chausson et potiron

 
devenir maman...

Rédigé par Milène Rapp le Lundi 2 Avril 2012 à 21:23

Solidarité

Belle campagne !
Adorable fillette n'est-ce pas?


Trisomique et alors?

Rédigé par Milène Rapp le Mercredi 21 Mars 2012 à 16:24

Solidarité

Commentaires (0)

Chantal Jouanno remet le 5 mars 2012 son rapport au ministre des solidarités, Roselyne Bachelot, sur l’hyper sexualisation des enfants. Au programme, quelques mesures symboliques mais, enfin un voile se soulève sur l'effacement dangereux des générations qui méprise leur besoin d'innocence.


Hypersexualisation de l'enfance : Le rapport de Chantal Jouanno lève un voile.
C'était dans le magazine Vogue de décembre 2010 qui avait soulevé un vent de contestation outre-atlantique, qu'étaient parues une séries de photos mettant en scène des fillettes dans des tenues et des postures peu adaptées à leur âge. Voilà l'évènement qui avait enfin fait réagir les politiques français face à la sexualisation généralisée des images publicitaires. Nos enfants sont désormais cibles et acteurs d'émotions qu'il ne sont pas encore sensées expérimenter, ni susciter.

Dans ce rapport la sénatrice constate que "les parents sont légitimement inquiets", et souligne par exemple que l'"hypersexualisation participe au développement de conduites à risque", notamment à l'anorexie pré pubère.
Autour de ce phénomène  "le consensus est (pour le moins, ndlr. )fragile" et "susceptible de craquer", explique Chantal Jouanno. En effet, "la société dans son ensemble est hypersexualisée, dès le plus jeune âge on voit apparaître des stéréotypes très clivés garçons-filles, et il y a une puissance du marketing colossale pour rompre la barrière des âges et inciter à adopter des comportements d'adolescents ", poursuit-elle. Elle fait donc une série de recommandations, et suggère par exemple d'interdire qu'un enfant puisse être l'égérie d'une marque avant l'âge de 16 ans. "Symboliquement, je propose aussi d'interdire les concours de mini-miss", dit-elle.
Il est encore question d'une "charte de l'enfance".

On ne peut que saluer la bonne volonté de Madame Juanno qui s'attaque à un gros morceau. Il est cependant permis de se demander si la voie de la législation est encore une fois une bonne solution. Si on s'attaquait pour commencer à faire respecter les lois en vigueur relatives au respect de la pudeur et aux droits de l'enfant, on peut bien trouver dans notre arsenal législatif des libertés fondamentales quelques armes efficaces, encore faut-il vouloir les utiliser.
Ces mesures symboliques ont cependant le mérite d'être proposées et de jeter un pavé dans une marre ...qui n'en finit pas de déborder.
Et si on écopait pour commencer, et décidait de supprimer vraiment les agressions quotidiennes des "3 par 4" et des spots qui nous suggèrent en permanence que nous et nos enfants ne sommes bons qu'à manger, se détendre et voler du plaisir, pour jouir toujours et plus fort en se vautrant dans une paresse collective qui serait censée nous remplir de bonheur.

Non. Il ne me semble pas que, comme s'autorise à dire le Monde, "tout le monde en France s'accorde à condamner le phénomène", ça fait juste une tâche en surface qui met enfin mal à l'aise. Alors, non, le consensus est loin d'être trouvé.
Heureux ceux dont les petites filles acceptent encore de porter de jolies jupes en dessous du genou sans grimacer, et heureux les parents qui ne céderont pas au string et sous-vêtements sexy des pré-ados! Heureux les enfants qui seront protégés par leurs parents puisque, non, le France ne le fait pas.

Les parents inquiets? ... à juste titre? Et quoi encore !!

Rédigé par Milène Rapp le Lundi 5 Mars 2012 à 10:37

Les premières fièvres de bébé peuvent soulever comme un vent de panique dans la maison : comment réagir ?


Fièvre : comment gérer la situation?
Pourquoi mon enfant a t-il de la fièvre ?

