, première étape de la mémorisation, est plus laborieux. Fatalement, vous allez mettre plus de temps à apprendre...

Bref, en période de révisions, soyez très vigilants sur votre heure de coucher. Mieux vaut s'accorder de bonnes nuits de sommeil pour être en forme que de bailler durant des heures devant ses cours. Plus que tout, évitez les nuits blanches, même si vous êtes en retard.

Le manque d'oxygène et d'exercice ralentit le cerveau
De même, il faut garder une bonne hygiène de vie, car notre cerveau fonctionne avec tout notre corps. Aérez-vous de temps en temps, si vous le pouvez, faites un peu de sport, dégourdissez-vous les jambes, faites un pas de danse dans votre chambre, un tour de vélo au bout de la rue. La pause peut être très courte, 5 à 10 minutes, puis vous changez de matière.

Alcool, cannabis : des ennemis de la mémoire

L'alcool, même consommé par intermittence, et bien sûr les drogues, cannabis en tête, abîment les capacités de mémorisation. Comment ? Ils diminuent d'abord les capacités de concentration, et donc de stockage de l'information : difficile de retenir un cours dont on n'a capté que le quart parce qu'on était "ailleurs".

Ensuite, ils modifient la façon dont une information est transmise au cerveau central par l'intermédiaire des cellules nerveuses ou neurones : normalement des produits appelés neurotransmetteurs servent de supports à cette information. Or l'alcool et les drogues endommagent les neurotransmetteurs, la transmission ne se fait plus correctement.
L'hippocampe, partie du cerveau central où toutes les informations sont stockées en mémoire, ne reçoit pas les informations, ou bien ne pourra par les retransmettre correctement au moment où il le faudra. Le jour de l'examen par exemple...

Psycho : apprivoisez vos émotions et reprenez confiance en vous

Examens : prenez soin de votre mémoire
Certains élèves paniquent complètement le jour de l'examen. "Je savais mon cours, mais j'ai perdu tous mes moyens". D'autres sont persuadés d'être plus faibles ou moins doués que les autres, ils traînent un manque de confiance en eux. D'autres émotions et pensées négatives peuvent aussi les envahir. Cela favorise le stress, un mécanisme physique qui là encore sabote le travail de la mémoire, et notamment empêche de se souvenir de ce qu'on a appris.

En effet, dans le cerveau, la zone qui gère les émotions, positives ou négatives, est toute proche de l'hippocampe où siège la mémoire. Des émotions négatives peuvent donc interférer sur la mémorisation (au moment de l'apprentissage et de la récupération).

Savez-vous de quelles émotions il s'agit ? Qu'est-ce qui vous fait paniquer le jour de l'examen ? Vous êtes assailli de pensées négatives qui gênent votre concentration lorsque vous étudiez ? Il faut déjà repérer à froid ces idées qui vous plombent pour pouvoir les combattre. Il existe par exemple des méthodes psycho-sensorielles pour lutter contre le stress en se concentrant sur sa respiration pour mieux vivre l'instant présent.

Si de gros problèmes affectifs (par exemple familiaux) vous perturbent, il faut absolument pouvoir en parler avec quelqu'un (psychologue, amis, conseillers...) pour pouvoir évacuer vos émotions. On peut aussi apprendre à grandir dans la confiance en soi en s'exerçant à avoir des pensées positives pour booster sa motivation et son assurance lorsqu'on doit étudier.

Tout cela permet d'apaiser les angoisses et permet d'étudier plus tranquillement. Votre mémoire peut alors faire son job. C'est un très bel outil qui ne demande qu'à être découvert et rodé. 

Motivation : replacez vos apprentissages dans un ensemble

Examens : prenez soin de votre mémoire
Avez-vous remarqué qu'il y a des événements que nous retenons parfaitement et en détail, alors que nous en oublions d'autres complètement ?

