Réussir ma Vie ...
Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
Rss

Comment partir à l'étranger en BTS et DUT ?



Les expériences internationales ne sont plus réservées aux formations longues ou aux grandes écoles. En BTS ou en DUT, on peut aussi partir pour un stage ou un échange, durant la scolarité ou l'année qui suit. Tous les bons plans.




Comment partir à l'étranger en BTS et DUT ?
En deuxième année de DUT Génie biologique option environnement à Tours, Anne-Laure a pu faire son stage de fin d'études... en Roumanie dans une entreprise de traitement des déchets. 

"J'ai énormément appris, raconte-t-elle, et mon séjour en Roumanie m’a d’ailleurs aidé à intégrer l'école d'ingénieurs Polytech puisque lors de l’entretien par Skype, le jury est passé à l’anglais : si je n’étais pas partie, j'aurais été bien moins à l'aise".
 
Un témoignage qui montre tout l'intérêt d'effectuer un stage à l'étranger durant son BTS et son DUT, formations postbac en deux ans. Longtemps réservées aux étudiants faisant des études longues ou fréquentant les grandes écoles, les expériences internationales sont désormais ouvertes aux étudiants des filières techniques courtes.

Les possibilités sont là, mais encore faut-il les connaître et se mobiliser pour saisir les opportunités de partir.

Les stages durant les études

Les cursus de BTS ou de DUT comportent en général deux stages, l'un en première année, l'autre à la fin de la deuxième année. Or le stage de première comme de deuxième année peut être fait à l'étranger. C'est particulièrement conseillé pour les BTS, "à référentiel commun européen" (commerce international, gestion de la PME, Europlastic et Composites, management en hôtellerie-restauration...)

En BTS commerce international, il est même obligatoire de faire au moins 4 semaines de stages (sur 8) à l'étranger, puisque le programme est commun à une dizaine de pays partenaires.

Pour que le stage soit "reconnu" dans votre cursus, il faut bien sûr qu'une convention soit signée entre votre établissement et l'entreprise d'accueil, selon la loi française sur les stages.

Partir avec Erasmus+

Comment partir à l'étranger en BTS et DUT ?
Commencez par voir si vous pouvez bénéficier du dispositif Erasmus+ car le grand programme européen finance de plus en plus de départs en stage. Pour cela, il faut d'abord que votre établissement ait signé la charte Erasmus (c'est le cas de la plupart des lycées et des universités, donc des IUT).

Vous pouvez alors déposer une demande de stage Erasmus+ en vous adressant à la personne chargée de l'international dans votre établissement. Une sélection peut déjà s'opérer à ce niveau si votre école ou IUT juge que votre candidature ne peut être présentée.

Le "stage Erasmus" dure normalement de 3 à 12 mois. Mais pour les élèves de première année de BTS et de DUT il peut ne durer que deux mois pour tenir entre les deux années de scolarité. Il peut se faire dans l'un des 28 États membres de l'UE ainsi qu'en Islande, au Liechtenstein, en Norvège, Suisse, Croatie et Turquie. Vous n'êtes pas obligé de parler la langue du pays.

Si votre demande est acceptée par l'UE, ce qui n'est pas automatique (les places sont limitées), vous pourrez bénéficier d'une bourse de l'ordre de 500 euros mensuels (un montant variable selon la destination et la durée), les boursiers pouvant prétendre à un complément.
Vous aurez aussi droit à des réunions de préparation au départ et à un accompagnement.

Mais il vous reste à trouver vous-même votre stage, ce qui peut vous paraître le plus compliqué.


Comment trouver son stage ?

- Commencez par demander au service des relations internationales de votre établissement s'il a des liens avec des entreprises à l'étranger. Si l'on vous donne un contact, vous n'avez plus qu'à postuler par mail en envoyant une candidature spontanée.

- Vous pouvez trouver de nombreuses offres de stages sur des sites spécialisés par exemple sur la plateforme https://erasmusintern.org  créée par d'anciens étudiants Erasmus et soutenue par l'Union européenne. On peut postuler à ces offres même si l'on ne fait pas de "stage Erasmus". Voir aussi le site www.eurodyssee.eu/fr/  et les adresses de notre article Trouver un stage à l'étranger.

- L'ONISEP et le programme Erasmus ont édité une brochure très complète à télécharger ci-dessous : "Stages en Europe"vous donne toutes les adresses utiles avec une fiche pour chaque pays.
Cela permet déjà de découvrir que "stage" se dit "practica" en Espagne, "praktikum" en Allemagne, "internship" en Irlande ou "gyakorlat" en Hongrie... et de comprendre ce que recouvre cette notion dans chaque pays, si le "stage" est rémunéré ou pas, quels organismes sont à contacter, etc.

- Pour préparer votre CV et votre lettre de motivation, indiquer votre niveau de langues et vos compétences, utilisez les services du site Europass qui vous permet d'imprimer un CV conforme aux usages de chaque pays. 

- Les organismes de séjours linguistiques proposent aussi de vous fournir des stages mais le coût est élevé car vous devez payer à la fois le logement, l'organisme, et souvent des cours de langues.

Pour mener à bien son projet, mieux vaut donc s'y prendre assez longtemps à l'avance, dès le début de l'année scolaire, pour pouvoir prétendre à un stage Erasmus, explorer tous les réseaux et trouver l'entreprise d'accueil.

- Téléchargez la brochure "Stages en Europe" :

Les échanges universitaires

Comment partir à l'étranger en BTS et DUT ?
Quelques IUT ont noué des partenariats avec des établissements d'autres pays comme l'IUT de Sceaux (92) qui fait partir une trentaine d'étudiants chaque année sur 14 destinations différentes.

