Réussir sa vie : des pistes de réflexion pour construire son projet de vie
Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
RSS


Fac : comment suivre un cours pour bien le mémoriser ?



On dit souvent qu'un cours suivi attentivement, compris et bien noté est à moitié appris. Mais à l'université, les cours magistraux sont parfois difficiles à suivre et l'on peut vite se décourager... Pourtant, on peut y assister de façon efficace.




Fac : comment suivre un cours pour bien le mémoriser ?
C'est un dialogue classique entre deux étudiants : "Tu vas en cours de bio ce soir ?" "Non, j'apprendrais sur le pdf." Pourtant, pour tirer le meilleur d'un cours, dans la mesure du possible, mieux vaut le suivre de façon régulière. Même si à l'université, les cours ne sont pas obligatoires, qu'ils paraissent souvent fastidieux, voire parfois inutiles, l'assiduité est une des premières habitudes à mettre en place.

Pourquoi ?
L'assiduité a  d'abord un rôle très important : elle vous aide à suivre le rythme de la fac, à prendre le train qui vous est proposé plutôt que de rester sur le quai de la gare. Pour reprendre l'image du lièvre et de la tortue, beaucoup d'étudiants sont tentés de ne pas assister aux cours en pensant qu'ils pourront les rattraper... plus tard, comme le lièvre. Mais vous connaissez la fin de la fable.

Ensuite l'assiduité a une autre vertu : si vous assistez aux cours de façon active et que vous les apprenez au fur et à mesure, cela facilite grandement la compréhension et la mémorisation qui auront le temps de s'approfondir au fil des cours. Vous améliorez insensiblement votre niveau, vous préparez la réussite de vos examens.


Se rendre attentif, un acte volontaire

Fac : comment suivre un cours pour bien le mémoriser ?
Il ne suffit pourtant pas de s'asseoir au fond d'un amphi ou d'une salle pour que le cours s'inscrive dans votre cerveau... vous le savez bien. Si vous assistez au cours, tâchez d'en tirer le maximum : optimisez votre présence en veillant à être le plus attentif possible et préparez-vous en conséquence :

- Concrètement, tâchez d'arriver un peu en avance et de vous placer de façon à bien voir et entendre (pas toujours simple dans un amphi bondé). Certes, il est plus facile de se concentrer dans un groupe de TD (travaux dirigés) où vous êtes moins nombreux. Mais c’est justement pendant les cours magistraux qu’il faut être le plus concentré à cause du bruit engendré par la taille des amphis.

- Remettez-vous alors en tête rapidement le sujet du cours : par exemple, reprenez vos notes du cours précédent ou recopiez les mots-clés ou le plan de cours que l'enseignant a parfois écrit sur l'écran ou le tableau. Vous gagnez ainsi du temps sur la prise de notes et vous avez déjà en tête l'architecture du cours.

- Faites l'effort de mettre votre téléphone en silencieux, déconnectez-vous des réseaux sociaux. Si vous prenez des notes sur votre ordinateur, ne vous connectez pas à internet, et placez-vous en plein écran. Il faut créer un "effet bulle" autour de vous car votre cerveau ne peut se concentrer efficacement sur deux choses à la fois. Or la compréhension d'un cours à l'université exige une attention soutenue ! Sinon, vous allez décrocher rapidement et vous ennuyer... donc perdre votre temps.

Fac : comment suivre un cours pour bien le mémoriser ?
Une formation en ligne pour travailler la concentration

Pour muscler sa concentration, il faut s'exercer à acquérir de nouvelles habitudes. C'est ce que propose la formation en ligne de 4 semaines lancée par Méthodo Campus : un programme en 4 étapes pour apprendre à chasser ses distractions (1ère étape), se mettre en condition pour se concentrer (2), s'organiser pour étudier efficacement en un temps limité (3), et se concentrer en cours, chez soi ou à un examen (4).

Chaque semaine, vous accédez à des vidéos, des tests, des quiz et des forums pour franchir une étape. Au bout de 4 semaines, vous parvenez à étudier à fond en temps limité. La formation est proposée par la plateforme methodocampus.com lancée par reussirmavie en complément de nos articles et ebooks.

