L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi






L'emploi reste dynamique en France dans le commerce automobile et la réparation avec 2400 emplois proposés le 24 mars sur un salon dédié. Coté industrie, la hausse des qualifications se confirme : on recrute notamment des ingénieurs experts en mécanique numérique.


Automobile : des débouchés dans la vente, la maintenance et l'ingénierie
La 7ème édition du salon de l'emploi automobile qui se tient à Paris le 24 mars 2014 à l'initiative du site autorecrute.com confirme la bonne tenue en France des activités commerciales du secteur.

Les organisateurs annoncent que 2 400 emplois seront proposés aux 1000 visiteurs attendus. L'occasion de redire à nouveau que l'automobile en France, ce n'est pas uniquement l'industrie, mais tout une filière qui va de la production à la distribution, en passant par le marketing, la vente et ce que les spécialistes appellent "l'après-vente" à savoir l'univers de la réparation et de l'entretien qui s'est totalement reconfiguré autour de nouveau acteurs.


Des postes dans la vente et l'après-vente automobile

La plupart des postes proposés le 24 mars 2017 sur ce salon concernent donc la vente et l’après-vente : directeur de concession, chef des ventes, conseiller commercial VN/VO/VU/VI, secrétaire après-vente, etc. A l'aune du nombre d'offres d'emplois publiées sur le site auotrecrute les métiers "les plus recherchés" sont en ce moment le vendeur automobile, le mécanicien automobile, le secrétaire commercial, le réceptionnaire après-vente, le carrossier peintre automobile, le chef des ventes et le chef d'atelier.

Quant aux recruteurs, ce sont bien sûr les concessions des constructeurs mais aussi des organismes de formation, des équipementiers, des chaînes de distribution d'équipement auto ou de réparation, des sociétés de financement, des loueurs, etc.


Quels profils pour ces emplois ?

Pour les métiers de la réparation et de l'après-vente (chef d’atelier/chef de centre, magasinier, carrossier/peintre), une expérience ou une formation sont bien sûr requises. Là sont donc les plus gros débouchés des titulaires de bacs pro et BTS automobile.

Par contre, dans les domaines du marketing et de la vente, les recruteurs indiquent qu'ils sont ouvert à des profils ayant une expérience en dehors du secteur automobile. Ce qui me permet de souligner à nouveau combien les compétences commerciales en France sont recherchées et constituent un bon bagage pour l'emploi (Je rappelle que les commerciaux arrivent en tête du top 10 des métiers qui recrutent le plus en 2017).


Industrie : le niveau de compétences s'élève

Et dans l'industrie ? Certes, après les coupes sombres et les fermetures d'usines des années 2008-2015, les constructeurs recommencent à embaucher sur certains sites français.

Chez Renault, le nouvel accord de compétitivité a permis de programmer le recrutement de 3600 personnes en CDI sur la période 2017-2019. L'usine Renault de Cléon en Seine-Maritime a ainsi lancé le recrutement que plusieurs centaines d'opérateurs de fabrication pour ses chaînes, des postes requérant un niveau CAP à bac pro.

Globalement pourtant, le niveau de recrutement et l'exigence de qualification des constructeurs s'élèvent. A Cléon, Renault recrute aussi de nombreux techniciens et exige soit un bac+2 soit un bac pro et 5 ans d'expérience sur des postes de technicien de maintenance, d'automaticien, d'électromécanicien, ou d'électrotechnicien...

Comme l'indiquait déjà une enquête d'autorecrute en 2015, "les industriels sont aussi à la recherche de profils bien spécifiques liés au développement de l'hybridation, de l'électrique et des voitures connectées/autonomes, comme ceux pouvant assurer la conception et la production". L'automobile va donc rechercher de plus en plus de compétences liées à l'innovation technologique.


L'ingénierie en quête de talents : 600 recrutements chez Assystem

Dans cette opération reconquête, le recrutement d'ingénieurs recherche et développement est évidemment stratégique. L'automobile, qui les avait longtemps laissé filer vers l'aéronautique, leur refait donc les yeux doux comme en témoigne la journée "Talent Factory" organisée le 23 mars par le groupe de conseil en ingénierie Assystem.

Assystem indique rechercher en priorité "des ingénieurs mécanique et systèmes dans les métiers du RAMS (sûreté de fonctionnement), du manufacturing, du calcul, du développement logiciel, du pilotage projet, du data science, de l’ingénierie système, de la conception, ou encore de l’électronique embarquée". Dans le domaine automobile, l’une des spécialités du groupe, 650 postes sont à pourvoir.


Vers une ingénierie automobile durable et un prototypage virtuel

Les écoles d'ingénieurs surfent sur ce redémarrage et ces nouveaux besoins de compétences en étoffant leur formation en mécanique numérique.

C'est ainsi qu'une école d'ingénieurs postbac en 5 ans, l'ESILV, vient  de lancer dans l'option automobile de sa majeure mécanique numérique et modélisation un nouveau cours en partenariat avec l'éditeur de logiciels Ansys et l'université de Liège en Belgique : elle s'intitule "ingénierie automobile durable et prototypage virtuel" et veut préparer les jeunes ingénieurs à appréhender les véhicules du futur. Conception, dimensionnement et design des modèles hybrides et autonomes n'auront plus de secret pour eux.

"Les objectifs sont multiples : fournir les outils de modélisation et simulation systèmes appliqués à l'automobile tels que par exemple le prototypage virtuel d'un véhicule hybride-électrique, les processus numériques pour les systèmes d'aide à la conduite automatisée et les véhicules autonomes", précise Radoin Belaouar, responsable du département mécanique numérique et modélisation de l'ESILV.

Si l'industrie automobile renaît demain en France, là sont donc sans doute les vrais débouchés...


Rédigé le Mercredi 22 Mars 2017 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets
L'Actu des débouchés : RT @sophielbl: Dream Job Alert : tester des voiliers de croisière et découvrir les plus beaux endroits du monde 🌏 😍 https://t.co/8ASCVn363…
Dimanche 16 Juillet - 22:07
L'Actu des débouchés : #Métiers du vélo : Decathlon recrute en #alternance 50 #commerciaux et techniciens https://t.co/zQTYoPklDw https://t.co/K3FLATy9Ii
Mardi 11 Juillet - 10:58
L'Actu des débouchés : @StephMenegaldo merci de la mention @Actudebouches
Lundi 26 Juin - 15:26
L'Actu des débouchés : Les #métiers de la #Data se diversifient : tous Data Scientists demain ? https://t.co/ngshntvHwJ https://t.co/GW5AZBDIJ3
Lundi 26 Juin - 08:33






Agenda