Reussir ma vie


Reprise d'études tardive...

 Lynn
Vendredi 1 Février 2013

Version imprimable
[Ignorer]
Bonjour tout le monde!

Tout d'abord, je tiens à me présenter comme il se doit. Je m'appelle Lynn et j'ai bientôt 25 ans. Je suis dans ce que j'appellerai une espèce de période assez "déterminante" de ma vie et non sans pression.
Pour vous explique mon parcours, j'ai interrompu mes études après avoir échoué au BEP à l'âge de 18 ans, convaincue de ma "nullité" et de mon manque de capacités. Ma conseillère principale d'éducation m'encourageait plus à “quitter” l'école qu'à redoubler. Mais quelque part, étant donné ma “volonté” à travailler, elle n'avait peut-être pas tout à fait tort... Par la suite, j'ai tenté une formation qualifiante pendant laquelle j'ai pu effectuer plusieurs stages dans le secteur administratif (comme secrétaire et hôtesse d'accueil), en espérant trouver un travail à l'issu. Chose vaine. 19 ans, aucun diplôme, aucune qualification, je me suis rendue compte à la fin d'un contrat saisonnier, qu'il me manquait absolument TOUT! Un diplôme et surtout, une remise à niveau scolaire. Mais je n'étais néanmoins pas sûre de vouloir reprendre le chemin de l'école; le collège et le lycée ayant été les pires périodes de ma vie... J'ai envisagé, avec l'aide de ma mère, un Bac Pro, voire une inscription dans un lycée privée. L'idée ne m'enchantait guère, je dois l'avouer.

J'ai finalement trouvé une alternative à tout cela, passer le DAEU (équivalent du bac), diplôme que jusqu'alors, je ne connaissais pas. C'est une conseillère de Pôle Emploi qui m'en avait parlé. En trois ans (et avec pas mal de découragement par moments), je l'ai décroché. Étrangement, malgré ma satisfaction, je ne semblais pas réaliser que j'avais enfin réussi quelque chose. Tandis que mes camarades se réjouissaient, moi, je me posais mille questions sur l'"après" DAEU, c'est dingue. Incapable de me poser et de profiter de ma réussite, je suis comme ça... Je ne peux m'empêcher de vivre à 100 à l'heure, à cogiter sas arrêt, à penser à demain sans toujours profiter de l'instant présent.

L'été qui a suivit, j'ai travaillé pendant deux mois, en sachant que je ne souhaitais pas poursuivre d'études. Pourtant, lors de ma première année à la préparation du DAEU, ma seule envie était d'aller en fac. Mais après ces trois années, j'étais en quelque sorte saturée et je me suis dis “pourquoi prendre le risque d'être confrontée à un nouvel échec”?
A la rentrée 2012, j'étais perdue. Allers-retour à la mission locale, coaching pour consolider mes techniques de recherche d'emploi, démarchage dans les administrations, entretiens... Toutes mes démarches étaient vaines, malgré une motivation de fer. Mais je devais être réaliste; avec seulement le Bac (et encore, l'équivalence), comment pouvais-je envisager de trouver un emploi durable dans le secteur tertiaire?
Je me suis tournée vers l'option BTS en me disant qu'un diplôme d'accès aux études universitaires servait avant tout à poursuivre des études supérieures et que si j'avais eu assez de volonté pour le passer, pourquoi ne pas continuer?
Le BTS en alternance semblait un bonne solution car je me suis toujours sentie plus à l'aise dans la pratique, “sur le terrain”, autrement dit. Printemps 2012 : je visite plusieurs organismes de formation, je participe aux réunions d'information, je rencontre une conseillère sympa à PIGIER et je décide de m'y inscrire pour faire un BTS Assistant(e) de Gestion PME PMI. Seule condition, trouver l'employeur (normal) pour débuter dès l'été. Course contre la montre, je fais appel à mon petit réseau, je démarche spontanément etc... Je rencontre des recruteurs... Nada, aucune entreprise ne peut m'accueillir (il faut dire aussi que je m'y suis prise tard...) Pourtant, je feeling a l'air de passer la plupart du temps, mais on me dit qu'on fera passer mon CV etc... Les relances n'aboutissent à rien. Selon ma conseillère, une agence voulait me recruter mais finalement, elle ne l'a pas fait.
Eté 2012, je cogite. Autant réaliser une bonne fois pour toutes que pour le BTS, c'est “mort”. Une seule alternative pour moi : retourner à la fac! Peut-être y trouverais-je ma place, ma voie, je n'en sais rien.
Premier semestre, L1 Lettres Modernes, j'ai toujours aimé écrire, et le secteur de la communication et du journaliste m'intéressent (là encore, j'idéalise mon rêve de petite fille), je me dis pourquoi pas? Seulement voilà, à 24 ans, il serait temps de se dire que je dois faire des études pour envisager l'avenir et non juste pour “faire des études”!
Flop total, je me sens plus dans une sorte de “terminale L supérieure” que dans une université. On parle de littératures, de grands auteurs etc... C'est génial et très intéressant certes, pour enrichir sa culture, pour devenir enseignant, bibliothécaire ou critique littéraire etc... Seulement moi, j'ai la sensation de perdre mon temps, de ne pas être à ma place. J'ai besoin de concret, de quelque chose qui m'apportera des bases solides.
C'est à ce moment-là qu'on me demande “mais tu veux faire quoi, exactement?” Je me rend compte que je suis faite pour travailler dans un bureau, au contact des gens. Mes stages et petits jobs m'ont permis de savoir ce que je voulais, mais je n'en avais pas tellement conscience, à l'époque.
Je commence à avoir le déclic : j'avais envisagé, lorsque je souhaitais faire un BTS en alternance, poursuivre en licence professionnelle Assistante Ressources Humaines. Et au fond, cette envie ne m'avais jamais vraiment quittée. J'aimerai travailler au contact des gens, des jeunes, dans des organismes d'insertion professionnelle ou de formation, j'ai toujours eu ce “contact” avec les autres et je suis certaine que c'est quelque chose que je ne perdrai pas.
Il m'a fallu du temps pour le réaliser.