Prix de lancement : 19 euros. Inscriptions sur www.methodocampus.com

Prendre des notes utiles qui préparent l'apprentissage

Fac : comment suivre un cours pour bien le mémoriser ?
Quand le cours commence, il s'agit de le suivre, de "rester dans le train" du cours, et là encore, cela ne se fait pas tout seul. Prendre des notes peut donc aider à :
- rester concentré et suivre le fil du cours ;
- commencer à mémoriser ;
- avoir un support sur lequel on pourra commencer à apprendre, même s'il faudra approfondir et compléter ses notes avec des polycopiés, des vidéos, des livres ou d'autres ressources

Certes, vous n'êtes pas obligé de tout noter, surtout si vous avez par ailleurs le texte du cours. Il ne faut pas non plus que la prise de notes absorbe toute votre attention et vous empêche de suivre le raisonnement de l'enseignant.

Mais un cours dont on ne garde aucune trace écrite laisse peu de traces dans la mémoire. D'autre part, de plus en plus, les enseignants de l'université profitent du cours pour répondre à des questions ou donner des explications ou précisions qui ne sont pas dans le support de cours. Il faut donc au minimum noter le plan du cours et ces points particuliers.
 
Quand vous notez, pensez déjà à l'étape suivante

Ces notes sont aussi un support de mémorisation. Elles doivent donc être structurées et indiquer le plan, les différentes parties, mais aussi les concepts importants, les mots-clés, définitions et diverses formules qu'il faudra retenir. 

Quand vous notez, pensez toujours à l'étape suivante, à l'apprentissage : Prenez des notes aérées, que vous pourrez aisément compléter, mais adoptez surtout le style de notation qui vous aidera à apprendre : certains aiment avoir des notes très visuelles, d'autres ont besoin de noter des phrases entières, d'autres encore des plans très synthétiques, etc. (Revoir les techniques de prise de notes)

Enregistrer les cours, est-ce une bonne idée ?

Cela peut être utile si vous avez une mémoire auditive. Toutefois, pour plus d’efficacité, il est conseillé de prendre en même temps en notes au moins les mots importants tels que dates, noms de lieux ou d’auteurs ainsi que le plan du cours. Cela permet de commencer le travail de mémorisation. Une fois à la maison, vous aurez plus de temps pour recopier le cours à votre rythme et revenir sur les points un peu obscurs.

Notez cependant que cette méthode prend énormément de temps puisque vous devrez repasser au moins une heure à réécouter un cours d'une heure. Ne la pratiquez que si vous avez peu d'heures de cours magistraux ou pour des matières particulièrement difficiles à prendre en note (des cours très rapides par exemple). Sinon, préférez une bonne prise de notes.

De plus en plus aussi, vous pouvez retrouver vos cours en vidéo et là encore, ne vous contentez pas de les regarder passivement mais notez les points importants au fur et à mesure. En effet pour réviser les examens, vous aurez besoin d'avoir des fiches synthétiques et n'aurez pas le temps de revoir toutes ces vidéos !

Poser des questions pendant ou à la fin du cours

Fac : comment suivre un cours pour bien le mémoriser ?
Quelle est la plus grosse difficulté pour suivre un cours magistral ? C'est la passivité ! Insensiblement, vous pouvez vous "endormir" ou décrocher : vous commencez à penser à autre chose, ou bien vous êtes distrait par un voisin, par une pensée, un SMS (si vous ne pouvez vous empêcher de regarder votre portable)...

Le fait de pouvoir interagir ou être actif durant le cours peut vous aider à raccrocher les wagons et à remonter dans le train. Saisissez donc toutes les occasions qui vous sont données par l'enseignant pour vous engager : répondez aux questions, aux sondages, posez des questions si c'est possible, interagissez...

Si vous n'avez pas compris un point, notez-le et s'il n'y a pas de séance de questions durant le cours, allez voir l'enseignant à la fin. En général les universitaires sont ravis de recevoir leurs étudiants et n’hésitent pas à préciser un point du cours. S’ils sont pressés, il ne faut pas hésiter à leur envoyer un email ou un message via votre espace numérique de travail (ENT).

