Etudes à l'étranger : pensez aux démarches médicales



Vaccins, mutuelles, assurance rapatriement... Avant un départ à l'étranger, pensez à prévoir une bonne couverture en cas de problèmes de santé sur place.




Ca y est ! Vous partez en Erasmus au Japon, ou bien en stage en Australie... Les préparatifs s'annoncent intenses et dans le lot, il faut penser à toutes les formalités médicales.

Vaccins et contrôles

Etudes à l'étranger : pensez aux démarches médicales
La plupart des pays ont des règles très strictes en matière de vaccins au moment de l'entrée sur le territoire, et les récentes épidémies à grande échelle n'ont fait que renforcer les procédures.

Veillez à consulter un médecin au moins trois mois à l'avance, car certains vaccins nécessitent plusieurs injections à quelques semaines d'intervalles. Conservez bien vos justificatifs, ils pourront vous être demandés pendant votre séjour.

Votre couverture maladie

Lorsque vous avez commencé vos études, vous avez souscrit à une mutuelle étudiante, et probablement à une assurance qui vous permet d'obtenir des remboursements plus complets. Ces polices de base vous couvrent uniquement pour le territoire français.

En partant étudier à l'étranger, vous devez donc obligatoirement souscrire à une police qui couvrira vos dépenses de santé sur place. On oublie trop souvent qu'au-delà des petits rhumes, on peut se retrouver avec des lunettes cassées, un problème dentaire ou des radios à faire, même à l'étranger.

Le Pack Expat' CFE Student offre par exemple une couverture très complète allant des soins quotidiens aux frais de pharmacie et de médecins spécialisés en passant par la prise en charge de l'hospitalisation et des transports en cas d'accident. Vos remboursements vous sont adressés rapidement et vous pouvez tout vérifier sur votre espace adhérent en ligne. En plus vous continuez d'être couvert pendant vos retours ponctuels en France.

Assurance accident, rapatriement

En cas d'accident grave ou de maladie longue, il sera peut-être nécessaire de rester dans un hôpital sur place ou de vous faire rapatrier. Là encore, une police d'assurance spécifique est recommandée car les coûts d'hospitalisation et de transport médicalisé peuvent très vite être exorbitants. La plupart de ces protections sont incluses dans les polices d'assurance étudiantes.

Quel que soit le pack souscrit, vérifiez qu'il couvre les hospitalisations – y compris en chambre privée – et les transports d'urgence. Souvent aussi, l'assurance rapatriement et responsabilité civile vie privée (si vous blessez quelqu'un) sont comprises.

Que faire en cas d'accident ?

Avoir un accident n'est déjà pas chose facile, diminuez les problèmes en étant prévoyant. - D'abord, assurez-vous d'avoir une couverture très complète, qui va de l'hospitalisation – y compris en chambre privée – aux transports d'urgence.
- Ensuite, indiquez un numéro d'urgence sur place et en France à votre université, dans votre téléphone et dans votre portefeuille. Choisissez quelqu'un de confiance comme un membre de votre famille, et préférez les portables aux numéros fixes.
- Gardez vos documents justificatifs d'assurance sur vous en permanence : dans certains pays, les hôpitaux préfèrent vérifier que vous pouvez payer les frais d'hospitalisation. Enfin, pour contrer toute complication, indiquez vos allergies à votre entourage. Si elles sont graves, glissez un papier les listant dans votre portefeuille, dans la langue locale.

Si l'hôpital ou le médecin qui vous a traité ne l'a pas déjà fait, contactez le consulat français : l'assistance aux français expatriés fait partie des missions des ambassades de France à l'étranger. Chaque ambassade dispose d'un numéro d'urgence que vous pouvez appeler 24h/24, 7j/7. Si vous devez être rapatrié, c'est encore le consulat qui sera votre interlocuteur. C'est le moment de contacter l'organisme auprès de qui vous avez souscrit votre assurance rapatriement. Et bien sûr, n'oubliez pas de prévenir votre famille et vos amis : évitez-leur des inquiétudes inutiles !

Où se renseigner sur les risques sanitaires ?

Le ministère français des Affaires étrangères dispose sur son site d'une précieuse rubrique intitulée "Conseils au voyageurs". Son premier but est d'informer les Français qui souhaitent voyager dans certaines zones des dangers pour leur sécurité, du fait de guerres, de troubles et de risques terroristes.

Mais les risques sanitaires sont aussi abordés et en vous rendant sur la fiche concernant votre pays de destination accessible via les "Conseils par pays ", vous trouvez une sous-rubrique "Santé" assez complète.

Elle indique pour chaque pays les vaccins à faire, les polices d'assurance santé à souscrire, les traitements préventifs éventuels à prévoir (par exemple pour le paludisme), le niveau de qualité et de coûts des soins, la liste des médecins francophones et des hôpitaux locaux, les précautions à prendre en matière d'hygiène alimentaire, les risques de santé spécifiques au pays (épidémie, piqûres d'insectes), etc.

Mercredi 25 Juin 2014
la rédaction

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger












S'abonner à la newsletter gratuite