Ainsi, je me suis réorientée en début de second semestre en licence AES (administration économique et sociale), j'ai commencé les cours mardi dernier. Pour l'instant, je suis assez impressionnée par le nombre d'étudiants (parfois mélangés avec les étudiants en DROIT). Ils sont très nombreux. J'ai conscience que je vais devoir mettre “le paquet” si je veux passer en deuxième année, sachant qu'il me faudra passer les examens de rattrapage de premier semestre cet été. Malgré mon envie de réussir, j'ai tout de même cette peur d'échouer à nouveau, peur de me démotiver au point de quitter la fac. Depuis la rentrée, je dois dormir grosso-modo 3 heures par nuits, cela ne m'étais jamais arrivé.
Malgré tout, je veux m'accrocher et me dire que malgré mon parcours chaotique, je n'aurai pas fais tous ces efforts pour entrer à la fac pour rien. Et puis, j'essaie de relativiser en me disant qu'il y a des situations plus graves dans la vie, certaines personnes n'ont jamais eu la chance de faire des études, d'autres ne pourront jamais etc... Je pense que c'est une opportunité que je dois saisir et tans pis si je dois y passer encore du temps, je ferai tout pour ne pas me décourager. A mon âge, je dois arrêter de me poser des questions et aller de l'avant.

Voilou, je tenais à partager mon expérience avec vous et aussi, je souhaitais avoir des témoignages de personnes comme moi, qui ont repris tardivement leurs études et qui ont eu des périodes de doutes et de remises en question.

Merci de m'avoir lue et désolée pour ce gros pavé! ^^
Bonne journée à toutes et à tous!
 Lynn
Vendredi 1 Février 2013

Version imprimable
[Ignorer]
Et s'il y a des étudiants en AES, vos avis sont les bienvenus aussi^^
 Esperanza
Lundi 4 Février 2013

Version imprimable
[Ignorer]
Bonjour Lynn,

Je me présente, je suis une des journalistes du site reussirmavie et ton post m'a touchée parce que tu fais vraiment partie des gens que nous souhaitons aider sur ce portail, tu as bien fait de lancer ce forum.