La mémoire est sélective : elle retient mieux les informations ou les choses qui nous concernent, nous touchent, nous intéressent, nous bouleversent ou nous étonnent. Pour mieux retenir un sujet qui nous paraît ardu et nous intéresse peu au départ, il faut donc le mettre en lien avec un élément qui va nous émouvoir, attiser notre curiosité, éveiller notre intérêt, bref nous rejoindre quelque part.

Pour faire passer un chapitre d'histoire indigeste, vous pouvez par exemple regarder un bon film qui se passe à cette période. La fin de la Seconde Guerre mondiale? Vous pouvez voir ou revoir Le Jour le plus long  ou Il faut sauver le soldat Ryan  (films sur le Débarquement), ou La Chute, film qui raconte les derniers jours d'Hitler. De même, si un cours vous ennuie, essayez de vous souvenir d'une anecdote, d'une histoire, d'un exemple qui peut l'illustrer. Surfez sur Internet pour vous documenter.

Cette démarche de documentation va non seulement réveiller votre intérêt, mais aussi vous aider à mieux mémoriser vos cours. La mémoire a besoin de plusieurs ancrages : souvent un cours ne suffit pas (ou un poly ou un seul manuel) pour comprendre et donner du sens à une notion. Il faut le compléter par d'autres lectures, ou d'autre sources.
 
Il est plus facile de mémoriser des éléments si on a une idée d'ensemble de la forme du puzzle.

Pour les matières liées à l'économie et au monde contemporain, suivez l'actualité, écoutez des débats. Pour des sujets scientifiques, vous pouvez aller voir des expos dans les musées dédiés aux sciences, ou bien visionner des vidéos de vulgarisation scientifique sur internet, il y en a d'excellentes.
Ainsi vos cours prennent du relief : vous comprenez mieux les sujets traités par le cours, ils vous paraissent plus intéressants, plus vivants, et vous les apprenez plus vite.

Dans les révisions, si vous n'avez plus le temps de faire tout cela, pensez au moins à repérer le plan d'ensemble de votre matière : les différentes parties à revoir, les principaux chapitres, les notions les plus importantes. Prenez de la hauteur pour mieux comment s'articulent les notions. Puis, et seulement après, plongez-vous dans la révision de chaque chapitre. L'apprentissage sera plus rapide, car il est plus facile de mémoriser des éléments si on a une idée d'ensemble de la forme du puzzle.

Stratégie : apprenez en faisant le projet d'utiliser vos connaissances

Examens : prenez soin de votre mémoire
Certains passent beaucoup de temps à apprendre, mais le jour de l'examen... rien ne sort, ou rien de bon. Pourquoi ? Un grand spécialiste de la mémoire, Antoine de la Garanderie, a montré que c'est parce qu'ils n'ont pas appris en ayant le projet de réciter, ou de se servir de ces connaissances plus tard. Au contraire, si l'on apprend en imaginant la façon dont on va réutiliser ses connaissances, on retient beaucoup mieux !

Exemple : si certains sont capables de retenir en détail un très grand nombre d'histoires drôles, c'est parce qu'en les entendant, ils s'imaginent déjà en train de les raconter à leur tour. De même un comédien qui apprend son texte s'imagine déjà en train de le jouer devant des spectateurs. Une étudiante infirmière retient sans difficulté le geste de la piqûre, car elle sait qu'elle va vite en avoir besoin.

Apprenez en pensant à ce qu'on vous demandera à l'examen
Pour qu'un étudiant puisse retrouver des connaissances placées dans sa mémoire, il faut qu'il ait eu le projet de les utiliser : face à son examinateur ou à sa copie d'examen ou dans son futur métier.

Quand vous apprenez, vous devez donc vous imaginer en train de réciter ou de répondre à un examinateur ou repérer ce qui vous parait important pour votre sujet d'examen... Pensez donc par avance au type d'exercice qu'on va vous demander pour orienter votre attention sur les points importants. Des QCM (questions à choix multiples) ? Dès l'apprentissage, il faut être attentif aux détails qui pourraient donner lieu à des questions et les noter sur vos fiches. Des problèmes à résoudre ? Vous fixez alors votre attention sur les stratégies de résolution de problème. Une dissertation de philo ? En relisant vos cours, vous repérez comment s'articulent les idées et comment bâtir un plan pour traiter un sujet...