Par ce que c'est une réaction naturelle de son corps contre une infection,
elle survient donc lors d'une maladie banale telle qu'un rhume et parfois même lors des poussées dentaires dont les inflamations peuvent rendre sensibles toute la zone ORL. (nez, bouche, oreilles).
En elle-même elle n'est pas grave, et il est très rare que ce soit le seul signe d'une maladie grave.

A partir de quel moment doit-on donner un traitement pour la fièvre ?
On considère que l'enfant a de la fièvre à partir de 38°C.
Il n'est pas nécessaire de traiter systématiquement la fièvre surtout si elle est bien supportée par l'enfant.

Et jusqu'à 38,5°C il n'est pas nécessaire de la soigner autrement que par des gestes simples:
  • Libérer l'enfant de pull ou couvertures superflue, ne lui laisser qu'un chandail léger en coton.
  • Aérer et ne pas trop chaffer la pièce (une température de 18 à 20° est idéale).
  • Faire boire l'enfant le plus souvent possible. (pour ne pas qu'il se déshydrate et parce que uriner refroidit le corps.) S'il vomit, par toutes petites gorgée.
  • Vous pouvez aussi le doucher ou lui donner un bain, en prenant soin de ne pas créer un trop grand écart de température (pas plus de 2 dixièmes. Par exemple, si votre enfant à 38,5, l'eau doit être à 38.3)
 
J'ai une méthode très rapide et infaillible :
J'humidifie le visage et les membres avec de l'eau tiède et j'évente avec un livre ( le calendrier postale est un bon format !), en quelques minutes on perd 2 ou 3 dixièmes.

 
Au delà de 38.5°, quels sont les médicaments à utiliser ?

Le paracétamol (Doiliprane,Efferalgan)   et l'ibuprofène (Advil, Nurofen)  sont les principaux médicaments indiqués. Sous forme de sirop ou de suppositoire. Respecter strictement la dose correspondant au poids et le délai, en général toutes les 6 heures.
Si la fièvre pérsiste le pédiatre pourra conseiller de donner en alternance les deux toutes les 3 heures. Appelez-le par précaution.

Les pédiatres évitent de donner systématiquement des anti-inflamatoires non stéroïdiens (ibuprofène, kétoprofène et aspirine) car leur  prise n'est pas  anodine, notamment chez le nourrisson.
EVITER
Si l'enfant à une maladie du foie, des reins ou s'il est déshydraté.
Si on suspecte une varicelle.
Eviter l'aspirine si
on pense que l'enfant a la varicelle ou une maladie d'allure grippale.

Quelque soit la situation, lisez attentivement toute la notice et en cas de doute demandez l'avis de votre médecin  ou de votre pharmacien.

Quand docteur est surbooké, les secrétaires médicales sont souvent très bien formées pour répondre à en tas de questions, et éviter des déplacements ainsi que de longues heures d'attente inutiles !

Pensez-y ! Un coup de fil aux urgences pédiatriques, si c'est en week-end, peut aussi parfois dédramatiser la situation ou prendre les mesures qui s'imposent.


Sources : Tout un tas d'affichages institutionnels chez mon cher Dr. Niddam !

Rédigé par Milène Rapp le Lundi 27 Février 2012 à 20:44

Devenir maman

Commentaires (1)

Un accompagnement sucré ça change et ça peut aider à faire passer les légumes.
Voilà ce que j'ai tenté ce soir, et je trouve cela plutôt réussi !


Galettes de carottes et courgette sucrées
Difficulté : Facile
Temps de préparation : 10 min.
Temps de cuisson : 10 minutes

Ingrédients pour 4 personnes

2 carottes
1 courgette
2 oeufs
1/2 verre de lait
1 cuillère bombée de fécule de Maïs
Sel, poivre
Sucre en poudre
Cannelle en poudre



Préparation

Epluchez et rappez les carottes et la courgette
Faites revenir dans une noix de beurre et salez, poivrez, réservez.

Dans un bol, battez deux oeufs, jeter en pluie la cuillère de fécule de maïs, mélangez pour qu'il ne reste pas de grumeaux.
Ajoutez le lait.
Mélangez les légumes à la préparation, sucrez autant que vous avez salé. (c a d très légèrement), et ajoutez une pincée de cannelle en poudre.

