Masters of Science (MSc) : les diplômes du business international



Après une formation commerciale bac+3, 4 ou 5, les offres de poursuite d'étude sont devenues mondiales. Vous pouvez ainsi faire un "Master of Science" (Msc) dans une business school française ou étrangère. Un programme dispensé en anglais pour des étudiants du monde entier qui peut être un tremplin pour une carrière internationale.




Masters of Science (MSc) : les diplômes du business international
Après un bachelor de management dans une école de commerce française, Sophie souhaitait poursuivre ses études dans un milieu international. "Durant mon bachelor, j'avais passé six mois en Irlande, et j'avais apprécié de parler anglais 24h/24".

Ayant le projet de travailler dans le luxe, elle a finalement choisi de faire un MSc dans une grande école d'hôtellerie suisse : "Dans notre promotion, il y a des étudiants de 40 nationalités ! C'est une opportunité extraordinaire pour se faire un réseau, d'autant que nous pouvons faire des stages dans le monde entier".

Comme Sophie, de plus en plus d'étudiants français ou étrangers font ainsi le choix d'un MSc, même s'ils restent encore minoritaires.

Master of Science : qu'est-ce que les MSc ?

Ces programmes internationaux accessibles à bac+3 (bac+4 en France) sont le fruit de la mondialisation de l'enseignement supérieur. Ils ont été créés par les plus grandes écoles et universités pour attirer des étudiants du monde entier. Les cursus sont donc dispensées entièrement en anglais et offrent, en 3 à 6 semestres, une formation pointue dans une spécialité :

- En économie et sciences, on parle de Master of Science (MSc)
- En art, littérature, philo et toutes les disciplines littéraires, de Master of Arts (MA).

Les business schools qui veulent rayonner à l'international proposent toutes des MSc en marketing, management international, ressources humaines, finances, entrepreneuriat, développement durable, marketing du luxe... Un MSC permet donc à la fois de se former dans une spécialité business et d'étudier dans un contexte international.

Malgré leur nom, il ne faut pas les confondre avec les "masters" dispensés par les universités européennes, qui sont des diplômes d'Etat destinés en général à des étudiants nationaux. En Europe, ces masters s'insèrent dans un cursus à trois niveaux : licence (bac+3), master (bac+5) et doctorat (bac+8).

Les MSc labellisés des grandes écoles françaises

En France, la Conférence des grandes écoles (CGE) a créé son label MSc pour désigner les Masters of Science (ou mastère en science) proposés par ses établissements. Ces formations restent destinées en priorité aux étudiants étrangers désireux de parfaire leur formation dans une grande école française, sans exclure toutefois les étudiants français qui souhaiteraient étudier dans un cadre multiculturel.

Particularité : l'accès se fait à bac+4 à partir d'un M1 (1ère année de master universitaire validée) ou d'un bachelor étranger en 4 ans.

Le cursus se déroule en France ou sur un campus de la grande école française à l'étranger. HEC et l'Ecole Polytechnique ont ainsi lancé conjointement le MSC "Big Data for business".
La liste des labels MSc de la Conférence des grandes écoles

Une spécialisation et un diplôme à forte notoriété

Masters of Science (MSc) : les diplômes du business international
Pour un étudiant formé dans le système français et ayant au moins un bac+3 dans une discipline commerciale, il peut donc être judicieux de compléter sa formation par un MSc, en France ou dans un autre pays : cela permet d'abord d'acquérir une spécialisation plus pointue, mais aussi de bénéficier de la notoriété d'un "grand établissement" si l'on a, par exemple, fait une "petite" école de commerce ou un master universitaire à faible notoriété :

"Les diplômes obtenus dans des business schools prestigieuses ont évidemment plus de chance de retenir l'attention des recruteurs, explique Deborah Waksman, chef de projet de l'Access Masters Tour, un événement mettant en relation candidats et écoles. En finance, par exemple, un diplôme du Trinity College de Dublin, de l'Hult International Business School, de l'Edhec en France ou de la Duisenberg School of finance aux Pays-Bas peut faire la différence sur un CV".

C'est le parcours que vise Thibault, jeune diplômé d'un master 2 finance : "Suite à ma rencontre avec le directeur d’admission de l'Edhec au salon Access Masters, j’ai été accepté en Master of Science ! Je vais pouvoir profiter de la notoriété de l’école et devenir expert en Finance".

A savoir : en ce moment, les spécialisations conférant une double compétence sont particulièrement prisées sur le marché du travail : digital et marketing, big data et finance, informatique et commercial, luxe et management, etc.