Passez en mode projet
Ainsi vous vous mettez en "mode projet" comme on dit en entreprise, vous anticipez. Vous n'apprenez pas pour apprendre (pas très motivant), mais pour savoir traiter un problème précis (en l'occurrence votre sujet d'examen).
La mémoire, ce n'est pas une question de passé, mais d'avenir, dit Antoine de la Garanderie : "Le geste mental de placer ses connaissances dans l'avenir est indispensable pour assurer la conservation des souvenirs". Et aussi pour retenir ce qui est utile à votre réussite.

Méthodo : trouvez les bonnes astuces pour mémoriser

Examens : prenez soin de votre mémoire
Une fois motivé par ce qu'on apprend et fixé sur le bon objectif, encore faut-il trouver la bonne méthode pour garder les informations en mémoire et s'en souvenir au bon moment. Vous devez effectuer un mouvement en trois temps :

1/ Il faut bien sûr relire son cours en cherchant à le comprendre et pour cela, il faut se représenter mentalement les choses, les évoquer "dans sa tête" de façon très personnelle. Certains privilégient des représentations visuelles : ils imaginent des images, photographient les formules, les mots et les titres, les plans de leurs notes et les couleurs. Ils apprennent souvent un crayon à la main pour souligner les mots et les parties importantes.
D'autres préfèrent se raconter les notions avec des mots. Ils se parlent à eux-mêmes en apprenant, ils aiment expliquer les choses : ce sont des évocations auditives. Toutes les méthodes sont bonnes du moment qu'elles vous permettent de comprendre et de retenir. ( lire les stratégies de mémorisation).

2/ A la fin, il faut aboutir à un support (cours annoté, fiche, carte mentale, schéma) qui vous parait clair, précis et aisé à apprendre. Il reprend tout ce qu'il faut retenir mais avec une présentation qui vous "parle" car c'est déjà le résultat d'un premier travail d'assimilation. C'est sur ce support qu'il faut apprendre. Des moyens mnémotechniques peuvent aussi vous aider à retenir des listes de mots, de chiffres ou des formules : vous associez un élément connu (un refrain de chanson par exemple) à la liste à retenir. Cet indice joue le rôle d'une canne à pêche qui va récupérer la liste difficile au fond de votre mémoire.

3/ Vérifiez que vous avez retenu et que vous êtes capable de restituer ce que vous avez appris. Pour cela, une seule solution : cacher le cours et vérifier que l'on peut le retrouver entièrement. Pour des matières scientifiques, il faut surtout savoir refaire les exercices types : on vous demande de mémoriser des types de raisonnement. Quand vous repérez une erreur ou un oubli : revenez au cours, demandez une explication, refaites un exercice plus ciblé.

Pour certains concours ou examens (bac en tête), les annales sont d'excellents outils, mais n'oubliez pas de commencer par revoir le cours et les exercices de base. Pour préparer un oral, exercez-vous à traiter les questions que l'examinateur pourrait vous poser. Travaillez avec un, deux ou trois amis. Alternativement, l'un fait l'examinateur et l'autre l'étudiant. Respectez les conditions de l'examen (durée), soyez attentif à la forme (vocabulaire, diction),...

Dernier conseil : la mémoire a besoin d'être consolidée par la répétition. Il faut donc apprendre et revoir (opérations 2 et 3) plusieurs fois (on dit parfois 5 fois) pour savoir parfaitement et maîtriser une notion. Bonnes révisions !

Un parcours en ligne pour booster ses méthodes de travail

Pour aider les élèves et étudiants à adopter de bonnes méthodes de travail, Réussirmavie a créé la plateforme de formations en ligne Méthodo Campus. Chaque mois, le parcours "Apprendre à apprendre" vous aide à muscler une facette de votre intelligence.

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger | Spécial Bac













Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "7 clés pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.