Réussir sa vie : des pistes de réflexion pour construire son projet de vie
Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
RSS

Prendre des notes, c'est déjà commencer à apprendre




La multiplication des supports numériques ou papier diversifie les outils pour prendre des notes en cours. Des méthodes fleurissent aussi pour rendre vos notes plus visuelles et pour en faire un outil d'apprentissage réellement efficace. Tour d'horizon.





Crédit photo : CPU / Université Bretagne Sud
Crédit photo : CPU / Université Bretagne Sud
Commençons par un point essentiel : est-il toujours utile de prendre des notes en cours alors qu'on peut souvent en retrouver le contenu dans un PDF fourni par l'enseignant, une plateforme de cours, un ouvrage ou même une vidéo ?

Le titre de cet article vous donne la réponse. S'il est toujours indispensable de prendre des notes durant un cours, ce n'est pas seulement pour en conserver la trace... C'est pour démarrer votre apprentissage
 
  • Prendre des notes vous aide d'abord à rester attentif pour suivre l'enseignant plutôt que d'attendre passivement la fin du cours.
  • Cela vous oblige aussi à un premier effort de compréhension et d'organisation des connaissances enlightened: en notant, vous pouvez faire apparaitre les notions essentielles, le plan, les questions posées et les réponses de l'enseignant. Bref, vous commencez à défricher les connaissances et vous gagnez du temps sur la mise en mémoire.
Voyons maintenant comment s'y prendre pour que vos notes puissent jouer ce rôle..

Quel support choisir pour prendre des notes ?

Prendre des notes, c'est déjà commencer à apprendre
Inutile de refaire le match notes manuscrites / clavier. Prendre des notes à la main donne plus de souplesse pour personnaliser, mettre des schémas, des couleurs et une présentation originale. Mais le ficher numérique est plus propre et permet de corriger, de compléter, de peaufiner la présentation. C'est donc à vous de choisir !
 
  • Si vous prenez des notes à la main, cahier ou classeur ? Si le désordre est un souci pour vous wink, préférez le cahier. Le classeur peut permettre de glisser des fiches et des éléments complémentaires, mais cela suppose un tri et un rangement très régulier.
     
  • Si vous prenez des notes sur ordinateur, pensez à utiliser un logiciel pour organiser, structurer et conserver vos notes comme par exemple Evernote, Notion, Bear, Amanote, OneNote... Avantage : on peut stocker ses notes dans le cloud et les retrouver ensuite partout. 
 
 


Un parcours en ligne pour "muscler" toutes les facettes de votre intelligence

Pour aller plus loin, abonnez-vous à notre plateforme Méthodo Campus pour découvrir toutes les méthodes de travail pour étudier sans stress et avec efficacité : un parcours en ligne  constitué de vidéos, de tests et d'exercices vous permet d'affûter chaque mois une facette de votre intelligence : la mémoire, la concentration, la gestion du stress, la compréhension, l'expression écrite, la lecture, la logique... Le multimédia vous permet de comprendre mais aussi de mettre en pratique !

Cumuler les avantages du papier et de l'écran

Mais de plus en plus d'outils et d'astuces peuvent permettre de cumuler les avantages de la main et du clavier, du papier et de l'écran :

 
  • Même si vos notes sont dans des fichiers numériques, il peut être intéressant d'imprimer certains résumés de cours ou  quelques fiches afin de les annoter à la main puis de les apprendre. En effet l'apprentissage sur papier est moins fatigant pour les yeux.
     
  • Si vos notes sont manuscrites, vous pouvez les scanner afin de les avoir sur votre smartphone et de pouvoir réviser partout sans trimbaler des kilos de papier. Les cahiers ou les fiches de la marque Oxford ont ainsi créé l'application gratuite  Scribzee (accessibles aux utilisateurs de ses cahiers ou feuillets) qui permet de scanner ses notes et de les réviser partout sur écran en bénéficiant d'un logiciel qui enregistre vos scores d'apprentissage.

La grande percée de la tablette dans le supérieur

Dans le supérieur, la tablette pour étudiants équipée d'un stylo digital (type Apple pencil) permet désormais de cumuler les avantages des notes manuscrites et du digital :

En plus du clavier qui vous permet d'aboutir à des textes clairs sur fichier numérique, vous pouvez tracer vous-même vos dessins et schémas et les intercaler dans le texte d'un cours en utilisant le stylo digital. De plus vous pouvez aussi insérer des photos, des vidéos, des PDF (de cours) et des podcasts yes.

Enfin vous pouvez ensuite classer et organiser vos fichiers par matières ou mots-clés, en utilisant des logiciels tout à fait remarquables comme GoodNotes et Notability (sur ios) ou Google Keep notes (Android) ou Samsung Notes...  


Vidéo : une étudiante en biologie explique comment elle prend ses notes de cours sur son Ipad :


Savoir disposer ses notes pour faciliter l'apprentissage

La façon dont vous organisez vos notes sur la page (papier ou numérique) peut aussi aider l'oeil à distinguer les notions essentielles ou le plan.

- Vous avez intérêt à adopter la même disposition pour toutes les matières afin de faciliter le classement et le rangement. Vous pouvez aussi choisir une couleur spécifique pour chaque discipline soit sur la couverture des cahiers, la couleur des copies ou le cadre de couleur autour des copies que proposent certaines marques de papeterie.
 
- Pensez à indiquer toujours aux mêmes endroits : la matière, le nom du cours, la date, le chapitre, etc. Une habitude qui va à nouveau faciliter le rangement.

- Aérez vos notes en laissant des espaces blancs : vous pourrez ainsi les compléter ou y ajouter des compléments.

- Faites apparaître le plan, soit en numérotant, soit avec des couleurs, des graphismes, des "bullet points"
   

Avantages / inconvénients de la méthode Cornell

Inventée dans les années 1940 à l'université Cornell aux Etats-Unis, la méthode consiste à diviser sa feuille en 3 zones principales + le titre du cours en haut.
- Une colonne principale sert à prendre les notes en cours au fil de l'eau. Cependant elle n'occupe que les deux tiers de la largeur de la page.
- Dans le tiers qui reste, à gauche, on réserve une colonne pour indiquer, dans un deuxième temps, les questions soulevées, les concepts principaux ou les points à approfondir.

-Enfin un cadre en bas de page permet de résumer l'idée de la page. 

Avantages
  • La colonne de gauche laisse de la place pour l'analyse et la réflexion, et peut être enrichie au fil de révisions successives.
  • L'espace du bas aide à résumer et à synthétiser
Inconvénients
  • La page peut être un peu trop chargée et les deux colonnes trop serrées. Pour éviter ce problème, dans un  cahier, on peut réserver systématiquement la page de droite aux notes et celle de gauche aux questions.
  • Le résumé en bas de chaque page ne peut remplacer la fiche synthétique qui va reprendre tout le plan du cours. Cela n'élimine pas le travail de fichage en vue des révisions.
Prendre des notes, c'est déjà commencer à apprendre

Prenez-vous des notes qui vous aident à comprendre et à mémoriser ?

C'est peut-être une question que vous ne vous êtes jamais posée. Pourtant, prendre des notes, c'est déjà mettre en forme les connaissances, c'est-à-dire transformer ce que l'enseignant montre ou dit en un contenu qui vous aide à comprendre et à mémoriser. 

- Il faut donc adopter le style de notes qui "parle" à votre cerveau. Si vous comprenez mieux avec des phrases, rédigez des phrases, même simples (Ex. : "l'Allemagne attaque la Russie"). Si vous aimez utiliser des mots-clés, contentez-vous de mots-clés ("Attaque Allemagne ⇒ Russie")

- Si vous aimez les plans, les listes et les bullet points, disposez vos notes en créant beaucoup d'alinéas (1 idée = 1 alinéa ou 1 bullet point)

- Le visuel aide à comprendre et à mémoriser. Pensez à utiliser des flèches, des schémas, des tableaux, des frises chronologiques.

 

Le mindmapping et sketchnoting, utiles pour la prise de notes ?

La technique bien connue des mindmaps ("cartes mentales" en français) consiste à organiser ses connaissances de façon radiale, en plaçant le sujet au centre, et en répartissant les parties et sous-parties sur des branches et sous-branches. Chaque idée est représentée par un mot-clé et un petit schéma.

Le sketchnoting consiste à truffer ses notes de petits croquis (des croquinotes), et de se donner la liberté d'organiser le contenu non de bas et haut et de gauche à droite, mais de façon très visuelle sous forme de BD, de frises, ou de grands dessins. 
 
Remarque : Ces deux techniques exigent de la pratique et il n'est pas toujours facile de prendre des notes au fil d'un cours sous cette forme car ce n'est en général pas celle que l'enseignant adopte. Si le cours va vite et exige des efforts de compréhension, vous aurez encore plus de mal à réaliser en même temps une carte mentale "potable".
En revanche, dans un deuxième temps, une carte mentale ou une "croquinote" peuvent constituer d'excellents documents de synthèse et de révisions car cela vous oblige à prendre de la hauteur et à réfléchir.

Lire aussi : Mieux utiliser sa mémoire visuelle dans ses études


Ci-dessous une croquinote du pape du sketchnoting, l'Américain Mike Rohde, dans son ouvrage "Guide avancé du sketchnote" aux éditions Eyrolles.

Avez-vous noté l'essentiel à savoir ?

On vous a dit 100 fois qu'il n'est pas nécessaire de tout noter en cours, et qu'il suffisait de garder les notions essentielles. En sortant du cours, assurez-vous donc que vous avez bien noté ce qu'il faut savoir. On peut en effet avoir eu un "blanc" pendant le cours ou n'avoir pas bien compris un point.

Si vous avez pris soin de laisser du blanc ou mis un signe à l'endroit où vous avez "perdu les pédales" et si vous reprenez vite le cours, vous pouvez alors combler vos blancs.
 
Complétez votre cours quand son souvenir est encore frais

Il faut cependant le faire le plus vite possible, par exemple à la fin du cours - ce qui permet de demander à vos amis leurs notes - ou le soir-même : vos souvenirs du cours sont alors encore frais et vous pouvez sans problème colmater vos brèches. 

Le fait d'avoir encore le souvenir du cours en tête peut aussi permettre d'ajouter une anecdote qui vous a intéressé, la réponse du prof à une question, bref des points "non essentiels" mais parfois bien utiles pour mieux comprendre. Un mois plus tard au contraire, vous risquez d'avoir oublié tous ces détails et aurez plus de mal à retrouver ce qui vous a manqué. 

Tenez compte du langage et de la logique de chaque matière

Enfin, même si vous pouvez personnaliser vos notes à l'infini pour aboutir à des supports faciles et agréables à apprendre, n'oubliez pas de tenir compte des exigences de chaque matière.

On ne prend pas le même genre de notes en philosophie, en histoire, en chimie ou en maths car chaque discipline a elle-même son langage et ses méthodes de raisonnement.

Certaines disciplines utilisent de nombreux schémas, quand d'autres sont plus verbales. En économie, on utilise à la fois des textes et des données chiffrées. Vos notes doivent forcément entrer dans les codes graphiques et logiques de la discipline. 
Par exemple, en biologie, il peut être plus précis de noter "le foie sécrète la bile" que d'indiquer (foie => bile) surtout si vous êtes censé maîtriser certains termes.

 




Bref, il n'est pas forcément possible d'avoir LA méthode de prise de notes unique et miraculeuse qui va marcher pour tous vos cours.

Il vous faut tenir compte à la fois de vos aptitudes, de vos préférences pour apprendre, des outils à vote disposition, et des exigences de chaque discipline. Avec de la nouveauté à tester chaque année !


Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger | Spécial Bac













Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "7 clés pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.