Partir à l'étranger grâce au réseau du Rotary


Le réseau de professionnels qu'est le Rotary est présent dans 220 pays et propose diverses formules pour permettre à des jeunes de vivre une expérience internationale. Des bons plans à découvrir.




Des participants à un programme de formation au leadership (RYLA) à Williams Bay (États-Unis). © Rotary International
Des participants à un programme de formation au leadership (RYLA) à Williams Bay (États-Unis). © Rotary International
Le Rotary, c'est quoi ? A l'heure des réseaux sociaux on line, on oublierait presque l'existence de ce réseau fondé en 1905 par Paul Harris. Cet avocat de Chicago avait eu l'intuition qu'il fallait rassembler des hommes d'affaires de tous horizons pour échanger des idées et créer des liens en organisant des réunions tournantes (rotary meetings) dans les bureaux des membres du club.

Plus de cent ans plus tard, il existe plus de 34 000 Rotary Clubs qui regroupent 1,2 million de "Rotariens" dans 220 pays du monde. Cette dimension internationale va de pair avec la noble ambition de favoriser "la bonne entente entre les populations par la connaissance de l'autre" et de promouvoir des actions en faveur de la paix et du développement.

Ceci explique pourquoi les "Rotariens" ont à cœur d'aider les jeunes à vivre des expériences internationales, et pas seulement ceux qui seraient membres d'un club ou auraient des parents "rotariens".

Le programme Youth Exchange

Il s'agit d'un échange qui permet à des lycéens de 15 à 17 ans d'aller passer un an à l'étranger dans une famille en étant scolarisés dans un lycée local. L'équivalent d'une formule d'échange proposée par des organismes linguistiques. La famille d'accueil est choisie dans le réseau du Rotary club local, qui finance aussi une partie des frais, la famille du jeune accueilli n'ayant qu'à prendre en charge le voyage, les frais de passeport et d'assurance.

"Le rotary est vraiment un bon plan pour partir", assure Elise, partie un an aux États-Unis en 2011-2012. Comme elle, 500 lycéens français profitent chaque année de ces échanges. Pour en bénéficier, il faut prendre contact avec le Rotary Club le plus proche de son domicile, plusieurs mois voire un an à l'avance pour effectuer les démarches et surtout répondre aux "critères" exigés par les Rotariens.

"Ils aiment les jeunes qui s'impliquent dans leur lycée ou leur ville, qui ont envie de découvrir une autre culture, qui savent s'adapter et qui pourront représenter leur pays à l'étranger", expliquent des jeunes sur un blog. Autrement dit, se rendre digne de la confiance que vous fait un club local en vous envoyant un peu en "ambassadeur" dans un autre pays.

Sur place, des contacts devront être pris avec le club du lieu. Votre famille devra aussi s'engager à recevoir un jour un jeune d'un autre pays et peut-être à trouver une autre famille d'accueil.

Des échanges plus courts, le temps d'un été par exemple, sont aussi envisageables : là encore, il faut s'adresser au Rotary Club de sa ville.

Des bourses d'études à l'étranger

Le Rotary soutient des actions humanitaires, notamment contre la polio. © Rotary International
Le Rotary soutient des actions humanitaires, notamment contre la polio. © Rotary International
Le réseau du Rotary accorde aussi des bourses d'études à des étudiants qui souhaitent aller compléter leurs études à l'étranger.

Le réseau de professionnels entend en effet favoriser la formation de leaders "responsables", qui axeront leur travail sur l'amélioration des conditions de vie de leurs semblables et pourront résoudre des problèmes humanitaires mondiaux.

Ces bourses sont délivrées soit par la Fondation Rotary (qui finance diverses œuvres humanitaires), soit par le Rotary d'une région ("district").

Là encore, l'étudiant doit se faire "parrainer" par un club local, exposer son projet, sa motivation et son projet professionnel. La bourse est en général accordée pour un voire deux ans maximum. Plus encore qu'un lycéen, il est vraiment envoyé en "ambassadeur" d'un club local, et doit participer sur place aux activités du Rotary. Il s'engage aussi au retour à faire plusieurs exposés aux Rotariens qui lui ont permis d'obtenir sa bourse.

Détail important : mieux vaut maîtrise la langue du pays où l'on veut partir, et être ouvert à plusieurs pays d'envoi. Mais les critères varient selon les lieux et les catégories de bourse.
 
Le montant de la bourse couvre les droits de scolarité, les frais de logement et la pension, éventuellement un stage linguistique (si exigé par la Fondation Rotary) et les autres frais lié d'un séjour à l'étranger.

Une bourse Rotary sur la paix

Une diplômée (à g.) des Centres du Rotary pour la paix  travaille en Haïti pour  "Habitat for Humanity".  © Rotary International
Une diplômée (à g.) des Centres du Rotary pour la paix travaille en Haïti pour "Habitat for Humanity". © Rotary International
Encore plus original, le Rotary s'est associé à huit universités réputées (aux Etats-Unis, Japon, Royaume-Uni, Australie, Suède) pour créer un cycle d'études post-universitaires sur la paix, la résolution des conflits et les relations internationales. Et il accorde chaque année une cinquantaine de bourses à des candidats qui souhaitent aller suivre ces cursus. Elles couvrent les frais de scolarité, l'hébergement et les repas, le transport aller-retour, ainsi que tous les frais de stage.

Le master, d'une durée de 15 à 24 mois, inclut un stage de deux à trois mois pendant les vacances universitaires. Il s'adresse à des étudiants qui ont déjà une licence ou un bachelor et ont déjà des engagements professionnels, universitaires ou bénévoles en faveur du rapprochement des cultures et du développement de la paix.

Le master conduit tout droit à des postes dans la fonction publique, les ONG ou les institutions internationales. Ainsi Katia, diplômée du Centre du Rotary pour la paix de Duke / Université de Caroline du Nord en 2009, travaille au Brésil, au Centre international pour les enfants disparus et exploités.

Pour en savoir sur ces programmes :
  • www.rotary.org/fr
  • En dehors des opportunités de départs à l'étranger, le Rotary propose aussi aux jeunes une session annuelle de formation au leadership (RYLA), et aussi des clubs Rotaract (pour les 18-30 ans) et Interact (12-18 ans) qui montent des actions humanitaires.

Vidéo : Découvrir le Rotary



la rédaction
Mardi 13 Mai 2014

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite




Guides à télécharger










Stagevoyage
Spécialistes des stages en entreprises et séjours linguistiques à l’étranger