Réussir sa vie : des pistes de réflexion pour construire son projet de vie
Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
RSS

S'organiser pour passer des loisirs aux études sans souffrir



Comment se mettre au travail personnel malgré l'incroyable offre de loisirs faite aux étudiants ? Et comment étudier efficace en restant bien concentré ? Découvrez 5 clés tirées de la formation de Méthodo Campus sur l'organisation.




S'organiser pour passer des loisirs aux études sans souffrir
"Pour moi, c'est le plus dur : caser le travail au milieu de mes loisirs et garder assez de temps pour le faire"... A la sortie des lycées, des classes de BTS, des facs ou des écoles de commerce, la réponse est toujours un peu la même. Quand on leur demande quelles difficultés d'organisation ils rencontrent, la plupart des étudiants invoquent le manque de temps.

Ou plutôt, le manque de temps pour travailler face à l'incroyable offre de loisirs à leur disposition. Réseaux sociaux, projets, sorties, jeux vidéos, séries, concours... Pour certains, le travail personnel est réduit à la portion congrue. Pour d'autres, c'est le sommeil qui trinque du fait de couchers de plus en plus tardifs. Pour d'autres encore, adeptes du dernier moment, les retards s'accumulent et le stress grandit.

Des clés d'organisation pour étudier plus efficacement et avec moins de stress

S'organiser pour passer des loisirs aux études sans souffrir
Vous vous reconnaissez un peu ? beaucoup ? ou pas du tout car vous êtes peut-être un(e) étudiant(e) très travailleur... mais qui aimerait dégager plus de temps pour se détendre ?

La bonne nouvelle est que vous pouvez tous améliorer votre vie étudiante avec quelques clés d'organisation. En voici quelques-unes tirées de la formation en ligne de Méthodo Campus pour "S'organiser pour étudier sans stress et avec efficacité".

En mettant en pratique quelques techniques de gestion du temps et de méthodologie (pour la concentration ou la mémoire), on peut en effet passer du mode loisirs au mode travail de façon plus agile, et en perdant moins de temps. Ce qui permet au final de travailler plus efficacement et de garder du temps pour les loisirs.  

1/ Prenez de la hauteur et faites des plannings

Faire un planning, c'est essentiel pour reprendre les commandes de son temps. Sans planning, vous vous laissez porter par le courant... Vous allez en cours, vous prenez ce qui vient, vous travaillez quand l'occasion se présente. Bref, vous naviguez à vue, en vous souciant à peine du lendemain, ce qui peut vous faire insensiblement dériver et perdre votre cap. 

- Un planning hebdomadaire vous permet au contraire de réserver systématiquement chaque semaine le temps nécessaire au travail personnel. Il vous permet aussi de garder des créneaux judicieusement placés pour les loisirs, les sports que vous voulez pratiquer de façon régulière et aussi le repos (notamment le sommeil). En résumé : il vous permet d'assurer le travail indispensable à vos études et de garder une vie équilibrée.

- Ce planning hebdomadaire peut et doit s'adapter aux variations de la charge de travail et de vos emplois-du-temps : quand certains cours s'arrêtent avant les examens, il faut planifier vos révisions... Si vos résultats fléchissent, il faut peut-être rajouter quelques séances de travail. Si vous êtes épuisé, veillez plutôt à allonger votre temps de sommeil.
 L'anticipation est sans doute le meilleur moyen d'étudier sans stress

- En plus du planning hebdomadaire, prenez de la hauteur en examinant toutes les échéances du mois et du trimestre. Avez-vous un gros devoir, un rapport, une échéance importante ? Plutôt que de faire l'autruche et d'attendre le dernier moment, faites un "retro-planning" : remontez le temps en planifiant chaque semaine une étape de réalisation du devoir.

Vous surmontez ainsi les difficultés pas à pas, vous approfondissez davantage et pouvez rendre un travail de meilleure qualité... Cette anticipation est sans doute un des meilleurs moyens pour étudier sans stress et prendre confiance en soi !

Et si je ne tiens pas mon planning ?

D'abord, faites un planning réaliste et à votre portée. Ne soyez pas trop ambitieux quand vous vous mettez au travail : faites-vous un programme précis, avec une liste de tâches réalisables dans le temps que vous avez. 
Par exemple, si vous avez deux heures et que vous prévoyez de "faire votre rapport de stage", vous risquez de vous décourager d'avance face à ce travail très vaste et de repousser au lendemain. Mieux vaudrait simplement prévoir de revoir vos notes de stage, ou de réfléchir au plan.