Dans une poêle très chaude disposez des petit tas à laide d'une cuillère à soupe.
Faites cuire 5 minutes de chaque côté et servez chaud.



Rédigé par Milène Rapp le Lundi 27 Février 2012 à 19:35

A taaaaaable !

Commentaires (0)

Petit dictionnaire de Bruno Gibert, fantaisiste et très drôle pour tous les âges.


Le Petit Gibert illustré, coup de coeur.
Je l'avais découvert dans la boutique du musée Magritte à Bruxelles au millieu de plein de petits ouvrages surréalistes.
Bruno Gibert revisite des définitions inattendues ou entendues qui au fil des pages nous mettent de bonne humeur pour la journée.


Mes préférées :

Cocotier, n.m. Arbre qui pousse sur les cartes postales.
Barbouiller v.t. Peindre avec sa barbe.
Beurre n.m. Aide à faire glisser les tartines au fond de l'estomac.
Maman n.f. C'est malheureux à dire, mais elle sait souvent mieux que papa où sont rangées les choses.
Poussette n. f. Les mamans s'en servent pour fendre la foule des flâneurs.
Pyjama n.m. Armure contre les cauchemars.- Costume des malades.
Croûton n.m. Dans les familles nombreuses on se bat pour l'avoir.

Un petit bémol pour les illustrations qui sont parfois tordues, mais après tout c'est peut-être moi qui manque un peu de fantaisie.

Bonne détente !


Rédigé par Milène Rapp le Samedi 25 Février 2012 à 10:43

Regarde, écoute !

Commentaires (1)

Regarde, écoute !

Une édition pour pARTager l'art avec les enfants !


Gaspard aime l'art.
Une nouvelle collection pour éveiller les enfants à l'art : « Gaspard aime l’art », 
Eliart propose une approche innovante pour accompagner les enfants dans leur découverte et leur donner les clefs nécessaires pour déchiffrer les grandes lignes de l’histoire de l’art.
Gaspard est un jeune garçon qui, accompagné de son lapin Moutarde, voyage au temps des grands maîtres, grâce à un livre magique découvert au fond d’un grenier. Au fil de ses aventures, il découvre, en même temps que le lecteur, les grands mouvements de l’histoire de l’art.
Grâce à l’interactivité du livre (pages à trous, volets à soulever), le lecteur assiste Gaspard tout au long de son aventure. Chaque livre est personnalisable et, à la fin de l’ouvrage, plusieurs pages sont dédiées à des jeux où l’enfant aide Gaspard à résoudre les énigmes qui lui sont posées.


http://eliarteditions.sanspubs.com/page-d-exemple/

Rédigé par Milène Rapp le Jeudi 9 Février 2012 à 15:30

Regarde, écoute !

Commentaires (0)

Rédigé par Milène Rapp le Jeudi 9 Février 2012 à 14:11
BONNE ANNEE 2012

Rédigé par Milène Rapp le Dimanche 1 Janvier 2012 à 13:55

Un site très bien du CP à la 2nde avec des exercices en lignes.


Matou Matheux : Jouer aux maths sur le WEB
Le graphisme et la navigation sont sans chichi mais on s'en fiche, les exercices sont variés est très bien classés.

Un bon moyen  de travailler pour de vrai les maths avec plaisir.

http://matoumatheux.ac-rennes.fr/accueilniveaux/accueilFrance.htm

Rédigé par Milène Rapp le Mardi 20 Décembre 2011 à 17:30

Regarde, écoute !

Commentaires (0)
1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 12



Profil
Milène Rapp
Milène Rapp
Je partage à qui veut bien, astuces, outils d'organisation, bons plans dressing, sorties, éveil, littérature jeunesse, infos, billets d'humeur ...
Devenir maman c'est peut-être naturel, mais ensemble, c'est plus facile !



Recherche

Vie perso - vie pro des 16-25 ans





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile


referencement gratuit - bonbons enfants - rencontre - créer une sci