Comment j'ai décroché mon premier job




Ma recherche d'emploi ? Neuf mois de galère, raconte Domitille. Ces neuf mois lui ont cependant permis de faire le point sur ses priorités de vie et ses objectifs personnels. Son témoignage et ses conseils.



Comment j'ai décroché mon premier job
Après les joies de la remise de mon diplôme d'ingénieur, j’ai passé 9 mois en recherche active d’emploi. Cette transition nécessite confiance et optimisme, même si il y a eu des passages à vide. Plusieurs « outils » m’ont été précieux :

1) L’ANPE et l’APEC
Ces organisations proposent quelques formations plus ou moins intéressantes et des revues très pertinentes. En plus de leur efficacité parfois douteuse (anpe pour les cadres), elles permettent de prendre conscience qu’on est pas tout seul sur ce chemin. Elles favorisent surtout les échanges de bons plans en terme de recherche d’emploi. Il est important d’être constamment à l’écoute...

2) Un emploi du temps structuré
Il m’a semblé important de garder un rythme soutenu pour rester dans le monde réel, ne pas déprimer, ne pas être déconnectée. Concrètement, je démarrais mes recherches le lundi matin pour les terminer le vendredi soir, de 9h à 18h (salons, internet, conférences, entretiens,...). Le redémarrage dans la vie active n’en est que plus facile !

3) Petit job
Les questions financières ne sont pas anodines. J’ai eu la chance de pouvoir rester chez mes parents. Toutefois, dans mon voisinage, en semaine, je faisais du babysiting et du soutien scolaire trois heures par soir chaque semaine en période scolaire. Cela me permettait d’avoir des objectifs quotidiens, de ‘m’habiller’, de gagner un peu d’argent pour financer mes sorties, tout en restant disponible pour ma recherche d’emploi en journée.
Cela me permettait d’être un minimum autonome.

4) Loisirs
Il me semble par ailleurs important de garder un rythme à la semaine avec des activités le week end (association ou sortie). Cela permet de garder le moral, de passer du bon temps, de rester connecté au monde réel, d’entretenir ses relations, et d’entretenir son réseau. J’ai reçu plein d’informations intéressantes par mon réseau.

5- Réflechir à sa finalité
La recherche de travail passe par une véritable remise en question de nos choix de vie (qu’est-ce que je mets au premier plan ?). Il m’a semblé important de savoir quelle était la finalité de ma vie (thèse, VIE, étranger, travail, domaine d’activité, localisation géographique, salaire, vie perso,...) afin de mieux être en cohérence avec ma personnalité. Je désirais avant tout trouver rapidement un job intéressant. Je ne voulais pas passer plus d’un an à le chercher. Il m’a semblé important de me fixer un temps limite avant de faire un compromis par rapport à mon désir, mes capacités, compétences, et le marché du travail. Je cherchais un travail en chimie de formulation, en développement (secteur saturé). Au bout de 7 mois, j’ai élargi mes recherches. Je travaille à présent en informatique, ce qui me permet de rester technique, en développement, de rester sur Paris, et surtout d’avoir un CDI, donc une certaine stabilité.



Domitille, 25 ans

Cerner son profil | Bâtir son projet pro | Métiers qui recrutent | Métiers à découvrir | Métiers passion | Expériences de jeunes pros | Sans formation ?







S'abonner à la newsletter gratuite