bon eh bien, tu as l'air de ne pas t'en être trop mal tirée jusque-là c'est-à-dire que tu as bien cerné ton profil : travail de bureau mais aussi contact avec les autres, l'assistanat RH semble un bon plan... comme quoi on parvient souvent à trouver sa voie à partir de lignes courbes. Maintenant il est vrai que la fac n'est pas la voie la plus simple pour qui n'a pas un cursus d'études classique, et la formule BTS aurait sans doute en alternance été plus sure.
Mais enfin si tu réussis ta licence AES, c'est une excellente voie... Parle-nous maintenant de tes difficultés concrètes dans cette fac, qu'est-ce qui est dur pour toi ?
Pour assurer la réussite, tâche de tenir compte des conseils méthodo donné à tout étudiant en fac :
- assister à tous les cours (concentre toi sur les cours du deuxième semestre, acquiers ta méthode là-dessus)
- apprendre régulièrement
- préparer ses TD à l'avance
- profiter des aides des tuteurs, des enseignants référents, des chargés de TD, tous ces dispositifs que les universités mettent en place pour aider les étudiants de première anné (il faut absolument te renseigner car en général les étudiants n'y vont pas !!)
- tu as besoin simplement d'être guidée pas à pas, d'être sécurisée
- Si tu fais ça, je pense qu'il suffira de faire trois-quatre heures de travail perso efficace par jour : il faut dormir pour ne pas t'épuiser nerveusement !
- Lis notre article méthodo http://www.reussirmavie.net/Du-lycee-a-la-fac-les-nouvelles-methodes-a-acquerir_a1487.html
et reviens préciser un peu tes difficultés pour qu'on puisse te conseiller plus précisément
En tout cas ton français est correct et même bon, c'est bon signe...
Courage
 Lynn
Mercredi 6 Février 2013

Version imprimable
[Ignorer]
Bonsoir, Esperanza! Je suis ravie de te connaître!

Tout d'abord, je suis navrée de ne pouvoir te répondre que maintenant, je n'ai pas eu tellement de temps pour moi depuis ma reprise de cours^^

Ensuite, je tiens vivement à te remercier pour tout ce que tu m'as dis, tes mots m'ont beaucoup touchée! Je suis entièrement d'accord lorsque tu me dis que la voie BTS aurait sans doute été plus sure, c'était d'ailleurs mon premier objectif à la base (mais manque de bol, aucun patron intéressé) et cela m'aurait donné plus de chances de réussir, sans doute!

Maintenant, en ce qui concerne mes difficultés, en AES, je trouve que c'est particulier... Il faut suivre le mouvement et jusqu'à présent, j'avoue avoir un petit peu de mal à "démarrer", bien que je m'active comme je le peux pour avancer! J'ai conscience que je dois valider un maximum de modules et aussi préparer le semestre 1 en parallèle au second (les examens sont à quelques semaines d'intervalle, où moins...). Je pense que cela va être un grand challenge, je dirais même le plus difficile que j'ai eu à relever jusqu'alors. Le DAEU, à côté, était plus "souple", nous avions cours le soir et ainsi plus de temps pour travailler à côté. Maintenant, les TD démarrent la semaine prochaine, je redoute un peu mais j'essaie de rester confiante pour ne pas à nouveau sombrer dans le découragement...

Merci, aussi, pour tes conseils, surtout en ce qui concerne le fait d'aller parler aux chargés de TD, je pense vraiment que je le ferai car je tiens à mettre toutes les chances de mon côté pour réussir. Maintenant, au cas où je ne valide pas mon année (sans paraître pessimiste, bien entendu), j'essaierai de retenter l'option BTS, où je redoublerai, je verrai, tout dépendra... J'espère juste ne pas trop "saturer", arrivée à la fin de l'année. En tout cas, je ferai tout pour!

En tout cas, encore un très grand merci, je suis très touchée du fait que tu aies pris le temps de me répondre, cela m'encourage d'autant plus dans mes démarches de se sentir encouragée!

Je viendrais raconter comment se sont passés mes premiers TD, ainsi que mes ressentis etc...

Merci pour tout, à très bientôt!

Lynn

 TALIE
Lundi 27 Mai 2013

Version imprimable
[Ignorer]
Bonjour,

Je suis une maman de 45 ans et j'aimerais avoir quelques témoignages de personnes vivant mon expérience. En effet, il y a 1 an 1/2 j'ai eu l'opportunité d'être "Juré d'Assise" durant 15 jours. C'est une expérience que je n'oublierai jamais. Pour moi ça à été le déclic d'une nouvelle vie. Après mettre consacrée à l'éducation de mes enfants durant 15 ans, un privilège rare et merveilleux. Mais les 5 dernières, mes enfants devenant autonomes et indépendants, je commençais à me poser quelques questions sur la façon de revenir dans le monde professionnel. J'ai une formation de secrétaire/comptable, mais je souhaitais faire autre chose. Le contact humain me plait énormément et j'ai la chance d'avoir beaucoup d'empathie pour les gens. Donc, après ce passage comme "juré", je n'avais qu'une chose en tête travailler dans le milieu du droit. Après de multiple recherche de formation, n'ayant pas le bac, je me tournais vers la Fac pour m'inscrire en "Capacité en droit". Donc, depuis septembre 2012, je donne 70% de mon temps aux cours du soir, aux TD, aux examens que je viens de passer.
Durant toute cette année scolaire, je suis passée par des moments de doute, de fatigue, de pression, de stress... j'ai passé des journées et des nuits à travailler. Essayant de faire rentrer toute ces règles de droit. J'avais l'impression que mon cerveau allait exploser, et que jamais je pourrais retenir toute ces informations. Le jour des examens je me suis laissée gagner par le stress et le manque de confiance en moi. Je me suis retrouvé impuissante devant mes feuilles, incapable d'écrire quoique ce soit. Ce n'est qu'a 30 mn de la fin que je commençais à écrire ce qui me venait sans être certaine que ce que j'écrivais. J'ai attendu dans l'angoisse une petite quinzaine de jour les résultats de ces 1° partiels écrits, décisifs pour aller au oraux. Je viens d'apprendre que malheureusement, je suis au rattrapage. D'abord foudroyée par la nouvelle, j'ai passé la journée à pleurer et déprimer, avec la conviction que je ne ferais pas les rattrapages. Trop déçue, fataliste et honteuse. Mais depuis quelques jours, avec le soutien de mes amis rencontrés à la fac, j'ai retrouvé un peu la volonté et le courage. Je vais donc faire du mieux que possible pour tenter d'avoir la possibilité d'aller en 2° année. La reprise d'étude à 45 ans et surtout en avec une vie de famille, n'est pas facile, mais c'est tellement enrichissant, revalorisant.
Voilà mon expérience et j'aimerais échanger avec d'autres personnes qui pourraient m'apporter le déclic nécessaire à la disparition définitive de ce manque de confiance en moi...
Merci à tous.
A bientôt peut être...
 sophie
Mardi 5 Mai 2015

Version imprimable
[Ignorer]
Petit témoignage
Moi pareil j ai arrêté avant le bac (BEP même) à cause de harcèlement scolaire que j ai subi et j ai même fait une depression . J étais tellement mal que je ne pouvais même pas trouver un boulot (et surtout pas encore revoir ces c… du collège qui m aurait encore embetee) a côté j ai fait beaucoup de théâtre pour me sociabiliser et aussi j ai du pas mal de culture général
A 24 ans je suis rentrée en pré daeu et a 25 ans j ai obtenu le daeu mention bien en plus
Je me destine à devenir psychomotricienne car avec tout je me sens d aider les autres. Donc ne t en fais pas il n est jamais trop tard mais j ai quand même des doutes par ex quand j explique mon parcour à un ami et qu'il me sort par cour atypique ça veut dire chaotique tu as l impression d être une moins que rien. Je pensais à un moment devenir comédienne mais c est très dur de faire la course aux castings et de ne rien avoir (même pas un essai) coups je m égaré je reviens à mes moutons, en tout cas comme je le dis pour moi mon parcours me permets d avoir une sensibilité pour min futur et je l espère métier
Continue et n aies pas peur
 anne
Samedi 24 Octobre 2015

Version imprimable
[Ignorer]
Bonjour,
Je suis étudiante en master 2ème année, je dois finaliser mon mémoire cette année. Le thème est celui de la reprise d'étude ou de retour en formation de personnes qui sont sorties du système scolaire sans diplômes. J'ai besoin d'interviewer une dizaine de personnes, prêtes à m'expliquer leur parcours, les obstacles et / ou soutiens rencontrés, etc. J'espère que certain(e)s pourront répondre positivement à ma demande. Le questionnaire n'est pas très long .
Je vous remercie par avance de l'aide que vous pourrez apporter à mon projet.
Anne
 Sophia
Lundi 11 Avril 2016

Version imprimable
[Ignorer]
Bonjour, je suis à peu près dans la même situation que "Lynn" sauf que moi j'ai 27 ans et que je passe mon Daeu la cette année en mai 2016, ensuite j'aimerais reprendre des études, travailler dans le multimédia, le hic c'est que je sortirais de mes études à 30-31 ans si je vais jusqu'à la licence et j'ai entendu dire que j'aurais moins de chance de trouver du travail que quelqu'un qui a le même niveau que moi et qui à 23 ans. En plus de ça me retrouver avec des jeunes qui sortent du bac m'effraie un peu, j'ai peur de ne pas réussir à m'intégrer, d'être la "vieille" du groupe, donc je ne sais pas si 27 ans c'est trop tard ou quoi ou si au contraire je dois foncer!!
sophia
 Louis
Mardi 12 Avril 2016

Version imprimable
[Ignorer]
Salut j'aimerais bien reprendre mes études afin de travailler dans le design graphique est ce que vous avez entendu parlé du bts proposé par l'école Com'Art
http://www.comart-design.com/fr/formations/bts-design-graphique

Merci de me donner vos avis !
 Rédactrice reussirmavie.net
Lundi 25 Avril 2016

Version imprimable
[Ignorer]
@Louis,

Globalement, c'est le genre de BTS qui a un problème de débouchés parce que tous les jobs dans la pub, la presse et la com sont très recherchés (beaucoup de candidats) et que tous les postes liés au print (support papier) ne recrutent plus du tout !

Donc je te conseillerais de viser le webdesign et de t'orienter plutôt vers des écoles qui sont spécialisé dans les métiers du web et qui proposent en général un choix entre trois profils : technique (développement informatique), commercial (webmarketing) et design... Dans ces écoles tu seras formé aux métiers qui offrent aujourd'hui de vrais débouchés et tu acquerras une culture digitale bien plus solide que dans les classiques écoles de communication (comme ComArt).
voir par exemple les excellentes formations de Gobelins Ecole de l'image, Cifacom à Montreuil, et notre article sur les écoles des métiers du web

voir aussi ces notes :
http://www.reussirmavie.net/actudebouchesblog/Numerique-de-nouvelles-formations-melent-creation-et-developpement-web_a463.html

http://www.reussirmavie.net/actudebouchesblog/Webdesigner-le-metier-qui-redonne-un-avenir-aux-graphistes_a444.html
 Lina
Jeudi 16 Juin 2016

Version imprimable
[Ignorer]
Bonjour,

Je m'appelle Lina, j'ai 41 ans et je viens d'obtenir mon DAEU A avec mention assez bien ! je suis fière de moi, mais complètement angoissée maintenant ! je me suis inscrite en 1ère année de licence de droit, j'avais fait une capacité en droit il y a quelques années, que j'ai du abandonner pour des raisons familiales. donc, j'ai tenté de me documenter sur différents forums, mais beaucoup d'avis négatifs, beaucoup pensent que les titulaires d'un DAEU ne réussissent pas en fac... je suis déterminée, motivée, mais je me pose énormément de questions ! merci à ceux qui ont un parcours similaire qui répondront !

Lina
 krys
Jeudi 23 Juin 2016

Version imprimable
[Ignorer]
Bonjour, je m'appelle chrystelle , j'ai 31 ans je suis complètement perdue face a une reconversion professionnelle , j'ai contrairement à d'autre validé un master en politique sociale et j'avoue ne pas savoir comment j'ai réussi à l'obtenir mais maintenant ça fais 4 ans que je galère de petit boulot en petit boulot je ne sais pas vers quoi m'orienter la reprise de cours me panique au plus au point et le pire c'est que je n'arrive pas a savoir quel métier ou quelle formation choisir! Merci d'avance si parmi vous des personnes peuvent m'orienter un peu plus ou si vous êtes dans une situation similaire !!!
krys
 Coralie
Jeudi 14 Juillet 2016