Cette formule permet à certains étudiants sélectionnés sur leur motivation et leur profil (notes, langues, projet) d'aller suivre un voire deux semestres d'études à l'étranger dans la même discipline comme cela se pratique couramment dans les cursus longs à l'université ou les écoles de commerce.

Il faut alors passer les examens de l'établissement d'accueil pour valider son diplôme et avoir bien sûr un bon niveau de langues, ce qui explique que ces échanges soient en général réservés aux meilleurs étudiants.

Certaines régions (par exemple Rhône-Alpes) offrent des bourses de mobilité.

Les séjours linguistiques

La formule est classique bien sûr, mais on peut signaler le "Passeport langues vivantes pour les BTS" lancé depuis 2009 par la région Ile-de-France.

Il permet aux élèves de première année de BTS, titulaires d'un bac pro, de passer 15 jours sur un campus étranger, en Espagne ou au Royaume-Uni et de suivre des cours de langues. Tous les frais sont pris en charge par la région Ile-de-France. 

Le DUETI : une année post-DUT à l'étranger

La plupart des IUT propose maintenant une formule originale à leurs étudiants : faire 1 an d’études (ou seulement un semestre) à l'étranger après avoir obtenu leur DUT.

L'étudiant reste suivi par son IUT "de base" et doit rédiger un mémoire. Cette expérience lui permet d'obtenir un diplôme universitaire d'études technologiques internationales (DUETI) ou "à l'étranger" (DUETE) qui représente 60 crédits ECTS. Dans certains pays comme le Canada, il peut obtenir en parallèle un bachelor (diplôme anglo-saxon de niveau bac+3) de l'établissement d'accueil.

En France, le DUETI n'est pas officiellement considéré comme un diplôme d'Etat de niveau bac+3, mais plutôt comme une coloration internationale donnée au DUT. C'est pourtant un vrai "plus" pour le CV et les poursuites d'études éventuelles, l'accès en master avec un DUETI étant parfois possible.

Enfin, un départ en DUETI permet d'obtenir une bourse Erasmus, puisque vous êtes envoyé par votre établissement.

Une troisième année de bachelor à l'étranger

Comment partir à l'étranger en BTS et DUT ?
Après un BTS ou un DUT, vous pouvez aussi vous inscrire individuellement dans une université étrangère. Les diplômes de niveau bac+2 n'existant pas hors de France, certaines universités vous admettront en troisième, d'autres en deuxième année.

- En Australie, l'accès en université est possible grâce à un accord conclu entre la France et ce pays qui permet aux titulaires d'un BTS, d'un DUT, d'une L2, ou d'étudiants ayant fait deux années de classes prépas d'entrer en troisième année de bachelor.

- En Angleterre, il est assez facile de s'inscrire après un bac+2 sur le portail de candidature UCAS (l'équivalent de Parcoursup). Les étudiants ayant déjà effectué deux années d’études en France devront simplement indiquer les programmes suivis et les diplômes obtenus afin de pouvoir s'inscrire en troisième année.

- Aux Etats-Unis, par contre, l'accès est possible seulement en deuxième année de bachelor. 
Le vrai problème reste cependant le financement de ces études, les droits d'inscription en université anglo-saxonne étant très élevés. Une solution beaucoup moins chère peut être de suivre des programmes débouchant sur des certificates, tout de même très utiles pour la suite d'une carrière en France ou ailleurs dans le monde.
Par exemple, UCLA propose de nombreux certificats accessibles à des étudiants internationaux via sa branche de formation continue, UCLA Extension.

La bourse Pierre Ledoux pour un stage post-DUT

Si vous êtes en IUT, vous pouvez aussi candidater pour obtenir une bourse de la Fondation Pierre Ledoux / Jeunesse Internationale. Cette aide peut permettre de faire un stage de 3 à 6 mois durant l'année qui suit le DUT. Près de 200 étudiants en ont bénéficié.

Le montant de la bourse dépend des ressources du candidat et des frais occasionnés par le séjour. Cela peut aller jusqu'à 2500 euros.

Il faut être français, avoir moins de 35 ans, des revenus modestes, et partir sur un projet élaboré en lien avec une entreprise et/ou un établissement d'enseignement supérieur étranger partenaire de la même région.

Un VIE après le BTS ou le DUT

Le volontariat international en entreprise (VIE) est aussi une possibilité après un BTS ou un DUT. Tout jeune de plus de 18 ans peut partir comme VIE pour une entreprise française qui veut se développer à l'étranger en postulant à une offre sur le site civiweb.com de Business France.

Toutefois la plupart des offres de VIE sont destinées à des bac+5, plus rarement à des bac+2.

A la rentrée 2013, quatre universités (Marne-la-Vallée, Le Havre, Cergy-Pontoise et Valenciennes) ont donc lancé le VIE pro pour les étudiants en licence professionnelle. Le stage de fin d'étude de la licence pro est remplacé par un VIE de six mois à l'étranger.

Après un BTS ou un DUT, intégrer l'une de ces licences professionnelles peut donc être un très bon plan : cela vous permet à la fois de vous spécialiser, d'obtenir une licence professionnelle qui est un bac+3, de vivre une expérience professionnelle à l'étranger, sous un statut très intéressant financièrement et qui vous donne de grandes chances d'être recruté par cette entreprise à l'issue du volontariat.

la rédaction
Vendredi 14 Juin 2019

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger















Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "7 clés pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les Conditions Générales de Service




Guides à télécharger








Stagevoyage
Spécialistes des stages en entreprises et séjours linguistiques à l’étranger