L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





La multiplication des salles de sport et l'explosion des loisirs sportifs dopent les débouchés pour les coachs et les moniteurs en tout genre, mais aussi les managers et les organisateurs d'événements sportifs.


Sport : les débouchés plutôt en forme
Je surfe sur l'ambiance olympique des JO de Sotchi pour souligner ici la montée des débouchés des métiers du sport au sens large. N'est-il pas étonnant que l'université Paris Ouest Nanterre ait choisi de célébrer ses 50 ans par une table-ronde, le 5 février 2014, sur l'emploi sportif et les débouchés de sa filière Staps ?

Traditionnellement dédiée à la formation des professeurs d'EPS pour l'Education nationale, la filière a aujourd'hui totalement diversifié la formation de façon à coller aux tendances de l'emploi.

Avec 400 places de profs d'EPS pour 30 000 étudiants, mieux vaut en effet oublier ce débouché totalement saturé. Par contre la demande de moniteurs et d'animateurs sportifs est croissante : n'oublions pas que 65% des Français pratiquent une activité sportive une fois par semaine. Ainsi le site Profession Sport et loisirs diffuse-t-il près de 6000 offres d'emplois dans ce domaine.

Le boom des salles de remise en forme

Certes, pour les moniteurs exerçant en club dans une discipline, le temps partiel est souvent la règle et mieux vaut avoir plusieurs casquettes, notamment dans les sports saisonniers.

Mais la multiplication des salles de sport dans toutes les villes booste la demande pour des professionnels de la forme. Sans oublier les entreprises qui ouvrent des salles pour leurs salariés. "Avant même d'être diplômés, les étudiants ont le choix entre plusieurs propositions d'embauche", assure Yannick François, responsable formation de Club Med Gym. Et cette fois en CDI et souvent à temps plein.

De même les maître nageurs sont-ils désormais courtisés par les clubs de vacances et les grands complexes nautiques ou les spas.


Sport et santé à tout âge

La quête de bien-être et l'allongement de la durée de vie fait aussi naître de nouveaux besoins dans les maisons de retraite, les hôpitaux où du sport est parfois prescrit dans certaines pathologies comme l'insuffisance respiratoire. On recrute désormais des "animateurs d'activités physiques adaptées", métier accessible via un brevet d'Etat d'animateur sportif (BEES) "activités physiques et sportives adaptées" ou la filière STAPS option "activités physiques adaptées" en troisième année.

A Toulon, une licence professionnelle intitulée "Vieillissement et activités physiques adaptées" a été créée pour des étudiants ayant fait deux années de STAPS, mais aussi des kinés ou psychomotriciens... Et Paris-Ouest Nanterre s'enorgueillit de lancer en septembre 2014 un master recherche en "psychologie, neurosciences du mouvement : exercice, performance et santé".


Management d'événements ou de clubs

Là encore, le sport se professionnalise : là où le bénévolat a longtemps régné, on recrute désormais des professionnels formés en école de commerce ou dans les spécialisations "management du sport" de la filière STAPS. Une expérience dans une petite association peut aussi être appréciée, à condition d'avoir de bonnes notions en gestion car les structures sportives sont désormais soumises à des contraintes économiques.

Enfin, l'industrie (fabricants, concepteurs d'équipements) et les collectivités locales sont en forte demande de diplômés de niveau bac+2 à bac+5. Des masters se spécialisent en ergonomie du sport, et certaines filières dans la chaussure de sport.


Vente d'articles de sport

Les débouchés sont également assez vastes dans la distribution et la vente d'articles de sport. Des formations technico-commeciales de tout niveau ont été développées par le CNPC, école supérieure de commerce du sport.

Au final, se lancer dans une formation liée aux pratiques sportives n'est pas une si mauvaise idée : d'après le cabinet PricewaterhouseCoopers, la croissance mondiale annuelle des entreprises liées au sport est évaluée à 3,7% jusqu'en 2015. Une performance que bien d'autres secteurs envieraient.


Rédigé le Lundi 17 Février 2014 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda