L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





L'institut Leonard de Vinci (ILV) lance deux nouveaux parcours de spécialisation dédiés à la construction et l'exploitation de la "ville durable". Ils sont destinés à des étudiants de niveau bac+3/4 ou à des professionnels, au carrefour des métiers du BTP, de l'énergie et du numérique.


L'institut Léonard de Vinci à La Défense.
L'institut Léonard de Vinci à La Défense.
Smart City, objets connectés, efficacité énergétique... On a du mal à identifier dans ce pot pourri un thème de formation, encore moins une filière métier et pourtant. Le fil rouge, c'est la préoccupation de concevoir pour demain des "villes durables" qui seront à la fois économes en énergies, connectées et dotées de services innovants dont nous n'avons encore pas idée.

Campé au coeur du quartier d'affaires de La Défense, aux portes de Paris, l'Institut Léonard de Vinci (ILV) a saisi ce fil rouge pour lancer deux nouveaux parcours de formation (comportant chacun deux cursus).

L'ILV fait partie du groupe d'enseignement supérieur Léonard de Vinci créé dans les Hauts-de-Seine en 2002 pour répondre aux besoins du monde économique. A côté d'une école de commerce, d'une école d'ingénieur et d'une école des métiers de l'internet, l'Institut propose des formations dédiées aux cadres ou aux étudiants désirant acquérir une spécialisation assez pointue.


Accompagner la transition énergétique des métiers du bâtiment et de la ville

Les deux cursus qui vont être lancés en 2015 par l'ILV veulent donc accompagner la transformation numérique des métiers du bâtiment, de la ville et des services associés dans un contexte de transition écologique et énergétique.

Architectes, ingénieurs, spécialistes de l'efficacité énergétique, consultants, urbanistes, la palette est large...



Premier parcours : vers la "ville bas carbone, durable et désirable"

Le premier parcours veut mettre des compétences numériques "au service de la ville bas carbone, durable et désirable". Il propose deux formations distinctes :
 
  • Le MBA Smart Building et internet des objets, est accessible aux étudiants ayant validé un diplôme de niveau bac+3 et aux professionnels souhaitant devenir des experts dans les métiers liés aux nouvelles technologies de l'information et de la communication "afin de développer et gérer les services à l'usager dans un bâtiment et une ville, notamment l'énergie et le confort".
 
  • Le MBA Smart City et management des éco-quartiers, est accessible aux étudiants ayant validé un diplôme de niveau bac+4 et aux professionnels souhaitant enrichir leurs compétences sur le numérique pour développer la créativité, la collaboration, l’innovation, l’efficacité dans la conception, la production, la gestion de la ville bas carbone, durable et désirable.
 

Deuxième parcours : la performance énergétique

Le deuxième parcours prend en compte le besoin croissant de spécialistes dans le domaine de l’efficacité énergétique dans le bâtiment, l'industrie et la ville maîtrisant le numérique. Il comporte lui aussi deux formations :
 
  • le MBA Bâtiment intelligent et transition énergétique accessible aux étudiants ayant validé un diplôme de niveau bac+3 et aux professionnels souhaitant se spécialiser dans le domaine de la performance énergétique et la qualité environnementale des bâtiments (optimisation des systèmes énergétiques et du bâti, maquette numérique, simulation thermique, exploitation bâtiment…) .
 
  • le MBA Management de la performance énergétique des process, accessible aux étudiants ayant validé un diplôme de niveau bac+4 et aux professionnels souhaitant enrichir leurs compétences dans le domaine de la gestion active de l'énergie et la performance énergétique (systèmes qualité ISO 50001, achats groupés d’énergie, optimisation et gestion des pics de consommation, efficience énergétique, trading sur le marché de l'énergie…).
 

Une myriade de spécialistes du "Smart Building"

Pour monter ces formations, l'ILV s'est associé à Smart Use, cabinet expert de la "ville durable".

Les formations sont dispensées par des professionnels et des experts, mettant en oeuvre au quotidien dans leurs activités ces nouvelles pratiques. Ils promettent une pédagogie innovante et active par le projet.

Elles sont soutenues par des collectivités et des entreprises des secteurs de l’ingénierie, du bâtiment, du numérique, de l’énergie telles ABB France, AFNET, Agence Coste architectures, Almadea, Bouygues Immobilier, Caisse des dépôts et consignations, CAMV, Centre scientifique et technique du bâtiment, COFELY INEO, DC Brain, EDF, ERDF, Fédération nationale des collectivités concédantes et régies, FFIE, Groupe la Poste, Nexity, Numericable SFR, Orange, Riquier Sauvage architectes, Saint-Gobain Habitat France, Société du Grand Paris, Smart Buildings Alliance, SwissElectricity, Tetragora, Vinci Facilities…

Pour en savoir plus : Institut Léonard de Vinci : www.ilv.fr/

Rédigé le Jeudi 19 Mars 2015 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda