Réussir ma Vie ...
Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
Rss


Etudier en Grande-Bretagne : et si vous commenciez par une Foundation Year ?



Pour ceux qui n'ont pas le niveau d'anglais ou les notes suffisantes, les universités britanniques proposent une "Foundation Year". Cette année préparatoire permet souvent d'intégrer un bachelor l'année suivante.




Sur le campus de l'université de Cambridge  © Cambridge University
Sur le campus de l'université de Cambridge © Cambridge University
Etudier directement en Grande-Bretagne après le bac, c'est de plus en plus tentant pour les lycéens français ! Cela permet bien sûr de devenir rapidement bilingue, mais aussi de décrocher le bachelor d'une université britannique - ce qui ne manquera pas de valoriser votre CV - et cela peut également vous permettre d'intégrer une grande école française en admission parallèle.

Les plus grandes business schools françaises intègrent en effet un nombre croissant de diplômés de bachelors européens via le concours SAI ou leur propre procédure. Et pour faire un master à Science po Paris, la procédure internationale est celle qui offre désormais le plus de chances d'admission.

Quand envisager une Foundation Year ?

C'est la bonne formule si vous souhaitez vraiment étudier outre-Manche mais que votre dossier est insuffisant. Rappelons en effet que l'entrée dans les universités britanniques est sélective et que le niveau requis pour les étudiants internationaux a tendance à s'élever, d'autant qu'elles restent bien positionnées dans les classements mondiaux.

Vous risquez donc d'être recalé par l'UCAS (le Parcoursup britannique), soit parce que la moyenne de vos bulletins ou celle obtenue au bac n'est pas assez élevée (un minimum de 14/20 semble requis), soit parce que votre niveau d'anglais (mesuré par un score au test IELTS) est insuffisant.

D'où l'intérêt d'envisager une Foundation Year, année préparatoire permettant à la fois de découvrir la vie étudiante britannique, de muscler votre anglais mais aussi votre niveau dans la filière envisagée.

C'est aussi une bonne formule si vous avez moins de 18 ans, l'entrée à l'université britannique n'étant pas possible avant.


Plusieurs types de Foundation Year

A l'University College London. © UCL
A l'University College London. © UCL
De nombreuses universités britanniques proposent une Foundation Year, mais il y en a de différents types :

- Certaines sont spécialement destinées aux étudiants internationaux non britanniques. On parle alors de "International Foundation Year". L'accent est mis sur l'anglais mais aussi le choix d'une discipline afin de préparer une entrée dans une spécialité de bachelor l'année suivante dans diverses universités. Les droits d'inscription sont élevés. University College London (UCL) propose par exemple des "Undergraduate Preparatory Certificates" très réputés.

- La Foundation Year peut être orientée vers les domaines artistiques. Ainsi, la prestigieuse université des Arts de Londres (Camberwell, Chelsea Arts&Design, Central St Martin School of Art) fait plusieurs propositions de Foundation year in Fine Arts. L'année sert notamment  à se constituer un portfolio solide pour intégrer une université l'année suivante.

-  Souvent, la Foundation Year est une préparation disciplinaire (en maths, sciences, informatique, droit, etc.) ouverte à tout étudiant, britannique ou non. 

- La Foundation Year peut être intégrée à un cursus dans une université précise : c'est un peu une année O de prépa et on est sûr de pouvoir poursuivre le cursus si l'on obtient les notes requises. Kingston University, Middlesex University, Kingston University, Manchester University ou Regent's College proposent ce type d'année intégrée.

Se renseigner et s'inscrire

En général, l'inscription à une Foundation Year sur fait sur le site de l'université qui la propose. Dans le cas d'une Foundation Year intégrée à un cursus, l'inscription est à faire sur le site ucas.com de la même façon que pour postuler à un bachelor (avant le 15 janvier).

Pour avoir la liste de toutes les Foundation Years, vous pouvez utiliser l'annuaire en ligne https://unistats.ac.uk/  ou le moteur de recherche de l'Ucas pour les cursus "Undergraduate" (niveau licence inférieur au master) en indiquant "Foundation Year" dans les mots clés.

Vous trouvez encore beaucoup d'informations sur le site du British Council.

Comment faire le bon choix ?

Une remise de diplôme à Cambridge. © Cambridge University
Une remise de diplôme à Cambridge. © Cambridge University
Pour des jeunes ne connaissant ni la Grande-Bretagne ni son système éducatif, le choix reste clairement délicat face aux centaines de programmes possibles, d'où l'intérêt de se faire guider.

"Il est à mon sens important que l'élève postule à des programmes de Foundation Year dans des universités dans lesquelles il envisage de poursuivre son programme de bachelor par la suite", estime Adam Girsault, conseiller en orientation internationale et cofondateur du site YourDreamSchool.com

Ce spécialiste conseille aussi aux élèves de s'assurer que leurs résultats de bac sont en adéquation avec les critères minimum d'admission dans les programmes de bachelor qu'ils visent après la Foundation Year : "Par exemple, dit-il, il sera souvent difficile pour un élève de foundation year à UCL en Science et en Ingénierie d'intégrer ensuite un Bachelor d'Ingénierie à UCL s'il n'a pas au moins obtenu une mention bien au bac S et 14/20 dans les matières scientifiques."

En effet, vos notes de bac et de lycée seront toujours prises en compte à côté de celles de la Foundation Year. Mieux vaut donc faire un choix moins ambitieux d'autant qu'il peut y avoir des cursus bien adaptés à votre projet dans d'autres universités.

Lundi 26 Mars 2018

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger















S'abonner à la newsletter gratuite




Guides à télécharger








Stagevoyage
Spécialistes des stages en entreprises et séjours linguistiques à l’étranger