Relire ses cours assez vite

Le cours fini, vous passez à autre chose et c'est normal. Mais là encore, la mémoire a ses lois : plus vous relisez ou revoyez votre cours rapidement, plus ce sera facile de le mémoriser. Si vous attendez les partiels pour vous relire et commencer à apprendre, vous oubliez tout ce qui a été entendu en cours : les réflexions du prof, les questions posées, les réflexions qui vous sont venues sur le coup.

Donc, revoyez votre cours si possible le jour même ou au moins dans les deux-trois jours. Ne laissez pas passer le week-end sans avoir rouvert vos notes de la semaine. En effet, les connaissances ont besoin de passer de votre mémoire de court terme à celle de long terme. Pour cela, il faut les revoir plusieurs fois et suffisamment tôt après le cours pour contrer à temps le mécanisme d'oubli.

Un calendrier anti-oubli

On sait en effet que 50% du contenu d'un cours que l'on a suivi est oublié au bout de 24 heures si on ne l'apprend pas ! Alors si vous voulez utiliser le plus efficacement possible le temps que vous passez en cours, voilà comment organiser idéalement l'apprentissage :

- Relisez votre cours à J0, c'est-à-dire le soir-même : complétez rapidement vos notes, classez-les, soulignez, stabylossez...
- Apprenez-le une première fois le lendemain, à J1 : ainsi vous vous souvenez encore de 50% du cours, vous évitez de tout oublier, et vous creusez ce que vous n'avez pas compris.
- Revoyez-le 48heures après, à J3 : cette fois, l'apprentissage est plus aisé, et vous pouvez même compléter par des exercices, approfondir une notion
- Si vous préparez un examen ou un concours difficile, il est conseillé de revoir encore le cours à J7 puis à J15 : cela va de plus en plus vite, mais vous pouvez alors préparer des exercices d'approfondissement, par exemple préparer votre prochaine séance de TD.

Vers la fin des cours magistraux ?

Grâce à la transformation numérique, de plus d'universités réduisent la part des cours magistraux et mettent les supports de cours à la disposition des étudiants. Les étudiants sont donc censés :
- découvrir le cours seuls chez eux, en vidéo ou sur des supports de cours
- retrouver l'enseignant ensuite pour une séance de questions-réponses en amphithéâtre pour approfondir le cours
- mettre en pratique en séance de travaux dirigés (TD) comme auparavant.

Dans ce schéma, vous n'assistez plus à un "cours magistral" mais à un cours où vous devez interagir avec l'enseignant à partir du cours. Cela peut permettre d'être plus actif, de mieux comprendre et approfondir le cours, mais à condition là encore de suivre le rythme : si vous ne prenez pas connaissance du cours avant la rencontre questions-réponses, vous allez perdre votre temps ou ne rien comprendre aux explications de l'enseignant !

Si vous bénéficiez de la pédagogie inversée :
- Il est donc encore plus important de suivre le rythme et d'être assidu pour découvrir vos cours au fur et à mesure que l'université vous les transmet. (De même que si vous ne pouvez suivre un cours magistral en live, il faut rapidement le visionner en vidéo ou se procurer le texte du cours).

- Face à une vidéo ou à un document écrit présentant la notion de cours, installez-vous comme si vous étiez en cours magistral : écartez les distractions, coupez internet, prenez des notes personnelles pour commencer à mémoriser, puis notez les points difficiles sur lesquels vous voulez poser des questions !

- En cours, vous posez alors vos questions et vous récoltez des réponses et des explications qu'il faut noter précieusement pour compléter vos notes de cours. 

C'est avec tout ces éléments de connaissances et de compréhension que vous allez pouvoir préparer les exercices de travaux dirigés et même les examens. Vous commencez à comprendre pourquoi la réussite de votre année se joue en grande partie dans la façon dont vous suivez, assimilez et réutilisez les cours... 


Sandrine Etoa

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger










S'abonner à la newsletter gratuite