Version imprimable
[Ignorer]
Bonjour,

Je me rend compte qu'il existe tellement d'autres personnes qui ont galéré dans leurs études...
Moi je suis partie d'un BAC PRO esthétique cosmétique parfumerie, mais je me suis très vite rendu compte que ça correspondait plus à un rêve de petit fille qu'au métier que je voulais exercer toute ma vie.
Me voilà donc partie en 2012 pour un BTS Management des unités commerciales (histoire de continuer les études dans autre chose que l'esthétique mais en même temps qui me soit accessible). Les profs me décourage d'entrer: " ceux qui viennent de bac pro etc etc" et qui plus est un bac esthétique je vous passe les préjugés de la blonde type qui aime le maquillage...
Au final il en ressort de ces deux année que j'ai finis première de ma classe ! Seulement à la fin je me retrouve sans vraiment quoi faire par la suite...
Je passe mon été à travailler dans une centrale Intermarché en tant que préparatrice de commande pour les magasins. A la fin de l'été on me propose de me prolonger, et je m'y retrouve à passer l'année la bas.
Ayant réfléchis durant cette année, je me lance et parle à mes parents de mon envie de partir dans le droit. Grosse déception... Aucun soutiens, ils ne comprennent pas mon envie de changer de voie etc.. je décide quand même de faire toutes les démarches. résultat: Pas acceptée en FAC car études antérieures non en accords (en même temps je m'y attendais).
Je découvre la licence administration publique à distance via le CNED. Je tente et envoie mon dossier, j'avais plus rien à perdre dans tout les cas. Me voilà accepté en septembre 2015. Aujourd'hui nous somme le 14 juillet 2016 et j'ai appris hier que j'ai validée ma licence administration publique. Cette année aura été certainement l'une des plus dures... Faire des études à distances n'est pas chose simple, le faire en travaillant en même temps (toujours intermarché) et de plus dans un programme dont on ne comprend pas la moitié des mots avec des parents qui n'en ont rien à faire... c'est horrible. Je pense avoir pleuré le soir dans ma chambre tout les deux jours. Heureusement des personnes m'ont poussé et ont cru en moi jusqu'au boût comme mes grands-parents, mon copain ou encore mes amies. Je voulais continuer en Master droit or, les fac estiment que je n'ai pas encore assez de connaissances en droit(ce que je peux comprendre) je suis donc acceptée en 3ème année de licence droit. Ca me laisse le temps de bien acquérir toutes les bases pour le Master. Tout ça pour dire que je vois enfin le bout du chemin, tout ces efforts que j'ai fais pour y arriver. Voir mes parents s'effondrer dans mes bras en me disant que j'ai tellement travaillé et que je le mérite reste ma plus grande fierté... (j'en suis encore émue). A terme je souhaite tenter le concours de greffière. le chemin est encore long mais je pense avoir fais le plus dur. La FAC va être une nouvelle étape qui me fais certe un peu peur mais avoir validé cette licence m'a redonné confiance en moi !


Ne baissez JAMAIS les bras!
 anabielle
Mardi 19 Juillet 2016

Version imprimable
[Ignorer]
merci Coralie ! j'ai repris mes études et pas facile du tout, dans ma session je ne suis pas la seule à vivre ce cauchemard que j'ai choisi et ben oui !
 Carole
Jeudi 21 Juillet 2016

Version imprimable
[Ignorer]
i[Bonjour à tous,

Je m'appelle Carole j'ai 19 ans, je suis sortie du système scolaire en 4 eme il y a 3 ans, alors j'ai fait une formation à domicile car ma mère ne voulait pas que reste à la maison à rien faire et je la comprends, mais malheureusement travailler seul à la maison n'est pas evident. Donc j'ai bien réfléchi pour mon avenir professionnel et je voudrais retourner à l'école, pour avoir mon bac et ensuite pouvoir aller au MANAA (mise à niveau en arts appliqués). Mais je ne c'est pas comment revenir dans le système scolaire ayant arête en 4eme.

Merci d'avance pour votre aide.
 lola
Lundi 25 Juillet 2016

Version imprimable
[Ignorer]
Bonjour carole je suis dans le même cas que toi, je ne sais pas ou tu habites mais il y a des lycées pour adultes entre 16 et 25 ans , renseigne toi sur ton département ça s'appelle '' micro-lycêe'' tu peux passer n'importe quels bac en 2 ans voilà, sinon tu peux faire une équivalence du bac , le '' daeu '' (diplôme d'accès aux études universitaires) en 1 ans (ou plus selon ton niveau) tu peux choisir un daeu scientifique ou littéraire , pour finir il y a la ''capacité en droit'' qui se passe sur 2 ans en cours du soir et qui est un bac juridique . Personnellement j'ai 19 ans et j'ai arrêter en 3eme ne supportant plus le système scolaire puis j'ai tournée en rond pendant 3ans mais je me reprend en main en ce moment , je passerai mon bac L d'ici 1 ou 2 ans en apprenant à domicile car je veut faire une licence LEA par la suite car j'aime les langues , Mais avant tout ça je viens de m'inscrire en capacité en droit afin d'avoir au moins cette équivalence du bac pour entrer en licence si jamais je n'obtient pas le '' vrai'' bac. Voilà il ne faut pas baisser les bras il y a toujours des solutions ! J'espère que tu verras ce message , quel est ton projet par la suite ?
 Laurie Pommier
Mardi 29 Novembre 2016