Mais l'avantage du MSC est surtout d'être totalement international : environné d'étudiants étrangers, vous communiquez, vous suivez vos cours et rédigez vos travaux en anglais. Et si vous faites le choix d'une école située au Royaume-Uni, aux USA, en Allemagne ou en Espagne, vous vivez déjà une expérience d'expatriation...

L'exemple du MSc in Marketing Management- Brand Audit de l'ESADE (Madrid)


Quelle sélection pour faire un MSc ?

Encore faut-il avoir le bon profil pour chaque Master of Science car la sélection pour rentrer dans ces parcours d'élite est rude.

Rien à voir toutefois avec les concours à la française. Si un très bon niveau d'anglais est exigé (et aussi des tests standardisés d'aptitude au management de type TAGE-MAGE), les business schools demandent surtout au candidat d'avoir un projet professionnel cohérent. Elles regardent son parcours académique bien sûr, mais aussi ses stages, et ses précédents séjours à l'étranger : un recrutement qui s'apparente déjà à la démarche des entreprises.

Trouver la bonne spécialité dans le bon pays

Entretien lors du salon Access Masters Tour.
Entretien lors du salon Access Masters Tour.
D'où les ateliers et les entretiens de pré-sélection organisés sur l'Access Masters Tour, un événement sur lequel on peut rencontrer les responsables des business schools françaises mais surtout d'établissements d'autres pays (ce qui est plus rare sur un salon des masters).

Les étudiants peuvent ainsi assister à de petits ateliers autour des responsables de chaque école mais aussi rencontrer des consultants pour se faire conseiller sur le meilleur choix adapté à leur profil. Tout l'art est en effet de combiner la bonne spécialité avec le pays où l'on a envie de vivre durant un ou deux ans.  "Pour moi, ce sera l'Espagne en master marketing à l'IE Business School pour acquérir une double compétence".témoigne Laure, dotée d'une licence en commerce international.

La question qui fâche : le budget !

Pour des Français, ces "masters" internationaux peuvent paraître onéreux car leurs frais de scolarité s'alignent en général sur le modèle anglo-saxon. Les coûts sont cependant variables : la facture d’un MSc peut osciller entre 2000 et 23 000€ environ.
Si vous choisissez l'étranger, il faut aussi payer le logement, le transport, les sorties, la vie quotidienne… Heureusement il y a des moyens de financement : vous pouvez obtenir des bourses et des aides ou souscrire un prêt étudiant. D'autre part un certain nombre de programmes sont proposés à temps partiel (part-time) pour permettre aux étudiants d'avoir un job.

Enfin, sachez que si vous choisissez bien votre spécialité en lien avec votre projet, un master international obtenu à l'étranger peut avoir un bon "retour du investissement" sur le marché du travail. Ce diplôme représente  un formidable passeport pour travailler dans les plus grands groupes internationaux et vous permettre de prétendre à des rémunérations plus élevées.

MBA, MS : d'autres spécialisations de haut niveau

A côté des Masters of Science (MSc), d'autres diplômes peuvent permettre de poursuivre des études de business de haut niveau dans un établissement prestigieux :

- un mastère spécialisé (MS) : il s'agit d'un diplôme qui permet de se spécialiser en un an dans une grande école française (comme un Master of Science), mais à partir d'un bac+5 alors que les MSc peuvent être ouverts aux bac+3. La Conférence des grandes écoles publie la liste des mastères spécialisés (MS) labellisés.

- un Master of Business Administration ou MBA : originaires des Etats-Unis, les MBA sont des formations spécialisées de haut niveau en management qui se rapprochent des Masters of Science (MSc) mais s'adressent à des cadres ayant déjà au moins trois ans d'expérience. Ils sont dispensés en anglais et donnent une touche très internationale à un CV. Là encore, les grandes business schools proposent leurs MBA.


Pour en savoir plus :
- Access Masters Tour : www.accessmasterstour.com
- En parallèle à l'Access Masters Tour, un autre événement présente les MBA : www.accessmba.com
 

Lundi 12 Septembre 2016

Qu'en pensez-vous ?
Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite










Guides à télécharger




















Un blog sur l'actu des débouchés

Métiers du paysage : de beaux horizons pour les recrutements

Les entreprises du paysage recrutent et cherchent à attirer des jeunes sur des métiers qui vont de...




Recommandé par Reussirmavie.net
Des professionnels du coaching et de l'orientation :