Il crée un site pour mettre la street food dans nos assiettes




Adrien Denis a créé Cervi, une plateforme web qui met en relation les food trucks avec les entreprises ou les particuliers qui veulent organiser un événement. Une bonne idée lancée par un jeune entrepreneur au parcours atypique.



Adrien Denis, fondateur de Cervi, devant le food truck "La Brigade".
Adrien Denis, fondateur de Cervi, devant le food truck "La Brigade".
Les food trucks vous connaissez ? Dans les grandes villes, le concept fait fureur : le vieux "camion à pizza" se décline désormais en mode bio, exotique, bagels, cheese ou même gastro... Sandwichs, salades, soupes, hot dogs, pâtes ou hamburgers viennent à vous dans de jolis véhicules customisés, du triporteur à la baraque de forain.

Cette cuisine de rue joue sur la qualité et l'originalité, mais "la difficulté pour les food trucks, c'est de trouver de bons emplacements et de servir suffisamment de repas pour être rentables, surtout en hiver", explique Adrien Denis, le fondateur de Cervi, une plateforme qui met justement en lien les offres de street food et les demandes sur Paris.

Lancée à l'automne 2015, la startup prend tout juste son envol. "J'ai hésité à créer mon propre concept de cuisine de rue, mais en Ile-de-France, il y en a déjà beaucoup, alors j'ai préféré les aider à trouver des clients".

Un parcours atypique : du BTP aux cuisines de la Brigade

Il crée un site pour mettre la street food dans nos assiettes
On se dit qu'une telle idée a sans doute germé dans l'esprit d'un cuisinier ou d'un business développeur, mais non. Adrien est l'exemple même du parcours atypique : en 2011, il décroche le diplôme d'une école d'ingénieur en bâtiment... après avoir pris six mois de césure pour aider sa compagne à accueillir leur premier enfant.

Il devient conducteur de travaux dans une PME puis intéressé par l'écologie, il bascule dans un cabinet d'architecte où il contrôle les chantiers HQE (haute qualité environnementale). Mais ce rôle "d'homme vert" ne le comble pas totalement : "j'étais un peu celui qui emm... tout le monde, car le bâtiment a encore du chemin à faire en la matière".

Il décide donc de se réorienter d'autant qu'il est devenu papa une deuxième fois et souhaite pouvoir s'occuper de ses enfants ! "J'avais envie de monter ma structure et comme j'aime manger, j'ai pensé aux food trucks". Durant six mois, il endosse donc le tablier de cuisinier de "La Brigade", un camion de restauration parisien dédié aux amateurs de viande, histoire d'étudier le terrain et de laisser mijoter son idée.

Cervi vend les services des food trucks aux entreprises

L'idée, c'est d'élargir le marché de la street food en proposant ce mode de restauration à tous ceux qui veulent vivre des pause-déjeûners plus "funs".
Le personnel des entreprises était tout indiqué : "D'abord, énormément d'entreprises sont situées dans des zones excentrées où il n'y a pas d'offre culinaire, explique Adrien. Et puis les gens aiment sortir des locaux de l'entreprise et trouver des propositions qui les changent de la cantine".

Dans les food trucks Le Chariot Paris, Cheesers, La Cantina de Gloria, Epices&Love, Tooq Tooq.
Dans les food trucks Le Chariot Paris, Cheesers, La Cantina de Gloria, Epices&Love, Tooq Tooq.
La plateforme Cervi propose donc aux entreprises de réserver un ou plusieurs camions de restauration en choisissant leurs dates et leurs spécialités. "Le camion peut venir en bas des bureaux ou livrer directement dans les locaux de l'entreprise. Et puis en dehors des camions, on peut installer des stands dans des patios intérieurs ou des espaces collaboratifs de travail".

Ne craint-il pas la concurrence des restaurants d'entreprise ? "Nous travaillons sur des partenariats car nous pouvons les aider à diversifier leur offre".

Vers des camions proposant des services de coiffure, de massage, de bien-être...

Les particuliers peuvent aussi réserver un ou plusieurs camions pour un événement particulier, histoire de changer d'un traiteur traditionnel. Et combien ça coûte ? Pas besoin d'attendre le devis, il suffit d'indiquer le nombre de personnes, de choisir son camion et sa formule et la plateforme vous indique tout de suite le prix.

A terme, Adrien se verrait bien étendre l'offre de Cervi : "J'aimerais proposer d'autres services que la restauration, par exemple des camions de coiffure ou de massage".

Un partenariat avec la startup anti-gaspillage Love You Waste

Heureux de son parcours, le jeune pro suit son étoile. "C'est très excitant de monter une structure et de la valoriser. Pour l'instant je travaille de chez moi, j'aime cette liberté, même si l'on a parfois des hauts et des bas."

L'homme de chantier met désormais ses talents d'organisateur au service de sa plateforme web et son relationnel l'aide à présenter son projet tous azimuts.

Il crée un site pour mettre la street food dans nos assiettes
Au passage, Il n'a rien perdu de sa sensibilité écologique puisque Cervi a noué un partenariat avec "Love your Waste", une entreprise innovante qui crée de l'énergie avec des biodéchets récupérés dans les restaurants.

De l'art de faire du neuf avec du vieux, d'avancer avec ses atouts et ses envies, un bel exemple pour tous ceux qui hésitent à se lancer dans l'entrepreneuriat.

Pour en savoir plus : www.cervi.fr/


Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Cerner son profil | Bâtir son projet pro | Métiers qui recrutent | Métiers à découvrir | Métiers passion | Expériences de jeunes pros | Sans formation ?







S'abonner à la newsletter gratuite