Version imprimable
[Ignorer]
Bonjour à toutes ! Lynn, Lina ou Sophia, je voulais juste vous souhaiter bon courage et vous dire de vous accrocher ! Moi aussi j’ai commencé par un bts qui ne me plaisait pas, puis j’ai fait quelques faux pas jusqu’à arriver à intégrer l’école IEFT, http://www.ieftourisme.com/, une école de tourisme dont les qui me correspond bien finalement et dans un domaine que j’ai récemment découvert mais qui me me plaît beaucoup. Avec quelques années de retard, mais finalement j’y suis. Comme quoi, faut s’accrocher et finalement on y arrive ! Bon courage à toutes !
 Chauffaille
Lundi 16 Janvier

Version imprimable
[Ignorer]
Bonjour Carole,

désolé pour la réponse tardive,je plussoie ce que t'a raconté Lola au sujet du DAEU et du lyçée pour adulte. C'est vraiment quelque chose qui vaut le coup, alors tente le l'année prochaine scolaire si tu veux reprendre des études.

Je vais te raconter mon cas. Aujourd'hui j'ai 26 ans et j'ai repris les études à la fac, en 1ère année de sociologie. J'ai passé un DAEU A à Bordeaux avant de rejoindre l'université. J'ai réussi à l'obtenir en 1 an et franchement en travaillant régulièrement sans non plus t'épuiser hein? tu peux obtenir ton DAEU assez rapidement sans trop te prendre la tête faut juste bosser un minimum. J'ai eu des professeurs très intéressants et qui t'aide réellement à travailler les cours, il y avait une très bonne ambiance au sein de la classe. C'est pas du tout l'ambiance lycée, où les gens sont là pour déconner. Non, là les élèves sont motivés, ça te mettra tout de suite dans l'ambiance pour travailler correctement.

Franchement je te conseille réellement de t'orienter vers un DAEU et d'enchaîner directement vers ce que tu veux faire ensuite. Et non je sais pas où j'ai vu ça écris sur un commentaire mais les étudiants qui sortent d'un DAEU réussissent mieux leurs études que les petits jeunes qui sortent du lycée et qui arrivent en première année de fac. Et si ça peut te rassurer tu n'est pas du tout vieille, des gens qui sont en première année d'enseignement supérieur à 20-21 ans c'est plutôt courant et t'auras aucun soucis pour t'intégrer. Voilà je te souhaite bien du courage et aie confiance en toi c'est une bonne chose que tu veuilles reprendre les études.
 grospelly
Mercredi 1 Mars

Version imprimable
[Ignorer]
Bonjour, Je suis un homme de 37 ans avec 20 ans d''expérience dans le monde la
restauration. J''ai un Bac pro et aujourd''hui je souhaite me reconvertir et
suis hésitant quant a mes choix . J''ai pris contact avec une école qui me
propose un BTS NRC en alternance sur 2 ans , mais j''ai pu voir aussi que le
CNAM faisait des formations a distance équivalente plus ou moins au BTS et
enfin j''ai une concession Renault qui apparemment serait intéressé par moi en
tant que vendeur commercial sans que je fasse de formation externe. Aujourd''hui
je suis un peu confus a savoir si je suis pas un peu vieux pour le BTS, mais en
même temps cela me donnera un diplôme, ou si l''expérience engrangé chez
Renault suffira pour postuler par la suite dans d''autre poste (immobilier..) ou
si mon expérience chez Renault complété avec des modules du CNAM suffiraient
!?? Bref je suis perdu Amicalement stéphane
 max
Dimanche 5 Mars

Version imprimable
[Ignorer]
bonjour, je m'appelle maxime j'ai 23 ans et j'ai arrêté mon cursus scolaire a 18 ans au milieu d'un cap en électricité non voulu (on m'as placé en électricité car je ne savais pas quoi faire ) maintenant cela fait deux ans que je pense reprendre mes études dans les langues étrangères seul hic je ne sais pas du tout ou commencé en sachant que je ne sais pas ou j'en suis avec mon niveau scolaire

si vous pouvez m'aidez merci d'avance à tous ceux qui me répondrons