L'industrie veut embaucher des femmes ingénieurs



Dans l'aéronautique, l'espace, l'automobile, la métallurgie et d'autres secteurs industriels, les DRH cherchent à recruter davantage de femmes ingénieurs. La 2e journée de l'association "Elles bougent" organisée au salon du Bourget en a donné la preuve.




Objectif : 20 % au moins de femmes ingénieurs

L'aéronautique cherche à féminiser ses cadres.
L'aéronautique cherche à féminiser ses cadres.
"Vous n'êtes que 23 % de filles à la sortie des écoles d'ingénieurs en Europe, et nous cherchons absolument à aller vers plus de parité dans l'industrie. Notre objectif de recrutement est d'atteindre 20 % de recrutement de femmes sur nos postes de cadres et d'ingénieurs", a indiqué, le 22 juin le DRH d'EADS au salon du Bourget.
20 % de femmes : on est bien loin de la parité (50/50) ou des taux de 25 à 30 % de femmes présentes dans la recherche. C'est que l'industrie, et en particulier certains secteurs emblématiques comme l'aéronautique ou l'automobile, ont traditionnellement une image masculine si fortement ancrée que les femmes semblent s'interdire de tels secteurs. Dommage...

Des rencontres entre étudiantes et ingénieures

Pascale, ingénieur process chez Safran, dirige 250 opérateurs.
Pascale, ingénieur process chez Safran, dirige 250 opérateurs.
C'est pour convaincre les jeunes filles engagées dans les filière scientifiques de ne plus avoir peur de ces secteurs que l'association "Elles Bougent" (www.ellesbougent.com avait convié plusieurs centaines d'entre elles au salon aéro du Bourget le vendredi 22 juin. Pour les recevoir, une belle brochette de femmes ingénieurs, les "marraines" de l'association étaient aussi mobilisées : la rencontre du 22 juin débute sur la terrasse du Musée de l'air et de l'espace, où jeunes et ainées assistent aux démonstrations aériennes des stars de l'aéronautique française. L'A380, le Rafale, le Falcon 7X... L'après-midi se poursuit par une visite des stands de grandes entreprises présentes au Bourget. EADS, Safran, Eurocopter, Dassault Aviation... Bras dessus bras dessous, par petits groupes, les lycéennes et étudiantes partent avec les marraines. Les conversations s'engagent. "Et vous que faites-vous ?" Rencontres d'autant plus simples que certaines marraines sont aussi de jeunes femmes. Pascale Herman, 30 ans, est ingénieur dans une usine du groupe Safran à Montluçon, où elle est chargée de suivre le process de production de pièces mécaniques en verre utilisées dans les centrales de navigation des avions. Métier très technique dans l'univers de la production."Je dirige une équipe de 250 ouvriers opérateurs parmi lesquels il n'y a qu'une femme. Nous sommes donc deux sur 250, mais cela se passe très bien. Une fois que l'on a fait son trou et que l'on a montré qu'on est aussi compétente qu'un homme, il n'y a aucun problème".

Les femmes font leurs preuves aux postes les plus techniques

Sèverine, ingénieur aérodynamique chez Airbus.
Sèverine, ingénieur aérodynamique chez Airbus.
Le message est à peu près le même chez toutes les "marraines" : l'intégration dans des équipes très masculines se passent toujours bien, du moment que l'on a les compétences pour le poste et le goût du secteur. Pas rebutées par la technique ? Au contraire, répondent les femmes ingénieurs. "C'est particulièrement motivant de travailler pour des réalisations prestigieuses comme les avions, les automobiles de demain, les lanceurs de fusée ou le TGV Est".
Hortense travaille comme ingénieur application sur les systèmes de freinage embarqués ESP. Elle teste les voitures et participe aux essais en mettant son casque et en prenant le volant sur les lacs gelés ou les routes enneigées. "Je suis la seule femme dans une équipe de 30 hommes, mais cela se passe très bien. Le poste me passionne par le côté recherche de sécurité. Je n'avais pourtant pas la passion auto mais le fait d'apporter ma contribution à la sécurité me plaît.""Le fait d'avoir fait une école d'ingénieur est capital, car cela nous donne une base technique qui permet de comprendre les projets de l'intérieur", estime Sèverine, 26 ans, ingénieur aérodynamique chez Airbus. Dans son service, les ingénieurs essayent d'améliorer l'écoulement de l'air autour de l'avion. "Je suis la seule fille sur 15-20 personnes. Il y a eu quelques réflexions à mon arrivée mais rien de grave. J'ai montré que j'avais les compétences, les connaissances, et j'ai respecté les délais".

DRH cherchent jeunes filles ingénieurs

Une jeune fille ingénieur méthodes.
Une jeune fille ingénieur méthodes.
La rencontre du 22 juin au salon du Bourget n'aurait pas été complète sans la présence des responsables du recrutement des grands entreprises de transports : SNCF, Dassault Aviation, EADS... Et eux aussi avaient leur message, plutôt encourageant, à délivrer : "Notre objectif de recrutement de femmes ingénieurs est élevé. Nh'ésitez pas à bouger, à vous tourner vers des carrières techniques et scientifiques en amont. A mêmes compétences, vous aurez mêmes chances et mêmes salaires", a promis le DRH d'EADS. Le DRH du service matériel à la SNCF (16% de femmes) a même expliqué qu'il appréciait chez les femmes ingénieurs des qualités spécifiques : "Vous avez des capacités d'écoute que n'ont pas les garçons, et vous apportez à nos équipes une note précieuse". Les femmes savent écouter, sont souvent meilleures en langues et ont fait des stages plus intéressants que les garçons, ont affirmé les divers responsables du recrutement présents au Bourget.
Résultat : pour les filles engagées dans des études scientifiques, la conjoncture est exceptionnellement favorable. Le manque de cadres et d'ingénieurs se conjugue en effet au désir des entreprises de rééquilibrer le rapport hommes/femmes. La conclusion, c'est Cendrine Esposito, ingénieur chez PSA qui l'a donnée : "Pour moi, le fait d'être une femme a été un plus : comme c'était un monde masculin et qu'ils voulaient embaucher des femmes, à compétences égales, j'ai été avantagée. Les jeunes filles doient donc aller vers ces secteurs, elles seront embauchées !".


Cerner son profil | Bâtir son projet pro | Métiers qui recrutent | Métiers à découvrir | Métiers passion | Expériences de jeunes pros | Sans formation ?







S'abonner à la newsletter gratuite










Guides à télécharger






Un blog sur les débouchés

Métiers du paysage : de beaux horizons pour les recrutements

Les entreprises du paysage recrutent et cherchent à attirer des jeunes sur des métiers qui vont de...