Réussir sa vie : des pistes de réflexion pour construire son projet de vie
Suivez-nous sur
Facebook
Twitter
RSS

Epreuve de philo 2022 : corrigés écrits et vidéo du bac général



Tags : bac, culture, science

L'Etat et la justice, les pratiques artistiques, la science... Le 15 juin 2022, les lycéens de terminale générale ont planché sur trois sujets plutôt classiques. Découvrez ici des corrigés écrits et vidéos !





Epreuve de philo 2022 : corrigés écrits et vidéo du bac général
Epreuve mythique qui passionne les Français, la philosophie est le seul écrit que les lycéens doivent désormais passer au mois de juin depuis la réforme du bac.

Du coup les médias s'en donnent à coeur joie, dès la fin de l'épreuve, pour proposer leurs commentaires et délivrer leurs corrigés : par écrit, en audio ou en vidéo...

Cela permet de voir qu'il y a toujours plusieurs façons de traiter un sujet, et même s'il reste difficile de prévoir sa note, on peut vérifier la validité de sa problématque et de ses arguments.

Alors : Les pratiques artistiques transforment-elles le monde (sujet 1) ? Revient-il à l'Etat de décider de ce qui est juste (sujet 2) ? et Qu'est-ce qu'une observation scientifique (sujet 3 basé sur une explication de texte ?

(Rafraichissez la page et attendez quelques instants pour voir les scripts)
 

Le corrigé écrit de Stydyrama


 

Le corrigé vidéo de l'Etudiant


 

Les commentaires de Maud Pouratier, professeur de philosophie à l'université de Caen-Normandie

Chaque sujet renferme en réalité une clé ou problématique que l'oeil averti des philosophes décèle en un instant. Voici par exemple, les commentaires de Maud Pouratier, agrégée de philosophie et maître de conférences en philosophie à l'université de Caen-Normandie 


Les pratiques artistiques transforment-elles le monde ?

Maud Pouradier : "Un sujet classique de philosophie de l'art : l'art ne fait-il qu'imiter le monde en s'en tenant à l'écart, ou peut-il le transformer en s'y intégrant ? En termes d'exemples, on pouvait distinguer les beaux-arts imitatifs classiques et les arts de la performance. On pouvait dépasser cette opposition frontale en s'interrogeant sur la manière dont la fiction (roman, cinéma, séries TV) peut nous aider à comprendre et à modifier le monde, pour le meilleur et pour le pire (on pouvait ici penser à la propagande)."
 

Revient-il à l’État de décider de ce qui est juste ?

Maud Pouradier : "Le sujet invite à s'interroger sur la différence entre le juste et le légal : pour Aristote, la vie juste se confond avec la vie dans la cité juste. Mais lorsqu'on passe de la cité à l'État, il en va autrement. La loi permet, dans certaines limites, d'avoir une vie injuste, et le sens de la justice (l'équité) dépasse le simple respect de la loi. Jusqu'où l'État doit-il se soucier de la vie bonne ? Y a-t-il des problèmes que l'État ne peut pas résoudre, et que le citoyen ou la société civile doit assumer ?"
 

Explication du texte extrait de l'Essai sur les fondements de nos connaissances et sur les caractères de la critique philosophique de Cournot 

Maud Pouradier : "Ici, il fallait s'interroger sur les conditions de la scientificité des sciences humaines (la psychologie en particulier) et de la philosophie : comment peut-on prétendre au savoir sûr sans observations répétables et partageables ?
Les élèves pouvaient faire appel à leurs connaissances en philosophie des sciences (conditions de l'expérience scientifique, différence entre connaissance et opinion), et discuter la thèse de Cournot grâce aux auteurs ayant fondé la certitude de la connaissance philosophique sur la conscience (Descartes, Husserl)."
 

Le corrigé vidéo de Digischool


 

Et encore d'autres corrigés écrits / sujet 1


Le sujet 2 sur l'Etat


Et le commentaire de texte



la rédaction

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger | Spécial Bac













Inscrivez-vous à la newsletter et téléchargez gratuitement le guide "7 clés pour réussir ses études"
Pour connaître mes droits sur le respect de la vie privée, je consulte les conditions générales de service.