Il faut donc adapter vos plannings, les tester, mais surtout ne pas renoncer à en faire : en effet, le fait de cadrer votre temps vous aide à prendre un rythme de travail. Le planning - surtout s'il est hebdomadaire - vous aide à créer des automatismes. Si vous faites de l'anglais tous les lundis à 18 heures, vous prenez "le pli" et vous avez de moins en moins de mal à vous y mettre. 
Se mettre tous les jours au travail à la même heure est excellent aussi pour créer une routine, un rituel. Quand cette heure arrive, votre cerveau commence à se mettre en mode travail et vous êtes moins tenté de procrastiner.

2/ Mettez votre portable en silencieux quand vous rentrez des cours

Pour pas mal d'étudiants, il n'est pas évident après une journée de cours de replonger directement dans ses livres. Il est bien légitime de se détendre un peu, mais gare aux activités "addictives" qui vont vous absorber durant une, deux ou trois heures et rendre la mise au travail de plus en plus pénible.

La tentation est forte notamment de plonger sur son téléphone où attendent vos notifications et vos nombreux messages. Or les réseaux sociaux ont l'art de nous captiver bien plus longtemps que nous ne le pensions au départ. 

En plus de fixer sur votre planning une heure précise pour vous mettre au travail, prenez donc l'habitude de mettre à l'écart le portable tentateur en le mettant d'emblée en silencieux ou en mode avion ou en le plaçant hors de votre vue lorsque vous rentrez. Il sera bien sûr temps de le reprendre plus tard dans la soirée, mais après le travail et non avant.
 


3/ Travaillez plus régulièrement pour être plus efficace

S'organiser pour passer des loisirs aux études sans souffrir
Il y a des années qu'on vous le dit, et reconnaissez que vous n'en tenez pas vraiment compte... la régularité contribue pourtant très concrètement à la réussite. Elle étale l'effort dans le temps, le rendant moins douloureux, et surtout plus payant.

Il y a, d'abord, ce puissant effet du travail régulier sur la mémoire de long terme. Apprendre son cours au dernier moment, juste avant le contrôle peut certes suffire à réussir l'examen. Mais pas à assimiler les connaissances de façon profonde. Un mois plus tard, sans révisions, vous avez tout oublié ! Sept jours après un cours déjà, si vous ne l'apprenez pas, il ne vous reste que 10 à 20% du contenu en mémoire (des chiffres corroborés par des nombreuses études).

Alors que si vous apprenez assez vite après le cours, puis que vous revoyez 7 jours plus tard, puis un mois plus tard, les connaissances "rentrent" en vous et elles y restent ! En tout cas, les révisions sont de plus en plus aisées, de moins en moins longues... Et forcément, vous progressez aussi dans la compréhension, dans l'analyse. Vous êtes plus intéressé(e), plus motivé(e) par les cours parce que vous suivez mieux.

Souvent en effet, les mauvais résultats et l'impression d'être "largué" accentuent la difficulté à se mettre au travail : les études soulèvent tant d'émotions négatives, que l'on fuit dans les loisirs pour trouver un peu de consolation. Alors qu'il faut au contraire mettre du positif dans le travail grâce à la régularité qui apporte le succès. Compris ?

La formation en ligne "S'organiser pour étudier sans stress et avec efficacité"

Vous aimeriez découvrir d'autres astuces pour bien vous organiser et en particulier mieux gérer votre temps et votre travail personnel d'étudiant ? Vous pouvez faire une formation en ligne à votre rythme.

Le parcours "S'organiser pour étudier sans stress et avec efficacité" est proposé sur la plateforme Méthodo Campus, en complément des articles du site reussirmavie. Vous y trouverez des vidéos, des tests, des quiz et aussi des exercices pour :
- 1/ installer le calme en vous et chasser le stress
- 2/ planifier votre travail et votre temps pour ne plus prendre de retard
- 3 / vous mettre au travail plus facilement et étudier efficacement en temps limité

La formation s'appuie sur les acquis des sciences cognitives, présentés dans des pages Bonus
Tarif étudiant  : 10 euros (payable en deux fois 5eur/mois).

- Rens. et inscriptions : S'organiser pour étudier sans stress et avec efficacité
S'organiser pour passer des loisirs aux études sans souffrir

4/ Apprenez à dire non pour ne pas vous disperser

S'organiser pour passer des loisirs aux études sans souffrir
Vous pouvez avoir fait un beau planning, mais ne jamais le tenir du fait de sollicitations nombreuses qui vous écartent sans cesse du "droit chemin". 

Tu viens prendre une bière ? Tu sors ce soir ? Tu pourrais venir m'aider à déménager ? Allo, Caro, t'es libre ? etc, etc. Il suffit parfois de peu pour vous faire déraper et perdre votre rythme. 

De même qu'il faut une certaine hauteur de vue pour faire un bon planning, vous avez intérêt aussi à garder bien en tête vos priorités d'année : réfléchissez aux loisirs et activités de détente qui sont importantes pour vous, et choisissez celles qui sont conciliables avec votre situation et votre temps... puis décidez de dire non à tout ce qui n'entre pas dans vos créneaux "détente" et risque de vous déséquilibrer.

Si vous ne savez pas dire non, vous risquez de vous disperser, de vous fatiguer et de vous retrouver en difficulté dans votre travail scolaire, ou bien de ressentir un stress rampant. Alors que si vous tenez la barre de vos priorités, vous allez tracer votre route et garder le moral et la forme plus facilement.

5/ Musclez votre concentration pour ne plus étudier mollement

S'organiser pour passer des loisirs aux études sans souffrir
Une autre source de perte de temps peut venir d'un manque de concentration pendant le travail. Vous mettez six heures pour faire un devoir qui devrait en prendre deux. Vous relisez dix fois un texte sans rien imprimer. Vous baillez devant votre copie en rêvassant et en pensant à votre prochain voyage...

Si c'est votre cas, non seulement vous dilapidez un temps précieux, mais vous vous découragez car votre travail n'est pas efficace (alors, à quoi bon ?). Pour gagner en efficacité, il faut muscler la concentration en délimitant davantage votre temps de travail et vos objectifs :

- Fixez-vous toujours une heure de début et une heure de fin quand vous travaillez, comme si vous faisiez un entrainement de sport en temps limité
- Ne travaillez pas trop longtemps sur le même sujet sans faire de pause
- Dès que vous sentez que votre attention fléchit, faites une courte pause : allez prendre un café, faites quelques pas, respirez, buvez... évitez simplement de vous plonger sur votre fil Facebook ou vos messages pour ne pas prolonger la pause au-delà de 5 à 10 minutes.
- Alternez ainsi temps de travail réel et courtes pauses
- Si nécessaire, variez les exercices ou les matières car cela stimule l'attention et l'intérêt.
- Fixez-vous toujours un programme de travail précis quand vous attaquez le travail, afin de vous focaliser sur un point et de ne pas vous disperser.
- Rayez les tâches accomplies : cela vous encourage, car vous mesurez ainsi votre avancée et vous stimule à poursuivre.

Vos séances de travail personnel ont ainsi un début et une fin. Peu à peu, vous travaillez plus rigoureusement, plus vigoureusement. Vous avez moins de mal à vous y mettre car vous ne travaillez plus "dans le vide", mais vous abattez peu à peu les tâches à accomplir. "Ah, j'ai bien travaillé !" Vous ressentez la satisfaction du devoir accompli. 

Comme l'athlète, plus vous travaillez, plus vous vous musclez

S'organiser pour passer des loisirs aux études sans souffrir
Vous pouvez alors vous détendre sans remord ni culpabilité. Passer du travail aux loisirs, du lit au bureau, de la classe à la chambre, de l'extérieur à l'intérieur, cela devient rapide, fluide, facile et agréable.

Au fond, cette gymnastique de l'étudiant rappelle un peu celle du sportif ou de l'athlète : plus vous pratiquez et plus vous vous musclez... du coup, les performances s'améliorent et vous courez à l'entraînement. Alors que si vous lâchez le sport durant deux mois, la reprise est très très douloureuse. 

Dans votre vie étudiante, il faut muscler la motivation en cherchant l'efficacité. Or celle-ci passe par l'organisation précise du temps et du travail perso. Mettez donc en pratique ces quelques clés et la tension que vous ressentez entre loisirs et études va s'estomper. Car vous aurez appris à faire les bonnes choses au bon moment.

 



Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par bros l'architecte le 14/02/2019 11:27
J'ai aimé les conseils prescrit tout au long de ma lecture.merci

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger | Spécial Bac







<






Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "7 clés pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.