Passer son BAFA, la clé pour tous les jobs d'animateur




C'est la solution idéale pour gagner de l'argent pendant les vacances tout en vous aérant avec d'autres jeunes. Les jobs d'animateur sont variés mais pour postuler, il vous faut avoir le BAFA, le fameux brevet d'animateur. Tout sur cette formation accessible dès 17 ans.



Passer son BAFA, la clé pour tous les jobs d'animateur
Après une année scolaire compliquée en première S, Yohann voulait travailler pendant les grandes vacances, mais il avait surtout besoin de s'aérer et de bouger !

"Comme je venais d'avoir 17 ans, on m'a conseillé de passer le BAFA pour pouvoir animer des colos", raconte-t-il. Dès la fin juin, après le bac français, le lycéen a pu faire son stage de formation générale auprès de l'AFOCAL, un mouvement de jeunesse.

Début août, il faisait sa première colo comme "BAFA stagiaire" puis enchaînait avec un stage d'approfondissement "ski" à Tignes, station de ski d'été. "A la rentrée, j'avais mon BAFA complet et j'ai pu accompagner mon premier camp de ski en février !". Depuis, Yohann enchaîne les colos été comme hiver et il donne le filon à tous ses amis.

Qu'est-ce que le BAFA ?

Le Brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (BAFA) est le diplôme d'animation exigé en France pour tout job d'encadrement d'enfants et d'adolescents.

Grâce à ce BAFA, vous pouvez être animateur de colonies, de centres de vacances et de loisirs. Certes, ce sera de manière occasionnelle et vous ne serez pas "professionnels", mais cela permet de rentabiliser votre temps libre de façon bien sympa.

D'autant que ces colos d'enfants et d'adolescents ont lieu en général durant les vacances scolaires - ça tombe bien pour vous -  et qu'elles proposent des activités de loisirs et de sports. Votre mission ? "Leur faire passer d'agréables moments", explique Yohann, mais attention : "l'animateur n'est pas en vacances, précise-t-il. Il doit se donner à fond et veiller sur les enfants".

Entre théorie et pratique : une formation en trois temps

La formation pour obtenir le BAFA comporte trois étapes :

1/ Une formation générale de 8 jours permet d'acquérir les notions de base de l'animation : réglementation, rôle de l'animateur, psychologie de l'enfant... Des mises en situation pratiques permettent de découvrir tout un panel d'activités et de réfléchir à des cas difficiles. "C'est court mais intense", avoue Marine, animatrice et titulaire du BAFA depuis 5 ans.

2/ Le stage pratique d'au moins 14 jours : on peut le faire auprès de l'organisme agréé Jeunesse et Sports de son choix en participant à un de ses camps en tant "qu'animateur stagiaire". Après la théorie, c'est la mise en pratique sur le terrain.  Marine a fait son stage dans un grand centre de loisirs : "Les budgets permettaient de faire des folies dans nos activités, et nous avions jusqu'à 100 enfants pour les grands jeux !" Le stagiaire est entouré d'animateurs plus expérimentés et à la fin, le directeur lui remet un certificat comportant une appréciation de ses capacités à animer.

3/ La session d'approfondissement de 6 jours et permet de se former dans un domaine d'animation plus spécifique parmi plus de 20 : "mini-camp", "technique et sciences", "médias", "ski", "enfants en situations de handicap", "petite enfance" "grands jeux et journées à thème"...  Ce choix ne vous oblige pas du tout à vous spécialiser par la suite dans ce type de camp.

Une autre option est de faire directement une session de qualification, d'une durée de 8 jours pour obtenir l'une des 4 qualifications existantes : voile, canoë-kayak, surveillance de baignade et  moto. La qualification permet d'être recruté comme animateur dans les camps proposant ces activités pour lesquelles les animateurs doivent obligatoirement avoir la qualification. C'est donc un + pour votre CV d'animateur, à condition d'avoir déjà des compétences dans le domaine.

A savoir : il faut obligatoirement avoir fait les trois temps de la formation pour avoir son "BAFA complet" et cela ne doit pas s'étaler sur plus de 30 mois. Les 14 jours de stage pratique peuvent être faits en plusieurs étapes (d'au moins 4 jours).


Inscriptions, démarches : comment faire ?

La bonne nouvelle est qu'aucun pré-requis n'est exigé : il suffit d'avoir envie de s'occuper de plus jeunes et d'être intéressé par l'animation. La formation permet d'apprendre tout ce qu'il faut savoir.

Pour la démarrer, vous devez avoir 17 ans révolus le premier jour de la formation, mais l'inscription est possible 3 mois avant. N'ayez pas peur d'anticiper pour pouvoir enchaîner les trois étapes de formation assez vite en tenant compte de vos dates de vacances.

Toutes les démarches sont à faire sur bafa-bafd.jeunes.gouv.fr : le site permet de créer un compte, de trouver tous les organismes habilités à proposer des formations, la liste des formations par région, par date, par thème, de s'inscrire aux formations. C'est aussi là que vous devez rentrer vos certificats après chaque étape pour obtenir la validation finale du BAFA par le ministère Jeunesse et Sports.

A noter que le BAFA est une formation payante. Elle est certes rapidement rentabilisée après quelques camps, mais de nombreuses structures proposent des aides financières. C'est le cas de la majorité des conseils régionaux, de Pôle Emploi, de la Caisse d'allocations familiales, et parfois même des comités d'entreprises. Il ne faut pas hésiter à se renseigner !

Avec le BAFA, une foule de possibilités s'ouvrent à vous

Passer son BAFA, la clé pour tous les jobs d'animateur
Une fois le sésame en poche, vous pouvez partir à la recherche d'une colonie à encadrer, d'un centre aéré. Des sites comme jesuisanimateur.frjobanim.com, ou encore planetanim.com publient de nombreuses offres de jobs et aussi de stages pratiques. Le bouche à oreilles est également porteur, surtout pour les petits centres d'accueil. 

L'avantage du monde de l'animation, c'est qu'il y en a pour tous les goûts ! "Passionné par le monde marin, je me suis lancée dans une colonie en bord de mer avec plein d'activités nautiques", témoigne Marguerite qui a ainsi pu transmettre sa passion.

Mordu de montagne ? Chaussez vos skis pour accompagner des jeunes sur leurs premières pistes comme Yohann. Les thèmes ne manquent pas : colo-nature, centre-aéré équestre, séjour créatif, ou même semaine à l'étranger, il y en a pour tout le monde ! 

Avantages et inconvénient du job

Pour les étudiants qui ont besoin de compléter le financement de leurs études, la filière BAFA peut être un bon plan :

- Certes, le salaire des animateurs n'est pas très élevé pour un emploi fatigant qui demande beaucoup d'énergie. Le Contrat d'engagement éducatif (CEE) que vous signez autorise en effet une rémunération inférieure au SMIC, et une adaptation concernant les temps de travail des animateurs. Vous pouvez ne gagner que 500 euros pour deux semaines de camp.

"C'est sûr, la paie n'est pas très alléchante, avoue Yohann, mais on est logé et nourri et cela me permet de pratiquer souvent le ski".

- Mais vous pouvez trouver des postes mieux payés dans certaines structures et pour cela passer une qualification complémentaire comme par exemple celle de surveillant de baignade, très demandée, qui permet de travailler en piscine, centres nautique, club de vacances...

- Le BAFA permet aussi de travailler toute l'année à temps partiel dans un centre aéré (par exemple le mercredi) et depuis la réforme des rythmes scolaires, d'être animateur dans les écoles maternelles et primaires pour encadrer les activités extra-scolaires des enfants : théâtre, sport, activités manuelles, découverte des technologies.

Et si je poursuivais dans l'animation ?

Parfois certains découvrent même une vraie passion pour l'animation et décident de se professionnaliser. Le BAFA peut alors être  complété par d'autres formations du secteur :

- Dès 21 ans, vous pouvez passer votre Brevet d'aptitude aux fonctions de directeur (BAFD). A renouveler tous les 5 ans, cette formation permet ensuite de postuler sur les postes de directeurs de camp ou de structures de loisirs.

- Si l'animation sportive vous attire, vous pouvez passer un Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BP JEPS). Il y a de nombreuses spécialisations, toutes recensées sur le site formation-bpjeps.com. De grands groupes de loisirs comme le Club Med proposent aussi de préparer ces diplômes en alternance. On peut ensuite travailler dans les clubs de vacances ou les collectivités comme moniteur sportif.

Un + pour le CV et pour le développement personnel

Vos expériences d'animateur peuvent aussi vous donner envie de faire un service civique, missions de volontariat de 6 à 12 mois confiée par une association ou une collectivité. Que ce soit pour aider des jeunes dans les cités ou des enfants handicapés, votre BAFA sera très apprécié et vous donnera un réel avantage sur d'autres candidats.

Le BAFA et le BAFD sont même de véritables atouts sur un CV, quel que soit le poste visé, car les recruteurs apprécient l'expérience que vous avez acquis : travail d'équipe, sens des responsabilité, dynamisme...

Mais le plus gros apport reste personnel : "Cinq ans après avoir passé le BAFA, dit Marine, je me souviens encore de conseils que l'on m'a donnés en formation : ce sont désormais des réflexes lorsque je rencontre un enfant. Et puis, j'ai gagné en autonomie, en confiance en moi, je suis plus à l'aise pour parler en public et pour gérer les situations complexes"... Vous hésitez encore ?

Mardi 21 Juin 2016
Anne Vanrapenbusch

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Service recrutement CAP JUNIORS le 30/05/2016 10:50
CAP JUNIORS spécialiste des colonies de vacances recrute un grand nombre d'animateurs diplômés BAFA.
N'hésitez pas à nous contacter sur http://www.capjuniors.com/

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Jobs et stages | Réussir son CV | Chercher un emploi | Réussir son entretien d'embauche




Découvrez la première plateforme d'emploi aide soignante et recrutement infirmier